FANDOM


432465091 32430871df

Le 12 mars 1829 fut publié, soit deux jours avant son suicide, le célèbre mémoire du professeur Alphonse de Montcuq, L'enfant prodige. Contrairement à l'enfant sauvage, l'enfant prodige était un gamin élevé de façon tout à fait normale, mais ayant des capacités mentales au-dessus de la moyenne. Ses parents furent assassinés violemment en 1811, ce qui amena le professeur de Montcuq à le prendre en charge, afin d'étudier le développement accéléré de ses capacités psychologiques.

La rencontre

J'ai enfin pu convaincre Herbert de venir habiter chez moi. Je suis extatique, et dans l'expectative en prévision de la démonstration qu'il m'apportera bientôt de ses talents, je n'en doute pas. Il eut du mal à accepter, croyant que je lui ferais subir quelque sévices, mais, malin comme il est, il a vite saisi mes intentions contraires. Je ne désire que son bien, il le découvrira assez tôt. Herbert est intéressant : à peine arrivé dans sa chambre désignée, il a occulté ses vitres et enlevé le matelas de son lit pour le poser dans un coin de la pièce. Je ne l'aurais jamais cru aussi débrouillard du haut de ses, selon mon estimation, dix ans. Il a entrepris de monter sur sa porte une serrure complexe qu'il dit être "à gorges", inventant son propre mécanisme, comme un enfant dans son monde. L'enfance est merveilleuse, et je m'en émerveille à chaque fois, c'est merveilleux. L'activité que je lui ai préparée pour cet après-midi concerne majoritairement la langue ; je pourrais ainsi perfectionner son usage du français, qui, je n'en doute pas, doit rester en-deçà de son réel potentiel. J'en profiterais pour lui expliquer le fonctionnement des véritables serrures, ainsi que le dénominatif usuel de "serrure à garnitures". Il a tant à apprendre, et tant de possibilités. Je l'envie.

(Suite...) Voir la page VBO (edit)