Québécois

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« J'ai moi-même eu un jour la chance d'en égorger un. »
~ Sacha Guitry à propos du dindon Québécois.

1°) Les Québécois sont des intégristes qui peuvent devenir très violents quand ils entendent des mots d'origine anglaise. Leur leader chef est toujours inconnu, mais, ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas Céline Dion.

2°) médecine : Personne de nationalité française souffrant d'une maladie laryngologique grave nommée «Québec». Céline Dion et Garou, qui souffrent eux-mêmes de cette maladie, ont participé à la rendre plus connue du public.

Les Québécois croient être les meilleurs en tout en Amérique, s'enivrent au Pepsi, parlent comme des culs et payent une police de la langue qui se balade avec une règle graduée pour vérifier la taille du lettrage des affiches en anglais.

[modifier] Habitat

Le Québécois se tient habituellement au nord de l'Amérique. Cependant, lors de l'hiver éternel qui prend fin le 21 avril, le québécois peut migrer vers d'autres contrées, dont la Floride.

Les habitats hivernaux floridiens du Snowbird (Québécois migrateur) ont d'ailleurs été aménagés et protégés. Microcosmes du Québec à mi-chemin entre la Zone-450 et parc à roulottes (mais également fifouiles et wénébagaux), grâce à son énorme capacité d'adaptation, le Québécois peut s'y sentir comme chez lui, se promenant en kart électrique, bas & gougounes aux pieds, et les dépanneurs (Couche-Tard) y vendent des journaux québécois et la gamme de bières (ou broue) qu'ils ont l'habitude de boire par chez eux. (La bière américaine, coupée avec de l'eau secrètement pompée des nappes phréatiques canadiennes par injection d'huile usée, dégoutant les Québécois, en plus de leur donner la "tourista")

Le français, lui, préfère sortir en hiver car le froid couvre un peu l'odeur du fromage. Il peut ainsi ne pas se laver. Malgré tout, environ 99,98% des français (info basée sur les données de la SPCA) se rebellent et ne se lavent pas en été non plus.

[modifier] Langue

Pour le moment, les scientifiques ne sont pas encore sûrs de la langue utilisée par les Québécois. Cependant, certains mots ont pu être déchiffrés. « Tabernacle » serait une sorte de mot utilisé par les sorciers dans la préhistoire pour guérir les malades. Aujourd'hui, tous les québécois l'utilisent pour se guérir. Cela semble très efficace. Le québécois est très amical. Il vous dira souvent des mots d'amitié. Sois, « Mon Tabarnacle », qui selon la médecine populaire, devrait vous faire du bien.

Mais les Québécois parlent quand même bien mieux le français que les français eux-mêmes ! Car bien sûr, les québécois ont gardés la langue de leurs ancêtres Français et que les Français eux-mêmes ont changés la leur pour avoir un accent en « cul de poule ».

erratum: le mot «Tabernacle» mentionné plus haut, est très mal utilisé. en effet, il signifie boite qui contient les hosties dans une église, où encore sert à faire rire le Québecois du Français qui l'emploie en essayant de passer pour un local. «Tabarnack» est le mot ayant des vertus médicinales. Une utilisation populaire consiste à le crier bien fort après s'être cogné l'orteil sur une patte de chaise, ce qui soulage invariablement l'utilisateur.

[modifier] Complot contre la France

« Les Québécois vouent aux Français une haine aussi grande qu'incompréhensible. On pense cependant à un complot du lobby des fabricants de sirop d'érable afin d'utiliser la France comme port d'attache pour envahir la Belgique, contrer l'exportation de sirop de Liège et à terme, dominer le monde. Cette théorie n'est cependant pas avérée.

Le Québécois a, pour mener à bien cette mission, un nombre impressionnant d'armes toutes plus imparables les unes que les autres. Non content de parler une langue faussement proche du français pour tromper l'ennemi, le Québécois manie un certain nombre d'arts martiaux terrifiants devant lesquels le Français reste malheureusement désarmé. On peut notamment citer le Zen Karaoké, et particulièrement le coup de pied retourné dans le bon goût musical ; spécialité de Céline Dion, d'Isabelle Boulay et du poète trachéotomisé-ou-alors-qui-fait-bien-semblant, à savoir Garou (notons au passage que c'est pour contrer cette affreuse menace que l'armée française a créé une arme non moins inhumaine : Lara Fabian). Citons également le Viet vot jeu d'mot, spécialité de François Pérusse.

Les (chanteurs) québécois peuvent compter sur deux agents doubles qui ont pour mission de faciliter leur implantation dans le pays de la tour Eiffel : Luc Plamondon, qui est arrivé de façon incompréhensible à endormir les soupçons des français, et Michel Drucker dont les vertus médicinales contre l'insomnie du dimanche après-midi ont été officiellement reconnues en 2007. »

[modifier] Expressions

  • Le Québécois ne drague pas une femme : Y'a cruise
  • Le Québécois ne se trompe pas : Y se fourre
  • Le Québécois ne fait pas des conneries : Y gosse
  • Le Québécois n'est pas menteur : Y conte des mentries
  • Le Québécois n'est pas un expert : Y'é t'une bolle
  • Le Québécois ne s'enivre pas : Y vire une brosse
  • Le Québécois n'a pas d'enfant: Y'a un ti-cul, un ti-criss
  • Le Québécois ne s'étend pas : Y s'évache ou y s'éfouère
  • Le Québécois ne connait pas de vieille salope : Y connait une vieille criss de bitch
  • Le Québécois ne se sert pas d'un ordinateur : Y pitonne
  • Le Québécois ne trouve pas qu'un ordi bug : Y trouve s'qu'y fuck
  • Le Québécois ne comprend pas : Y catche
  • Le Québécois ne va pas voir les prostituées : Y va aux plotes, aux danseuses
  • Le Québécois ne s'en fout pas : Y s'en câliss
  • Le Québécois ne crie pas : Y gueule en osti
  • Le Québécois n'est pas stupide : Y'é full immature
  • Le Québécois ne trouve pas quelque chose inutile : Y dit k'c't'une bébelle, un cossin
  • Le Québécois n'est pas cool : Y'é fucking chill
  • Le Québécois ne gifle pas : Y-y en criss une
  • Le Québécois n'est pas con : Y'é cave en tabarnak (voir explications plus haut)
  • Le Québécois n'embrasse pas avec la langue : Y frenche (de l'anglais "french-kiss")
  • Le Québécois ne complimente pas son patron : Y-y liche le cul
  • Le Québécois ne dérange pas : Y fait chier, ou yé gossant
  • Le Québécois ne te dit pas non : Y t'envoie chier
  • Le Québécois ne mange pas golûment : Y se bourre la face
  • Le Québécois ne se fâche pas : Y s'met en crissss
  • Le Québécois ne te bat pas : Y t'en calissss une
  • Le Québécois ne manque pas son coup : Y s'pète la yeule
  • Le Québécois ne congédie pas : Y t'criss dehors
  • Le Québécois n'a pas oublié son déodorant : Y sent le Swing
  • Le Québécois ne se repose pas : Y s'cante (il possède de nombreuses compétences dans le domaine).
  • Le Québécois ne descend pas de l'auto : Y débaque de son char
  • Le Québécois ne regarde pas : Y t'check ou y r'garde
  • Le Québécois ne parle pas : Y jase
  • Le Québécois ne dit pas quoi : Y dit : « Quessé tu veu ? »
  • Le Québécois ne dit pas tais toi : Y dit : « Ahh farme don' ta yeule ! »
  • Le Québécois ne dit pas « Désolé » : Y dit : « Criss r'garde ousé k'tu va ! »
  • Le Québécois ne tourne pas : Y vire
  • Le Québécois n'a pas froid : Y trouve qu'i fa frette en crisss
  • Le Québécois ne quitte pas les lieux : Y crisse son camp
  • Le Québécois n'allume pas le four : Y tourne le rond du poèle
  • Le Québécois ne dit pas « Bonjour » : Y dit : « Allô ! »
  • Le Québécois ne dit pas « Au-revoir » : Y dit : « Chow »
  • Le Québécois ne rit pas : Y'é crampé
  • Le Québécois ne regarde la télévision : Y check la tévé
  • Le Québécois ne se dépêche pas : Y s'grouille.
  • Le Québécois n'est pas en amour : Y capote su' quelqu'un, y'a le kick dessu
  • Le Québécois n'est pas mauvais : Y'é à chier
  • Le Québécois ne sent pas mauvais : Y sent l'criss
  • Le Québécois ne comprend pas une blague : Y catche la joke
  • Le Québécois n'est pas frustré : Y est en Tabarnak
  • Le Québécois ne stationne pas : Y s'parke
  • Le Québécois n'allume pas quelque chose : Y le met à "ON"
  • Le Québécois n'est pas gay : Y'é fucking fif
  • Le Québécois ne tombe pas : Y se plante
  • Le Québécois ne se commande pas à manger : Y s'call kek' chose
  • La Québécoise n'a pas de « petit ami » : A'la un tchum
  • Le Québécois n'a pas de «petite amie» : Y'a une blonde
  • Le Québécois ne mange pas de la pizza : Y bouffe d'la pidzz'
  • Le Québécois ne branche pas la prise électrique: Y plogue la plogue (dans' plogue)
  • Le Québecois n'a pas un doute sur toi: Y te trust pas
  • Le Québécois n'est surtout pas un Français : Le Québecois s'tun vrai.
  • Le Québecois ne s'amuse pas : Y t'as du fun!
  • Le Québecois ne regarde pas un match : Y r'garde la game!
  • Le Québecois n'est pas un arnaqueur : C't'un crosseur
  • La Québécoise n'est pas jolie : C't'une chix
  • Le Québécois ne dit pas que quelque chose fonctionne: Y marche.
  • Le Québécois ne va pas en marche arriere : y'arcule
  • Le Québécois n'est pas laid : Yé laitte

Malgré tout, on voit que le Québécois utilise tout un tas d'anglicismes francisés (ou non) et qu'il parle avec un accent bien mieux que celui des Français (quoique). D'ailleurs si les Maudits Français «stationnent» leur voiture dans un «parking», les Québécois «park» leur char au «stationnement».

[modifier] Québec vs France

Le Québec et la France sont en totale rivalité depuis que cette dernière l'a abandonné aux mains des rosbifs au 18ième siècle, dû à son incapacité à défendre sa population envoyée de force dans une contrée hostile, froide et pleine d'éventuels Ontariens (l'ennemi juré du Québécois).

La capacité du Québécois à se défendre grâce à son intelligence plutôt qu'à sa capacité de « bitchage » (jargon québécois) démontre une force de caractère qui lui donne un net avantage sur son cousin français. Le Français reste tout de même un adversaire de taille : Il vous insulte en parlant le plus rapidement possible, en vous crachant plus de conneries en moins de trente seconde qu'il est humainement possible, vous oubliez les premières qu'il a dit donc il est impossible de se défendre, et comme il a un avantage sur vous, il vous a ka-cé et remporte l'escarmouche. Une technique comme une autre, aisément parable si vous possédez une enregistreuse.

En général, le français connaît plus de vocabulaire que son cousin le québécois et aime se « pèter les bretelles » en le lui faisait savoir. Exemple de dialogue français / québécois :

Français : Hey regarde, une « Marmota monax » Observe bien les différences au niveau du pelage et du museau avec la « Marmota marmota », l'espèce européenne de marmotte...

Québecois : De kossé ? Criss s't'un siffleux... Ta yeule !

Français : Putain ce que t'es lourd ! Tu me cherches ? Je me suis fait ta mère, bordel de merde, elle est tellement grosse que je m'suis perdu dans ses bourrelets... Ce que tu peux être con saloperie d'homme de Cro-Magnon, et ta sœur elle n'aime pas le beurre ? Quand elle brassera ma merde tu lècheras le bout du bâton... Hola... (etc.)

Québecois : Caliss, y'a ben juste un ostie de Français pour se vanter d'avoir fourré une obèse, criss de mongol...

[modifier] Parallèles Québec France

Malgré les différences, quelques parallèles peuvent être tracés entre la France et le Québec.

Newfies vs Belges : Le Newfie, ou Terre-Neuvien (Newfoundland), est aux Québécois ce que les Belges sont aux Français, c'est à dire pas grand chose...

La principale occupation du newfie est d'être le protagoniste de la blague de newfie, d'ailleurs, il suffit de remplacer Newfie par Belge et vice-versa pour traduire de telles blagues.

[modifier] Voir aussi


Qu'avez-vous pensé de l'article "Québécois" ?
 
349
 
143
 
102
 
31
 
42
 
32
 

Ce sondage a été créé le juin 14, 2007 13:15 et 699 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia