Qui a volé l'orange du marchand

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Orange.jpg

"Ceci n'est pas une orange"(Henri Matisse)

« Qui a violé l'orange du marchand dans un camion pour qu'elle crie comme une salope ? »
~ Morsay à propos de son interprétation personnelle de cette fameuse chanson.

[modifier] Qui

D'emblée, nous sommes entraînés sur le terrain du questionnement, de l'incertitude, du doute. Symptôme d'un monde en évolution rapide, où l'accès à un sémantisme figé est compliqué par le non-sens permanent des anglicismes, barbarismes et autres mots-valises issus du « Global Village » ? Démarche socratique et maïeutique[1] visant à déboucher sur le savoir grâce à l'ignorance même des interlocuteurs ?

Oui, mais pas seulement.

Car la question posée est bien celle de l'identité. Reste à savoir de quelle identité nous parlons : identité nationale, entrepreuneuriale, religieuse, sexuelle ou encore remarquable. À moins que tous ces aspects puissent être rassemblés. Supposons que l'identité, telle un kaléidoscope, soit composée de millions de facettes, qui chacune donne un aperçu du tout. Il serait, en ce cas, tout aussi légitime de s'intéresser à l'une qu'à l'autre.

Encore faut-il prendre en considération le caractère ambigu de cette notion. Le terme même l'indique : l'identité doit être individuelle et individualisante, pourtant elle implique une forte dose de similarité, d'identique (identité ne signifie-t-il pas aussi égalité ?). De fait, il n'y a rien de plus désidentifiant qu'une carte dite « d'identité ». La taille, la date et le lieu de naissance, par exemple, ne sont absolument pas révélateurs du moi profond qui sommeille en chacun de nous. À l'inverse, on ne peut faire inscrire sur sa carte d'identité ses convictions religieuses, son chanteur préféré ou encore la taille de son pénis. Non, l'État se contente de données sèches et abstraites telles que le sexe ou... euh...[2]

Orangeduchamp.jpg

Orange, Marcel Duchamp

Ce qui nous amène à nous pencher sur le néo-patriarcat dans la société contemporaine. En effet, demander « qui » implique une réponse avec un sujet, nécessairement masculin ou féminin. Mais qu'est-ce que le genre ? Est-ce une catégorisation innée ou une construction sociale ? Depuis Simone de Beauvoir, nous savons que la deuxième hypothèse est la plus juste. Et pourtant... Le droit n'est pas neutre du point de vue du genre[3], et de même la société s'enferme dans cette dialectique mâle-femelle. Mais tout cela en y mettant les formes, cette hypocrisie doucereuse que l'auteur de la question dénonce ici.

[modifier] A volé

Le temps choisi est le passé. Donc se pose la problématique de l'histoire. Pour autant, le penseur refuse de la voir comme complètement détachée ou liminale par rapport au présent. L'auxiliaire est bien conjugué au présent, de sorte que c'est dans sa rémanence que l'histoire est abordée. D'ailleurs, qu'est-ce que le présent, ce temps à la fois toujours réel et toujours fuyant, si ce n'est une constante fabrique de passé ?

Orangewarhol2.jpg

Orange, Andy Warhol (non authentifié)

Le thème de la vie et de la mort est, de même, effleuré. L'orange est volée pour être mangée. Manger, c'est persister sur la voie de la vie. Mais c'est aussi entretenir une culture de mort. Pour manger, il faut souvent tuer – plantes, animaux, ou même hommes. Du reste, cette anthropophagie latente chez l'humain ressurgit plus souvent qu'on ne le croit. Ainsi, la compétition du monde de l'entreprise ritualise la consommation du rival, notamment parmi les requins de la finance. Ainsi est actualisée l'image de William Shakespeare : « le temps va venir où les hommes devront s’entre-dévorer comme les monstres de l’Océan. »

[modifier] L'orange

« La terre est bleue comme une orange », disait Paul Éluard. L'analogie est ici poussée plus loin, se nourrissant en cela de la sensibilité écocitoyenne postmoderne[4]. Pauvre terre ! Volée, accaparée par des quidams que l'anonymat protège de toute rétribution.

Mais le terme d'orange rappelle aussi Guillaume d'Orange, souverain hollando-britannico-trucmuchiste, et à travers lui, l'Ordre d'Orange, milice protestante nord-irlandaise. De fait, le philosophe semble nous avertir contre toute dérive fanatique des diverses églises et nous inciter, nous autres défenseurs de la laïcité, à adopter une démarche active et militante face à ces agissements. Il s'agirait de « voler » cet acharnement sectaire et réactionnaire - pour ensuite le dévorer, s'entend. Pourquoi choisir justement un mouvement protestant ? Il se trouve qu'en France, nous entendons régulièrement parler des égarements de l'Église catholique ou de l'islam radical ; or, il s'agit pour l'auteur de mettre toutes les religions sur un pied d'égalité : chacune peut aboutir à un extrémisme borné.

Orange.jpg

Fornichon, Tomi Ungerer

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si ce mouvement est associé à une mouvance fascisante. En effet, le Front National a pendant longtemps dirigé la ville d'Orange. Ici, le message semble être le suivant : la bêtise humaine se trouve sous toutes les latitudes, ou, pour paraphraser Aragon, « une cage est une cage à Orange comme à Belfast ».

[modifier] Du marchand

Commerce ! Force incoercible qui régule jusqu'au moindre détail de nos existences, éphémère dans sa visée et pourtant pérenne par son influence ! Le consumérisme est ici pointé du doigt avec une virulence inégalée. « La propriété privée, c'est le vol », semble nous dire le philosophe. En ce sens, la légitimation syntaxique du lien de possession, avec ce complément du nom, n'en est que plus ironique, car de fait, ce produit naturel n'appartient qu'à la terre. De fait, cette prétendue appartenance est subvertie par la figure révolutionnaire du voleur, enfant de la nature s'il en est.

Pour autant, la vision du commerçant proposée n'est pas entièrement négative. Un « marchand », c'est un professionnel, c'est vrai, mais c'est avant tout un homme. Par là même, il bénéficie d'un contraste favorable avec les hypermarchés, usines de standardisation et de...


Bon. OK. Société de merde. Je vais me foutre une balle.

[modifier] Notes en bas de page

  1. Démarche d'accouchement ; ainsi, la maïeusophilie désigne l'attirance pour les femmes enceintes. Comment, ça n'a rien à voir ?
  2. Je ne suis pas en stress mais PUTAINSIJERETROUVEPASMACARTEDIDENTITEDANSLES2HEURESJEPEUXPASMEPRESENTERAMONEXAMENAIDEZMOISILVOUSPLAITPUTAINBORDEL
  3. C'est le Wiktionnaire qui le dit
  4. Si les auteurs postmodernistes font caca avec leur postérieur, les auteurs modernistes faisaient-ils caca avec leur érieur ?


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia