René Descartes

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« J'épanche donc j'essuie. »
~ Manuella à propos de l'esprit cartésien


Célèbre philosophe français dans son quartier, Descartes est grosso merdo au cartésianisme ce que la Désencyclopédie est à Denis Diderot, son inspirateur.


[modifier] Biographie

Cartes

C'est pas lui

Descartes est né. Il est même rené (voir Rerené Descartes), il a d'ailleurs été marié à Céline Dion.

Descartes ne mourra jamais, car il est éternel.


NOTA : Descartes doit son nom à la ville de France où il est né (qui, par une coïncidence troublante, s'appelle aussi Descartes).

Descartes

Descartes timbré par la France

Le plus célèbre des philosophes français est né le 31 mars 1596 à La Haye. Pas en Hollande comme vous auriez pu le croire, cher lecteur trop pressé, et ce, bien qu'il ait passé beaucoup de temps dans ce beau pays célèbre pour son fromage et la qualité de son chanvre, mais en Touraine.

D'ailleurs pour qu'il n'y ait plus de confusion, on a changé le nom : aujourd'hui c'est La Haye Descartes. Et puis la Touraine, c'est pas mal non plus coté pinard, non?


[modifier] Enfance et études.

Figurez-vous que le petit René, perdit sa mère, alors qu'il n'avait qu'un an. Il ne s'en est jamais remis et a depuis cherché sa mère partout (d'où ses nombreux voyages et déménagements) et de déceptions en déceptions a fini par devenir ombrageux et inquiet, en affectionnant particulièrement la posture du sceptique, celui qui doute, en anglais deceipt si vous me suivez!

Méfiant comme pas deux Descartes, il n'a pas son pareil pour repérer les tricheurs aux cartes et aux dés, d'où son nom répondant à une tradition familiale de joueurs de belote, écarté, et même poker menteur.

Esprit ludique avant tout, il excelle dans toutes sortes de jeux et pas seulement de cartes et introduisit même, aux dires des spécialistes, le jeu dans la philosophie moderne.

De cet épisode traumatique, je vous rappelle la mort de sa MERE à un AN!, il s'ensuit deux caractères: une certaine précocité et une santé délicate.

Dès l'âge de trois ans, notre surdoué gagne un grosse somme au jeu contre son père qui décida du coup de le déshériter, il lui dira que plus tard histoire de le faire chier, sur le moment, il engueula son fils si fort que le petit tomba malade pour de bon.

A peine rétabli, le père envoya le petit génie qui était une flèche, au collège du même nom collège de la Flèche, donc, tenu par des jésuites. Et vous connaissez les Jésuites, toujours à tourner autour du pot.

Vous imaginez donc la formation du petit René, lequel racontera plus tard dans son best-seller le Discours de la méthode, qu'il s'était fait chier à l'école où on lui bourrait le mou. Mais comme il était futé, il s'était démerdé pour être dispensé de cours et autorisé à rester au lit toute la journée à faire des maths, à ce qu'il prétend.

En fait, il passait sa journée au lit à dévorer les livres pornos de l'époque classés X dans la bibliothèque du collège, ce qui lui donna plus tard l'idée des fameuses coordonnées cartésiennes avec l'axe des X et pour leur donner un air innocent, l'axe des y censé masquer l'origine de la chose.

Descartes, commençait à être très fort en masques et art du masquage. La suite vous dira pourquoi.

Tout cela le mène pourtant à l'âge de 20 ans à la licence de droit dont il ne fera rien, (seul contre le droit, que voulez-vous qu'il fit ?) il préfère les maths je vous dis, où il était plus fort que ses profs, ce qui les vexa. de là datent ses ennuis.

Mais il aimait aussi les femmes, surtout si elles louchaient, comme sa nourrice qui le marqua définitivement, (d'où l'invention de la première formulation du doute cartésien : « c'est louche! », la deuxième formulation est un mixte avec les mathématiques, cela donne « doute hyperbolique », en opposition aux paraboles des Evangiles!).

Véritablement obsédé par la figure de la nourrice, il notera avec une lucidité surprenante dans son journal intime ce qui apparaît comme une confession : « cogito est "gros seins" ». Comprenez, je ne pense qu'à ça!

Le manuscrit a dû par la suite être censuré puisqu'on ne retiendra que la formule latine cogito ergo sum. ( attention à la prononciation).On reconnaît bien là le travail des Jésuites.

[modifier] Les voyages forment la jeunesse : les femmes, la musique, les armes.

Descartes enfin libéré des études tombe amoureux en 1617 d'une actrice chanteuse, légèrement pute, qui correspond pile-poil à son type de femme, elle louche, elle est brune, comme lui, elle a des gros seins : son nom, Barbra Streisand, est à l'affiche du Théâtre de Chavagne-en -Sucé, ce qui est tout un programme, un bled près de Nantes où résidait son père avec sa nouvelle femme.

Streisand-bw-sized

la femme ...louche, en brune

Barbra-streisand

légèrement décolorée mais enfin...

Entre Barbra et René, c'est l'amour fou: ils passent des jours au pieu, ce qu'elle chantera plus tard dans un de ses succès écrit pour elle: « Lazy Afternoon », version originale en latin, « piger meridianus ».

Lui qui depuis l'enfance a une passion pour la musique, - voir son premier ouvrage, Abrégé de musique, 1619- écrit pour barbra un opéra : Le haut du lit, (traduction en anglais Hello Dolly qui fit un joli succès à Broadway, ce qui ne laissa aucune trace dans l'histoire , c'est pourquoi personne ne s'en souvient, car les Jésuites étaient passés par là. Le spectacle est un triomphe du bas-rock, version hollandaise du style musical le plus prisé à l'époque.(par opposition à l'au-rock d'Ecosse).

Lors d'une tournée internationale, Barbara pourtant enceinte d'une petite Francine (ainsi nommée en hommage au pays de son père) qu'elle abandonnera plus tard et même que la môme ne survivra pas et que René ne se remettra jamais de la perte de sa fille à l'âge de six ans, décidément il a pas de chance, mais je ne veux pas m'étendre...

Donc, Barbra en cloque jusqu'aux dents tombe amoureuse d'un jeune acteur de la troupe, un jeune con dont l'histoire n'a pas retenu le nom. C'est donc la rupture bête et brutale, comme le sont les ruptures. Barbra est désolée, regrette et chante pour René: Lover, Come Back To Me , version originale en latin amor, redi mihi.;

Elle essaie même de se teindre en blonde (voir photo.)
Barbraenblonde

Vous comprenez Descartes !

Rien n'y fait, Descartes est inflexible, se jure qu'on ne le reprendra plus avec les brunes fauchées aux gros seins et décide de jeter désormais son dévolu sur les blondes aristos plutôt maigres et surtout pas latines!

La première dont il tombe raide amoureux s'appelle Elisabeth, princesse justement Palatine, avec qui il échange une correspondance passionnée.(voir biblio[1]).

Mais c'est un peu plus tard. Pour l'instant, René garde un amour du théâtre que l'on retrouve dans sa manière de parler du grand théâtre du monde où il choisit d'être «spectateur plutôt qu' acteur ». Et pour oublier Barbra, notre héros, dégoûté, s'engage dans l'armée qui lui paiera le séjour en Allemagne, en Hollande, en Suisse et en Italie. Pays qu'il exècre, trop chaud, trop de brunes aux gros seins....

La vie de bidasse à l'époque était comme celle que l'on connaît aujourd'hui, bref Descartes s'emmerde. Il est seul et cogite sévère. Ne trouvant pas d'éditeur assez intelligent pour le publier, il décide un beau matin de se débrouiller tout seul et déclare fièrement dans sa salle de bain, en se rasant la barbe seulement (il laisse la moustache): « c'est décidé, je m'édite! » D'où son second best seller les Méditations publié en 1641.

[modifier] Après l'armée, la retraite en Hollande

En 1628, René a fait le tour de l'Europe et de la vie de garnison et décide de s'installer au calme en Hollande, le plus loin possible, à Franeker, là où les curés ne peuvent pas l'emmerder mais aussi les maris jaloux et les joueurs malchanceux.

Sa réputation de redoutable joueur mais aussi de bretteur est déjà bien établie au point qu'il utilise volontiers un autre nom plus discret que Des cartes en signant « Seigneur du Perron », précisément là où il restait planté des heures quand il était petit à attendre le retour de sa mère.

Il s'installe alors avec une jeune fille blonde, de bonne famille, répondant au nom de marie (Kouchtoila) qui est pourtant légèrement coincée et refuse de baiser lorsqu'elle est comme elle dit indisposée. (commandement biblique).

Descartes en prend ombrage et rédige en latin un traité intitulé Regulae ad directionem ingenii: comprenez les règles pour la direction de l'esprit. Il file alors comme on dit un mauvais coton et est en passe de renoncer à la chair pour l'esprit, plus aisé, dit-il, « à connaître que le corps ».

Il se console heureusement avec Elisabeth, qui ne baise pas non plus mais qui écrit, de La Haye – en Hollande cette fois, il faut suivre!- mais elle au moins est intelligente.

Leur échange donnera lieu à la rédaction d'un chef d'oeuvre: le Traité des passions de l'âme 1641.

Tout baigne pour René jusqu'en 1646, lorsque un des frères d'Elisabeth,le 20 juin, fait assassiner en plein jour à La Haye- toujours en Hollande- un gentilhomme français pour venger l'honneur d'une de leurs soeurs. Ça, c'est la version officielle.

En fait il y a eu méprise, et c'est Descartes qui était visé par le frère jaloux, histoire classique... Résultat, Elisabeth quitte aussitôt la Hollande et René, meurtri, retourne en France en 1647, toujours en se planquant, chez son vieil ami, Robert planquette, auteur d'opérettes de son état.

Note: la devise de Descartes, est larvatus prodeo, j'avance masqué! non, non pas "je suis une larve par derrrière" gros contre-sens d'un élève nul en traduction latine, vous l'admettrez.

[modifier] Les allumettes suédoises, l'espion qui venait du froid

Mais Paris n'est pas sûr, c'est l'époque dite de la Fronde, à cause de son chef Thierry un Belge.

René qui est un peu raide, est contraint de gagner sa vie au jeu dans les tripots du quartier Saint Jacques jusqu'au jour où il perd tout contre un meilleur tricheur que lui et beaucoup plus jeune un certain Blaise Pascal envers qui il éprouvera une rancune tenace. Et réciproquement [Voir article Pascal].

En 1649, le besoin d'argent lui fait accepter de son vieil ami Chanut devenu ambassadeur de France en Suède une invitation de la reine Greta Garbo Première, connue dans l'histoire sous le nom commun de Christine, un grande blonde riche et sèche comme il les aime désormais.

Il s'agit d'un petit boulot, implanter une filiale d'Acadomia, soutien scolaire à la Cour avec suivi individualisé pour la grande Greta. Le problème, c'est qu'elle est nulle en philo et en plus il y a méprise, elle croyait qu'il était chanteur, américain d'origine, le fils de Buffalo Bill ...

Entre Greta et René, le courant ne passe pas, sûrement à cause du froid, les cours étant prévus à cinq heures du mat, « j'ai des frissons » notera Descartes dans son journal.

Au lieu de faire de la philo à quoi la blonde de 23 piges ne pige que dalle, il est chargé d'écrire le livret d'un spectacle chorégraphique prévu pour le 19 décembre, jour de son anniversaire.

René qui comptait sur Greta pour lui remonter et le moral et sa bourse déprime sec et écrit en une nuit une operette sur la froide Greta. L'oeuvre a été perdue mais l'on connaît son titre: René qui écrivait en Français avait d'abord pensé à « Femmes frigides », mais comme la mode était à l'italien qu'il maîtrisait mal, il l'intitula gelati motta.

L'hiver à Stockolm est rude, et c'est rien de le dire, le tube qui fait fureur alors dans les tavernes est chanté par Claude François, un compatriote de René et s'intitule « Comme ta bite rude! ». Descartes note dans son journal : les pensées des hommes se gèlent ici pendant l'hiver aussi bien que les eaux » (orthographe du XVIIéme, incertaine pour le dernier mot, variante : aussi bien que les os.)

On ne s'étonnera pas alors de la fin de l'histoire : une tragédie: à force de se les geler dans les couloirs, Descartes est mort de pneumonie le 11 février 1650, souvenez-vous, il avait une santé fragile.

Mais c'est la version pour la presse. La vérité est tout autre. Le frère jaloux d'Elisabeth avait réussi à faire engager comme domestique à l'ambassade de France un espion chargé d'empoisonner Descartes. Les symptômes étaient en apparence ceux de la pneumonie.

Je vous l'avais dit, une tragédie.
Crane

Le crâne de René Descartes au Musée de l'Homme


[modifier] Elements supplémentaires et mal connus

Il participa à la Guerre de Trente ans alors qu'il n'en avait que vingt tout au plus, ce qui le disqualifiait a priori, mais il s'en tira très bien car il était un as, pas seulement aux cartes, mais à l'épée. .

Quand il fut blessé , Ambroise Paré pansa ses plaies, ce qui fit dire à Descartes, "Tu panses donc je suis" (et Paré, qui n'avait aucune profondeur philosophique rétorqua "Non, je panse donc j'essuie").

Cette phrase l'inspirera d'ailleurs pour la rédaction de son très célèbre essai "Les Règles pour que je dirige ton esprit", dans lequel il démontre par syllogisme sophistique qu'il n'y a pas de meilleur postulant au titre suprême de maître absolu de l'univers que lui-même et conclut l'œuvre de cette phrase désormais fameuse "Je pense donc tu suis".

Cela contribua également au Théorème que certains prêtent plutôt à Pascal : Tu ne chois que si tu prends conscience que tu es dans le vide infini.

Descartes passa ensuite du temps dans une poêle à frire avec son ami, le Mauvais Génie et il en sortit tout illuminé. En vérité c'était un poële . C'est alors qu'il prit l'habitude d'avoir chaud, bien mal lui en prit comme la suite le prouva, hélas pour lui .


Sur la mort de Descartes plusieurs versions existent.

certains sont enclins à penser que Descartes mourut d'épuisement sexuel sous les assauts conjugués des Suédoises Ingrid Bergman alias la Reine Christine, qui se le disputaient, comme des putes, par une sombre nuit d'hiver, en Suède.


Il vécut trop longtemps dans son poêle, pour avoir la paix et ne pas être victime des assauts des femmes, mais il y prit des mauvaises habitudes. Résultat il mourut comme un con de froid !

Mais la thèse de l'assassinat est la plus probable vu que Christine fit aussitôt disparaître son cadavre. La seule chose disputée est de savoir s'il fut assassiné par le frère vengeur d'Elisabeth, ou par un envoyé du Vatican déguisé en médecin.

Son crâne à 12 ans est conservé à la Sorbonne dans de l'eau de vie de pir de Touraine. Sa glande pinéale se trouve à la Sainte Chapelle, Paris.

Son sexe est conservé dans de la vodka au pavillon de Breteuil où il fait l'admiration des visiteuses les plus gourmandes, surtout parmi les Suédoises.
Bitadescartes

Suédoise gourmande


« Les Suédoises sont très surévaluées »

[modifier] Coordonnées cartésiennes

  • Nous n'avons pas réussi à retrouver son numéro de téléphone.
  • Descartes fumait autant que Jean-Sol Partre.
  • Descartes écouta longtemps les inepties de quelques souveraines suédoises complètement connes.
  • Il aurait déclaré "Je ne suis pas cartésien" ce qui inspira à Marx, plus tard, "je ne suis pàas marxiste" et à Michel Foucault "si "je ne suis marxiste, uniquement tendance Harpo".
  • Il n'a aucun rapport avec Guy des Cars ; ça se voit au premier coup d'oeil.
  • Descartes portait les Jean Paul XII aux pattes, pour faire de l'épate devant les Scolastiques tout pourris de la Sorbonne.
  • Inventeur de l'épée de bois (une rue porte son nom à Paris en hommage à Descartes, et une autre le nom de Descartes lui-même, pour faire encore plus haut dans l'hommage)de l'épée recourbée, de la machine à courber les bananes et de la justification la plus grotesque du dualisme ontologique.
  • Possèdait une glande pinéale surdimensionnée pour son époque : probablement à force de la caresser avec fureur.


[modifier] Citations

« Je suis ton père! »
~ René Descartes à propos d'Adil Rami
« Je panse donc j'essuie »
~ Ambroise Paré
« Je pense que je ne suis pas ce que je pensais être, donc je me suis trompé »
~ Un illustre inconnu
« Je pense donc je suis... moins con. »
~ Descartes, dans son traité "10 bonnes raisons de m'élire au poste suprême de maître absolu de l'univers"
.
« Moi, je ne pense pas, et pourtant je suis. »
~ Bernard Henri Lévy, abasourdi de n'avoir rien compris aux Discours de la méthode
.
Descartesnotcontent

"M'avisant de faire une revue sur les diverses occupations qu'ont les hommes en cette vie, je ne pouvais que chier sur la tête des abrutis qui osent ainsi perdre du temps à vulgariser mon génie. Sachez donc que je vous encule, et que le minimum eut été d'écrire cet article en latin, afin que vous-même, vous n'eussiez pu le comprendre." - René Descartes


691px-Pi-CM.svg  Portail des Sciences sérieuses  •  Photo Bio  Portail des Gens

Qu'avez-vous pensé de l'article "René Descartes" ?
 
32
 
62
 
20
 
11
 
10
 
10
 

Ce sondage a été créé le juin 23, 2007 18:26 et 145 personnes ont déjà voté.


Philosophes et autres vieux barbus

Penseur rodin

Alain FinkielkrautAristoteArnaud Le DéhouilyBaruch SpinozaBernard-Henri LévyBlaise PascalConfuciusRené DescartesDiogène de SinopeDiogène le CyniqueEmmanuel KantÉpicureGeorges-Amédée RassanneGilbert DelausseMartin HeideggerJean-Jacques RousseauFriedrich NietzscheAinsi niqua Zarathoustra (Nietzsche ta mère)PlatonSocrateZvonimir PotchniepFreud


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia