Salle de danse

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
SalDan1.jpg

Plein de bijoux qui vous en mettent plein la gueule, elle tourne autour de son hidalgo. Elle est saoule, mais elle s'en fout, elle lui fait des clins d'oeil à son Umberto. Elle s'avance, elle recule, elle tourne en rond telle une trapéziste. Elle confond mambo et twist... Elle fait des pas, des petits pas charmants pour son amant.

Katinga tango, Katinga mambo...

Elle vire dans les lumières de la salle de danse, les projecteurs s'accrochent dans ses bijoux, quincaillerie scintillante, on ne voit plus qu'elle. Elle fait des pas, des petits pas charmants pour son amant. Les talons claquent sur la piste, elle glisse mais lui la ramène sur la scène. Son Umberto, son hidalgo.

Katinga rumba, Katinga samba...

La salle de danse tel un carrousel tourne autour d'elle et elle, elle pense que tout le monde danse comme elle.

Elle voit les autres dans un tourbillon, une fleur qui s'étale dans une rumba de pétales. Elle passe sous les lumières, elle tourne, elle virevolte, se perd dans ses pas, croise les jambes et perd l'équilibre, elle est saoule mais elle s'en fout. Elle se frotte calypso, elle s'étire, sort ses griffes, elle se fait féline et miaule dans son cou... Son hidalgo, son Umberto.

La salle de danse tel un carrousel tourne autour d'elle et elle, elle pense que tout le monde danse comme elle.

SalDan2.jpg

Lui, il danse le rock comme le kasatchok, il ne se rend pas compte qu'il est rigolo. Il se plie, se balance et fait le séducteur... Il est saoul mais il s'en balance, il faut qu'il danse. Il ne voit qu'elle, sa Katinga, sa fleur des parquets, sa fée de la rumba.

Umberto rumba, Umberto samba...

SalDan3.jpg

Il tape du pied, écarte les jambes, se prend pour Travolta, le v'là qui se récupère sur le cul et ça le fait rire. Il est saoul mais il s'en balance, il faut qu'il danse. Sous les projecteurs il déroule son costume tape à l'oeil, il se fige dans des poses en se passant la main dans la gomina de ses cheveux. Il la retient de ses bras musclés, la fait virevolter, tanguer et se plier, sa Katinga sa reine du tango.

Umberto tango, Umberto mambo...

Il est tendre, calin, fait le matou pour elle. Il danse le slow comme un taureau, il se rend pas compte qu'il est toc. Il fait des pas de menuet, on dirait un minet, il vire lentement autour d'elle, sa Katinga dans son fourreau écarlate, sous sa panoplie de bijoux, il faut qu'il lui fasse des bisous.

La salle de danse telle une toupie tourne autour de lui et lui, il pense que tout le monde danse comme lui.

Les lumières scintillent sur le verni de ses chaussures, il en profite, se met dans des positions acrobatiques pour l'épater, sa Katinga, sa fleur des parquets. Ses yeux sont rivés sur elle, il se démène, l'entraine, la porte et la dépose de justesse avec des gestes de seigneur. Il danse le rock comme le kasatchok, il faut que ça bouge, qu'il se montre, qu'il lui en foute plein la gueule. Il faut que ça claque, qu'il s'expose, qu'il soit son hildalgo.

La salle de danse telle une toupie tourne autour de lui et lui, il pense que tout le monde danse comme lui.

SalDan4.jpg
SalDan5.jpg



Ils sont faits tous les deux, saouls plus que de raison. Ils leur faut la moitié de la piste pour eux. Mais personne n'a rien à y redire, ils sont trop rigolos. Les lumières étincellent sur leurs habits clinquants, ils s'étirent, se minaudent, se défient et basculent dans des poses ridicules, mais c'est pas grave, tout le monde regarde le spectacle en souriant.


Ils sont saouls mais ils s'en balancent, eux il faut qu'ils dansent, ils sont amoureux.






Lyre.png  Portail des Arts Plastiques


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia