Rhapsody

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Rhapsody (of Holy Power) of (the Mystic) Fire est un groupe de metal symphonique à tendance power, mais certains n'hésitent pas à le qualifier de power metal à tendance symphonique.

[modifier] Les débuts

En 1993, un italien nommé Luca Turtellini décide d'arrêter de manger des pâtes pour faire du metal. Il trouve d'autres italiens qui sont d'accord avec lui : faire du metal c'est mieux que manger des pâtes. Aux côtés de Alex StardesRavioli et du batteur Daniele Carbonara ils forment le groupe Holy Thunder of The Mighty Cross. Leurs mamans sont vexées, mais en 1994, quand ils sortent un premier album Magic Land of the Holy Immortals, elles sont au premier rang pour les applaudir. Ils signent peu après sur un label allemand vu que les allemands écoutent autant de metal qu'ils mangent de choucroute tandis que les italiens écoutent autant Zucchero et Eros Ramazotti qu'ils ne mangent de pâtes, tandis que leurs mamans signent un gros chèque à leurs ORL pour la pose de leurs appareils auditifs.

S'ensuit l'enregistrement de leur deuxième album Eternal Mystic Glory. Les gens commencent à entendre parler d'un groupe italien qui ne mange pas de pâtes. Peu après, le chanteur et le bassiste font face à la pression sociale et culturelle italienne et quittent le groupe. Le premier en devenant pizzaïolo pour tenter d'obtenir sa rédemption gastronomique, et le deuxième en devenant bassiste de Zucchero (visiblement lui s'en foutait de la rédemption). Face à l'absence de chanteur, les trois italiens restants convoquent deux chanteurs d'exception: Fabio Capellioni et Alexi Spaghetti. Le verdict tombe: Fabio Capellioni est choisi pour sa voie plus fine que celle de Spaghetti (bien que Carbonara avait une attirance toute particulière pour ce dernier). De plus le trio considère alors que Capellioni s'accompagne mieux que son homologue italien. Reconnu pour son épâtente performance vocale, voie reconnue par toutes les mamans italiennes, Fabio Capellioni accompagne le groupe vers ses premières réalisations musicales...

[modifier] La gloire, éternelle mystique

Ces quatre musiciens italiens en profitent pour renommer leur nom de groupe en "Rhapsody", et pour recentrer leur musique sur ce qu'ils considèrent du mighty power épic holy italian metal. Bien que pâteriotes dans l'âme, ils enregistrent leur premier album en Allemagne auprès de leur ami Sascha Pâte. Sorti en 1997, Legendary Tales of the Holy Wizard remporte un maigre succès. On leur a ardemment reproché l'absence de pâtes sur la jaquette. Le groupe se rattrape en 1998 avec la sortie de Mystic Symphony of the Enchanted Lands. Le groupe fait comprendre à la communauté italienne que ces merveilleuses terres que le héros de l'histoire veut à tout pris protéger ne sont autres que les terres italiennes elles-mêmes. Aplaudissements des critiques, et des mamans... En 2000, le groupe sûr de sa victoire en finale de la coupe d'Europe de football enregistre précipitamment Dawn of Magic Victory. La victoire n'étant pas au rendez-vous, l'album fait un flop en Italie et la presse nationale crie au scandale. Les autres pays du monde s'arrache l'album, notamment pour se foutre de la gueule des italiens. Pour prouver au monde entier qu'ils savent faire autre chose que manger des pâtes et perdre au football, ils sortent en 2002 l'album Force of the Dream of the Power of the Flame of the Dragon. Plus péchu, plus crillard, l'album connait un véritable succès auprès des Italiens (qui ont achetés cet album non pas pour la musique mais pour prouver au monde que ce sont des durs!). En 2004, Rhapsody sort un best-of : Tales of the Holy Emerald Sword Magic Saga. La même année suit leur album le plus impressionnant à ce jour, Power of the Symphony of the Magic Enchanted Lands : the Dark Mystic Secret. Celui-ci comprend trois orchestres philharmoniques, une chorale de cinq cents personnes et un joueur de flûtiau. La narration est exécutée par l'acteur et ex-chanteur d'opéra à la voix caverneuse : Christopher Lee. Bien qu'il ait changé son prénom Chang en Christopher pour passer plus "british" auprès des occidentaux, il faut souligner qu'il n'est autre que le PDG de Lee-Corporation, leader chinois des pâtes. Et oui! La mondialisation touche également le milieu de la musique! Et en mai 2005, Rhapsody continue à se rapprocher des industriels chinois en signant un partenariat avec Lee. En découle un single "The Magic Of The Mighty Wizard's Dream of Pastas", issue du dernier album, reprise en duo avec Fabio Capellioni, en 4 langues différentes pour convaincre le monde entier de la qualité unique de leur produit.

En juillet 2006, Rhapsody change de nom parce qu'on les a traités de copiteurs[1] et devient Rhaspody of Holy Power of the Mystic Fire. Parallèlement, le groupe sort un album Mystic Triumph of the Holy Agony, toujours avec Lee présent pour la narration de l'album. L'histoire change ses objectifs: le héros qui, dans les cinq derniers albums, cherchait à protéger les terres italiennes de l'envahisseur, compte cette fois-ci retrouver un livre de cuisine dans les caves de Dar-Kunor. Ce livre ancestral doit retourner aux mains des italiens, qui seuls auront le savoir-faire pour réussir de bonnes pâtes. Aux mains de l'ennemi, vous rendez-vous compte de la catastrophe culinaire que cela pourrait engendrer?

[modifier] Notes

  1. Les italiens n'aiment pas qu'on les traite de copiteurs.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
Autres langues
wikia