Salomon

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
478px-Judgement of Solomon.jpg

Wopopop ! J'me demande si je vais pas l'offrir à ma femme finalement.

Le roi Salomon fut un des rois d'Israël, connu pour sa grande justesse de jugement, et ses décisions légèrement arbitrales en matière de jugement.

Durant ses années de règne, il passa de monarque adoré et adulé à une espèce de loque humaine, incapable de régler ses problèmes correctement. Malgré tout, il aura marqué la culture occidentale de par sa personnalité intrigante et perturbée, ainsi que, vers la fin de sa vie, son hédonisme.

[modifier] Salomon règle un litige entre deux prostituées

Toute cette histoire a commencé de manière très simple : Le bon roi Salomon se grattouillait les bourses tout en donnant des ordres à ses sujets et en rééquilibrant le budget du royaume, lorsque vinrent à lui deux filles de mauvaise vie, Natalya et Tatiana. Tatiana déclara au roi :

— Sire ! Sire ! Ce bébé est mien ; elle ne saurait me le rendre. Pourriez-vous faire entendre à cette catin, que cet enfant me revient ?
— Que nenni sire, répliqua Natalya, ne vous laissez pas embobiner. Tatiana ment, cet enfant est mon bien le plus cher.

Alors, le roi Salomon se leva de son trône, étala sa longueur[1], sortit sa main de son slip, et déclara :

— Pour départager ces deux grosses femmes, une seule solution me vient à l'esprit : trancher le môme en deux, et en donner un bout à chacune.

Tatiana se contenta de la réponse, alors que Natalya fondit en larmes, avant de déclarer :

— Sire ! Non ! Je préfère donner mon enfant à cette voleuse, que de le voir ainsi zigouillé !

Ceci fit réfléchir le roi un moment. Puis, il dit :

— Natalya, c'est donc à toi que revient l'enfant.

De cette résolution vint la fameuse réputation du roi Salomon, éclaireur de conflits devant l'Éternel. La rumeur se répandit dans le royaume, faisant de lui un véritable roi-légende vivante-prophète-juge. Lui-même, en son for intérieur, pensa :

— Ben tiens ! En voilà une bonne façon de résoudre des conflits ! Faudra que je la retienne.

[modifier] Salomon règle un litige diplomatique

Un jour, Salomon se retrouva devant un nouveau conflit : diplolitique[2] cette fois. En effet, un des royaumes voisins réclamait possession du Kiristan, et l'autre royaume voisin aussi. Salomon, dans sa grande sagesse, déclara :

— Eh bien que l'on coupe le pays en deux, et donne une moitié à chacun !

L'un des deux chefs d'état déclara alors :

— Oh non ! Plutôt l'offrir à ce gros tas que de couper mon pays qui me revient en deux !
— Bien, dit, Salomon, c'est donc à toi qu'il revient.

Salomon avait une fois de plus fait part de sa grande sagesse.

[modifier] Salomon règle un litige à propos d'une surface cultivable

Salomon faisait une petite balade dans la nature, lorsqu'il tomba nez à nez avec deux fermiers se disputant à propos d'une terre. Salomon s'approcha d'eux, et dit :

— Alors, mes sujets, que se passe-t-il ? Pourquoi vous enguirlandez-vous ?
— Crébondiou ! Répliqua le premier fermier. C'teu terre-là, c't'à mouè qu'elle revient !
— Acré bonsouère, répliqua le second, c'ben faux, c't'à mouè !

Salomon fit un rictus, puis déclara, confiant :

— Eh bien que l'on divise la terre en deux, et que vous en récupériez chacun une partie !
— Oké.
— Ça m'va ben.
— Hein ? dit le roi Salomon, stupéfait.

Puis le roi Salomon s'en alla, se demandant ce qui s'était passé de travers ce coup-ci.

[modifier] Salomon règle un litige à propos d'une vache

Décidé à ce que sa technique marche à nouveau, Salomon s'en retourna dans les champs. Coup de bol, deux fermiers se disputaient à propos d'une vache. Il s'en alla vers eux.

— Oui, bon, c'est quoi le problème ?
— C't'à mouè que revient c'te vache laitière !
— Non, c't'à mouè !
— Pas de problème ! J'm'en vais te couper ça en deux, et vous prendrez chacun un bout !
— T'y es donc con ou quouè ? À quoi donc que me servira une demi-vache laitière ?
— Boudiou, faut-y être stupide, une demi-vac' laitière, ç'donne plus d'lait !
— Euh...

Puis, Salomon s'en alla, dépité.

[modifier] Salomon règle un litige au harem

Complètement bouleversé de s'être fait rembarrer deux fois, Salomon empoigne une énorme cruche d'hydromel et s'en va se détendre à son harem. Et là, après une bonne descente de picole, ses deux gonzesses préférées, Gorka et Gorkette, se taquinent à son propos.

— Hihi ! Sa zigounette est à moi ! Dit l'une.
— Houhou non ! Elle est à moi !

Le roi Salomon, beurré comme un toast, déclare :

— Je... J'ai gna solution (hips). Coupez ma bite en dzeux, et prendez-en chacun un bout.

Ces mots dits, Salomon vomit sur ses compagnes.

[modifier] Salomon règle un litige entre ses mains

Salomon, défoncé au crack, ressent le besoin de se gratter le nez. Et là, sa main droite lui dit :

— Ach[3] ! Z'est à moi de gradder zon nez !

Ce à quoi sa main gauche réplique :

— Ach so ! Zamais de la vie ! Z'est à moi !
— Bon écoutez les mains, on va pas en faire tout un plat, je vais me couper le nez en deux, et hop, un morceau chacune !

Les mains, excédées par tant de connerie, décident de se BarreR danser la gigue avec Super Mario.

[modifier] Salomon change de technique

Après une cure de désintoxication, Salomon se décide à reprendre les choses en main. Et à la table du dîner, une occasion se présente de faire la loi. Ses deux filles se battent à propos d'une tranche de saucisson.

— C'est à moi ! Dit l'une.
— Non, à moi ! Dit l'autre.

Salomon se lève alors, et clame avec puissance :

— ALORS C'EST BIEN SIMPLE CELLE QUI VEUT PAS SE PRENDRE UNE TARTE DANS LA GUEULE ELLE PARTAGE !

Les deux gamines laissent alors tomber l'affaire, réglant le litige sans compromis.


[modifier] Notes

  1. Un mètre quarante, ce qui était haut pour l'époque.
  2. Diplomatique et politique à la fois.
  3. Défoncé au crack, les mains parlent avec l'accent allemand.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.


Qu'avez-vous pensé de Salomon ?
 
15
 
16
 
5
 
0
 
1
 
0
 
3
 

Ce sondage a été créé le janvier 19, 2009 19:31 et 40 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia