Sœur Emmanuelle

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Sœur Emmanuelle, née Madeleine 5.1 (lire Cinquin et non pas cinq-point-un, ce n’est pas une version de logiciel) (1908-2008) était une stripteaseuse et trapéziste catholique.

Entrée très tôt dans la secte de Raël, elle devint vite très populaire en raison de la qualité de ses prestations) et prend le nom de Sœur Emmanuelle.

[modifier] Débuts

Elle grandit dans une famille aisée de trois enfants ayant fait fortune dans la lingerie fine ! Elle participe à la promotion de l’entreprise familiale et fait de nombreuses publicités pour le port du soutien-gorge ! Les seins c’est beau, mais il faut les protéger ! Clame-t-elle à tue-tête.

[modifier] Jeunesse

Soeur Emmanuelle.jpg

Sœur Emmanuelle pendant sa période égyptienne.

Envoyé à Bangkok au salon international de la lingerie, elle rencontra Raël et deviendra pendant plusieurs années sa confidente, sa cuisinière, sa secrétaire, sa masseuse et sa maîtresse. Le jeune couple décide de s’installer sur place, Raël choisit la profession de gourou et Sœur Emmanuelle celle de masseuse, c’est elle qui popularisera le body-body aux huiles.

De retour en France, Raël organise sa secte avec l’aide de Sœur Emmanuelle. Des séances de thérapies de groupes (tous à poil) sont organisées où les deux amoureux font preuve d’un talent démonstratif qui force l’admiration.

Mais les deux jeunes gens se brouillent et Sœur Emmanuelle part pour l’Égypte, on la retrouve dans un bar pour entraîneuse où elle est payée au bouchon, puis ensuite danseuse du ventre (elle inventera le fameux tour de prestidigitation consistant à faire croire aux spectateurs qu’elle peut changer de nombril), puis stripteaseuse dans une barque foraine. (son numéro d’effeuillage sur un trapèze volant fait encore aujourd’hui référence)

[modifier] Maturité

Revenue en France elle participe à la pré-réalisation des films autobiographiques Emmanuelle 1, Emmanuelle 2, Emmanuelle 3, et Emmanuelle Kant.

Le succès de ces films lui permet d’ouvrir des écoles de masturbation réservée aux jeunes filles de bonnes familles.

[modifier] In mémoriam

Elle meurt à 99 ans d’une indigestion d’escargot.

[modifier] Autobiographie

Dans son ouvrage posthume "Confessions d'une stripteaseuse", "Comment et à quelle occasion ai-je commencé à me masturber, je ne m'en souviens pas. Je pensais que ce n'était pas bien, puisque je le faisais en cachette et plus volontiers à l'école, où je me croyais plus en sûreté. Mais la maîtresse s'en aperçut et prévint ma mère. Un jour, les joues en feu, je me trémoussais en classe et subitement je l'ai vue me regarder sévèrement à travers la vitre de la porte. Elle m'expliqua ensuite que c'était vilain pour une petite fille et que je ne devais plus recommencer. Mais c'était devenu une habitude et je n'étais guère accoutumée à obéir. Quand l'assaut du désir m'assaillait, seule quelque présence étrangère avait le pouvoir de m'arrêter, sinon je m'avouais impuissante devant l'avidité du plaisir."''Et plus loin : "Mon âme s'évadait d'une chair prête à devenir l'amante possédée et possessive. Je me sentais soudain libre, libre : corps, cœur, volonté"


Des femmes... intrigantes
Paris Hilton PopArt.jpg
·Amanda LearAmélie NothombBernadette ScoubidouBernadette SoubirousBritney SpearsCarla BruniCassandreCarrie FisherCatherine SéguraneClémentine DelaitDalidaDame MaroziaElizabeth TeissierÈveGeneviève de FontenayGoldevaine de NavarreIngrid BetancourtJeanne d'ArcLa belle HélèneLady DianaLara CroftLa Vierge MarieLaure ManaudouLady GodivaLorieMarie-AntoinetteMarie-MadeleineMary ChristmasMère TeresaMonica LewinskyOlimpia MaidalchiniPamela AndersonPapesse JeanneParis HiltonScarlett JohanssonSégolène RoyalSainte GwennValérie DamidotSainte WilgeforteSœur EmmanuelleTa mèreZahia Dehar


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.

Partage sur...
wikia