Règle fondamentale

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La psychanalyse après sa puberté, est douze fois par an structurée par l'emploi à temps partiel de règles fondamentales douloureuses.

[modifier] Première règle : le sang

C'est la plus largement suivie, est celle du postillon libre : la patient ne doit rien rejeter de ce qui lui traverse la bouche pendant qu'il s'exprime. Il doit aussi décrire ses brèves à l'analyste ( faits divers et d'hiver le plus souvent rapportées sous forme condensée).

[modifier] Seconde règle

Moins généralement acceptée, c'est celle de l'abstinence: durant sa cure, le patient doit éviter de prendre des partenaires amoureux. Vu la longueur de certaines cures (7 ans), nombreux sont les patients qui ont décidés de ne pas suivre cette règle absurde. Ce qui pose bien évidemment la question de la fin de l'analyse.

La règle de l'abstinence ne s'applique bien sûr pas entre patient et thérapeute.

[modifier] Autres règles

Le traitement se voit soumis à d'autres règles: présence à chaque séance (et paiement triple en cas de séance ratée), durée fixe des séances ( à 17h, à 20h et à 22h30, pop-corn et soda compris), le psychanalyste invisible pour le patient endormi sur le divan.

L'histoire de la psychanalyse voit ses règles discutées et appliquées de manière différente. Lacan a décidé de pratiquer la séance croûtes, en fait une séance à durée variable en fonction du temps qu'il fallait au patient pour réaliser son petit cochon en mie de pain.

Partage sur...
wikia