Punching-ball

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le Punching-ball est un sac de sable très gentil qui accepte de se faire frapper jusqu'à la déchirure sans broncher. Au début il fut surtout utilisé par les boxeurs, y voyant un bon moyen d'entraînement, mais il arrive aujourd'hui dans l'usage domestique grâce à certaines personnes qui, n'osant pas frapper directement sur leur conjoint(e), peuvent ainsi se défouler à leur guise. On dessine d'ailleurs assez souvent la tête de la personne que l'on déteste sur un Punching-ball, ce qui permet aux gens dotés d'un QI relativement inférieur à la normale (celle-ci s'approchant de 0 il me semble) de croire qu'ils sont réellement en train de se battre, et à priori, de gagner.

Il existe plusieurs sortes de Punching-ball, de différents poids, attachés au plafond ou posés sur le sol. Pour des raisons que la majorité des utilisateurs ne devraient pas comprendre, la "personne" frappée violemment revient toujours (ou presque) au lieu d'être projetée à un vingtaine de mètres comme au cinéma ou dans les jeux vidéos. Il est donc possible d'avoir à endurer quelques "ripostes" avant de mettre son adversaire au tapis.

Posséder un Punching-ball chez soi peut-être considéré comme une marque de virilité au même titre qu'avoir des posters de Lorie, et il permet ainsi à certains d'éviter d'avoir recours, pour montrer leur "virilité", à la masturbation en public...

[modifier] Étymologie

Tout d'abord, il faut commencer par définir le mot, Punching-Ball vient de l'anglais qui vient lui même de "rosbifus" en latin qui veut dire "porteur de converse pour faire du skate" ou bien Morceau de bœuf rôti. Mais peu importe la signification, mon arrière grand mère disait : "le rosbif (ou roast-beef), c'est bon que quand c'est bien cuit, mais faut bien enlever les converses avant pour pas avoir le goût du caoutchouc."


Pour revenir au sujet, "Punching" veut dire Poinçonner et "Ball" veut dire Boule, c'est donc à l'origine des temps un jeu auquel s'adonnaient les contrôleurs de la SNCF chinoise pour réduire la croissance démographique du pays en castrant[=poinçonner les boules] ceux qui empruntaient innocemment le train. Le record du monde a été effectué en 1924 aux JO de Chamonix par Sanzuno Mathaki qui a troué 53 boules (soit 26.5 personnes en moins de 5 min, avec le décalage horaire dans les jambes).

La dernière personne n'ayant plus qu'une "ball" à la fin du record est restée en France, a vécu extraordinairement longtemps mais a du se transformer en femme à cause de sa voix qui a quelque peu été touchée...Malgré tout elle s'en sert pour faire des album où elle raconte cette incroyable expérience, ainsi elle a sorti en 2006 (au grand damn de toute la France) le titre "la Boulette" , elle est connue sous le nom de Diam's, qui vient de diamant, qui se trouve sur sa boule atrophiée pour enjoliver la cicatrice...

La pratique du Punching-Ball a donc été abrogée en Chine car fut inventé la fécondation In-vitro ainsi que In-Vivo et In-Silico, qui veulent respectivement dire "dans le verre"( ou familièrement fécondation après 2L de Rhum) , "dans un organisme vivant" ( Ou zoophilie) et " par voie informatique" ( encore en test car on n'a pas réussi encore a trouver l'Ovaire dans le processeur).


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia