Pula

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Pula01.jpg

La plus belle ville au Monde

« Il a fait tout le tour de la Terre, il n'a pas trouvé mieux »
~ Sacha Guitry à propos du voyage de Francis Cabrel à Pula.


« En dehors de l'histoire propre à Pula, très intéressante, au demeurant, je ne suis pas sûre que Pula, au-delà de son charme, permette d'avoir beaucoup d'opportunités, et me parait donc la destination la moins intéressante »

~ une conne à propos du choix de la destination d'un séjour, entre Dubrovnik, Split et Pula



[modifier] La ville

Mégalopole de Croatie comptant 57 habitants en 1732. Pula est réputée pour ses plages polluées, ses bistrots à 5€ le café, ses putes de luxe et les hooligans du club local.

[modifier] à l'est, du nouveau

L’Europe de l’Est revient sur le devant de la scène après en avoir été longtemps écarté, notamment à cause des mauvaise réputations qui accompagnent des villes comme Split ou Dubrovnik. Cependant, le renouveau de cette région du monde entraîne une remise en lumière de certaine villes, que l’on a trop vite oubliées, et l'une d'entre elles se détache assez largement : Pula, avec ses magnifique vestiges romain, et ses grands restaurants traditionnels. Notamment le Novojki qui est succulent et ou l’on sert le meilleur alcool traditionnel Croate pour une bouchée de pain, idéal pour bien commencer la nuit avant de la finir dans l’une des 8 boites de nuit de la ville, toutes plus belles et plus tendance.


[modifier] La population

Bien que l’on pense facilement le contraire, la population de Pula est une population jeune, d'une moyenne d’age de 48 ans, composée à 70% de bourgeois retraités, dont un tiers de chômeurs. La ville bénéficie d’ailleurs grandement de cette jeunesse retrouvée, car toujours friande de nouveautés, de fêtes, de consommations. On peut affirmer aisément que les puliens 'brûlent la vie par les deux bouts' !


Stadepula.jpg

La fidélité des supporters, présents même dans les mauvais moments

[modifier] Le NK Pula

Pula, possède également, comme toute grande ville, son club de football, évoluant bien sur dans le championnat Croate, et luttant tant bien que mal contre les grosses écuries, gangrainées par la corruption comme le Dinamo Zagreb ou l’équipe de Hajduk Split.

Pulasupp.jpg

Les fameux hooligans de Pula, les "squatteurs de parkings"


Le passé Européen et ses bon classement successifs en fin de saison, en font le club le plus aimé du pays. En effet on trouve autour de ce club une ferveur gigantesque, à faire rougir certain club d’Argentine. Ferveur que les équipes comme le Dinamo Zagreb ou le Hajduk envie à Pula, car en effet, ces deux « machines sans âmes » comme elles sont appelées la bas, ne réunissent que très peut de vrai supporter, à l’image de l'Olympique Lyonnais dans le championnat de France. Un joueur de Pula avait rappeler au monde entier le rayonnement de son équipe, en permettant à l’équipe Nationale de Croatie d’arracher le nul à lui tout seul à Rennes contre l’Equipe de France le 18 Août 2004. Il s’agissait de Asim Sehic, milieu de terrain du NK PULA. Le club vient de descendre en 2ème division cette année du fait d'une gestion pitoyable, de joueurs qui se prennent pour des stars, de magouilles de la Ligue Croate, mais surtout d'un Complot judéo-maçonnique.

[modifier] Liens

Qu'avez-vous pensé de l'article "Pula" ?
 
8
 
1
 
5
 
1
 
1
 
1
 

Ce sondage a été créé le octobre 15, 2007 21:31 et 17 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia