Râteau

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Qui ne connaît pas ce qu'est un râteau ??

Un instrument de jardin que vous vous prenez en plein dans la gueule si vous vous avancez sans trop faire attention.

Mais cela n'est pas que cela. Certains désignent par râteau le fait de se faire dire « non » par une jeune fille. D'où la déduction évidente que les femmes sont meilleures en jardinage que les hommes et devraient rester chez elle à faire le jardin.

[modifier] Classification

Les râteaux sont classifiés en plusieurs catégories :

  • Double râteau : deux râteaux pris en même temps. Exemple classique: « non ! et ma copine non plus ! » Existe aussi en version triple, quadruple, n-uple râteau.
  • Double double râteau (différent de quadruple râteau) : double râteau pris deux fois avec les deux mêmes. Pas évident à réaliser car généralement on est repéré et donc on évite...
  • Golgoth rato (golgolth : robots énormes qui luttaient contre goldorak, rien à voir avec les Anterak qui eux étaient pilotes) : râteau reçu de la part d'une plus de 80 Kg (mais qui pourrait avoir l'idée d'aller lui demander quelque chose ???).
  • Râteau à retardement : On croit que ça marche et pis hop ça t'explose à la face. Exemple classique: « ah je dois y aller, mon copain vient d'arriver... »
  • Grand chelem râteau : râteau avec toutes les filles d'une soirée d'un seul coup. Exemple classique : verre jeté à la figure devant tout le monde. Seules issues possibles: la fuite ou le hara-kiri publique.
  • Râteau ex nihilo : en VF, râteau surgi du néant. Le râteau apparaît soudainement alors que rien ne le laissait prévoir. Exemple typique: « bouge pas, je vais aux toilettes ». 10 minutes de solitude plus tard , un énorme râteau surgit du néant vous explose au visage...
  • Barateau : Enorme râteau espagnol bon marché, souvent associé aux saulniers de Guérande. Son utilisation peut paraître déconcertante à tel point qu'elle provoque des interpellations du type « Qu'est-ce que vous faîtes là avec votre énorme râteau ?"
  • Baby râteau : quand la fille ne peut pas rester avec vous car ses parents l'attendent au fond de la salle.
  • Godzila râteau : quand la fille la plus moche de la soirée vous jette un « je suis pas désespérée à ce point ». Ça fait mal, très mal, très très mal...
  • Ultimate râteau : « C'est marrant, y a pas de mec dans ce bar .» Normal, t'es dans un bar lesbien (authentique).

Bien sûr, les combinaisons sont possibles : un double gozilla golgoth rato est une performance très dure a réaliser mais Jean-Claude Dusse y est bien parvenu...

[modifier] Récits de râteaux

L'exemple de râteau intergalactique (auquel on doit cette dénomination). C'est un mec qui est à une soirée où il y a son ex. Le DJ passe un slow. Le gars, tout innocent ;-) (NdN: ça c'est toi qui le dis !), lui demande si elle veut danser et elle lui répond tout gentiment : « Il vaut mieux pas ! » Sympa, celui-là !

La fille est assise sur un banc, tu la connais déjà, mais qu'un tout petit peu. Elle est Allemande et comme t'es une merde en allemand, tu lui parles en anglais et ça donne : « Can I sit here ? » (la bouche en cœur et le sourire ravageur aux lèvres) ; « OK, I'm leaving... » Toi qu'avais cru comme un con que c'était dans la poche, tu restes là et tu souris aux gens qui passent pendant une bonne dizaine de minutes avant d'aller te prendre la honte devant tes copains... Pas mal celui-là, gars, toutes mes félicitations !! Celui d'un mec qui aime bien la Delirium ;-) (Note de l'intéressé : et surtout la Chimay... bleue !) « Non il ne vaut mieux pas, tu vas t'ennuyer avec moi » À vrai dire, c'est pas faux, car le mec avec qui elle sortit peu après lui a dit qu'elle était la.....e (NdN: et qu'en pense son copain actuel ? ;-) Marrant celui-là et en plus c'est pas un classique ! (NdN: je te remercie, soyons originaux).

[modifier] Râteau virtuel

   
Râteau

Bon, en fait, c'est un râteau virtuel. Un râteau, que tu t'rends même pas compte quand tu te le manges. Alors ça fait une semaine que tu prépares ton coup, t'as tout calculé, y a pas 100 000 réactions possibles : soit tout baigne, soit... enfin voila, quoi. Bon, ça s'annonce bof, mais comme la Marie, elle n'a pas envie de rentrer chez elle en se disant : « Oh, j'aurais dû tenter », elle y va. Et, ô miracle, ça passe. Mais alors, la surprise, c'est le surlendemain matin, où malgré le « J't'appelle » sur le quai, toujours rien, et où je me décide à questionner son pote. Et là, c'est à base de « Ramasse ta gueule, Marie ! » : « Oh, tu sais, il voulait pas te faire de la peine en te rejetant, mais bon, ça le tente pas trop... » Ça alors !! Je venais juste de découvrir dans ce charmant jeune homme (pas le pote !) cette envahissante gentillesse dont je ne soupçonnais pas l'existence. Vraiment, c'était sympa de sa part et je me demande pourquoi je lui en veux toujours...

   
Râteau

[modifier] Le râteau idiot

C'est l'histoire d'un mec qui veut se faire une fille fan de reggae, alors il va la voir et lui dit « Le reggae, ça pue la merde, c'est nul .» Eh ben il se la fait pas, finalement.

(NdN: Finalement tu as... enfin je veux dire « il » a pas beaucoup de regrets à avoir : elle est vraiment trop conne !)

[modifier] Le râteau gigogne

C'est l'histoire d'un gars qui invite son ex pour une soirée entre amis. Ils passent donc la soirée ensemble, ils discutent tranquilles. La fille doit rester dormir chez le gars parce qu'elle habite loin. Elle va donc dormir dans la chambre des parents. Le gars qui veut continuer de discuter ;-) lui dit :

- « C'est dommage que ce ne soit pas des lits gigognes, on aurait pu discuter ensemble sans véritablement dormir dans le même lit.

- C'est quoi, un lit gigogne? »

Et après lui avoir expliqué ce que c'était, elle répond :

- « Ah ouais mais là c'est pas des lits gigognes ! Mange-toi ça ! »

La fille ramène notre ami jardinier à la porte de la chambre, lui souhaite une bonne nuit et lui claque la porte au nez !

DUR !!!

[modifier] Le râteau qui fait mal

En voilà un qui m'est pas arrivé personnellement mais dont j'ai été le témoin : Un pote (appelons le Madar) se trouvait dans une boîte en Vendée (le Manoir). Après avoir maté une fille toute la soirée, il se décide à l'aborder : « Salut euh... Je m'appelle euh... (Madar), je peux t'offrir un verre ? » La fille, en souriant : « Oui pourquoi pas, je veux ce cocktail (c'était le plus cher). »

Madar allonge les 80 boulasses, puis la fille se casse en lui disant « Merci pour le verre, je rejoins mon copain », en désignant un homme de cro-magnon.

Cela a dû faire mal !

[modifier] Le râteau « Quelle blatte »

C'est l'histoire d'un gars qui s'asseoit à côté d'une fille dans le RER, il ne sait pas trop comment l'aborder. Il voit qu'elle a une jolie montre. Il se dit, qui ne tente rien n'a rien. « Elle est jolie ta montre! »

« Oui c'est celle de mon copain! »

Marrant !!!

[modifier] Le râteau « Quel con »

C'est l'histoire d'un gars qui s'assoie à coté d'une fille dans le RER, il lui donne son numéro de téléphone. Elle lui répond:

« Non merci, je n'en aurais sûrement pas besoin ! »

Cool!!!

[modifier] Le râteau dû a une attaque de con

C'est l'histoire d'un gars qui mate pendant un quart d'heure une fille dans une cabine ; quand elle sort, il lui dit :

_ « Ca te dirait de venir boire un verre?

_ Non merci, j'ai pas soif »

Comme quoi, les râteaux sont parfois mérités !!!

[modifier] Le râteau « Merci les copains »

Un autre récit, dont j'ai été encore le témoin : il s'agit cette fois de mon pote Fred, dit « Fred Chat ». Lors d'une soirée Sciences-Po (c'est authentique !), après avoir bu comme un âne, et aussi après avoir préparé le terrain pendant des mois à jeun, en se tapant des films intellos, des lettres romantiques, il s'approche de la fille (Julie). Pendant ce temps, un autre pote lui aussi complètement bourré, le prend de vitesse, en lui disant (à Fred, pas encore à la fille) : laisse moi t'arranger le coup. Fred se met légèrement en retrait et attend : Son pote s'approche et gueule à la fille (genre hyper-coincée) : « Fred Chat va tellement t'encu... que tu va saigner du Q, salope !!! » Devinez ce qu'il est advenu ? La fille s'est cassée !!! (mais si)...

Et devinez quoi : le pote en question est aujourd'hui juge (100% vrai) !

[modifier] Le classique

C'est l'histoire d'un connard (moi) et d'une zolie fiflle (elle). Moi, je prépare le terrain durant des semaines (j'lui donnes des coups de... téléphone tous les soirs, on y passe des heures, ça me coûte du pognon, putain !) J'la sens bien OK, y a que la meilleure amie qui est toujours dans nos pattes... Ben justement, quand je lui demande, elle me fait qu'elle a bien envie mais... (putain de « mais »!) qu'elle peut pas parce que tu comprends, l'amitié c'est sacré, et que sa meilleure amie veut sortir avec moi... Evidemment, la meilleure amie, c'est un thon monumental que même un pingouin il aurait peur ! DEGOUTÉ !!!

[modifier] Le petit rigolo

J'ai un copain qui a lancé un râteau - une nana... VÉRIDIQUE : Elle lui demande son téléphone, et il lui a refilé le téléphone de SOS amitié... Pathétique !

[modifier] Le râteau « Et pourtant ça semblait bien parti »

C'est une fille qui invite un gars à boire un verre (c'est pas banal, hein ?), après qu'ils soient déjà allé ensemble au resto, et au ciné, et encore au resto... Bref, le gars est tout content et plutôt optimiste. Alors après avoir passé un bon moment à la terrasse d'un café à discuter avec elle, ils se baladent, et le gars prend son courage à deux mains et dit :

- « Je peux t'embrasser ?

- Non. »

Aiiiiiieeeuuuh ! Ça c'est du râteau !

Qu'avez-vous pensé de l'article "Râteau" ?
 
31
 
16
 
49
 
16
 
2
 
6
 

Ce sondage a été créé le juin 18, 2008 20:47 et 120 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
Autres langues
wikia