Schrödinger de Schrödinger

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
SchrBoite.jpg

Bien avisé celui qui pourra dire si le chat contenu dans cette boîte est mort ou vivant.

Pour commencer, inutile de tergiverser inutilement sur l'expérience du chat de Schrödinger, il va de soi que tout le monde connait parfaitement le mode opératoire de ladite expérience. Enfin tout le monde est un grand mot, c'est sûr que la totalité de l'humanité ne peut pas connaître l'expérience du chat de Schrödinger. En revanche les personnes qui vont lire cet article vont forcément la connaître vu qu'on vient à l'instant d'en parler et bien qu'on ne sache toujours pas en quoi ça consiste exactement, impossible de nier le fait qu'on ignore totalement la théorie du chat de Schrödinger. En conséquence, on peut supposer qu'à cet instant précis vous connaissez à la fois l'expérience du chat de Schrödinger et en même temps que vous ne la connaissez pas... quantiquement parlant bien entendu.

Levons tout de suite le voile sur cette fameuse expérience du chat de Schrödinger, son concept est à la base très simple et excessivement complexe : l'expérience consiste à mettre un chat dans une boite et attendre la désintégration d'un atome d'un corps radioactif. À ce moment-là on peut dire que le chat est à la fois mort et vivant... quantiquement parlant. Bien que somme toute simpliste cette théorie fut le point de départ de nombreuses expériences réalisées afin de déterminer l'état quantique des différents éléments qui composent notre univers, éléments, qui bien sûr sont à la fois existants et inexistants, d'un point de vue quantique. Bref c'est plutôt facile à comprendre.

L'origine de l'expérience

SchrdeadCat.jpg

De même qu'à ce moment précis, difficile de dire si ce chat est effectivement mort ou vivant

Comme tous les scientifiques de renom, à l'adolescence, Schrödinger était incroyablement laid et donc de par ce fait incapable de se serrer la moindre gonzesse. Pour pallier ce manque évident de rapports sexuels il utilisait un procédé bien connu des scientifiques puceaux de l'époque qui consistait à plonger son sexe dans un plat de spaghetti bolognaise, chose qui permettait de reproduire de manière relativement fidèle la sensation que l'on peut avoir lors d'un coït avec une femme. Grâce à ce système Schrödinger se rendit compte qu'en utilisant ce procédé il était à la fois puceau et pas puceau vu qu'il savait l'effet que produisait de plonger son sexe dans un endroit chaud et un peu visqueux sans pour autant avoir jamais forniqué avec un membre du sexe opposé. Il décide alors d'approfondir sa théorie en réitérant l'expérience avec différents aliments comme des tagliatelles à la carbonara ou un rôti de bœuf, chose qui constitua sa première expérience gérontophile... quantiquement parlant bien entendu. Cependant, contrairement aux autres élèves laids de sa classe, Schrödinger était également idiot, double inconvénient car souvent les gens laids sont intelligents ce qui leur permet quand même de se taper des nanas.

Alors en plein désarroi, Schrödinger voyait s'échapper de jour en jour son espoir de coïter avec autre chose qu'un plat de penné et voyait difficilement comment il pouvait approcher une fille comme le faisaient ses autres camarades laids de la cour de récréation comme par exemple Maurice Chapon avec la petite Pauline :

Maurice Chapon (qui rappelons-le est un type laid mais incroyablement intelligent) : Salut Pauline, dis donc t'a pas envie de sortir avec moi.
La petite Pauline : Pouah ! Jamais de la vie t'as plein de boutons sur la figure t'es trop moche.
Maurice Chapon (toujours aussi laid au demeurant) : Ouais mais attends je suis peut être affreusement moche mais je suis super intelligent.
La petite Pauline : Même pas vrai d'abord et puis jamais je te toucherai le zizi.
Maurice Chapon : Attends Pauline, avant de clore définitivement cette discussion, tu savais que si un système physique peut se trouver dans ce qu'il appelle un état \phi, et si de même il peut se trouver dans un état |\psi\rangle, alors il peut aussi se trouver dans un état linéairement composé.
La petite Pauline : Oh là là, mais que tu es intelligent, c'est bizarre mais j'ai une envie soudaine de coucher avec toi, emmène-moi dans le gymnase et prends moi comme une bête sur le trampoline.


Schrödinger comprit alors que pour tremper sa nouille dans autre chose qu'un jambon coquillette il devait parler de trucs super intelligents aux filles de son école pour les impressionner, chose qu'il tenta aussitôt de mettre en application, malgré son ignorance totale et son incapacité à dépasser la moyenne en classe, ayant obtenu sa meilleure note en cours de cuisine car maîtrisant à la perfection la cuisson des pâtes.


Schrödinger : Alors poupée comme ça on saute à la corde toute seule.
La petite Pauline : Eh mais qu'est-ce que tu me veux toi sale moche totalement idiot de surcroît.
Schrödinger : Attends avant de clore définitivement cette discussion est-ce que tu savais qu'en science physique et en math les lettres grecques \phi et |\psi\rangle ne peuvent pas se conjuguer au passé composé de façon linéaire.
La petite Pauline : Bah dis donc c'est n'importe quoi ce que tu racontes, j'ai pas du tout envie de faire du sexe avec toi.
Maurice Chapon : Haha mais quel imbécile, tu ne comprends rien à ce que tu racontes ma parole, un état superposé n'est pas un état traduisant une ignorance vis-à-vis de l'état réel du système, mais bien une indétermination intrinsèque au système, qui n'est ni dans l'état \phi, ni dans l'état |\psi\rangle.
La petite Pauline : Oh mon dieu, tu es vraiment génial toi, allons regarder le dernier DVD de Paris Hilton pendant que tu me fouettes avec des rhododendrons.
Schrödinger : Minute, mec affreusement laid, c'est bien beau tes palabres de mécréant mais imagine trente secondes que j'enferme un chat dans une boîte et que je l'y laisse trois semaines durant eh bien si on considère son état à instant T sans ouvrir la boite on peut alors considérer qu'il est à la fois mort et vivant... quantiquement parlant.
La petite Pauline : Wouah, finalement tu es vraiment un mec génial viens on va baiser comme des phoques sur le sitar du prof de musique.
Maurice Chapon : Non mais qu'est-ce que c'est que ces conneries, tu vas quand même gober cet amas d'imbécillités, ça ne veut strictement rien dire et en plus il veut tuer un chat.
La petite Pauline : Rhooo mais tu comprends rien à rien toi dis donc, j'ai tout à coup nettement moins envie de faire la brouette hongroise avec toi sur le sommet du Kilimandjaro.
Maurice Chapon : Ouais ben si c'est ça je vais te dénoncer, MAÎÎTRESSSEEE Schrödinger il veut mettre un chat dans une boîte pour qu'il meure tout en étant vivant.
La maitresse : Qu'est ce que c'est que ces histoires, c'est vrai que tu veux enfermer un chat dans une boîte ? Fais gaffe à tes fesses si je t'y prends tu vas finir en retenue.
Schrödinger : Oui bon heu c'est vrai je veux effectivement mettre un chat dans une boîte mais...
La maitresse : Y'a pas de mais allez hop en retenue.
Schrödinger : ... quantiquement parlant j'entends.
La maitresse : Aaahhhh ! D'accord ! Pourquoi tu l'as pas dit plus tôt, si c'est d'un point de vue quantique, vas-y pas de soucis. Tu passeras me voir à la fin des cours que je te montre comment utiliser des boules de geisha avec des bretelles de tyrolien.
Maurice Chapon : Non mais on croit rêver là.
La petite Pauline : Oh toi ta gueule retourne sur ton trampoline, il est super plus intelligent que toi. Bon alors Schrödinger on va baiser oui ou merde ?
Schrödinger : Allons-y de ce pas par contre ça te dérange pas si on fait ça avec du ketchup ?
La petite Pauline : D'habitude je le fais plutôt avec de la sauce samouraï mais pour toi je ferai une exception.

Grâce à cette technique de drague qui est maintenant mondialement connue, Schrödinger fit d'une pierre deux coups étant donné qu'il donna non seulement naissance à sa fameuse expérience mais qu'il put aussi perdre sa virginité.


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ben dis donc tu parles d'une technique de drague.



Ah ben si c'est une technique éprouvée qui marche à tous les coups.


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
J'aimerais bien voir ça.



Très bien commençons par une approche dite classique : « Tu as de très beaux yeux, est-ce que tu habites chez tes parents ? »


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Dégage minable.



« Sinon est-ce que tu penses que si les lapins pratiquaient le tantrisme leur civet n'en serait que meilleur ? »


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Allez retourne chez ta mère bouffer des fusillis trouduc !



Pour conclure : « Savais-tu que si on met un chat dans une boîte, avant que l'on ouvre ladite boîte, on peut alors statuer sur le fait que le chat est à la fois mort et vivant... »


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Mais qu'est-ce qu'il m'arrive ? Je me sens toute bizarre.



« ...quantiquement parlant. »


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Oh oui ! Colle-moi la tête dans l'évier et sodomise-moi avec un potimarron.



Et voilà.


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ben ça alors, c'est vraiment surprenant.



Le Schrödinger de Schrödinger

Fort de son expérience avec les femmes, mais cependant toujours aussi idiot, Schrödinger décide alors de passer à la vitesse supérieure en mettant au point l'expérience dite du « Schrödinger de Schrödinger » à savoir :

Schrödinger s'enferma dans une boîte et constata à ce moment précis que si on le laisse enfermé dans cette boîte, et que l'on se place d'un point de vue externe on ne peut pas dire sur Schrödinger qu'il est vivant ou mort, étant donné qu'il est le seul à avoir la réponse vu que c'est lui qui est dans la boîte. On peut cependant supposer qu'il est à la fois mort et vivant si l'on se base sur le principe de son expérience du chat de Schrödinger. Sauf que s'il reste enfermé dans sa boîte, il ne peut plus dévoiler à la face du monde son expérience sur le chat, ben ouais forcément n'ayant aucun moyen de communication personne ne peut connaître l'expérience du chat de Shrödinger et donc, on ne peut plus dire qu'il est à la fois mort et vivant vu qu'on en sait rien. On ne peut que conclure que Shrödinger est enfermé à l'intérieur d'une boîte et qu'il faut vraiment être très con pour faire des trucs pareils. Fort heureusement on peut toujours se consoler avec un bon plat de spaghettis bolognaise.

C'est à ce moment-là que le Shrödinger de Shrödinger atteint ses limites et que tout ça constitue en soi un paradoxe, le fameux paradoxe de Schrödinger qui est basé sur le fait que l'on peut placer n'importe quoi dans une boîte et dire que c'est à la fois mort et vivant sauf si ce quoi que ce soit est Shrödinger lui-même, à moins que la boîte soit équipée d'un double fond auquel cas on a plutôt affaire à un illusionniste genre Garcimore qui à ce moment-là n'est ni mort, ni vivant mais totalement désintégré car il s'est échappé de la boite grâce à sa magie.

SchrTadam.jpg

C'est sûr que les spectateurs lambda n'y voient que du feu mais en observant attentivement on voit bien qu'il y a un truc.

En s'appuyant sur cette expérience, alors en plein déclin, le monde de la magie réussit alors à rebondir. En effet avant Schrödinger les tours de magie étaient plus nuls les uns que les autres et consistaient uniquement à faire disparaître des trucs comme par exemple les Indiens d’Amérique. Bien entendu les ficelles étaient un peu grosses et tout le monde connaissait le truc pour faire disparaitre un indien, le tour consistant juste à remplacer son tepee par un McDonald's. Dès lors que les magiciens découvrirent qu'ils pouvaient exécuter des tas de tours en mettant un individu dans une boîte ils virent alors le magnifique éventail de possibilités qui s'offrait à eux, en effet l'individu en question étant à la fois mort et vivant quantiquement parlant, ils pouvaient faire subir ce qu'ils voulaient à la personne tant qu'elle demeurait dans la boîte.

Bien entendu comme toutes les nouveautés, les débuts furent difficiles et bien qu'ayant entre les mains un concept tout nouveau les magiciens usèrent au début des mêmes ficelles. Pour preuve, le premier tour effectué à l'aide d'une boîte fut de rentrer un indien avec son teepee dedans puis en faire ressortir un McDonald's. Comme il fallait s'y attendre, le succès ne fut pas au rendez-vous, heureusement les magiciens peaufinèrent leur tour au fur et à mesure, tours qui devenaient de plus en plus intéressants. On se souvient notamment du célèbre tour des frères Richard et Maurice McDonald qui firent rentrer des poulets dans une boîte et en firent ressortie des chicken McNuggets avec sauce curry, une grande frite et un coca à emporter.

Le point culminant fut atteint lorsque le tour de la femme coupée en deux fut inventé. En effet, grâce au principe de Schrödinger, rien n'empêchait de faire rentrer une femme dans une boîte puis la découper à l'aide d'une scie (de manière quantique cela va sans dire). Tant que la femme est dans la boîte elle ne craint rien vu qu'elle est à la fois morte et vivante. Le seul problème c'est quand elle ressort, car une fois en dehors de la boite, et donc coupée en deux elle finit par mourir dans les minutes qui suivent. Pour pallier à ce problème les magiciens sont obligés d'utiliser alors un subterfuge, à savoir qu'un complice diplômé en chirurgie est caché dans un double fond et recoud l'assistante au fur et à mesure que le magicien la découpe.

Pour finir, le ratage le plus connu concernant les tours de magie à l'aide d'une boîte est celui effectué par Joseph W. Burrus qui se fit enterrer vivant en pensant que tant qu'il était dans le cercueil, il était à la fois mort et vivant et donc en conséquence ne craignait rien du tout. Sauf que cet abruti se fit enterrer tout court en ayant totalement oublié de demander à ses assistants de l'enterrer de manière quantique, c'est ainsi qu'il périt par asphyxie.

Application de la mécanique quantique des fluides en humour post moderne

Il va de soi que les théories de Schrödinger ouvrirent un éventail de possibilité infinies, imaginez, à partir du moment où on met quelque chose dans une boîte c'est à la fois vivant et mort. C'est d'ailleurs grâce à ce concept qu'un certain Bonduelle inventa la boîte de conserve. Car à une certaine époque, les écolos étaient quand même un peu casse-couilles, plus comme maintenant, étant donné qu'ils refusaient qu'on enferme les légumes dans des boîtes sous prétexte que les végétaux étaient vivants. Heureusement, Bonduelle leur expliqua que l'on pouvait mettre des aliments dans des boîtes de conserves tout en préservant l'aliment vu qu'il était à la fois mort et vivant. Les écolos acceptèrent à partir du moment où l'aliment était conditionné de manière quantique, ce à quoi Bonduelle répondit :


« Quantique ou pas j'm’en branle à partir du moment où la marge nette dégagée me permet de me taper des putes sans éveiller les soupçons de ma femme et mon labrador. »
~ Bonduelle à propos du conditionnement quantique des légumes.


C'est ainsi que l'on peut maintenant conditionner des aliments dans des boîtes sans risquer de s'attirer les foudres des écolos, mais il faut cependant faire attention à respecter la date limite car la quantification n'est pas éternelle, prenons par exemple une conserve de petits pois, pendant un bout de temps les petits pois sont verts mais si on les laisse un peu trop longtemps au bout d'un moment les petits pois sont rouges.

A ce moment-là vous êtes certainement en train de vous demander de quoi je suis en train de parler exactement. Car bien que tout ce qui est dit depuis le début soit parfaitement cohérent là vous avez peut-être du mal à comprendre pourquoi je parle de petits pois qui sont rouges. Eh bien il s'agissait juste de provoquer en vous un sentiment d'hilarité incontrôlé, car bien que difficilement identifiable, j'ai glissé à votre insu un subtil jeu de mot dans le paragraphe précédent. Reprenons si vous le voulez bien la phrase « les petits pois sont rouges » en étudiant attentivement, on se rend compte que ça donne également « les petit poissons rouges » ou encore « Putain de merde mais où est-ce que j'ai encore garé cette foutue bagnole, ils font chier aussi Carrefour à faire des parkings aussi grands », chose qui provoque tout de suite l'hilarité. Imaginez alors les possibilités infinies que ce magnifique jeu de mot va vous apporter. Imaginez-vous lors d'un repas à la cantine et qu'il s'avère qu'un de vos camarades de tablée mange des petits pois, n'hésitez pas un seul instant et dites-lui sans vous démonter : « oh mais dis donc pour l'instant tes petits pois sont verts mais fais gaffe si tu les laisse pourrir, au bout d'un moment, les petits pois sont rouges. » Il y a de fortes chances pour que votre interlocuteur ne percute strictement rien à ce que vous venez de dire, ne vous démontez pas et usez de tous les moyens possibles pour lui faire comprendre la drôlerie de cette phrase, pour cela rien de plus simple, imitez le poisson devant lui en répétant la phrase pour qu'il comprenne bien.

SchrPoisson.jpg

Hahaha, les petits poissons rouges eh oui c'est très drôle connard putain mais réfléchis bien les petits poissons rouges, LES PETITS POISSONS ROUGES hihihi mais bordel que c'est drôle, les petits poissons rouges, espèce de vieille pute TU VAS RIRE OUI !!!!!



SchrPoisson1.jpg

À ce moment précis nul doute que l'hilarité va gagner votre interlocuteur rejoint très vite par toutes les personnes qui l'entourent, à ce moment impossible de faire machine arrière tout le monde va se mettre à rire à gorge déployée.



SchrPoisson2.jpg

Votre blague fait mouche, l'hilarité gagne maintenant toutes les personnes de la cantine qui deviennent vite incontrôlables, les gens vont commencer à se déshabiller pour faire l'amour avec vous ou tout simplement pour boire une bonne bière à poil, bref c'est l'orgie.



SchrPoisson3.jpg

Malheureusement c'est toujours à ce moment précis que surgit l'impondérable, l'imprévisible, celui que l'on appelle le connard, le fameux connard qui va foutre en l'air cette bonne ambiance grivoise, le connard qui se prend pour un magicien et qui va se mettre à découper tout le monde en petits morceaux alors qu'il a même pas d'assistant diplômé en chirurgie. Mais au final peu importe, tout le monde a bien ri à votre blague, et c'est là l'essentiel.



SchrdeSchr.jpg

En conclusion, Merci à toi Erwin Schrödinger





La mécanique quantique c'est fastoche grâce à Erwin Schrödinger

Erwin-Schrodinger.jpg

Shoah de SchrödingerÉquation de SchrödingerChat de SchrödingerChat de Schrödinger côté chatErwin SchrödingerL'expérience du fonctionnaire de SchrödingerPingouin de SchrödingerSchrödinger de SchrödingerSIDA de SchrödingerDésinformation:Vague de froid en Russie : Les descendants d'Erwin Schrödinger portent plainteThéorie des cordons

691px-Pi-CM.svg.png  Portail des Sciences sérieuses


PtitMonkee.jpg Article cradopoulo ma kif kif maousse costo
Cet article a sa place au soleil du Top 10 des articles de 2011.
Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia