Qu'est-ce que je suis drôle !

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Bousculez-vous, y'en aura pour tout le monde ! »
The gesture02.jpg

Le sens du juste milieu, des priorités, des proportions, du savoir-vivre et que sais-je !

Allez allez, n'en jetez plus. Suffit ! J'en appelle à votre sens de la mesure. S'il vous plaît. S'il te plaît, toi. Aide-moi. Eh mais c'est bon, on a beau avoir élevé les cochons ensemble, c'est pas une raison de grogner comme un goret vautré dans son hilarité !

[modifier] Ça suffit maintenant ! Ça commence à bien faire !

Car as-tu jamais, ô toi, conçu l'infini de douleur que c'est de repousser en permanence les limites de l'humour ? Tiens. Au bout de 3 exactement, et ce sans l'effort de faire le moindre humour, je sais que tu vas t'exploser la vessie.

1.

2.

TROIS.

Oh non, pas ça ! Pas... PAS LE DIAPHRAGME !!!!!!!!! Stop les spasmes, ravale-moi vite cette épilepsie zygogote de la mâchoire, sèche-moi de suite ces larmes d'hilarité au sommet ! Je me mets à genoux, je me prosterne devant ton louable Être Entendant ! Ne te roule pas par terre, je t'en conjure, tu salis le sol, relève-toi, là, sur tes jambes, oui, comme ça. NON !!! Pourquoi es-tu retombé, si faible sur tes jambes ? Tends-moi ton oreille ! J'ai dit ta jambe, pas ton ovule ! Oui, vers moi, le cagnard sourdingue ! Oui, des gens sont tombés raides morts, trop durs d'oreille, cadavérisés qu'ils étaient par mon comique inné et transparent. Ma mère déjà en mourut à l'issue de l'accouchement. La sage-femme s'était affolée au moment fatidique :

— Voilà, il est sorti ! Oh mon dieu !
— Quoi ?
— Il est inné et transparent.

Respire, oui c'est bien, RESPIRE ! Souffle ! Inspire ! Expire ! Inspire ! Expire ! Prends les mots un par un, comme ils viennent, IL ÉTAIT UNE FOIS 1 CYCLOPE QUI AVAIT 3 TROUS DU CUL ! OH miséricorde ! L'hilarité te bave par les trous de nez, tu cliquètes telle une cocotte-minute sur-ventilée ─ parole de Dionysos tu as tout du futur raisin sec, vite !, de l'eau hydratante !... Meeeeeerde....!!!! elle s'évapore au contact de ta peau de raisin ─ mais qu'est-ce que je suis poêlant ! Je sais même pas si ça suffira de balancer toute l'eau de la baignoire avec le bébé dedans !!......

Sur le dos ! Mets-toi sur le dos !! Ouais le son est plus clair. Quoi tu savais pas pour le preneur de son ? Le même gars qui met sur bande les rires enregistrés de tous les prochains Cauet ? C'est ça continue de te marrer ! Eh c'est l'histoire de l'homme qui rentre dans un café et qui fait plouf ! Mais t'as pas honte de rire comme ça sur l'histoire de l'homme qui rentre dans le café et qui fait plouf ?! J'ai l'impression que ça ne sert à rien de te parler. Tu es carrément inné et transparent ! Mon dieu c'est pas ça que je voulais dire, je suis insupportablement drôle !! Il faut que je mette un terme à ce fou rire, c'est chiant au point que tu n'es plus du tout toi-même, c'est-à-dire un mec con sans humour aucun ! Eh t'écoutes au moins quand tu te fais traiter comme la grosse merde que tu es ? Je sais, je sais, ne paniquons pas ! Je vais dire d'un coup le mot "souris", et là tu vas spontanément t'arrêter de rire, parce que "souris" ça n'a rien de particulièrement drôle en soi !

Prêt ?...

...

....

.....

......

.......

........

GRAND CRU D'ASPERGES

[modifier] Ne me quitte pas !

Adultpampers.jpg

Un areuhdulte : toi

Oh mon dieu, je t'ai tué ! Ça y est, ton esprit a quitté de ton corps qui a pris la forme d'un chérubin dodu et blanc comme un linge passé à la machine à laver ─ un areuhdulte ! Tu me lis à travers l'écran de ton ordi chéri à la mignonne pomme croquée. Rhooo le roudoudou, le guiliguili, mon petit ouistititounet, mon calinou chouchou poupouné, pénis pénis bite bite bite cucul poil poil hihihi ! Allons mon gros nounours, y veut-y pas des bonbons au sucre candy après l'école ? Hihi, souris à papa, dis « papa » à ton dadinou ! Oh il a reconnu son papy, qu'il est roudoudou, tout joufflu des joues et miam miam ! Pitiou bout d'chou, mon pitchoune veut son petit rorot ? Hein qu'il veut son petit rorot ? HIHIHI !! Areuh ! Papa content ! T'aimes quand papounet pend de la langue et secoue de la tête comme un chien ? Hein qu'il aime ça mon béni trésor en boule ! Blblblblbl !! GGNNNIIIIII !

FLAASH ! T'as vu, c'est môman qu'a pris papa en photo ! Rhhooo la star Pampers fait clap clap avec ses petites menottes bouboules à croquer, c'est-y pas chou ! GGNNNNOOOOOOONNNN HIHIHI môssieuuurrr le cochooonnnnnnnn !! hihihihi

Et un jeté en l'air ! Un !

ZZzzooouuu et un tour en l'air pour le whiiiiizz kid !

Et maintenant, bon pour un rodéo sur le baluchon flagada de papy ! huuududu huuu huuu !!

Eeeeuurrghhh... peeuff peuff... bon papa fatigué... papa... ppeeuufff...... papa.... manquer... ppfiou !... manquer endurance...... et condition physique... pouf pouf... Tiens, mais c'est quoi ce papier à lettre qui dépasse de ta couche-culotte... donne-la moi ! schrrttt schhrrt

Cher auteur,

À l'heure où tu liras ces lignes, je ne serai sans doute déjà plus capable de répondre de mes actes. Autrement dit, je serai déjà transformé en chiard. Mais avant que je ne retombe dans les affres du biberon, il fallait que je te dise que tu es, positivement et sincèrement, le meilleur. Tu es ce qui se fait de plus drôle depuis la Bible, et encore, la Bible elle devait mentir grossièrement pour toucher la drôlitude.

Au fait, tu sais qui je suis ? Je suis chercheur en biotechnologie hilarante. J'ai mené des recherches extrêmement précises sur la nature asymétrique du comique. Les résultats de mes travaux analytiques ont convergé vers le fait que tous les gens étaient patibulaires, à travers toutes les couches de l'existence, sauf toi. J'ai, de plus, relevé que l'humour ne pouvait positivement naître que si tu t'impliquais personnellement dans la vie des gens. Tout ceci mérite entièrement un débouché applicatif.

Mon souhait le plus cher ? J'ai couché sur papier mon conte de doctorat en métaphysique bionucléaire que j'ai pas peu fièrement intitulé Le quack et le jaguar. J'aimerais, avec toute l'humilité qu'exige la circonstance, que tu me la lises au berceau, juste avant que je ne plonge au dodo.

Je dois à présent te quitter et partir vers un autre monde, ce que je fais sans regret, car ce n'est pas l'argent qui compte, mais vivre areuh.

Tiens,

Hand print.jpg
[1]

PS : Tu te convaincras par l'empreinte paraphante que j'étais adulte au moment de l'écriture de cette lettre

Alors pour les besoins de la postérité... euh je veux dire... les besoins du popo[2], papa raconter petite histoire à dormir dodo.

[modifier] Conte de doctorat : Le Quack et le Jaguar

Mickey Parade n°35 — Dans les gares, l'illégalité est de rigueur. Partout ? Non, un usager résiste encore et toujours aux coutumes. Mickey était une

SOURIS[3]

qu'elle était gentille et honnête, comme toutes les souris (mets ta dent sous ton lit, et pendant que tu dors, elle te l'échange contre de l'or). Malheureusement, Mickey, modèle de la jeunesse, avait non pas un titre de transport RATP valable, mais un "passeport à vie" à Disneyland.

Mickey-mania.jpg

Mickey tentant d'échapper aux contrôleurs

Alors Mickey dut faire comme tout le monde : sauter tourniquets, passages à niveau, voies ferrées, clôtures électriques, et ce jusqu'au barrage de contrôleurs qui se rua sur lui. Mais Mickey les sema, sautant tourniquets, passages à niveau, voies ferrées, clôtures électriques, et ce jusqu'à ce qu'il fussent tous hors de sa vue. Mais il en restait un : le vilain grand canard. Il courait vite le gringalet, quoique de façon peu orthodoxe : bras et jambes moulinant furieusement, nasillant « QUACK ! QUACK ! QUACK ! » à l'infernal rythme du roulement de popotin.

Constatant l'extrême vélocité du palmipède, Mickey fit de même, il commença à se joindre au cancan de « QUACK ! QUACK ! QUACK ! » ; et plus tôt que tard s'offrit à tous les voyageurs le spectacle d'une souris et d'un canard unis par les « QUACK ! QUACK ! QUACK ! » à qui voulait bien entendre, jusqu'à ce que...

— QUACK ! QUACK ! QU.... Cornegidouille de cordillère des andouilles ─ l'impasse !
— Mickey, tu es fait comme un rat !

Une main s'abattit sur l'épaule de Donald.

— QUACK ??!! Euh je voulais dire..... QUOI ??!!
— Mr Donald Duck, moi Pat Hibulaire, je suis investi du pouvoir de vous informer que vous êtes en état d'arrestation. Vous vous êtes anticonstitutionnellement échappé d'une terrine de foie de volaille dans l'usine de conditionnement alimentaire de W. Kidney. Votre envol vers la liberté est passible de 3 ans d'emprisonnement à la ferme. Je vous rappelle que le vol de canard a été suspendu par arrêté préfectoral de la commune de Bouche-en-Terrine depuis le fameux chant cui cui ponctué de la blague irréparable "ça sent le roussignol", et que toute contravention à cet édit inédit entraînera une contravention bon gré magret de canard, foi de Donald. Tout ce que vous direz pourra se retourner contre vous.
— QUACK ???

Une main se posa alors sur l'épaule de Pat Hibulaire.

— Qu'est-ce que...?
— En tant qu'auteur de cette histoire, je suis heureux et honoré de mettre la main à la Pat.


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Mon dieu... Qu'est-ce que c'était nul.



[modifier] Notes

  1. Prend ça dans la gueule !
  2. Langage bébé™
  3. FLASH à môman hihi !!!


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia