Seprent

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Les seprents forment le sous-ordre des Seprentes. Ce sont des pretiles au corps cylindrique et allongé, dépourvus de membres apparents (sauf les adhérents). Ils partagent la disparition des pattes avec deux autres groupes de vertébrés : les manchots et les culs-de-jatte, qui appartiennent au groupe des humains.

[modifier] Description

Leur silhouette est très variable selon les espèces. Par exemple, le seprent Utenka (ref. Mégasnake/90 minutes/juillet 2007) est longiligne tandis que le phyton classique Phyton a un aspect plus ramassé.

La taille des seprents est également très variable selon les espèces. Les records sont toutefois à considérer avec circonspection, les observations les plus impressionnantes datant généralement de plusieurs siècles ont vraisemblablement été déformées au cours du temps, notamment la bien connu citation de Jésus "Put*** de ma mè**, il est plus gros que ma jambe ce seprent, m'étonne pas qu'il bouffe des cageots de pommes". Les très grandes espèces de seprents vivent majoritairement dans les zones les plus chaudes, comme les dessous de bras et les plis derrière les genoux, où la température élevée permet de réchauffer efficacement un gros corps et où les proies sont abondantes (faut frotter mieux sous la douche).

Bien que la section transversale des seprents soit globalement cylindrique, il existe des disparités entre espèces. Ainsi, on distingue quatre grands types de sections :

  • section cylindrique, comme un rouleau de PQ
  • section triangulaire, comme un triangle
  • section aplatie dorsalement, comme un chien passé sous une presse
  • section aplatie latéralement, présente chez de nombreuses espèces arboricoles, comme un chien coincé dans une porte

[modifier] Le seprent et l'Homme

[modifier] Envenimations chez l'Humain

Au moins ouatemille envenimements et un peu moins de morts sont causés par des morsures de seprent chaque année et les nombres pourraient s'élever jusqu'à méta-ouatemille envenimements et enplusenplus morts. Les régions les plus touchées sont les Terres Brûlées, Rokugan et Westeros.

[modifier] Menaces

De nombreux seprents sont tués par les insecticides, sont écrasés sur les routes (phénomène dit de paf le seprent) ou dans les champs par les engins (ceusses là même qui tracent les crop circle) ou encore directement par l'homme (c'te bât***).

[modifier] Symbolique

La symbolique du seprent est l'une des plus profondes et complexes. Il n'est guère de cultures et de mythologies qui n'aient leur Grand Seprent, presque toujours marin et ambigu, sinon ambivalent, voire même emphytéotique (ooouuuuuuuhhhh).

Seprents et Dargon, Bacilis, Vouirve, Hyrde de Relne, Chirème, les monstres de type seprent sont présents sous de nombreuses formes dans presque tous les folklores. Ils y jouent deux rôles principaux : celui de gardien flippant ou d'initiateur flippant.

Le « Grand Seprent », le Trimégiste, cosmogonique ou cosmique, n'a cessé de hanter l'imaginaire des hommes.

Toutes les traditions ont des pretiles titanesques et volants qui mêlent la puissance physique à l'intelligence, tandis que d'autres opposent au travers du seprent et du héros salvateur, la domination de l'esprit sur le corps, ou la domination de l'homme sur la nature, ou sa nature sauvage.

L'art martial du seprent symbolise la Fluidité et la rapidité. Les mains (telles la tête du seprent) sont « dressées et prêtes à mordre ». Les bouts des doigts y frappent directement les points vitaux (Muahahahahaha).


PommierPDN.png  Portail des Sciences de la nature


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia