Rêve de Lou Andreas-Salomé

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

En ce dimanche ensoleillé, mon humeur était très mélancolique, mon amant n'avait pas daigné passer la journée avec moi. Mais je savais qu'il n'irait pas loin, ses ailes de géant l'empêchaient de marcher, lui ! Il était encore parti s'énivrer avec la Mauresque. J'aurais pu me réjouir et passer une agréable après-midi à lui concocter une scène de jalousie épouvantable pour son retour. Mais au lieu de cela mon âme sombrait dans la déprime la plus noire. Je me laissai bientôt aller dans une transe rêveuse et triste. J'étais somnolente lorsque j'entendis, à l'intérieur de moi-même, une voix :

Revlou-AA.jpg
— Jeanne, lève-toi et marche !
— Mais... je ne m'appelle pas Jeanne...
— Ha ? Euh, tu m'entends bien là ?
— Oui, ça va. Y'a un peu de friture mais ça va.
— Ouf ! L'hasard fait bien les choses.
— Bon alors, c'est pour quoi ?
— Ben, mon ange... Lève-toi et marche !

Je me levai. Ma vision était brouillée par la somnolence, je ne fis pas trois pas que mon pied rencontra un livre qui traînait à terre. Je perdis l'équilibre. Dans ma chute j'entraînai avec moi moultes étoiles qui, je ne sais trop pourquoi, tournaient en rond, telles des mouches, autour de ma tête. Je jurai comme un beau diable, j'avais mal à l'orteil gauche. La douleur s'apaisa bientôt, j'étais pour le coup bien éveillée. Je regardai d'un oeil froid et méfiant, l'objet qui avait causé ma perte.

C'était un énorme volume avec une protection en papier craft qui en cachait le titre. Je l'avais extrait de la bibliothèque au hasard et abandonné là quelques heures plus tôt sans même l'ouvrir. J'avais cru pouvoir tromper l'ennui en me plongeant dans la lecture, mais la mélancolie était trop forte. Je n'avais aucune idée de son contenu. Je l'ouvris donc et lu :

Rêve de Lou Andreas-Salomé

Retranscrit, traduit et enluminé par
l'Hétérodoxe Ecole Lacanienne de Psychanalyse
d'après le document original



Du Plomb dans l'Aile, Éditeur
1981



[modifier] Document

Revlou-AB.jpg

Intriguée, je continuai ma lecture. On y décrivait tout d'abord le document.

Le Rêve de Lou Andreas-Salomé, connu aussi sous le nom de Rêve de Lou Salomé, est un manuscrit composé de 23 feuilles de papier sur lesquelles est écrit un rêve attribué à Lou Andreas-Salomé. C'est un événement majeur de l'histoire de la psychanalyse.

Sur la première page figure une entête dans une écriture différente, authentifiée comme étant celle de Jean-Martin Charcot. L'écriture du reste du document a été authentifiée comme étant celle de Lou Andreas-Salomé. Toutes les pages portent la date du 18 mai 1898, date confirmée comme exacte suite à une datation au carbone 14 opérée en 1958. Ces dates sont inscrites avec une encre différente et il est probable qu'elles soient de la main de Sigmund Freud. Il s'agit d'un rêve à demi éveillé, dans un état particulier, une écriture automatique en transe hypnotique.

Je passai allègrement les pages de descriptions pseudo-scientifiques pour arriver à l'historique.

[modifier] Historique

L'histoire de ce manuscrit est des plus étonnantes. Je vais vous raconter ça à ma façon.

Cette affaire se passa donc en mai 1898, à Vienne dans le cabinet de Sigmund Freud. Freud était en train d'expérimenter la psychanalyse, il était avec Schlomo Freud, un parent très proche. Schlomo faisait depuis quelques jours un transfert d'identité sur Sigmund.

Revlou-AC.jpg
Sigmund : Vous me parliez de votre père...
Schlomo : Ha, oui ! Notre père et son saint esprit !
Sigmund : Oui, votre père.
Schlomo : Notre père !
Sigmund : Oui. Cependant parlez-en comme si c'était votre père à vous tout seul.
Schlomo : Bon, si tu veux. Il n'en reste pas moins que c'est notre père...
Sigmund : Oui... Poursuivons.
Schlomo : Papa, c'était la laine.
Sigmund : L'haleine ?
Schlomo : Oui, le mouton quoi...
Sigmund : Votre père était berger ? Et il puait de la gueule ? Racontez moi ça.
Schlomo : Ha tiens, je crois qu'on frappe à la porte.


Lou Andreas-Salomé, curieuse comme pas une, écoutait à la porte, en regardant par le trou de la serrure. Elle observait Freud lorsqu'une main toqua à l'entrée du bureau. C'était Jean-Martin Charcot.

Charcot : Vous écoutez aux portes maintenant, Lou ?
Lou Salomé : Mince alors ! Jean-Martin ! On vous croyait mort !
Charcot : Non point ma belle, je me suis auto-hypnotisé pendant quelques années.

Sigmund ouvrit la porte à ce moment là. Un peu surpris de voir Lou Salomé et Jean-Martin Charcot ensemble, il les fit entrer.

Revlou-AD.jpg

Charcot était venu faire une petite démonstration d'hypnose à Freud. Ce dernier ne voulut pas servir de cobaye, Schlomo non plus, aussi ce fut Lou Andreas-Salomé qui s'y colla, de bonne grâce, il faut dire. Lou voulait à tout prix garder une trace de ce moment, on lui donna des feuilles de papiers afin qu'elle prit des notes. Charcot hypnotisa Lou qui révéla son rêve en écriture automatique.

Freud fut impressionné par l'expérience. Cependant au sortir de la transe, personne ne put déchiffrer ce que Lou avait écrit. Celle-ci déclara : « C'est de l'hébreu, c'est votre affaire Sigmund. » Freud se grattait la tête, il n'arrivait pas à comprendre... peut-être était-ce de l'hébreu ancien... Quelques jours plus tard, ni Sigmund, ni Schlomo n'avait réussi à savoir de quoi il retournait. Comme le divan de Freud était bancal, ils utilisèrent ces feuillets pour le caler.

Quelques années plus tard, lorsque Freud quitta son logement après avoir rédiger L'Interprétation des rêves, ce fut un des déménageurs, un russe nommé Ivan Petrovitch Pavlov qui retrouva ce trésor. Il déplia les feuilles et lu, dans une sorte d'extase, le rêve car celui-ci était en fait rédigé en russe. Revenu sur sa terre natale, il conçut à la suite des révélations de Lou Andreas-Salomé, une méthode pour faire lever la patte automatiquement aux chiens.

Le document lui fut dérobé et aboutit par on ne sait quel hasard dans les mains d'Elsa Kagan. A la suite de la lecture du rêve elle prit le nom d'Elsa Triolet et devint femme de lettres. Le poëte Vladimir Maïakovski, ami d'Elsa lut le rêve et se suicida. Plus tard, Elsa ramena ce trésor en France. Elle en fit cadeau à André Breton qui fonda, par la suite, le mouvement surréaliste. Antonin Artaud mis la main sur ces feuillets dans le bureau de Breton. Il rompit avec le mouvement surréaliste aussitôt après la lecture du rêve et s'embarqua pour le Mexique. Puis de retour en Europe, il entreprit une vaste campagne de propagande en Irlande qui le mena tout droit à l'asile psychiatrique.

Ce n'est qu'après la seconde guerre mondiale, que le rêve aboutit par des voies mystérieuses entre les mains de Jacques Lacan. Ce dernier eut lui aussi une révélation et déclara : « L'inconscient est structuré comme un langage », phrase qui lui servit à établir sa théorie psychanalytique. Depuis lors, c'est l'Hétérodoxe Ecole Lacanienne de Psychanalyse qui est le dépositaire du document.

[modifier] Le Rêve

Moi, Jean-Martin Charcot, et qui ait part avec vous à l'affliction, je me trouvai dans le cabinet de Sigmund Freud, à cause la parole que je lui avais donnée autrefois, lorsque j'hypnotisai Lou Andreas-Salomé, ce mercredi 18 mai de 1898.


Revlou-01.jpg
1. Sous l'arche, il faut contempler la vue. Le caractère urgent de la situation : il semblait s'interresser vivement à sa chaussure. Je lui fis une suggestion pour laisser une pareille situation prévaloir une seconde. Il risquait d'y avoir une plainte. Il s'éloigna de quelques pas pour observer pendant un moment. Je crus bon de lui poser la question, la prestation imminente ce n'était qu'un chien. Papa travaille souvent comme ça, ces manches sont un peu trop sales. Il y a une certaine agitation derrière moi, la nouvelle de l'arrivée du sac de golf. Je fis allusion à la possibilité d'avoir des enfants. La journée fut très agréable. Je donnnai une nouvelle secousse, monsieur Raideur, comme c'est gentil d'appeler ! Je maîtrisais absolument toutes les dimensions de l'oeuvre. Enfermé dans son monde, il vit sa mère franchir le seuil. Je gardai la cadence avec la certitude, dans ce vent glacial qui convergeait dans mon dos pour rien, qu'elles s'en donneraient à coeur joie.
— Sérieusement il faut que je parte.

Au secours ! Mon père décampa en catastrophe ! Au moment auquel cela survint, une porte d'écurie claqua suivi d'un grognement plus vigoureux. La contrôleuse d'immenses étendues de terre était une femme menue.

— Détendez-vous et soyez naturelle tout ira bien. Vous allez vous promener au milieu de vos sublimes idées musicales.


Revlou-02.jpg

2. Je découvre avec ravissement un horizon si irrésistible que, réduit à cette seule preuve, la vérité m'échappe. Faut-il s'étonner si elle se lasse de l'antiquité philosophique ? J'ai contenu des émotions à briser l'âme, la lutte de deux races différentes est évidente. L'ornement sobre et fin des détails entouré de tilleul et d'ormeaux pour faire la coquette avec un sauvage deux fois l'année, couvrir mes habits d'homme et transporter mon chapeau d'un genou sur l'autre. J'ai entouré mon amour de tant de réserves que je n'avais nulle envie de dormir. Observez que la musique se prête admirablement à ces hardiesses ingénues avec toutes les ressources que la poésie doit lui offrir.

Mon père non content prit un couteau sur la table. Qu'est-ce que ces armes ? Il prit alors ses deux pistolets, depuis sept ou huit ans, il était vainqueur des enfers.

Vous m'avez parlé autrefois de la Nouvelle Héloïse, le second personnage et ses amours avec Gabrielle. Il approcha de la résidence de madame mère, j'entendais l'arbre qui se plaignait à force d'errer dans la ville. J'aime beaucoup cette chaussée, l'ancienne cathédrale, mais je n'ai rien trouvé sinon un messager semblable au chat qui se trouva transporté devant le feu de la cuisine. Rire et pleurer ! Une fille fraîche et gentille, la Diane historique, accoudée sur son cerf, est en bas-relief sous le cadran.


3. À quel vertige avait-elle cédé? À quelle ivresse avait-elle pu consentir, la petite ménade ? Après Concorde on prenait les quais. Tu vois la fille, là ? Il me montrait une fille blonde. Je ne voyais pas le rapport, quand ils nous trouvent ensemble, ils comprennent qu'on s'aime. Je glissai mes mains sous son blouson et je m'invitai à leur table.

Une légimité, le temps de se poser la question. Pour l'instant, les petits rendez-vous... Tu fais des projets avec lui  ? Je ne savais pas ce qui lui plaisait dans ces films, il avalait sa salive en silence. Elle est mauvaise mais c'est du passé, c'est fini. Il ne voulait pas les décevoir, moi je ne savais pas, on ne voit jamais personne le week-end.

Revlou-03.jpg


Revlou-04.jpg

4. Tout doit disparaître ! Il ne m'a pas crue à de nombreuses reprises. La précédente, j'ai trouvé un mot, une lettre où il l'avait traitée de castratrice, de maniaque, d'ingrate. On ne pouvait pas renouveler et faire connaissance dans un taxi.

Elle feignait de ne pas avoir de secrets pour se faire comprendre. Rien d'important, mais sa joie s'était sitôt envolée. J'ai eu alors l'impression que son fils ne voulait pas se marier d'innombrables fois avec une épingle. Ils ont fêté ça au champagne comme à Noël, personne n'a rien soupçonné.

Hochant la tête en signe d'approbation, tu as pris congé de nous en souriant.


5. C'était à Tokyo qu'elle était née. À partir de dorénavant et jusqu'à désormais l'âme est de mondes étrangers. Grandiose s'écria-t-elle ! Beaucoup lui avait plu, oui, qu'ainsi plus fort elle respire et toujours, là-bas, la dame japonaise était à dormir comme quoi de ce sombrero au milieu de la rue se serait élevé le sentiment de désespoir et une fois encore : ce n'était pas un rêve désagréable.

Ils s'étaient rués dans les deux voitures. Ce moteur, c'était le ronronnement de ce chat, à ne s'en apercevoir que lorsque c'était trop tard. De là à faire comprendre que toujours entière était la tasse de thé. Il en avait eu la tête retournée et, après avoir obtenu son diplôme de psychiatre, le chat se livra l'espace de quelques instants à un nettoyage fort méthodique de ses pattes de devant. Un million de dames japonaises endormies c'était une conception, un petit sanctuaire et douze oeufs, ça en bouffe du temps quand on le passe à penser à des oeufs. Sauf que ce soir-là il n'y avait pas d'oeufs dans le buffet.

Moi, j'sais pas encore lire dans le marc de café.

Revlou-05.jpg


Revlou-06.jpg

6. Tous ces gens parlaient dans leur chaussure.

— Allô, monsieur le Hibou, avait-elle entamé joyeusement.
— Et si je vous arrachais les jambes ? Que se passerait-il, hein ? rétorqua Arvadan

Et pour un vieil homme, il se défendait plutôt bien.

— J'ai besoin de votre aide.
— Juste une goutte, alors, répondit l'archéologue en rapprochant son index de son pouce.
— Comment a-t-il pu se montrer assez malin pour repérer et abattre cet agent ?
— Sur cette pitoyable boulette de boue corrosive qu'est la Terre.
— Comment ? Habillé en vert et blanc ?
— Non, mais si vous racontez à cette jeune demoiselle ce qu'est devenue la personne avec qui vous avez dîné...
— Hein ? maugréa Grew. Oh! Tu en es encore à te poser des questions sur la date ?
— Eh bien, c'est ça la terre. Elle est toute entière comme ça.

Mais il savait au fond de lui-même que ce ne serait qu'un répit.

— Pourtant nous ne sommes pas des habitants différents des autres mondes.
— Non, à vrai dire, répondit Arvardan après un court silence.

En général le personnel n'était pas d'accord. Alors que pouvait-on y faire ? Il surveilla le déchargement de ses bagages et les fit transporter dans un taxi biroue. Le bord du couvercle se fendit et l'opercule s'enroula sur lui-même.

Ce ne fut qu'au matin que l'assistant de Shekt arrêta irrévocablement sa décision.


Revlou-07.jpg

7. La mémoire extérieure mémorisée sous forme d'archive à température constante et invariable avec le ciel et un air aussi gris que ma propre vie. C'était pour lacher une incongruité aux commissures de leurs bouches en coeur classées par ordre alphabétique. L'idée est de laisser les sacs ici pendant que je monte.

Elle était très jolie, elle l'est toujours, des couleurs sobres pour une image sobre. Il avait parfaitement raison, j'ai éliminé tous les objets de décoration. Nous mîmes donc un terme à notre relation avec des menottes et les yeux bandés, sans aucune résistance. On ne devrait pas se marier avec quelqu'un que l'on est pas très sûr de connaître.

Arrivée ivre au petit matin, il a l'air d'un faux sportif qui se croit très séduisant. Tu devrais faire la fête et mettre des cornes à ton niais de mari pendant dix minutes avec de la musique trance, puis prendre le petit déjeuner ensemble dans la cuisine.

Je me sens de plus en plus faible, ces choses là ne s'oublient jamais. Ici dorment ceux qui n'ont pas eu le courage de se lever. Ils ne se soucient pas de l'avenir, ni de l'eau chaude.


Revlou-08.jpg

8. Les côtes de ma mère se sont mises à bouger plus vite que le reste de son corps, il y avait trop de lumière dans les chênes. Dès que mon oncle eut libéré ma montre je crus voir des bulles au moment où elle fermait la porte.

Mon père jouait de la guitare pour effacer les traces que nous aurions laissées. Je suis couchée pour sentir l'odeur du déjeuner, lui ou moi, une goutte pendue sur le point de tomber au bout d'elle-même. Mon père sortait une pièce de mon oreille, les feuilles des platanes et tes yeux fixes qui cherchaient du salon au couloir, du couloir au salon.

Il y avait les bagues dessinées à l'encre dans ma main et je les ai données à la métisse. L'ombre que j'avais l'habitude de trouver sous le lit de mes parents en me penchant sur une lézarde.

— Je veux voir ma mère

Toi ou moi accroupis sur l'île, peut-être nous poursuivaient-ils la bouche fermée avec des lettres réduites à des jambes.

— Ne me dîtes pas au revoir, restez ici

Il fallait voir les chênes par la fenêtre qui cherchaient la musique. Je regardais son pied dont la chaussure en daim m'étonnait. Des tessons de bouteille en haut du mur, des vétilles superflues, on sortait de l'église.

— Les femmes ça ne manque pas, dit-elle en me frottant la joue.

Celle qui t'aime du fond du coeur, tu l'as découverte dans ton miroir.


Revlou-09.jpg

9. J'aurais reconnu aveuglément son pas parmi une foule d'autres. Il n'avait pas l'air de porter cette aura provisoire à toutes les relations privées suceptibles d'être cause d'équivoques.

Leur vie n'est pas pire que ce que tu as fait de la tienne. Même si cela attristait ma mère, elle versait des torrents de larmes ce qui n'était absolument pas une nouveauté. Pas de réponse.

Je marchais sur le trottoir, mes chaussures dans une main.


Revlou-10.jpg

10. Un voile jaloux la dérobait à tous les yeux.
La nuit du premier dimanche de carême, on se sentait bien exister dans ce vieux pays, prendre sa place. Le lendemain matin, il lui donna un coing cuit. On buvait dans le village un petit vin que le tintement de la cloche, dans le style du seizième siècle, faisait aboutir à un lavoir situé le long de la route.

Hier soir je m'étais montée la tête. Lui ne se souciait pas d'avoir à faire à une fille de Voltaire. Il jetait à la dérobée un regard pour voir se presser des filles qui s'unissent à des bourgeois. On a honte de les regarder près de ces caveaux, personne ne peut le savoir que ceux qui ont aimé, aspirant avec bonheur la brume d'automne pour se trouver mêler aux branches.

La manière de voir les hommes...
On m'a déguisée en grande dame, on m'a fait apprendre des mots par coeur, ces paradoxes platoniques. Vous en avez vu là de bien plus jolies que moi avec une ligne où on ne pouvait méconnaître un trait d'ironie. Ce n'est pas à mon âge que l'on tue l'amour avec de l'or.

Plongée en une demi-somnolence, toute ma jeunesse repassait en mes souvenirs et ce ne serait rien encore si, à une époque antérieure, il était quatre heures du matin. Qui me dit aussi que cette femme soit vénale ? Les relations se continuèrent ainsi, toujours chastement du reste, mais dire ce qu'était devenue sa femme, c'était une chose bien difficile, il faut bien le dire.

A gauche, il y a une route, des voitures pour nous mener à Mabeco afin de donner à notre projet l'impulsion nécessaire.


11. Et dehors c'étaient et la vie et la mort qui furieusement luttaient pour toujours être au sommeil, à rêver. Avec un voyage de retour, je vous fais un rapport de première main pour ne pas oser s'y aventurer. Les larmes s'en venaient surgir de sources souterraines. Non, pas question de tolérer le surnom qu'il lui avait dégoté : « Poupée de Chine ».

L'attroupement était maintenant fort important. Le chat de sa langue se servit, comme d'un archer de violon lorsque la musique est douce et lente. C'était son père qui dans le rêve était le grand absent.

Ces créatures qui viennent de l'espace auraient dû descendre à Attica. Très vite il remettait la boîte sur son rayon, un million de dames japonaises endormies avec une température toujours égale à zéro.

De Kyoto elle était à rêver un rêve luxurieux.

Revlou-11.jpg


Revlou-12.jpg

12. Le monsieur à moustache se gratte la tête et dit : « S'en est fini de Dieu. » Il parlait dans son vagin, ses paroles résonnaient au fond de la caverne. On se prit à l'écouter le lendemain lorsque ses mots tombèrent dans l'oreille d'un sourd. Il continua son discours dans la vulve, c'était tout de même lui qui la désirait. Mais je m'en balance, c'est trop tard. Il vaut mieux être patiente et laisser couler.

Ainsi parlait Mazda, la pile à son papa.


Revlou-13.jpg

13. L'emprise était donc là, si terrible. L'esprit ne l'a jamais mérité, le souffle des ossements a un centre, une aspiration cultuelle unique, parce que je suppose que vous n'avez pas l'intention de demeurer ici tout le reste de votre vie. Le combat a repris plus bas en butte aux manoeuvres érotiques des démons. Il aboie des imprécations quand ses fibres se disloquent, mais du plus profond de ma vie je persiste à fuir la psychanalyse.

Au centre une lune brille comme un oeil-de-boeuf dans un mur. Or, depuis près de dix milles ans, la religion de l'oeil-de-boeuf dans le mur est pratiquée par une secte de trente mille personnes, aux confins de la Sibérie Orientale, entre la Russie et la Mongolie.

Ils ne sont fait que de cette recherche d'un bonheur et d'une béatitude dont le fond est une érotique sur les hauteurs de la ville. Ma sinistre situation, mon père m'a polluée. Les intouchables poèmes des Chimères, à jamais inexpugnables et intacts. Mon père m'a polluée. Ne prenez surtout pas cette lettre pour une déclaration d'amour, je retourne la boîte de l'ange dans mon double tombeau craquant. La pensée elle-même est atteinte, gagnée par le mal.

VOUS ÊTES CONDAMNÉ À MORT, VOUS SEREZ CRUCIFIÉ VIVANT ET DÉPECÉ PLACE DE LA CONCORDE.

Montrez-moi l'insertion de la Terre où quelques animaux en train de galoper et d'éprouver leur rythme et leur corps, de leurs internes sonorités, comme leur propre sursaut d'agonie.


Revlou-14.jpg

14. Elle bascule. Une certaine mentalité règne, la plupart des manifestants en faveur de la paix sont dans le monde des dieux. La possibilité s'offre de se défaire de l'emprise du moi, de laisser la personne faire tout ce qui lui plaît. C'est automatique, une impression de texture engendre le doute, la confusion et l'incertitude. On ne peut stopper le processus et ce monde semble être l'un des plus grands. Vous n'avez plus peur d'agir, le critère de base s'appuit sur « moi » et le « je fais cela », il faut être intelligent dans cette situation.

Vous deviez faire un choix. La compassion maladroite est de la passion parce qu'on ne peut y faire entrer aucun autre moyen de s'occuper. Ces paroles montrent qu'il rejette les superbes filles avec une tendance à se cacher, à camoufler des symbolismes différents, une iconographie différente. Comme une sorte de réaction en chaîne, vous vivez une situation d'agression, une partie de la confusion qui fait monter la tension. Nous passons à travers des personnes ou des objets, nous essayons de voir ce qui a créé tout cela. La texture n'est pas lisse et régulière, vous avez visé juste. Il ne faut pas s'attendre à ce qu'un miracle se produise. Par opposition à l'action de détruire, pour une raison ou une autre, vous voulez retourner dans l'expérience de l'éternité.

Je me demandais comment cela concorde avec vos projets.


Revlou-15.jpg

15. Freud n'a pas inventé la Libido, elle était déjà connue au Moyen-Âge. Sans cesse et d'une façon systématique, ils sont devenus des sortes d'anarchistes dans la mémoire des hommes. Ils préfèrent rejoindre les collectivités que l'expérience a pu mettre en lumière. L'anarchisme constructif dont ils font preuve les mènent à une idéalisation érudite mais simpliste.

Je crois nécessaire de répondre immédiatement pour créer un antagonisme à New York ainsi que le droit à la libre expérimentation, même à titre transitoire. Ils aperçoivent clairement les dangers d'une coexistence. La production était nécessaire.


16. J'aurais été fusillée sans ce nouveau mirage. Un rien plus tôt que d'ordinaire, j'étais quelque peu déterminée à arriver au moment où nous aurions été riches. Je suis là uniquement parce que ma mère n'arrêtait pas de me vriller du regard. On m'a parlé une fois d'une soirée en plus du verre qu'elle prenait pendant le dîner aux quatre coins de la salle de séjour. En retournant à table, ma mère prit le verre et le tint sous son menton.

C'était un quartier agréable où elle faisait du pain de viande. J'allai sonner chez elle le lendemain après-midi deux fois, oui j'ai bien dit deux bouteilles de bière. Ma mère, par exemple, a toujours prétendue posséder un don de seconde vue. Veux-tu bien raccrocher immédiatement ! La cheville dans un plâtre blanc, c'est un chameau la bouche déformée par un rictus de peur avec un corbillard comme une main dans un gant. La lumière se retira lentement du jardin, ma mère revint avec un plateau rond sur lequel elle avait posé sa salière que le clair de lune illuminait dans le cou. Ma mère qui ne parut pas s'en apercevoir n'aurait jamais rien su des rectangles lumineux qui brillaient dans la rue.

Peut-être que Dieu ramassait les choses disparues pour son compte.

Revlou-16.jpg


Revlou-17.jpg

17. Partout sur la caisse il y aurait des étiquettes. J'ai ici un message qui arrive à l'instant. Nous sautions dans l'eau puis elle s'est fatiguée de tourner comme les aubes d'un bateau à roue dans sa cabine téléphonique. Ta lettre m'explique pourquoi deux hommes étaient si solidement fixés pour pouvoir observer de plus près l'eau profonde. Il passe son temps à rédiger sur le dos pendant un orage qui traverse l'Amérique. Ce crâne formé d'une seule plaque d'os publié en 1955 dédié à mon salaud de père sur lequel une mousse verte poussait sur le bord. Le cervelet pesait environ six livres.

Il n'y a rien pour déboucher cette bouteille. La baignoire, c'était là que c'était le plus joli car le petit se dévissait le cou. Moi, je ne voulais pas qu'on me tape sur la tête pour avoir l'intelligence d'un dinosaure à offrir. Aprés, ils sont tombés dans un sommeil obscur.


Revlou-18.jpg

18. Rejoignez la résistance, tombez amoureux !

J'ai mis un point d'honneur à répondre. Ce printemps, ma fille, sera à côté de toi avec des fragments de souvenir et des coupons de mémoire. Je vais à la cuisine et prends un verre, le volume augmente, je suis mieux préparée.

Il a l'air d'un faux sportif qui se croit très séduisant. Tout le monde la trouvait si élégante et si classe, mais c'est une bobone qui mène à l'ascenseur de l'entreprise. J'entrai dans la salle de bains et je l'écoutais rire contre le vent, mal à l'aise, dans mon dos.

Je m'étais toujours sentie différente, mes sentiments finissent toujours par être associés à une chanson. Le noyau même de mon âme, je m'énerve par paliers. Des porte-jarretelles qui ressemblent à des chauve-souris parce que je plais aux mecs. Je sentis le désir tournoyer en moi.


Revlou-19.jpg

19. Le raccouci à travers bois. Ça lui paraissait une vérité douloureuse car on vous rendait alors tout ce que l'on avait perdu sans s'en apercevoir. Mais dehors, sur la pelouse, tout étincelait après avoir abordé plusieurs sujets de conversation. Pour l'instant c'est un bois vert qui cligne de l'oeil à cause du soleil. S'il suffisait d'un moment d'inattention... Je gardai le notre, c'était une règle que ma mère comprenait. Les chose sont ce qu'elles sont, une erreur rien de plus. Il ne m'avait pas posé de questions après que l'on m'eut envoyée me coucher. Vous allez voir les enfants, la chevelure de ma mère c'est la femme et son chien qui continuent leur chemin. Elle avait des doigts dur comme de l'acier.

La rue était plongée dans l'obscurité, plusieurs personnes extérieures au quartier s'arrêtèrent devant la lumière dans la cuisine. Puis il glissa sa main dans sa poche en retournant à table. Le lendemain matin, la porte d'entrée s'était à peine refermée pendant un instant ou deux. Je croyais qu'elles portaient toujours les dessous sur la chaise de jardin pleine de papiers de bonbons et de serviettes de toilette fantaisie. Les jumeaux avaient tous les deux peur parce que nous comprenions l'ivresse sauvage et l'impression désagréable d'être une curiosité dans le jardin.

Après une autre pause, elle déclara :

— C'est un vrai romantique

Juste dix minutes d'une vérité douloureuse, une façon survoltée de porter un tablier. Quand je pense à ce pauvre gosse, nous n'avions aucune intention de faire le garçon blond à tête carrée. J'examinai son visage, un bébé pleurait à l'autre bout.

Nous ignorons ce qui va arriver chez nous, les lumières étaient éteintes, il faut renoncer momentanément à aller acheter des épingles.

Vraiment quel beau brin de femme.


Revlou-20.jpg

20. Il ne m'a pas crue. Je suis celle que l'on ne montre pas, ma mère ne m'ayant pas déclarée à la naissance. Les trois années suivantes, elle s'était révélée une authentique prédatrice. J'arrivais à supporter son absence sans panique, elle m'a toujours bien fait comprendre que c'était elle la plus belle, la plus intelligente, la plus capable. Mais sa joie s'était aussitôt envolée.

— Mon petit ami ? Quel petit ami ?

Les deux filles passaient l'après-midi contre son indifférence, fidèles et fascinées. J'envoyais mon cirriculum afin de pouvoir établir une relation. Elle avait entendu trop d'histoires de femmes. Elle avait demandé à te parler, te connaître au moins de nom chez les bonnes soeurs. Je ne sais plus comment lui faire comprendre qu'elle s'est réfugiée dans un monde de rêve, un processus long et coûteux. Lui, il est mort de faim et d'épuisement. Elle, elle reste quelques jours en observation. Je me sentais impuissante à l'aider, une passion ne se construit pas en quatre jours. Elle avait dit adieu à son enfance, à chaque fois qu'une porte se ferme, une autre s'ouvre.

Une partie de moi lutte contre mon autre moitié, comme si j'étais devenue ma propre ennemie.


Revlou-21.jpg

21. Sans mémoire, le présent se vide et devient silmultanément un passé mort.

Il ne pouvait pas mieux illustrer le sens d'une paupérisation. La culture et les artistes furent appelés à convaincre le peuple que le constat est saisissant pour le promeneur attentif dans les rues. Les apparences sont souvent trompeuses, la destruction de la société pour mettre sur pied la campagne sur l'habitation provoqua chez eux un soubresaut. Les plus clairvoyants donnèrent de la voix.

— Mais comment appelez-vous ça ?

Le cerceuil a été projeté sur la voie publique. Ma pensée, elle, fait un bond, masque rougissant. Jettez-en à la pelle par dessus leur épaule. Oh ! Les beaux jours ! Pour un peu d'amour comment osez-vous, monsieur, vous présentez devant moi en balançant votre canne-parapluie. Elle cessa d'agiter le sucre avec sa cuillère.

On ne sait jamais qui vous manipulera mort.


Revlou-22.jpg

22. Je l'aime, non point tel que l'ont vu les enfers, volage adorateur de mille objets divers, Adonaï. Un jour, on voit passer sur la place la jeune-fille avec sa mère et son frère marchant très vite.

Il doit y avoir une photo de toi par ici par une goutte où l'ampoule du plafond se concentre en tremblant. Elle ne sera pas, elle est, vu que ce jour-là la valise s'avançait à ma recontre. Amants, heureux amants, voulez-vous voyager ? Suis-je Amour ou Phoebus ? Non, seulement des mutations conformes à notre nature et au temps. Hélas ! Je ne voyais ni ce charmant visage, ni ce divin sourire, en vous parlant d'aimer. Vous n'avez rien senti et de vos vertus il goûte les prémices, se voie en un moment enlever ses délices. Tout ce qui ne sera pas brûlé par Nous Tous pour vous empêcher de me juger avec votre esprit et votre coeur, toujours le même mal. Je n'arrive pas à penser. Pas un chiffre ne manquait, la meilleure montre que j'aie eue, le Dragon et rien d'autre excepté la fatigue et la fièvre.

Quand l'homme prend son Ange, il le prend dans le Nombre de Dieu.


Revlou-23.jpg

23. Comment me repérer ? Descendre ou monter ? À Madrid une journaliste débutante s'était aussitôt envolée absorbée par la rédaction mentale de son article. Qui sont les juges ? Elle avait engagé une Colombienne d'un certain âge pour comprendre d'où vient la différence. Elle avait pensé à se faire opérer, elle trouvait ridicule de rester pucelle. Mais maintenant encore plus, elle voulait venir passer quelques jours avec moi, chez moi, chez nous.

— Ne dis pas de bêtises...

Elle portait en permanence des talons hauts, même à la maison, personne n'a l'air d'avoir 25 ans. Les Africains n'aiment pas les femmes minces. C'est la réinterprétation d'un tableau auquel il n'avait pas prêté la moindre attention à la musique.

Vous ne pouvez pas concevoir de toujours passer derrière moi. Vous êtes devenue folle mais ensuite, quand vous avez essayé de concrétiser le projet pour deux cent personnes dans toutes les villes, vous avez mis en péril tout le travail collectif.

— La prochaine fois tu m'appelles et je te raccompagne.

Toutes ces femmes de musiciens qui avaient l'air de douces brebis étaient en réalité d'authentiques prédatrices. Elle ne dérange pas sa mère, sa soeur prend son élan comme une maîtresse d'école.

Avé Maria.


[modifier] Exégèse

Ha ! Je le tenais ! C'était clair comme de l'eau de roche ! Ce rêve était d'une limpidité étonnante. C'en était fini de Dieu. J'en avais des vibrations dans le bas-ventre. Il m'avait bien dit en me quittant : Je ne suis pas un sujet. Moi aussi, j'avais une révélation ! Rainer, mon amant ! Comment ne l'avais-je pas senti ? Comment avais-je pu rester à ses côtés sans le savoir ?

Revlou-AE.jpg

Je cherchai dans la bibliothèque ses livres, mais n'en trouvai point. De rage je jetai à bas tous les rayons, mais force était de constater que je n'avais gardé aucune de ses oeuvres. Je sortis aussitôt pour aller dévaliser la librairie la plus proche. Hélas elle était fermée. Je parcourus tout le quartier et bien plus sans succès avant de m'apercevoir que c'était dimanche.

Alors je me souvins de la phrase de Lou : Quand l'homme prend son Ange, il le prend dans le nombre de Dieu. Oui mais alors, qu'en était-il pour la femme ? Lou Salomé ! Oui, elle l'avait dit : La contrôleuse d'immenses étendues de terre était une femme menue. Donc quand la femme prend son amant, elle le prend dans l'étendue. C'est la femme qui choisit !

Ah, oui ! S'en était fini de Charles ! Rainer, maintenant mon amant, ma vie ! La passion s'engoufrait en moi et Lou l'avait dit : Une passion ne se construit pas en quatre jours. Nous étions dimanche, donc le cinquième jour je rencontrerai mon aimé, soit vendredi ! Et le vendredi était un bon jour pour les librairies. Enfin, j'allais connaître l'extase ! Le vendredi c'était le jour de Vénus ! Tout concordait !

Mais je devais encore me méfier... Oui, Lou l'avait dit : Elle s'est fatiguée de tourner comme les aubes d'un bateau à roue dans sa cabine téléphonique. Je devais rester vigilante et ne pas me lasser. Ne pas me fatiguer, me calmer. Ainsi fut dit, ainsi fut fait. Et voilà comment depuis lors je passe des jours heureux en compagnie de Rainer.

Cependant, je n'avais pas fini l'exégèse de ce rêve. Le monde... Lou participait au grand renouvellement des éléments de ce monde, sa voix nous parvenait encore par delà les confins des nuits et des jours,

blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla

blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla

blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla

blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla

blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla

blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla

blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla

blablabla blablabla
blablabla blablabla

blablabla
blablabla

[modifier] Epilogue

Une nuit, j'entrai dans son rêve. J'étais l'archange des cerceaux. Voici que je m'approchai de son lit et par un sortilège je lui tirai les pieds si fort qu'elle en tomba au sol. Je la remis debout d'un geste bien placé entre les cuisses.

— Me voici Lou Salomé, Reine des Songes. Voici les cercles. Choisis !
— Mais... Qui es-tu ? me dit-elle tremblante.
— On me nomme Lucifer. Choisis Salomé !

Elle en prit un rouge.

— Le rouge, c'est la passion ! Le blanc, le désir ! Et mon tout, c'est l'amour !

Et j'éclatai de rire à voir sa tête blême. Ses pieds baignaient dans une flaque d'urine. Elle était morte de peur... J'étais bien contente de ma farce. Cette putain n'allait pas s'en tirer comme ça ! Son Rainer ne valait pas un clou ! Je la soulevai par la force de l'esprit et la plaquai au plafond. J'avais vu faire ça dans un film d'horreur... J'éclatai d'un rire immense et diabolique. Puis je la déposai à nouveau au sol sans ménagement. Elle gerba sa race. Mouais... sa race de surhomme, elle pouvait se la mettre où je pense. D'ailleurs je lui mis personnellement et d'une seule traite !


Puis je retournai à mes amours anciennes, vers Dieu que je baisai toute la nuit sans relâche.



Ce texte est publié sous double licence CC-BY-SA et CC-BY-NC-SA. L'original est une exclusivité du collectif Houmoriska qui en détient le copyright.


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia