Rocky Balboa

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Sa vie, son œuvre

Rocky naquit - poing droit en premier, déjà vêtu d'un short aux couleurs du drapeau américain - à la fin des années 40. On ne sait pas quand exactement parce qu'à chaque fois qu'on essaie de savoir son âge dans les films, ils se contredisent.

Tocard de la pire espèce, jusqu'à son premier match de championnat du monde il a pratiquement autant de défaites que de victoires contre des plus gros tocards que lui (ce qui constitue un exploit). Sa rencontre avec "ADRIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN" n'y est sans doute pas étranger. Avec elle (ainsi que son beau-frère et plus tard son fils) il a ainsi pu s'entraîner à la boxe le soir dans son salon, ce qui l'a maintenu en forme. Physique du moins, parce que mentale, c'est pas ça...

Ainsi, en difficulté contre des tocards, il sera quasiment invincible quand il boxera pour des titres mondiaux.

[modifier] Paroles

Rocky quand il n'est pas occupé à boxer, parle. Il parle, et parle encore, même lorsque ses facultés cognitives déjà faibles seront définitivement supprimées par les poings du soviet Ivan Drago. Parmi ses phrases favorites :

  • "Jte ken fiona"
  • "Jte ken fiona"
  • "Jte ken fiona"
  • "Je suis un boxeur, Mickey, je ne sais rien faire d'autre"
  • "Je suis un boxeur, Adrian, je ne sais rien faire d'autre"
  • "Je suis un boxeur, Apollo, je ne sais rien faire d'autre"
  • "Je suis un boxeur, Paulie, je ne sais rien faire d'autre"
  • "Je suis un boxeur, fiston, je ne sais rien faire d'autre"
  • "Je suis un boxeur, Marie, je ne sais rien faire d'autre"

Un mensonge évident puisque, comme noté et prouvé ci-dessus, il sait également parler. Notons néanmoins dans le 6e épisode que Marie, une de ses amies, brisera le record de platitude de ses paroles (la cohérence en plus) avec un splendide :

  • "Un boxeur ça boxe"

[modifier] Biographie

Rocky Balboa est un boxeur qui ne possède aucun talent.. sauf lorsqu'il s'agit de se tirer d'une situation désespérée en battant à 6 reprises des mecs plus forts que lui.

[modifier] Rocky

Copié/collé du combat Mohammed Ali contre Chuck Wepner. C'est à ce moment que l'on rencontre le célèbre Rocky Balboa, un minable. Il a sa chance contre le champion Apollo Creed (ancien chef de projet de navettes spatiales à la NASA) qui pense avoir le combat dans sa poche. Mais contre toute attente le champion a du mal à se débarrasser du minable qui le met en difficulté et tient jusqu'au bout du match. Il perd malgré tout le combat de justesse, non sans avoir appelé sa femme à l'aide.

[modifier] Rocky II

Copié/collé du scénario du premier épisode, sauf qu'on découvre qu'Apollo Creed peut être très remonté d'avoir failli perdre son premier match et que Rocky aime gagner ses combats 0,002 millièmes de secondes avant la toute fin du match.

[modifier] Rocky III

Copié/collé du combat Mohammed Ali contre George Foreman. Clubber Lang, (un caractériel frustré d'avoir été refoulé 6 fois de l'examen d'entrée dans l'axe du mal) demi-frère attardé de Lana Lang, arrive pour battre Rocky Balboa. Une fois déchu de son titre, Rocky fait un come-back retentissant.

Car entre-temps Apollo Creed suivant l'exemple de Knuckles, Piccolo et Végéta est devenu gentil et a décidé de l'aider. Balboa épuise son adversaire, qui a beau passer tout le film à s'entraîner sauf quand il n'insulte pas tout le monde, est incapable de rester debout plus de 3 rounds dans un combat prévu en 15 reprises.

[modifier] Rocky IV

Copié/collé de la situation entre les USA et l'URSS de l'époque. Le gros méchant Russe dopé Ivan Drago (2 mètres 42, 168 kilos, soit plus que Marlon Brando et tout en muscle) arrive pour tuer les gentil américains. Rocky encaisse 100 coups ultra-violents par round (sans jamais se protéger) pendant 15 rounds et en donne 5 ou 6 petits en retour mais une fois encore met son adversaire KO. Notons toutefois que cette fois-ci ce n'est pas dans le dernier millième, mais dans le dernier dixième de seconde du match, par souci de crédibilité.

Notons qu'il s'agit du seul film où Rocky ne cogne aucun black. (Cognant successivement Apollo Creed dans le I et II, Clubber Lang dans le III, une parodie de Don King à la fin du V, Mason Dixon dans le VI.)

Néanmoins pour palier à cette absence, les producteurs tuèrent Apollo Creed. De surcroît dans une des 3 scènes d'émotions du film (ennuyeuses pour tous les fans mais nécessaires pour que le film dure plus d'une heure) où Rocky parle avec l'ancien entraîneur d'Apollo Creed, on le sent proche de céder à ses pulsions, ennuyé qu'il est par le discours radoteur de son interlocuteur.

[modifier] Rocky V

Rocky entraîne un petit jeune ingrat qui le trahit. Plusieurs précisions s'imposent sur ce film :

  • Au départ prévu pour être le point de départ d'un Copié/collé de la saga Rocky, avec une nouvelle saga de 14 films où le fils de Rocky devait prendre sa suite. Mais en fait, sans combat sur le ring à la fin, tout le monde s'en fout de Balboa.
  • Notons la dépendance aux hormones de croissance du fils de Rocky qui a pris 5 ans d'âge entre le 4e et 5e film quand son père n'a été en Russie que quelques semaines.
  • Ceci peut toutefois s'expliquer par la vision de la Russie par le réalisateur de Rocky IV, qui manifestement sortait tout juste du 19e siècle, pourtant censée se dérouler en 1985. A ce stade la seule explication logique serait donc le temps passant plus lentement en Russie, ce qui explique les changements d'une rapidité spectaculaire aux Etats-Unis durant l'absence du champion. Cette hypothèse est appuyé par l'arrivée du rap dans la BO pour remplacer le rock des 80's après la mort de ses meilleurs représentants, comme Freddie Mercury ou Hervé Villard.

[modifier] Rocky VI

Copié/collé du premier Rocky sauf qu'en plus il a pris 30 ans et n'a plus boxé depuis 20 ans, alors qu'avant sa seule tare c'est qu'il était nul.

Mason Dixon, le champion en titre invaincu (mais qui en fait n'est qu'une lopette comparé à tous les boxeurs d'antan) décide d'abréger les souffrances de l'ancien champion qui, affecté par sa maladie d'Alzheimer, ne cesse durant 75 des 100 minutes du film de parler d'Adrian alors qu'elle morte depuis 10 ans, et copine avec un vieux qui peint des croutes au milieu de carcasses de boeuf.

Mais finalement le vieux tient la route face au jeune blablabla... pour voir la fin de ce résumé, voyez la fin du premier Rocky ci-dessus, après le mot "poche".

Qu'avez-vous pensé de l'article "Rocky Balboa" ?
 
71
 
18
 
11
 
11
 
84
 
5
 

Ce sondage a été créé le septembre 2, 2009 19:43 et 200 personnes ont déjà voté.
Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia