Réponse universelle

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Putain de liste.gif
Putain de liste !!!


Ami potentiellement La Rochelleois, cet article concernant sans doute une région fameuse ou une ville formidable comme La Rochelle a tendance à s'allonger incessamment sous l'influence des La Rochelleiens et devient une putain de liste qui emmerde ses lecteurs.

Aide cette région paumée à gagner plein de touristes La Rochelleites en raccourcissant ces listes pas drôles, et deviens citoyen d'honneur de La Rochelle.

Équeuter ces putains de listes.

La réponse universelle est une réponse irréfutable et polyvalente à toute question posée.

[modifier] Petit préambule

Tout d'abord étudions la nécessité de ces réponses universelles. N'avez vous jamais vécu la scène du repas de famille, avec le petit cousin Georgy qui vous pousse avec insistance dans les derniers retranchements de votre santé mentale à grand coup de "Pourquoi ?" ? Ou bien encore lors d'un jeu de rôle, durant lequel vous êtes maître de jeu, où un joueur un peu trop zélé sur le cas du role-play fait planer la menace d'une fin de partie précoce, alliée à de fortes chutes de carte et un départ précipité pour l'asile ? Ces réponses sont en majoritairement dédiées à ces gens qui nous ennuient par leur questions et ne servent qu'à une chose : leur clouer le bec une bonne fois pour toute !

[modifier] Les réponses universelles

Sachez que contrairement aux idées reçues, une bonne réponse universelle ne doit être que modérément vulgaire, et doit être exécutée avec le plus grand sang-froid possible. En effet les "questionneurs" n'ont qu'un but, vous pousser vers le big-bang mental. si ils aperçoivent ne serait-ce qu'une lueur de doute, de colère ou de peur dans vos yeux, ils risquent fort de continuer de plus belle, comportement normal chez une petite fille de 5 ans mais assez préoccupant chez un mec de 42... Voici une liste des réponses universelles :

  • Chuck Norris désapprouve cette conversation
  • 42
  • C'est pas faux, à coupler avec un "je ne connais pas ce mot" une fois sur 3
  • Ta gueule c'est magique !
  • J'ai connu un jour un petit chien qui jappait aussi bruyamment que toi, paix à son âme
  • On est en guerre pèpère ! je pourrais demander ta tête pour ça ! Aller, circule, avant que j'te bouscule !(à n'utiliser qu'en possession d'un panda)
  • Épele moi le mot "Superfragilisticexpialidocious"
  • La réponse D
  • CROM !
  • Ça m'énerve, il faut que je frappe quelqu'un !
  • Donnes moi les dix premières décimales de pi
  • Banane flambée
  • Obi Wan Kenobi
  • Parce que telle est la volonté de Dieu !
  • Jésus a dit tais toi et marche ( comment ça c'est pas ça ? vous y étiez peut être ?)
  • Shlaguevuk !
  • Je préfère écouter la version 10 heures de Nyan Cat plutôt que t'écouter
  • Si on te payait à chaque connerie dite, tu serais milliardaire

[modifier] Les limites des réponses universelles

La question qui détruit tout raisonnement logique de la réponse universelle est la contre-question, le tant redouté "Quoi ?" Vous trouverez assez souvent des petits malins pour vous contrer, le but alors pour s'en débarrasser est de les perde dans les méandre de la langue française, la philosophie ou encore la théologie. Voici un petit listing de citations anti-casse-pieds :

  • C'est ni qui ni quoi ni qu'est-ce !
  • Serais-tu une grenouille de bénitier ?
  • Sinon, qu'est-ce que le désir ?
  • Plutôt plus tard est bientôt, et mieux que plus tôt mais pas mieux.
  • La philosophie, c'est comprendre qu'on ne comprendra jamais rien d'autre que notre propre incapacité à comprendre notre incompréhension. t'es d'accord ?
  • Et voilà que je suis en colère ! Je prends ma cape, mon joli chapeau, et je m'en vais ! et je marche et je marche ...
  • Demande à Jésus, il saura.

[modifier] Attention

  • -Ne jamais, au grand jamais faire de blagues avec pour base les questions du "questionneur", du genre "quoi ?" "Ffeur !". vous aurez perdu de votre crédibilité sans pour autant vous défaire de la sangsue. et vous risquez de passer pour un intellect de bas étage, plus communément appelé "con". De plus votre interlocuteur risque de croire que vous l'écoutiez, et poursuivra alors son débat avec d'autant plus d'entrain. Cependant, en connaissant quelques variantes, vous aurez l'air de posséder un sens de la répartie des plus aiguisé, ce qui pourrai clouer le bec des questionneurs débutants. En voilà une petite liste: "oui ?" "stiti", "comment ?" "taire", "Mmh ?" "charal", "Qui a-t-il ?" "flottante".
  • -Ne jamais répondre "Thomas Chantrait" à un membre de Sorbonne Universités, il risquerait de s'énerver et de vous faire perdre incessamment tant qu'il aura du temps lors d'un cours débordant d'inutilité chronophage tel que TN01. D'ailleurs vous avez perdu.
  • -Ne jamais dire oui, ou non.
  • -Si on vous demande de répondre par oui ou par non, choississez de répondre " par oui ou par non" et inversez alors les rôle.
  • -Ne jamais rester sans rien répondre.

Enfin si rien de tout cela ne marche, il vous reste la solution symérienne qui consiste en un déploiement de toute votre fibre artistique afin de trouver une fin digne de votre casse-pieds. (Pour le corps je conseille le couteau électrique de la cuisine et la cuvette des WC. Un brin coûteux en facture d'eau, mais sans traces)


Réponses universelles

Réponses à tout : Oui - Jsépa - Ta gueule ! - Comme dirait l'autre - 42
Pourquoi ? : Parce que - Parce que c'est parce que - Parce que tunnel - Per-per-per-tchu-tchu-tché - Mystère - 42
Où ? : DTC - Dans ton cul au fond à droite - Dans ton cul - 42
Quand ? : Calvados - Demain - 42
Quoi ? : La mer noire - Rien - 42
Qui ? : Ta mère - 42


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia