Râleur

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Rrrho, quoi, il faut encore qu’on s’explique en plus ? »
~ Bruce Peter à propos de cette définition


Ayant compris très jeune que garder à l’intérieur de lui les sentiments négatifs qui l'animent lui nuisent, le râleur, basant sa croyance sur une interprétation arbitraire de certains textes scientifiques parfaitement abscons de gastroentérologues, se plaît à émettre des soufflements, raclements, battement de pieds, noms d’oiseaux (type : « Avance ducon, arrête de bayer aux corneilles ! ») à l’encontre de ses concitoyens, d’objets ou toute chose avec laquelle il serait contraint d’entrer en interaction, contre son gré le plus souvent, en certaines mais néanmoins nombreuses circonstances.

« Tu pouvais pas la faire plus longue encore ta phrase ?! »

[modifier] Identifier un râleur

Comme le prouve l’intervention intempestive de Bruce Peter à la fin de notre introduction, le râleur n’est pas une personne patiente. Il n’est donc pas rare de le voir exprimer sa vraie nature dans des lieux tels que les administrations (type CAF) ou administration hybride (type Poste). Principalement celles où il doit se munir au préalable d’un ticket. On le repère au mouvement perpétuel de la tête qu’il opère allant de son ticket numéroté, à l’écran de passage et son instabilité permanente.

Il est cette personne pénible qui, en croisant et décroisant ses jambes approximativement toutes les 5 secondes, fait tanguer toute la rangée de chaises accrochées entre elles (système d'accrochage probablement issu d'une décision prise collégialement un vendredi à 11h30 à la va-vite, avant le déjeuner, dans l’hypothèse qu’un jour quelqu’un décide de partir avec une chaise de la CAF pour se rembourser le temps qu’il aura perdu).

Raleur 4.jpg

Aussi, il n’est pas rare de l’entendre proférer à l’encontre des autres personnes le précédant des remarques frisant parfois le racisme ou l’intolérance la plus totale, ne considérant jamais ces personnes comme des compagnons de galère mais bien comme des moutons stupides ayant décidé, comme par hasard, de se pointer à la même heure que lui, un mercredi après midi, à la CAF de son département.

Son exaspération décomplexée s’exprime également dans les files d’attente de tout type (boulangerie, supermarché, boucherie, bureau de tabac…). La restauration rapide restant pour lui le lieu de toutes ses incompréhensions sur la marche du monde.

Enfin, les embouteillages sont évidemment sans commune mesure l'endroit de prédilection du râleur, où il peut enfin laisser libre cours à toutes les largesses de son vocabulaire.

«  Tu vas la bouger ta caisse *** de ***, *** de *** de ***de ta race maudite ! *** ! *** !! »

Entraînant d'ailleurs bien souvent une salve de râles en cascade, d’abord contre l’animatrice radio, puis contre la personne qui l’appelle sur son portable, contre l’ambulance qu’il n’a pas laissé passer, puis contre la voiture de flics qu’il n’avait pas vu venir ! L’uniforme restant pour le râleur l’accoutrement de ceux qu’ils considèrent comme la pire espèce sur Terre : les donneurs d’ordre et les grévistes.

Néanmoins, le râleur s’adonne parfois à son plaisir en solitaire et n’a besoin rien de moins pour monter en mayonnaise que de se prendre l’orteil dans un coin de table. Ce qui souvent le pousse à prendre des décisions qu’il regrette par la suite.

«  Je vais la revendre cette table de merde ! De toute façon une table basse ça sert à rien ! »

Le pire restant pour lui de se retrouver en tête à tête avec un iPhone, une machine Nespresso, un cuit-vapeur, sans en avoir le mode d’emploi.

[modifier] Les pires cadeaux à offrir à un râleur

Rubicks cube.jpg

Un meuble Ikea

Un Rubik's Cube

Une place pour Disneyland Paris, le jour de la Parade de Noël

[modifier] Signes distinctifs

Le râleur n’a pas de signes distinctifs, c’est d’ailleurs ce qui fait de chacun de nous, un râleur potentiel. Si ce n’est une barbe, pour pouvoir ruminer dedans.

Les laboratoires L’Oréal signalent également dans un récent rapport, financé sur une période de 10 ans et n’impliquant aucun emploi fictif de quelque sorte car l’étude était vraiment de taille, que les râleurs, parce qu’ils froncent plus souvent les sourcils, sont généralement plus marqués au niveau de la ride du lion. C’est pourquoi ils s’apprêteraient à sortir une crème de jour nommée Déridat. Comme le Débridat, mais pour le visage. Le service marketing n’a pas encore confirmé.

[modifier] Les championnats du monde de la râle

Après d’âpres et aigres discussions aux derniers États généraux du sport, la délégation française des râleurs professionnels, désireuse d’inscrire la râle comme sport national, se vit, comme chaque année, refuser cette reconnaissance.

Sans surprise, c’est dans un concert de râles qu’ils quittèrent la salle.

[modifier] Ne pas confondre

Attention cependant à ne pas confondre la râle et le râle :

  • Un homme qui émet un râle après l’acte sexuel n’est pas un râleur.
  • Une femme qui émet un râle après l’acte sexuel, peut-être.

Le misanthrope peut aussi émettre une certaine répulsion pour les personnes qui l’approchent d’un peu trop près et émettre de ce fait le fameux rictus désapprobateur (contraction du front et rapprochement des sourcils) qui pourrait passer pour de l’agacement. Hors ce rictus serait en fait, selon les dernières études menées, la simple expression de son dégout pour l’humanité en général et pour l’haleine de la personne en face de lui, en particulier. En effet, en présence d’un fromage à nuisance olfactive identique, le rictus de dégoût, chez le misanthrope, n’est pas observé. De plus, il est à noter que le misanthrope ne se risquera jamais dans une file d’attente ou dans une administration quelconque!


«  Pfff ! Ça m’énerve ces définitions réductrices…  »

[modifier] Voir aussi


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia