Robert Parkinson

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Âgé de 666 ans, Robert Parkinson est un vampire qui se fait passé pour un acteur qui tient le rôle d'un vampire (tu suis ?). En effet, étant très doué pour cacher que ce qu'il joue faussement est en fait la réalité, Robert Parkinson a approximativement lancé sa carrière en interprétant Edward, un méga-bogoss-vampire. Le pseudonyme de Parkinson vient du fait que lors de son intégration au lycée, Robert fut pris de violents tremblements et mouvements de la main droite (le cochon) pendant un cours de sciences-nat' aux côté d'une magnifique rouquine ! (Comme je le disais : Cochon !)

[modifier] Sa vie

ROBERT PARKINSON Mordre.jpg

Robert lors de son premier meurtre de prostitué.

Né dans les années 1500, Robert été un enfant presque normal, qui avait du goût pour la poésie et le piano. Son père était menuisier et sa mère restauratrice. Un jour que le jeune Robert jouait tranquillement sur un lac gelé (alors que sa mère le lui avait bien interdit !), il passa à travers la glace. Son père le sauva de justesse, mais depuis ce jour, il garda la couleur blafarde de son hypothermie et ne sortait plus de chez lui. Lorsqu'il eut 17 ans, Robert décida d'accompagner une jeune fille laver son linge près d'un étang, et sa mère leur prépara un très bon repas. Malheureusement, il s'avéra que le poulet aux hormones était contaminé par une maladie curieuse. Robert fut pris de violents spasmes et maux de dents. Il s'enfuit, délaissant la jeune fille en fleur. Il se réfugia chez lui et son père lui examina les canines. Quelques nuits après, plusieurs victimes furent déplorées dans le village de pecnots... euh d'agriculteurs de Robert. Il s'avéra que le jeune homme, pris d'une insatiable fringale dans la nuit était allé boire le sang de deux ou trois prostituées. Son père décida donc de lui confectionner un cercueil et Robert y passa son existence, jusqu'à ce qu'il entende que l'on cherchait un acteur pour jouer Dracula.

[modifier] Son œuvre vampirolesque

CERCUEIL.jpg

Lieu de vie de Robert Parkinson.

Il enchaîna les essais et les rôles de vampires durant près d'un siècle, depuis que les frères Lumières eurent inventé le cinéma, après que Chaplin eut joué dans son premier film non muet et avant que Christopher Lee ne lui vole la vedette en interprétant encore mieux qu'un vrai vampire le Comte Dracula ("Sois pas deg, Boby !" lui aurait dit Lee, les yeux injectés de sang). En 2008, sa carrière prit un tournant. Étant doté du visage et du corps qu'il avait avant d'être intoxiqué par le poulet OGMisé de sa mère, il reçut le rôle d'Edward dans Twilight.

[modifier] Son charisme exceptionnel

Robert Parkinson est doué (non pas pour simuler des tremblements réels ou pour jouer correctement un rôle de jeune vampire amoureux d'une jeune humaine) d'un très grand charisme, surtout lorsqu'il se place au soleil dans une forêt et que son corps ultra bien musclé scintille comme la robe de Barbie Princesse Fairytopia. Son corps est intacte depuis le XVIe siècle. Son sourire (malgré ses deux grandes dents) exalte les filles, son allure les attire, et quand elles sont assez près, il les tue... M'enfin, toutes les Vanessa vous le diront "C quan maiime 1 super bogoss ! lol XD"

ROBERT PARKINSON.jpg

Robert Parkinson prit dans peu de luminosité, sinon, l'appareil n'aurait pas fonctionné à cause de son éblouissante peau !

Qu'avez-vous pensé de Robert_Parkinson ?
 
31
 
27
 
9
 
7
 
22
 
9
 
8
 

Ce sondage a été créé le juin 10, 2010 12:23 et 113 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia