Rouen

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Rouen est une métropole qui a la particularité d'être coupée en deux. D'un côté la "rive-droite", belle, riche, dynamique, séduisante... De l'autre la "rive-gauche", plus funky-rasta-rap, plus populaire, plus mixte mais sans le côté bétonné et dépressif que l'on peut retrouver au Havre...Exemple: le jardin des plantes, type 19ème, où les femmes emmènent encore leurs lardons faire des pâtés dans le sable, où les papillons se mêlent aux fleurs multicolores au milieu d'un tourbillon de pollen provoqué par la roue bleue d'un paon qui fait le beau, où une jeunesse qui écoute du rap, une jeunesse de Sotteville aussi, qui danse au son du Funk ou de l'élektro, vient fumer des cigarettes à ses heures,où les gardiens veillent au grain (là: rime pauvre...), où il fait bon s'asseoir sur un banc pour réfléchir, où des gosses jouent avec leur bateau sur un bassin, où un cadre de 42 ans fait son footing pendant qu'une vieille qui pourrait être sa mère s'assoupit à l'ombre d'un cèdre importé d'Espagne il y a 130 ans, le Jardin des plantes où tout ceci est possible est un lieu où chaque Rouennais vient en moyenne une fois tous les dix ans.

[modifier] Histoire

L'histoire de Rouen fut surtout marquée par :

  • Le passage d'Astérix et Obélix lors de leur Tour de Gaule (à l'époque, Rouen s'appelait Rototomagugusse, et ça faisait marrer les Romains).
  • La grande fête autour d'un feu de bois, qui eut lieu en 1431 sur l'initiative d'un Cochon, en l'honneur d'une fille bizarre, juive (ce qui n'est guère étonnant, au demeurant, vu qu'elle entendait des voix lui promettant moult richesses et tas d'or à profusion...) ; cette dernière s'avéra être bien plus tard la fille du cinquième élément. (Pour ça, reportez-vous à l'article "fin du monde en 2012"...etc) Les Anglais ont grandement apprécié ce petit feu de sorcière façon H. Potter.
  • Au 16ème siècle, Rouen était la deuxième ville de France après Paname. Les temps ont changé.
  • La naissance du seul tramway de France qui a la prétention de se nommer Métro. Faut dire qu'il y a quatre stations sous terre. La TCAR (T'es Con d'Attendre ta Rame !) a pour mission de veiller au transport de tout ce petit monde, moyennant des tarifs exorbitants, des grèves régulièrement organisées pour d'obscures raisons, des incidents techniques et des amendes qui te laissent un seul choix: ou vendre tout ce que tu as pour la payer; ou faire 250 heures de TIG (Travail d'intérêt général). Le métro de Rouen est une innovation bâtie sur le modèle de la RATP (Rentre Avec Tes Pieds) au siècle dernier. Donc à Rouen, n'espérez pas prendre le métro après 20h30. Heureusement, il y a les taxis. Ah non, il n'y a pas non plus de taxis dans Rouen. Mais heureusement il y a les dragons. Mais il faut avoir une voiture et être bourré en fin de soirée.
  • Le passage du Tour de France en 1997 qui, cette année-là, ne connut aucun scandale de dopage !!!
  • L'Armadada, à laquelle est consacré un petit article ci-dessous.

[modifier] Tourisme

On la surnomme la "Ville au sang crochet" parce que c'est à Rouen que le Capitaine Crochet est mort en se grattant les couilles, un beau matin du printemps 1743. Y'a plein d'églises et un office de tourisme au pied de la cathé (là le quidam qui trouve pas est vraiment pas bon).

D'avril à septembre, la ville est constamment prise d'assaut par des photographes frénétiques venus de toute l'Europe. Depuis une quinzaine d'années, des "Daponais" font le voyage pour voir "Danne-Dark". Cette secte a pour but de bloquer toute circulation piétonne dans le centre-ville. Elle n'est elle même qu'un aspect du complot mondial, tenu secret, visant à repousser les "Rouennais" vers la mer. L'une des opérations les plus spectaculaires de ce complot fût appelée "l'opératrion Armadada" (dont il est question plus bas).

Rouen est également surnommée la "ville aux sens interdits". Le centre ville n'est autre qu'un labyrinthe digne du meilleur journal de Mickey ou manuel des Castors Juniors. Il est préférable d'avoir étudié un plan de la ville pendant plusieurs jours avant de s'y hasarder sur un quelconque véhicule. Cela est une réponse des Rouennais au complot mondial qui les menace. Et, cerise sur le gâteau, cette signalisation change à chaque fois qu'un nouveau maire est élu. Il faut aussi noter pour les horsains, voire carrément pour les non-rouennais, que la ville, fière d'être écolo, ne possède que très peu de panneaux de signalisation. Comme ça tous les touristes se paument en centre-ville et n'y remettent jamais les roues. Et du coup ça fait moins de CO2.

Beaucoup de choses sont à visiter en centre-ville:

  • Le magnifique Square Verdrel (il parait qu'il a été maire et qu'il a même une grosse tombe au monumental, autre lieu joyeux à visiter) que tous les vieux appellent le jardin solférino (mais ça c'est une bataille de Napoléon 3, c'est pas un maire).
  • Pas loin du coup vous avez le musée des beaux-arts et le musée de la céramique (passionnant).
  • La place du vieux (y'a plus de choses en bas) avec le musée danne darc qu'aucun rouennais n'a jamais fait
  • La rue du gros (pareil, faut voir en bas)
  • L'aître Saint Maclou (évidemment) où y'a un chat tout mignon et plein de squelettes sculptés dans du bois

Et si vraiment le temps n'est pas clément (ce qui est très rare à Rouen), vous pouvez aller aux "Dock76", sorte de Mall américain créé pour attirer les rouennais près des quais. Sinon, il y a aussi un gros complexe où l'on voit des films et où on joue au bowling qui a été créé rive gauche pour que les gens de la rive droite se mélangent au peuple.

[modifier] Les ponts

Rouen dispose de plusieurs ponts qui traversent la Seine à la plus grande joie des gens perdus souhaitant passer du labyrinthe nord au labyrinthe sud. Les ponts servent aussi de perchoir à badauds pendant les "24 heures bateaunautiques", course de hors-bords annuelle qui se déroule tous les ans vers le début du mois de mai et qui dure environ 24 heures. Attention, certains ignares parlent des "24h motonautiques", mais il n'y a jamais eu une seule moto qui ait flotté plus de 4 secondes.

[modifier] L'île Lacroix

Ile située sur la Seine en plein cœur de la ville. Elle sert de refuge aux gens qui veulent éviter d'être considérés comme des "beaufs de la rive gauche" par ceux qui vivent sur la rive droite et des "bourgeois de la rive droite" par ceux qui vivent sur la rive gauche. L'île Lacroix sert également de seul et unique repère pour virer à droite aux bateaux engagés aux "24 heures bateaunautiques". C'est également sur cette île, en 1982, qu'est venu s'échouer un iceberg. Depuis cet évènement, la ville de Rouen a créé une équipe de hockey qui est aujourd'hui l'élite du hockey français.

[modifier] Danne Dark et la Place du Vieux

Au cœur de Rouen, vous trouverez la place du Vieux où se déroula l'un des événements les plus importants de l'Histoire de la ville. En 1431, une jeune bergère lorraine s'est levée pour faire gicler les rosbifs parce que les anges des saints défunts lui ont dit que c'était là son destin. Bon bref, c'est la guerre de cent ans, elle se pointe et travaille à la résistance contre les Britishs...manque de bol, elle est vendue comme prisonnier politique pour faits héroïques aux rosbifs, qui ne tardent pas à lui intenter un procès pour hérésie (Oui parce qu'on est tous frères entre chrétiens donc on se met sur la gueule). En fait là ils se disent: on la tient, c'est la seule féministe du coin et en plus, elle fait pas semblant d'être connue, et en plus elle a vu la vierge, pas nous, ça le fait pas. Et là un mec génial se dit, pendant une soirée bien arrosée à la Taverne: chiche! On la brûle! Donc, grâce à notre super évêque collabo, Cauchon (L'histoire est explicite), Jeanne d'Arc sera immolée place du Vieux par les Anglais. Voilà pour l'histoire; maintenant Pourquoi "Place du Vieux"? Pourquoi pas "Place Danne Dark"? Il y a une "Place de la Pucelle" un peu plus bas, très chic, plus petite, avec le siège EDF et des petits apparts à prix d'or mais bon... Selon les meilleurs experts de la ville, l'hypothèse avancée est que la "Place du vieux" est là pour rappeler aux Rouennais qu'il s'agit en réalité "du vieux con" (l'évèque Cauchon) et non "du vieux marché", comme on essaie de leur faire croire. Y'a aussi une église, et personne ne voit (à part les rouennais, cultivés qu'ils sont) que c'est un drakkar viking vu de l'intérieur et que le toit, ça fait des flammes (ou des vagues, au choix). L'église est directement imbriquée avec un marché (oui, c'est osé) où nous pouvons trouver plein de poissons et de fromages. Le marché concurrent, situé place Saint-Marc (comme celle de Venise, mais en plus jolie), s'est plus axé sur une clientèle bobo.

Selon un journal local Rouennais, la compagnie de chauffage urbain aurait installé son siège social proche de l'emplacement où a été executée en 1431, la Pucelle d'Orléans. C'est justifié, car, en 1431, tous les habitants venus voir l'exécution de Jeanne d' Arc, avaient froid, seule Jeanne avait chaud.

Si cette compagnie avait existé en 1431, notre pucelle aurait été exécutée dans la chaufferie principale, et les habitants auraient pu bénéficier de la chaleur dégagée de l'exécution de Jeanne, au travers des radiateurs.

[modifier] La rue du Gros-Horloge

Cette rue fut baptisée par un obscur intellectuel rouennais, Pierre Corneille, à l'époque où il ne maniait pas encore bien les règles d'accord en genre et en nombre de l'adjectif qualificatif épithète. Première rue piétonne de France (ça force le respect), elle abrite de nombreux magasins horriblement chers avec des trucs "Top fashion Kitchs" et un monument : une horloge inventée avant la naissance du concept de minute : il n'y a qu'une seule aiguille indiquant les heures. Dans le dialecte local et avec la poésie qui caractérise l'esprit Rouennais, cette rue est appelée: "La rue du Gros".

[modifier] L'Armadada

Tous les cinq ans au début du mois de juillet, la mairie fait venir à grands frais des voiliers de tous les coins du monde (sauf, et ce pour une raison obscure, de Suisse) pour une grande fête : l'Armadada. Tout le monde se promène sur les quais, achète des porte-clefs avec un bateau dessus, prend des photos de bateaux à voile et à vapeur et mange des glaces ; personne ne monte sur les bateaux pour les visiter; de toute façon c'est interdit au peuple et réservé à une élite, qui reçoit des cartons d'invitation. Chaque soir, la mairie de Rouen, qui n'est décidément jamais à cours d'argent, fait tirer, depuis les grands silos à grain de la rive gauche, un feu d'artifice qui fait la fierté des Normands. Durant cette Armadada, des centaines de marins blindés de phéromones viennent boire de la "Northmaen" (La bière Normande) et draguer les filles qui "parlent à ma main". Certains intellectuels rouennais, mondialement inconnus, ont réussi à établir, comme nous l'avons dit plus haut, que cette Armadada était une opération politique de très grande envergure, visant à repousser les rouennais vers la mer. Ces mêmes intellectuels ont fait signer une pétition à la population, ayant pour titre: "Vous n'aurez pas le cul de la Pucelle". Par la même occasion, des "artistes" viennent se trémousser à moitié nus devant des hordes de normands attirés par la gratuité de l'évenement .

[modifier] Les Banlieusards

Nos banlieues chaudes : c'est beau. Merci au Petit Nicolas de nous avoir permis de goûter aux joies des émeutes l'année dernière, et à ces hommages culturels auxquels nous avions droit tous les soirs : un bûcher de Clios et de 205, sans doute pour honorer la mémoire de Jeanne d'Arc. Merci également aux différents maires de ces vingt dernières années qui se sont souciés de nous en priorité (les électeurs), laissant la banlieue chaude à son propre déclin. Nous pouvons noter la présence d'une célèbre HLM, "La Banane", aux Pinssa. Comme partout en France, les jeunes autochtones des banlieues chaudes de Rouen ont développé un dialecte bien à eux, un patois moderne incompréhensible pour les anciens qui disent encore: " Ha'ti mon Roger ! boujou bien " Là ce serait plutôt: " Wesh cousin, bien ou bien" . Un dialecte plaisant à l'oreille comme l'est le camembert au palais.

[modifier] Le boulevard des Belges

Ce boulevard de Rouen, plus communément dénommé BouBel en cauchois, est une artère bien connue de Rouen. On peut y trouver de nombreuses personnes prêtes à tout pour offrir du bonheur... La référence aux Belges reste cependant une énigme que même les meilleurs historiens spécialistes de la ville, n'ont pas réussi à résoudre. Néanmoins, la thèse la plus communément admise pencherait en faveur des gogos qui viennent y faire des rencontres culturelles et qui ne savent pas que le meilleur hôtel de passe de la ville, l'hôtel-Dieu, se trouve à 200 m dudit Boulevard. Si vous êtes de passage à Rouen et que vous aussi, vous souhaitez faire des rencontres culturelles, n'hésitez pas à demander sans rire et sans rougir où se trouve le Boulevard des Belges.

[modifier] Les rouennais célèbres

- Johan et Pirlouit - Vic le p'tit Viking - Mary Poppins (sainte-mère des baby-sitter rouennaises) - Tic et Tac (les deux écureuils respectivement chefs de la révolte des écureuils Rive-droite et Rive-Gauche dans les années 70) - Batman sans Robin (pour autant que Batman ait du sang rouennais) - Les hockeyeurs Alfred Lacharge, Jimmy Grossepêche et Pierrot Bonnebrute (de la célèbre équipe des Dragons de Rouen) - Dame pipi (décédée dans les années 50, Rouen lui a dédié les pissotières de la Gare) - L'homme de la gare (moustache, grands gestes, régulateur de la circulation routière) - L'homme au triporteur (disparu depuis 20 ans et connu des plus anciens rouennais comme vendeur de billets de loterie) - Sid (une crête, une bière, figure emblématique du Punk Rouennais) - Le roi Jean (feu notre maire le plus connu, dont une des rues principales porte le nom), il fut célébré par ce cher Michel Colucci dans un sketch bien connu. - Corneille (pas le DJ, l'autre) - Fontenelle (dont tout le monde connaît le nom et dont personne n'a lu les ouvrages, il a aussi construit le Collège du même nom) - Maupassant (le mec qu'a fait les films a la télé) - Flaubert (le gars qui a construit le Lycée du même nom et maintenant un pont du meme nom également) - Robert-Le-Diable (duc de Normandie, célèbre figure ayant inspiré celle du personnage fictif Robert Bidochon) - la Dame au caniche et son exceptionnel "t'es mignon(ne) toi , tu ressembles à mon caniche !" - Feu Le clochard de la rue du Gros avec son labrador et son lapin

[modifier] L'esprit festif

En plus de l'Armada et des '24h bateaunautique', Rouen est le théâtre chaque année de la fête de la musique. C'est le seul jour de l'année où les musiciens se reposent pour écouter jouer ceux qui ne savent pas se servir d'un instrument. Ce jour là on reconnait les habitués à leur bottes (car les trottoirs sont couverts de bière et de vomi). Pour ceux qui ne peuvent attendre la prochaine fête de la musique, il est organisé à la fin de l'année "la foire St Romain". On y retrouve les mêmes personnes mais sans les bottes. La foire St Romain était jadis située sur les boulevards et la place du Boulingrin (dur à imaginer maintenant). Maintenant elle se tient sur les quais de la rive gauche, et c'est LE moment qu'attend tout rouennais chaque année, pour aller manger des croustillons.

[modifier] Les musées

Rouen, comme Budapest, Madrid et Cshtoumfur, est connu mondialement pour ses nombreux musées. Le bruit circule qu'un futur musée devrait ouvrir ses portes début 2010, le premier musée au monde sur le passage du mur du son! La rumeur prétend même que le premier passage du mur du son sera racheté à grands frais aux États Unis d'Amérique du Nord pour être exposé au futur musée de Rouen. Pour le moment le lieu de ce musée n'est pas encore connu.

[modifier] Météo

La météo pour la semaine qui vient à Rouen : pluie, averses et crachin. Cette météo est valable toute l'année à Rouen, sauf quand il grêle ou qu'il neige. Un climat tellement exécrable qu'on surnomme cette ville "rouensansété" pour bronzer comptez seulement sur les rares orages apportant quelques éclairs. (ou à défaut, allez faire des séances d'UV)

[modifier] Technologies

  • Rouen contient l'INSA de Rouen... ou presque.
  • Rouen est équipée de l'eau courante, du gaz de ville, de l'électricité et d'un réseau d'égouts très performants (la plus grosse artère de ce réseau nauséabond s'appelle la Seine et coupe la ville en deux dans le sens de la largeur). Il paraitrait même qu'on y capte internet.
  • Rouen possède une cyber-cathédrale aux pixels qui change de couleur toute seule pendant les nuits d'été. Ce phénomène unique au monde qui attire foule de badauds a été expliqué par le Docteur Monet.
  • Rouen possède un réseau de vélos urbain appelé "cy'clic". Les pistes cyclables, quant à elles, sont prévues pour 2083.
  • Rouen possède maintenant des quais praticables à pied, avec éclairage électrique et tout... Le projet datant d'après guerre a demandé 60 ans de réalisation.
  • Rouen possède depuis peu un sixième pont. Personne ne sait au juste pourquoi mais tout le monde s'en félicite.
  • Rouen possède une technologie de pointe unique au monde lui permettant d'envoyer du gaz odorant à ses 2 ennemis de toujours: les anglais et les parisiens. Les bretons sont trop loin.
Qu'avez-vous pensé de l'article "Rouen" ?
 
129
 
578
 
238
 
38
 
16
 
27
 

Ce sondage a été créé le juillet 7, 2007 21:22 et 1026 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia