Scott Walker

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Scott Walker (1900-2100) est un chanteur réputé pour n'avoir aucune voix. C'est le premier chanteur kangourouphile d'origine britannique après David Bowie et avant Mika, il a toujours assumé et avoué son penchant pour nos amis à poche. N'ayant jamais touché à la drogue, il dira: "l'héroïne a fait de moi ce que je suis. Ou pas." Ayant atteint un succès international, l'année qui suivit sa mort, il affirma être "moins connu que les chanteurs les plus connus, presque autant que les Beatles et plus que Jésus (qui chantait très mal).

[modifier] L'enfance et l'adolescence

Il naquit quelque part dans l'Empire Britannique, "The empire on which the sun never sets" ce qui ne lui inspira aucune chanson. À quatre ans il dut travailler à l'usine, son père mourut d'un petit grisou dans une mine, sa maman était dans le coma et la reine d'Angleterre venait régulièrement lui pisser sur les mains, lui cracher sur le visage, en cherchant le moyen de l'humilier plus. C'est donc dans ces conditions de jeunesse épanouie qu'il enregistra son premier 33 tours. "Je vis une époque formidable" aurait-il dit, durant la Grande Puanteur; en effet: il vivait une époque formidable. Ses premières chansons sont: "I am a very happy kid", "I love the Queen", "The Queen is my best". Selon son entourage c'est le cœur léger qu'il se rendait à l'usine. C'est là-bas qu'il eut ses premiers contacts avec des kangourous.

[modifier] Kangourouphilie et Coming Out

Selon ses propres dires, ce fut très dur pour lui d'assumer son appétence pour nos amis les kangourous. En effet, dans l'Angleterre de son époque, la Police des mœurs était très sévère- les gens n'aimaient pas que l'on puisse aimer des animaux. La Reine d'Angleterre et sa compagne, Anna D'Aquitaine avaient même édité le "Bill Against Sexual Intercourses Between Human Beings and Animals" où il est précisé que "tout rapport sexuel entre un homme et un kangourou est puni de trois ans de prison et de seize ans de bagne, excepté s'il s'agit du viol d'un homme par un kangourou". Dans sa chanson "The Amorous Humphrey Plugg", Scott exprimera ses sentiments étranges pour les kangourous. Il tombera amoureux de Alfreda, une magnifique femelle de 7 ans, kangouroutte. Tout rapport entre eux est proscrit malgré la réciprocité de cet amour, car la loi pourrait inculper Scott non seulement de la peine prévue pour kangourouphilie, mais en plus de la peine prévue pour pédophilie, du fait du jeune âge d'Alfreda. "Montague Terrace" et "The Girls From The Streets" parlent de cet amour platonique.

[modifier] L'Âge adulte et la popularité grandissante

À vingt ans pile, Scott était devenu un adulte. Voulant fuir les kangourous afin de refouler ses tendances, il s'en alla en France afin de n'y être pas jugé. Comme attendu, il n'y avait aucun kangourou en France, excepté Nicolas Sarkozy, qui ne courrait pas les rues (à l'époque). Il découvrit Jacques Brel. Il traduisit ses chansons et les chanta. Les gens croyaient que s'était lui qui les avait écrites (voir Son Procès). Ne parlant pas un mot d'arabe, il s'exila après ne pas avoir vu de kangourous pendant longtemps. En fait il s'exila pas vu qu'il était pas français, mais on s'en fout. Arrivé à Londres, il chanta quelques temps sur les scènes de Broadway. Le succès rencontré le convainquit de signer ce fichu contrat avec Eddie Barclay, qui concédait à ce dernier tous les copyrights de toutes les chansons chantées et qui seront chantées de Scott Walker qui ne savait pas lire (il avait passé son enfance à l'usine). Faisant ainsi de Scott son esclave, M. Barclay le promenait avec une laisse, et l'emmenait voir les kangouroutes au zoo. Un jour Scott mordit son maître et retourna en France pour se produire à l'opéra. Sa popularité ne cessait de grandir, mais elle n'atteindre son summum qu'à son zénith, c'est-à-dire en 2101.

[modifier] Son Procès

L'arrière-grand-père de Jacques Brel en avait assez que les chansons de son arrière-petit-fils soient ainsi chantées (en anglais en plus) sans qu'aucun droit ne lui fut versé (c'était l'héritier légitime de Jacques Brel). Il fit donc un procès à Scott, qui ne se laissa pas faire et qui prit un avocat. Lors du moment fatidique, le "Qu'avez-vous à dire pour votre défense?" Scott Walker répondit: "Votre Honneur, j'ai essayé de dire à mon public la provenance de ces chansons, mais tout bruit était noyé sous les applaudissements!" Scott perdit le procès et fut condamné à nettoyer les cages des kangouroutes.

[modifier] Sa mort

Il mourut dans de bien étranges conditions: il était allé chercher de la cocaïne pour son épouse, la charmante kangouroute Alberta (le mariage kangourou-homme est légalisé au Royaume-Uni depuis 2026), il traversait la rue en chantant un petit air, tandis qu'une voiture roulait. La thèse de l'accident n'a pas été confirmée, bien que son corps gise écrasé en plein milieu de la rue Élizabeth XVI.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia