Renard

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Renard
Boite carton
Habitat Dans la boîte.
Alimentation On s'en fiche.
Prédateurs J'ai dit qu'on s'en fichait.
Papiers d'identité Vous en avez, de ces questions...
Sexe De quoi ?!!
Temps de freinage en courbe Allez vous faire voir...
Consommation en L/100 km Balcon

Le renard est principalement connu comme la marque d'un jeu, le jeu du renard, réservé aux plus de treize ans, ainsi que son principal accessoire, une cible mouvante livrée avec le fusil et les chiens.

Il recouvre cependant bien plus de définitions. Le renard à l'état naturel est un habit de fourrure pour grand-mère qui recouvre les épaules ou le cou. À l'état un peu moins naturel, c'est un bête animal qui encombre les forêts. À l'état de charpie, c'est excellent avec de la sauce chasseur et des champignons dans les oreilles. À l'étal, c'est un peu cher.

Une autre définition du renard, trop longue pour seulement la résumer, mais qu'on résumera quand même, est celle d'un gabeur, ce qui ne veut rien dire, mais qui résume bien. Comme personne ne comprend cette définition, elle est appliquée à tous ceux qui parlent sous barbe, font des choses pas bien, des choses pas bien du tout et même des choses que des fois on aimerait que ce soit jamais arrivé. À tout hasard, il est aussi attribué à ceux qu'on n'aime pas, pour n'importe quelle raison, en se fiant le plus souvent à la tête du client, à son museau fin et allongé, sa queue touffue et ses oreilles pointues.

Le renard est aussi (authentique) un poisson, un gréviste, une fissure, une fibule, un cadavre, une petite mouche, une amarante, un outil et pas mal de bric-à-brac sur lequel nous ne reviendrons pas.

Le renard peut être dit arctique, bleu, blanc, roux, argenté, sable ou charbonnier. Le renard rose et le renard indigo ne sont toujours pas officiels.

Enfin, le renard est très mal connu pour sa nature onirique. Cet article perdra son temps et le vôtre pour décrire plus précisément le renard en tant que peste, en tant que mangeur de riz et en tant que démon. Interdit aux moins de treize ans.

Étymologie

Comme tous les mots de la langue française, celui de renard existe depuis la nuit des temps. Cependant, le nom de renard est beaucoup plus propre que tous les autres noms, d'où une aspiration à la noblesse. Les autres langues auront tenté en vain de copier ce mot dans leur langue, donnant des résultats aussi grotesques qu'incohérents.

Ainsi l'allemand s'est totalement planté et a donné « fuchs ». L'anglais fit mieux en copiant non pas le français mais l'allemand, donnant une espèce d'embryon de ridicule, le mot « fox ». Par la suite, les guignols qui écrivent en SMS ont été fichus de reprendre ce mot à toutes les sauces, le vidant encore plus d'une signification qu'il n'avait plus depuis longtemps.

Mais c'est le latin qui décroche la palme, en tentant plusieurs fois de copier ce mot dans des résultats de plus en plus navrants, et pire encore, non pas en partant de l'allemand ou de l'anglais, mais en mélangeant les langues. Sans aucun doute, le latin fut assisté par pas mal de linguistes pour donner un résultat aussi minable. Ils obtinrent d'abord « goupil », puis « vulpil » et sur l'argument que jamais deux sans trois, achevèrent sur « vulpes ». C'est à peu près là qu'ils prirent conscience de leur ridicule.

Les essais auront donc été, dans l'ordre : fox > fuchs > goupil > vulpil > vulpes

L'histoire des essais complètement ratés de copier la divine langue française ne se soldèrent pas là. Non contents de plagier, ils allèrent jusqu'à clamer qu'ils avaient inventé le véritable mot renard, et que le français aurait copié. C'est d'autant plus ridicule que le mot renard n'apparaît qu'en français.

Néanmoins, certains soutiennent crocs et griffes que le véritable nom serait « Reginhart », venant du haut-germanique ou du bas-normand et qui signifierait "dur pleuvoir", ce qui n'a aucun sens. On a proposé que le mot serait plutôt du breton classique tardif avancé, du nord-ouest, et que la signification serait donc "cœur en train de pleuvoir", ce qui reste loufoque.

Désespérée, l'opposition aurait alors proposé le mot « Reinhart », comme ça, sur un coup de tête, déclarant que ce serait cette fois de l'irlandais inférieur populaire signifiant "cœur pur", ce qui va à l'encontre de l'idée même du renard. L'idée selon laquelle « Reginhart > Reinhart > Renart » a été balayée, d'autant plus que ces boulets ont écrit renard avec un "t"...

Nous passerons sur les autres tentatives telles que « Reineke », vu que cent quatre-vingt-dix-huit langues s'y essayèrent et échouèrent à la suite.

Utilisation

Nous parlerons ici des différentes manières dont le renard est utilisé par l'homme à l'exception des actes répréhensibles qui feraient croire que l'auteur n'aime pas les hommes.

Mais avant de parler des différents emplois, il serait bon que vous sachiez enfin à quoi ressemble un renard.

Description

Beaucoup d'autres animaux, jaloux du renard, tentent de se faire passer pour lui. Il en va ainsi du coyote et du fennec, ce dernier se caractérisant par de grandes oreilles. À chacun de juger mais l'auteur de cet article est d'avis qu'un fennec a vraiment de trop grandes oreilles pour être jamais un renard.

Dumbo
Le fennec se différencie du renard par ses grandes oreilles.

Quand ce n'est pas tout et n'importe quoi, le renard est une espèce de paillasson vivant qui se déplace sur quatre pattes, de la taille d'un sac poubelle ou plus petit, avec une tête et des oreilles découpées aux ciseaux et un pelage arc-en-ciel. Outre son museau de Pinocchio, il est reconnu pour sa queue plus longue et plus grosse que toutes les autres, de trente à cinquante centimètres, soit près de la moitié de sa taille.

Une idée comme ça me dit qu'il vaut mieux arrêter là de parler de la queue.

Monstre difforme, comme tout ce qui n'est pas un singe, le renard a de petites pattes et un gros nez, pas de cou, le poil rêche couvert de boue en permanence et en plus il se débrouille toujours pour avoir la rage.

Il existe de nombreuses sortes de renard, de toutes les couleurs en passant par l'arc-en-ciel. L'animal est capable de survivre n'importe où, même si son milieu naturel est le bord de route. Il porte alors un pelage gommé, rayé de noir, et s'avère tellement sédentaire qu'il ne bouge même pas quand la voiture repasse dessus pour vérifier ce qui lui a fait perdre sa moyenne en ralentissant le pneu avant gauche.

Le jeu du renard

Jeu d'abord destiné aux femmes, puisqu'il demandait comme accessoire un damier et plein de poules, il a ensuite été repris par les jeunes nobles désœuvrés et les vendeurs d'armes. Il consiste le plus simplement du monde à adopter un renard, à l'élever, à le mettre en couple, à assurer sa descendance puis à le placer au milieu d'un champ et le poursuivre jusqu'à épuisement avant de le livrer à la curée des chiens.

Les premiers nobles néanmoins avaient l'inconvénient d'être des paysans, aussi avaient-ils inventé une variante en plaçant des poules chez eux pour attirer les renards des riches afin de les placer ensuite au milieu d'un champ et de les poursuivre avec des fourches jusqu'à épuisement avant de se livrer à la curée avec leurs dents. Mais les paysans, ces incapables, n'arrivaient jamais à rattraper le renard, puis le noble à qui on avait volé son accessoire s'énervait, plaçait les paysans dans un champ, les poursuivait jusqu'à épuisement avant de les livrer à la curée de son cheval.

Avec la fin de l'éternel communisme et l'arrivée du coupable de tous les vices, cette saleté (crachat) de capitalisme, tout alla de mieux en mieux et les gens, n'ayant plus à résoudre de problème, s'ennuyèrent énormément. Le jeu du renard revint alors à la mode, démocratisé pour le plaisir de tous, sauf des femmes, qui trouvaient ce jeu nul (parce que le renard s'enfuyait).

Beaucoup considérèrent alors ce jeu comme un nouveau sport, s'offrant des compétitions, et préférant appeler ça de la chasse, même s'il faut y courir beaucoup, d'où son second nom de chasse à court.

Des entreprises commencèrent alors à fournir le renard à domicile, bien empaqueté dans son carton d'origine, avec une paire de braques (les chiens, incultes) et un fusil de calibre .50 sans lunettes.

Ah parce que oui, il vous faut encore acheter la lunette, puis la crosse adaptable, et comme d'habitude, les munitions sont vendues à part ! Et quand vous avez versé une fortune pour ces cartouches perce-blindage, vous remarquez soudain que le calibre .50 est totalement inadapté pour le jeu du renard, et là soit vous vous recyclez dans le terrorisme, soit vous envisagez le suicide, dans tous les cas vous laissez le renard en paix.

Au fait, vous avez oublié de nourrir les chiens, oui, les braques, ces espèces de chihuahua, c'est ça le bruit de fond depuis une heure.

Le vêtement

Tout ce qu'aiment les femmes à propos du renard, c'est son pelage. La conversation suivante au Moyen-Âge n'était donc pas rare :

— Plutôt moyen votre peau de renard.
— Je l'ai bien dit au tanneur mais il me l'a donnée moyennant quand même deux louis.
— Le prix moyen. Tient-elle chaud au moins l'hiver ?
— C'est d'une efficacité moyenne. (Ma pauvre mais je l'ai acheté hier...)
— Ah, il n'y a pas moyen, il faut tout faire soi-même.
— Au moins cache-t-il en partie mon cou.
— Moyennement. Quelle est la taille ?
— Moyenne.

La même discussion, contemporaine :

— Ooooooooooooooooh !!! Mais t'as fait une folie !!!(!!)
— Ouais trop quoi, même que l'aut' il m'en a pris trop quoi carrément !
— Ah ouais mais qu'est-ce que c'est joliiiiii ! Et puis ça tient chaud hein !
— Nan mais t'as rien compris t'en sais rien tais-toi, que c'est trop bon comme c'est chaud que toi tu peux pas connaître ça !
— Ouais trop quoi que t'as trop de la chance !
— Ouais mais non c'est moche ça gratte c'est trop doux c'est niais c'est passé de mode ça me les gonfle il est trop bien hein ?
— Ouais comme il te fait le décolleté plongeant quoi c'est trop !
— Ouais trop j'l'ai choisi maximini c'est pour ça.

Note : les deux concernées avaient plus de quatre-vingt-dix ans.

Les hommes ne sont pas en reste de la mode, puisqu'ils n'hésitent pas à porter du renard en toque ou le crâne de l'animal sur la tête, notamment les gourous et les Paresseux-garou. Toutefois la taille excessivement petite du crâne, à peu près celle d'une souris anémique, rendirent ces vêtements peu populaires.

Beaucoup décidèrent alors de retourner à un emploi normal du renard, à savoir comme paillasson, quitte à coudre les renards entre eux, vivants pour les savants fous. Au final, la mode tomba en déperdition. Les joueurs cessèrent de dépecer leur proie avant la curée et n'en vendirent plus que la queue, accrochée le plus souvent sur les antennes de voiture ou au mur pour se la jouer.

La curée

La viande de renard est immangeable, à moins d'être un braque, et encore, pas étonnant que ces bestioles soient de taille rachitique après avoir avalé cette horreur. À dire vrai, personne n'a songé à manger de la viande de renard sans l'avoir fait courir juste avant pendant des heures, donc personne ne sait si la dureté de béton de cette viande est naturelle.

Néanmoins, les paysans les plus affamés n'ont pas hésité à goûter du renard en fin de jeu, inventant ainsi le premier plat composé de renard, la curée.

Facile à cuisiner, il demande juste un renard encore en vie. La recette originale dit explicitement : « Tu prends un renard, tu le fais courir deux ou trois heures et quand il est bien crevé, tu lui ouvres le ventre avec les doigts et tu en tires les... » On a compris, un plat qui se mange froid.

La France, bien connue pour sa cuisine, inventa par la suite un très grand nombre de plats à base de renard cru, qui eurent du succès chez les affamés, mais même le génie culinaire français ne vint pas à bout du goût absolument horrible de cette viande. L'armée voulut la tester pour le blindage de ses chars, mais le renard s'avère être aussi un sac à virus et le projet fut très vite abandonné.

D'aucun disent que si le cœur des deux tours avait été fabriqué en viande de renard, elles ne seraient pas tombées. D'abord.

Mode de vie

Reineke
Un renard normal.

La vie d'un renard est assez banale. Un renard se lève tôt le matin, lave sa petite frimousse à l'eau froide, déjeune (oui, vous avez bien lu, il ne "petit-"déjeune pas, lui !) puis prend son sac, son chapeau et sa blague à tabac, embrasse sa femme et part travailler.

Son travail consiste généralement à anéantir l'univers, mais il arrive qu'il veuille juste vous voler votre lard. La réputation du renard parle d'elle-même, animal du Diable (qui n'avait rien demandé) depuis le début du monde, quand le renard aurait convaincu le serpent de convaincre Ève de convaincre Adam de manger une pomme. Le renard aurait été le seul à ne pas avoir été puni par Dieu, puisqu'un serpent ne parle pas, et donc n'a pas pu le dénoncer.

Dieu n'avait qu'à regarder.

Occupation

Lorsque le renard ne travaille pas, il passe son temps à manger vos poules, saccager vos jardins, piller vos caves, tromper votre femme et vos enfants, vous mentir et vous piéger dans des situations abominables.

Voir un renard est un moyen très efficace de calculer son facteur padbol, maximal s'il vous adresse la parole. Même si vous savez depuis des millénaires que le renard va vous mentir, vous ridiculiser, vous traîner dans la boue en volant tous vos biens, vous ne pouvez pas vous empêcher de faire ce qu'il dit, bien fait pour vous.

Comme vous semblez désespéré de tomber dans ses pièges, voici un petit guide pour espérer avoir une chance d'y échapper :

Prévenir le danger

D'habitude, dès que le renard apparaît, c'est déjà trop tard. C'est pourquoi il faut passer sa vie entière à se préparer à cette rencontre, même si elle n'arrivera probablement jamais.

En premier lieu, vérifiez que vous n'êtes pas un loup. Si vous en êtes un, vous êtes fichu. Sinon, vérifiez que vous n'êtes pas un homme. Vous n'avez décidément pas de chance.

Rappelez-vous que le renard ne fera rien si vous ne possédez rien, aussi allez trouver le renard, donnez-lui tout ce que vous possédez et ainsi il devrait vous laisser tranquille. Vous mourrez ensuite de faim ou de soif mais vous aurez résisté au piège du renard !

Déjouer le piège

Ça y est, vous avez rencontré un renard et il vous a adressé la parole. Vous lui avez déjà donné votre maison et votre femme, c'est le moment de marchander ferme pour sauver au moins l'horloge de grand-père.

S'il vous invite à une partie de pêche : refusez ! Trop tard. Bon, mais refusez au moins d'attacher le seau à... bon, ne paniquez pas, vérifiez que vous n'êtes pas en hiver, que vous n'êtes pas sur un étang glacé sinon vous êtes foutu. Vous êtes foutu. Vous le faites exprès ou quoi ?

Rappelez-vous que votre meilleur arme contre lui est la rhétorique. À ce jeu-là, il est le plus fort mais un GPDTG vous donnera peut-être le temps de réfléchir. Rappelez-vous que, queue non comprise, le renard ne fait guère plus de soixante-dix centimètres, vous avez donc quelques arguments en votre faveur.

Le renard a beau être démoniaque, porter sur vous de l'ail ou de l'eau bénite ne servira à rien. Au mieux, essayez la croix en argent, peut-être qu'il s'en contentera et ne vous volera rien d'autre.

Il existe une formule ancienne destinée à repousser le renard. Pour cela, gardez en permanence une fourche sur vous, même à table, même dans votre lit. Non, votre fusil de calibre .50 ne sert à rien. Ensuite, ne portez que des haillons, tout le temps, car vous ne saurez jamais quand le renard tombera sur vous. Si vous ne lui avez pas encore donné votre fourche dans les premières secondes de la rencontre, ne pensez plus à rien et hurlez à pleins poumons : « Au goupil ! Au goupil ! » Le renard ne partira pas et vous passerez pour l'idiot du village, parce que j'ai oublié de vous préciser que cela ne fonctionne qu'au Moyen-Âge.

Il existe encore un moyen de vous en sortir si vous êtes un homme : gardez avec vous en permanence un loup. Si vous êtes un loup-garou, tant pis pour vous, sinon le renard s'attaquera au loup et vous pourrez alors vous enfuir à toutes jambes, avant d'être rattrapé par le loup et dévoré. Mais vous aurez échappé au piège du renard.

Poursuivre

Si vous en êtes arrivé là, soit votre loup était de mauvaise qualité, soit vous avez perdu l'horloge de grand-père, il va vous en vouloir. Vous devez donc récupérer vos biens et, accessoirement, poursuivre le renard jusqu'à épuisement avant de le livrer à la curée des chiens. Si vous n'avez pas de chien, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

Malheureusement une poursuite est différente du jeu du renard, parce que vous ne l'avez pas placé dans un champ. Il est déconseillé de se placer soi-même dans un champ en permanence pour y attirer le renard, car vous pourriez être pris pour cible par un noble, poursuivi jusqu'à épuisement et livré à la curée des paysans.

Pour cette poursuite-là, donc, il vous faudra suivre plusieurs étapes. La première est de hurler qu'on ne vous y reprendra plus, ainsi que de déballer un chapelet d'injures afin de perdre du temps avant la poursuite, de sorte à ne pas le rattraper immédiatement.

Ensuite, au lieu de régler cela vous-même, allez vous plaindre au roi. S'il n'y a plus de roi à votre époque, vous êtes fichu, car il vous faudra faire appel à la police. La Marine Nationale compte aussi. Réunissez une armée, si possible plus de six personnes, dont quelques loups, et partez à l'assaut du château.

Car les terriers ne sont que des résidences secondaires.

Une fois devant les remparts, même s'il est tout seul à devoir défendre toutes les courtines, n'attaquez pas, mais restez planté là avec votre armée jusqu'à ce qu'il meure de faim, ce qui n'arrivera jamais, le renard pillant vos propres provisions. Vous devez alors le défier en combat singulier, où vous perdrez lamentablement alors que vous aviez l'avantage, et là vous aurez compris que vous êtes fichu.

...

Oui, tirer dessus au calibre .50 est aussi possible. Mais c'est vous qui nettoyez.

Métier

1123070297
Un autre renard normal.

Le vol et le mensonge ne sont guère que des occupations pour le renard, puisqu'il est salarié chez le dieu du riz comme messager, même s'ils n'ont jamais eu à porter aucun message et n'ont rien à voir avec du riz. En fait, il est très probable que ce dieu ait été inventé par les renards eux-mêmes.

Toujours est-il que quand ils travaillent, les renards passent leur temps à jouer au démon, à voler les âmes et à nous torturer l'esprit avec une cuillère. C'est là que ces boules de poil de toujours révèlent soudain des pouvoirs dignes de super guerrier, à dégoûter n'importe quel multiclassé tellement c'est bile.

Le renard qui travaille est appelé « kitsune » par les Japonais, autre tentative pathétique de copier le nom français et que les adeptes du SMS ont bien entendu repris aussitôt.

Un renard au travail peut contrôler votre corps, déformer la réalité, changer la couleur de son pelage à volonté. Il dispose d'un univers déphasé où il peut ranger ses affaires, peut invoquer les puissances infernales ou vous lancer une boule de feu et des malédictions en tous genres, et applique à merveille la loi de Murphy, sur vous. De toute manière, il est tellement bile qu'il peut vous tuer en claquant des doigts. En fait, ils rappelleraient vaguement vous, mais en encore plus puissant.

Comme si cela ne suffisait pas, le renard au travail s'offre des queues supplémentaires, jusqu'à neuf ou plus, qui ne servent absolument à rien à part jouer au paon et les encombrer inutilement.

Comme ils n'ont que ça à faire, les renards prennent possession des corps morts, ou aspirent vos forces vitales, sans paille tellement ils sont bile, et il y en a même parmi les plus vicieux qui veulent être votre ami.

Un renard se trouve derrière toute conspiration, toute secte et tout acte pas bien en général.


Bestof v1
Meilleurde
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !


Symbole œil Symbole crayon Symbole discussion
Voici les Mammifères du zoo sencyclopédique !
Symbole œil Symbole crayon Symbole discussion
Mammi gauche Babiroussa  •  Baleine  •  Biche  •  Bichon  •  Bison  •  Blaireau  •  Bovin  •  Caillera (Australopithecus hlmus)  •  Castor (animal)  •  Castor volant d'Arabie Saoudite  •  Cervidé  •  Chacal  •  Chat  •  Chauve-souris  •  Chauverisson  •  Cheval  •  Chevreuil  •  Chien  •  Chèvre  •  Dahu  •  Dauphin  •  Dromadaire  •  Espèce d'être humain  •  Fiat Panda  •  Fouine  •  Furet  •  Gazelle  •  Gerbille  •  Girafe  •  Gnou  •  Gorille  •  Guerre des Lapins  •  Guépard  •  Général-Laveur  •  Hamster  •  Homme  •  Josiane Balasko  •  Kangourou  •  Koala  •  Lapin  •  Lapin nain  •  Lapin rose  •  Le lion de Waterloo  •  Lion  •  Loup  •  Lynx  •  Morse  •  Mouffette  •  Mouton  •  Nasique  •  Nicolas Anelka  •  Orang-outang  •  Ornithorynque  •  Orque  •  Oryctérope  •  Otarie  •  Ours  •  Ours bipolaire  •  Ours polaire  •  Ours pédé  •  Panda  •  Petit chaton mignon  •  Petit lapin mignon  •  Petit lapin mignon... mort  •  Phacochère  •  Poney  •  Putois  •  Pânou-Pânou  •  Rat  •  Rat-Porc  •  Raton Laveur  •  Singe  •  Souris  •  Tapir  •  Taupe  •  Tigre blanc  •  Vache  •  Vache à lait  •  Wombat  •  Yéti  •  Zèbre  •  Zébu  •  Âne  •  Échidné  •  Écureuil à tête de poulet  •  Éléphant  •  Étudiant en médecine
À voir aussi : Insectes - Oiseaux - Mollusques - Poissons - Reptiles
Merci de ne pas leur jeter des cacahuètes !
Mammi droite
wikia