Se faire voler sa carte bleue de manière humiliante

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Quesquiya ? Tu veux qu'on s'encule ? »
~ Le grand black à propos de l'attitude désobligeante de la victime face à la situation.

Se faire voler sa carte bleue de manière humiliante est un moyen sûr et efficace de se faire humilier et passer pour un con, grâce à l'intervention d'un tiers assez crédible pour emprunter de manière définitive de l'argent à des potes.


La procédure la plus courante pour ce genre de démarche implique une victime et une personne provenant des quartiers défavorisés et ayant de mauvaises intentions.


[modifier] Méthode dite classique

Dans un premier temps, il faut savoir que toute carte bleue sera inutilisable sans avoir préalablement rempli une des conditions suivantes :

  • Être le propriétaire de la carte
  • Avoir une borne Internet à disposition pour acheter sur des sites de ventes en ligne
  • Posséder le code de ladite carte

Comme la personne provenant des quartiers défavorisés et ayant de mauvaises intentions n'est que peu souvent titulaire de la carte qu'il souhaite dérober, il lui reste les deux autres solutions, la dernière étant la plus facile à obtenir (si la victime est en bonnes conditions).

Pour obtenir le numéro de carte bleue de la victime, rien de plus simple : il suffit d'avoir à téléphoner à sa mère. On aborde alors le plan suivant : obliger la victime (qui s'est fait voler son téléphone portable et ne possède pas de carte téléphonique) à composer son code distinctement et à la vue de tous (surtout de la personne provenant des quartiers défavorisés et ayant de mauvaises intentions) dans la cabine téléphonique la plus proche.

Ensuite il peut appeler sa mère ou un copain, afin de lui raconter comment il est en train d'enfler la victime ou de lui sortir la dernière blague entendue à la radio. Note : notre victime étant un vrai battu, il est très simple d'inventer un dialecte incompréhensible sur le tas.

Toute la méthode repose sur le fait important de la phrase d'approche. Dans la méthode dite classique, la phrase d'approche type sera « Excuse-moi, tu n'aurais pas une carte bleue, c'est pour couper du shit. » Par sa demande claire et appuyée d'un objet fin et rigide afin de réaliser une séparation en deux d'un échantillon de substance illicite extraite du cannabis, la personne provenant des quartiers défavorisés et ayant de mauvaises intentions met la victime en confiance (encore plus qu'il ne l'est déjà) et obtient la plupart du temps ce qu'il désire.

À ce stade, l'opération est dans la poche (ainsi que la carte bleue). Il ne reste plus à la personne provenant des quartiers défavorisés et ayant de mauvaises intentions qu'à courir jusqu'au distributeur le plus proche pour retirer un maximum de blé avant que la victime n'appelle sa banque pour faire opposition (ce qui est compliqué vu qu'il n'a plus ni portable, ni carte de téléphone, ni carte bancaire).

La victime peut alors déposer plainte.

[modifier] Variation sur le thème

  • « Excuse-moi, tu n'aurais pas un téléphone portable, c'est pour appeler ma mère. »
  • « Excuse-moi, tu n'aurais pas un téléphone portable, je fais un tour avec et je reviens. »
  • « Excuse-moi, tu n'aurais pas un téléphone portable, c'est pour couper du shit. »
  • « Excuse-moi, tu n'aurais pas un billet de 100 €, c'est pour couper du shit. »
  • « Excuse-moi, tu n'aurais pas du shit, c'est pour couper du shit. »
  • « Excuse-moi, tu me prêtes ton poney, c'est pour couper du shit. »
  • « Excuse-moi, tu me prêtes ton ordinateur portable, c'est pour couper du shit avec le lecteur CD. »
  • « Excuse-moi, tu me prêtes les clés de ta voiture avant de monter dedans, c'est pour couper du shit. »
  • « Excuse-moi, tu me prêtes ton cabriolet, c'est pour couper du shit avec le volant. »
  • « Excuse-moi, tu me prêtes ta meuf, c'est pour couper du shit avec ses dents. »
  • « Excuse-moi, tu me prêtes ton kebab, c'est pour couper du shit. »
  • « Excuse-moi, tu me prêtes ton lecteur MP3, c'est pour couper du shit. »
  • « Excuse-moi, tu me prêtes ton chéquier, c'est pour apprendre à lire à mon pote Vikash. »
  • « Excuse-moi, tu me prêtes ta bière, c'est pour téléphoner. »
  • « Excuse-moi, tu me prêtes ton Vikash, c'est pour me vider. » Attention, si vous prêtez votre Vikash, n'oubliez pas de le laver ensuite.
  • « Excuse-moi, tu me prêtes ton ordi portable, c'est pour regarder mes mails. »

[modifier] Comment raccourcir la procédure d'humiliation et éviter de prendre des coups

  • « Excuse-moi, t'aurais pas un téléphone à me dépanner deux secondes ? Chuis dans une grosse galère. »
    • « Désolé on me l'a déjà volé, mais j’peux te donner ma carte de crédit si tu veux. »
  • « Pssssssst, tu cherches pas quelque chose ? J'ai du bon bédo. »
    • « Ouais mais j'ai que 10 euros, prends ma carte de crédit et coupe m'en un bout, steup. »
  • « Eh, ste plaît, t'aurais pas une clope pour moi ? »
    • « Ah merde, j'en ai pus, mais si tu veux j’te prête ma carte de crédit et tu vas en acheter. Je t'attends là, j'ai trop la flemme. »
  • « Eh toi là, t'as une tête de fumeur, t'aurais pas une feuille à me dépanner steup ? »
    • « J’te vois venir toi, tu veux me piquer ma carte de crédit. Bah, prends-la direct, j'suis trop pressé. »
  • « Eh toi là, veux-tu être mon ami ? »
    • « Oh, mais avec joie ! Justement, personne ne veut venir dans mon chalet ! Voilà les clés et ma carte bleue ! »
Qu'avez-vous pensé de l'article "Se faire voler sa carte bleue de manière humiliante" ?
 
90
 
56
 
56
 
88
 
33
 
27
 

Ce sondage a été créé le juin 28, 2007 17:59 et 350 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia