SOS Racisme

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« I send an SOS to the world »
~ La Police à propos du tabassage d'un jeune Maghrébin
Bouncywikilogo.gif
Pour les plus religieux d’entre nous qui choisissent de croire des mensonges, les soi-disant experts de Wikipedia ont un article à propos de SOS Racisme.

SOS Racisme est une entreprise française fondée par Harlem Désir, suivant le modèle de "livraison rapide" de SOS Livraison ou Fleuriste SOS. Son secteur d'activité est la propagation du racisme.

[modifier] Présentation

Le président, Dominique Sopo, définit ainsi le créneau de sa compagnie : "Nous sommes en quelque sorte une compagnie de publicité. Nos clients sont rarement des particuliers, quelquefois des entreprises voulant justifier leurs discriminations à l'embauche. Mais le plus souvent, ce sont des associations et des partis politiques qui ont recours à nos services."

Selon lui, "notre point fort se situe dans les délais de livraison : nous garantissons à nos clients que le produit est livré dans la demi-heure. Pratique pour organiser un tabassage d'anarchistes ou une émeute Gare du Nord. Il faut en effet parfois agir dans l'urgence, pour être certain de bénéficier de l'effet de surprise ou de l'attention du journal de 20 heures." Une rapidité enviable, mais qui n'influe pas sur les coûts : "Nous avons certes engagé quelques dépenses pour délocaliser l'activité en province, mais pas tant que ça. En vérité, nos gains de temps interviennent notamment dans la partie logistique (des policiers sont toujours prêts à désactiver les radars automatiques pour nous), mais aussi grâce à une certaine flexibilité. Nous avons peu d'employés à plein temps, et nous nous contentons de transmettre des missions à des partenaires. Cela nous permet d'être présents dans toute la France avec seulement cinq sites régionaux, et de limiter les coûts."

Parade nazie.jpg

"Nous aurions permis à l'UMP de dépasser les 320.000 adhérents ! ", s'enthousiasme M. Sopo.

Il poursuit : " Nous avons deux méthodes de travail principales pour soutenir le racisme et l'antisémitisme partout où nos clients le désirent. L'une d'elles consiste à envoyer des personnes d'origine étrangère faire des mauvais coups dans les zones où le racisme paraît être un marché porteur pour l'avenir, l'autre à déléguer quelques skinheads aux partis en manque de militants. Récemment, grâce à l'Affaire Siné, et en collaboration avec la LIPRA (LIgue Pour le Racisme et l'Antisémitisme), nous avons découvert une troisième technique promise à une forte croissance dans les années à venir : le dépôt de plaintes farfelues pour racisme ou antisémitisme, afin de décrédibiliser l'antiracisme."

En ce qui concerne l'éthique, Dominique Sopo a affirmé que nul problème ne se posait : " D'après un sondage effectué en mai 2007, 53.06% des Français ne voient pas de raison de ne pas soutenir un de nos clients, aussi ne pas poursuivre notre travail serait antidémocratique. De plus, la loi de l'offre et de la demande doit être respectée, sinon Adam Smith nous a expliqué qu'on allait tous mourir de faim. Enfin, nous sommes l'une des rares firmes où une personne issue des milieux populaires et d'une minorité ethnique peut, par son travail, se hisser jusqu'au poste de PDG. Cela ne dérange pas nos partenaires commerciaux car, dès lors qu'un chef d'entreprise est efficace, il devient tout de suite moins bougnoule ou moins bamboula à leurs yeux."

[modifier] Critiques

Selon certains clients, l'entreprise manquerait de sérieux. En cause, l'inversion entre certains contrats. Il est ainsi arrivé que l'entreprise envoie des néo-nazis agresser les petits vieux ou, inversement, des jeunes gens d'une minorité ethnique et des milieux populaires habillés de manière inquiétante bien que risible faire le salut hitlérien. Ces déficiences ont été mises en évidence la veille du premier tour de l'élection présidentielle 2002, lorsque les agresseurs ne faisaient pas partie de la bonne unité de management.


SOS-Racaille.jpg

Suivant la vieille tradition française, l'entreprise est toujours disposée à collaborer. Avec des associations et compagnies proches.

Le groupe a répondu à ces accusations en mettant en avant la qualité de leur Service Après-Vente, qui assure que, même en cas de défaut dans le service rendu, la couverture médiatique rendue sera favorable au client. Ainsi, toujours à propos du même chantier, "une action a priori nuisible à la clientèle lui a finalement bénéficié, puisque le traiting mediated du travail de notre société a été sensiblement le même que s'il avait été correctement effectué", dixit un porte-parole de la société

[modifier] Propos de clients

« Et en plus, ils fournissent des déménageurs pour notre siège national ! »
~ Jean-Marie Le Pen à propos de son installation chez les communistes
« En tant que client et qu'ancien employé, je ne peux qu'exprimer ma satisfaction. »
~ Nicolas Sarkozy à propos des quotas d'immigration, du Ministère de l'Immigration et de l'Identité Nationale, de...
« Je ne suis pas d'accord, ils ont grossi jusqu'au ridicule ce qui n'était qu'un détail de l'histoire. »
~ François Fillon à propos de la facture relative au contrat des tests ADN
« Mes modèles dans la vie. Ils m'ont prouvé que n'importe qui pouvait réussir à condition de trahir sa famille, son milieu et sa culture. »
~ Rachida Dati à propos de son enfance miséreuse, car moi, on ne m'a jamais fait de cadeau, j'ai dû me battre pour m'en sortir, et si vous n'êtes pas d'accord, je vous démissionne du ministère
Qu'avez-vous pensé de l'article "SOS Racisme" ?
 
18
 
11
 
4
 
5
 
7
 
5
 
14
 

Ce sondage a été créé le août 24, 2008 15:47 et 64 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia