Psychose

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La psychose est la maladie mentale la plus grave et la plus dangereuse. C’est un terme médical qui signifie « très très gros problème dans la tête ». Elle se manifeste par des comportements irrationnels, une altération du sens de la réalité et de soi et des troubles mentaux : hallucinations, délires, apathie, absence d’intelligence ou d’émotion, attention défaillante, paranoïa, etc.

La maladie mentale a été découverte par Freud qui est le fondateur de la psychanalyse et de la psychothérapie, avec Charcot, Lacan et d’autres gars. Il a remarqué des similitudes de comportement chez les fous et en a déduit que les fous étaient psychotiques.

[modifier] Mémoires de Freud dans les années 1900 et quelques

Freud

Regardez-moi je suis Freud ! ;)

  • 14 janvier : je suis actuellement à l’hôpital psychiatrique (en tant que docteur rassurez-vous lol). J’observe les patients.
  • 15 janvier : un premier fou, John First, manifeste un symptôme de la psychose. Alors qu’on lui donne une cuillère pour manger son bol de soupe, il essaie de se peigner avec et croit que le bol de soupe est une girafe avec laquelle il essaie ensuite de s’accoupler. Je tiens là mon premier symptôme : altération du sens de la réalité et de soi.
  • 16 janvier : un autre fou, Patrick Nuclère, manifeste un autre symptôme. Il me dit qu’il entend des voix, et celles-ci lui disent à longueur de journée : « Tue ton chat ! Tue ton chat ! » alors qu’il n’y a même pas de chat à l’hôpital. Ensuite, il essaie d’enfourcher une mobylette inexistante pour se rendre sur Vénus. Voici un second symptôme très intéressant : hallucinations en pagaille.
  • 17 janvier : je découvre un nouveau symptôme de la psychose, les idées délirantes. Un fou (qui s’appelle Michel Jokari mais je préfère ne pas le nommer pour respecter son anonymat, surtout qu’il est cadre exécutif supérieur dans une grande entreprise – Jouéclub) m’a expliqué longuement qu’il était persécuté par les extra-terrestres qui lisaient dans ses pensées et montaient un dossier contre lui avec l’accord de la police, pour le faire enfermer. Je lui ai fait remarquer qu’il était déjà enfermé, mais il n’a pas réagi car il est persuadé d’être à Center Parcs en compagnie de Sharon Stone.
  • 18 janvier : troubles du cours de la pensée. Les psychotiques ont parfois des absences, des trous noirs comme les alcooliques, des schémas de pensée délirants. Par exemple, voici ce que m’a dit un psychopathe nommé Jean Morcet avec qui je discutais hier. Vous remarquerez que le discours n’a ni queue ni tête : « On nique les skins, les balances et les poucaves. On t’attrape, fils de pute, je te mets dans mon camion, fils de pute, et je paie un pédé pour qu’il t’encule, fils de pute. Spécial dédicace à Roulouscof et merci à tous ceux qui me soutiennent. J’ai des villas au bled. La chatte à sa mère ! » Le patient a poursuivi ainsi une logorrhée coprolalique sans aucun sens mais il était persuadé pourtant qu’il y en avait un.
  • 19 et 20 janvier : j’en avais marre des fous alors je suis allé me balader et aussi au cinéma.
  • 21 janvier : anosognosie. C’est la caractéristique principale de la psychose : le patient ne se rend absolument pas compte de sa folie. Mon dernier patient, Jean Morcet, présente ce trouble. Je crois que j’ai découvert tous les symptômes de la psychose, en une semaine à peine. Hourra ! Je suis trop fort.
Sigmund Freud

[modifier] Psychose

Grâce à Freud, on distingue facilement les symptômes de l’état psychotique. Le psychopathe est quelqu’un qui croit à des choses imaginaires, a un comportement irrationnel et ne se rend même pas compte qu’il est fou.

Les origines de la psychose remontent à très loin, et les premiers psychotiques ont noté leurs symptômes sur des cahiers qu’il est facile de se procurer. On note que l’obsession des premiers psychotiques est de vouloir se créer un univers fait de personnages surpuissants, de monstres maléfiques, où les lois de la nature n’entrent aucunement en compte.

Exemple d’écrit de psychotique :

Psychose1

Adam et Eve cachent leurs quéquettes avec des feuilles d'arbres. Rien que croire à ça, c'est un signe de démence.

Au commencement, Dieu créa la Terre, en six jours à peine, il inventa tous les animaux, tous les humains, toutes les plantes, et tous les trucs existants, et puis les étoiles, les planètes et tout, et puis le septième jour il alla se coucher parce qu’il était bien fatigué.

On est là en présence d’une insanité d’une débilité affligeante, mais le texte continue comme si on était en présence de quelque chose de rationnel.

Après il y a eu Adam et Eve, ils étaient au paradis terrestre, et Dieu leur dit « Mangez pas des pommes sinon gare à vous ! » et ensuite un serpent arrive et dit à Eve « allez manges-en rien qu’une quoi tu vas voir c’est trop bon » et bon, Eve mange une pomme, ensuite Adam goûte aussi, et donc comme en fait les pommes c'était le fruit de la connaissance, ils se rendent compte qu’ils sont tout nus et se fabriquent des pagnes en peau de banane parce qu’ils ont trop honte. Alors Dieu rentre du boulot et voit Adam et Eve avec leurs pagnes et il fait « Sapré bon Dieu de saloperie, vous avez mangé mes pommes bande de petits saligauds ! » et Dieu prend son fusil avec du gros sel et chasse Adam et Eve du paradis, et il coupe les pattes du serpent pour lui apprendre la politesse.

Consternante stupidité, absence de logique, cela pourrait être au mieux simplement inepte. Mais, et c’est là que la psychose frappe de tout son poids : ce texte est cru par un nombre incalculable de psychotiques. Freud avait-il compris le caractère contagieux de la psychose ?

On distingue par la suite une transmission de la psychose par voie écrite ou orale, faisant intervenir des délires paranoïaques de plus en plus invraisemblables, mettant toujours en scène un certain Dieu, sorte de figure du père contradictoire, un personnage à la fois bienveillant et cruel.

Psychose2

Dieu fait parvenir le règlement intérieur de son entreprise à son fidèle contremaître. Le titre de propriété d'Israël est sûrement dans le colis.

L’absence de logique des agissements de Dieu ne s’explique que par d’autres paradoxes des plus absurdes : par exemple, pour les psychotiques, Dieu a crée les humains à Son image, mais les humains sont tous différents. Ensuite, Dieu aurait un code moral assez strict (adorer Dieu, pas voler, pas tuer, pas avoir de mauvaises pensées) sur lequel il insiste fréquemment. Il est à noter que Dieu crée donc des créatures imparfaites. Pour finir, lorsque celles-ci transgressent son code de conduite, il les envoie en « enfer », un endroit désagréable et brûlant qui sert de punition.

Pour résumer, voici ce que croit un psychotique : Dieu, qui est bon, crée les hommes à Son image mais ils sont mauvais et doivent respecter à la lettre un code vertueux qui leur est imposé pour qu’ils n’aillent pas brûler en enfer. Grosso modo, Dieu crée des bonshommes pour les jeter au feu. Comportement violent qui valide les agissements violents des psychotiques avec des phrases comme « Dieu est avec nous, allons envahir l’Irak ! » ou encore « C’est ma Terre Promise à moi, il y a mon nom marqué dessus, c’est Dieu qui me l’a dit. »

[modifier] Témoignages de psychotiques

En 30 et quelques après Jésus-Christ, une nouvelle psychose collective s’abat sur le monde, une psychose propagée par des malades mentaux dangereux et dont subsiste de nombreuses traces.

Les hallucinations rapportées dans l’ouvrage Le Nouveau Testament ne laissent aucun doute sur la nature intransigeante de la folie. La lecture est effrayante de bêtise.

Jésus alla au mariage pour boire des coups avec ses copains. Il n’y avait plus de vin alors il dit « Hocus pocus, abracadabra ! » et transforma de l’eau en vin !

Psychose3

Et glou et glou et glou !

Ce qui apparaît comme une simple histoire de Toto (en plus faible) se poursuit tout au long des aventures de Jésus, figure du surhomme bienveillant mais stupide.

Jésus va ensuite guérir des lépreux en les touchant, il fait apparaître par magie des petits pains et des poissons, par la pensée il envoie un troupeau de cochons se jeter d’une falaise, il défie la pesanteur en marchant sur l’eau, etc. Pour finir, il se fait atrocement crucifier, mais ce n’est pas grave parce que trois jours après, hop, il ressuscite et puis il va voir ses anciens copains pour montrer ses trous qu’il a aux poignets « Regardez les mecs on peut passer les doigts dedans lol ! » et puis ensuite il monte au Ciel, d’où il ne redescendra que pour juger les vivants et les morts lors d’une grande fête appelée Jugement Dernier.

Cette affabulation dramatiquement nulle prouve une chose : il faut être un véritable malade mental pour croire de telles sornettes.

[modifier] Evolution de la psychose

La maladie évolue en touchant de plus en plus de gens : persuadés de l’existence de Dieu, Jésus et d’autres personnages imaginaires (anges, démons, diables etc), les psychotiques vont alors adopter des comportements violents et meurtriers (Incquisition, Croisades), sans aucune remise en question de leur état mental.

Ils construisent de gigantesques monuments qu’ils ornent de statues, afin de célébrer des personnages inexistants, créent un conglomérat de malades mentaux, dont un, prétendant discuter directement avec Dieu (le « pape »), et pour finir, ils finissent par dominer la vie économique et sociale d’une grande partie du monde.

Mais la psychose évolue différemment selon le milieu social ou géographique dans lequel se situe le malade. On rapporte une forme de psychose ignare venue d’Afrique, qui reprend certains éléments de la psychose dite « de Jésus », sauf que le personnage principal de ce délire collectif est un certain « Mahomet ».

Psychose4

Comme je ne voulais pas d'emmerdes avec les islamistes, je vous ai mis une photo de petits chatons qui se font un câlin à la place d'une image de Mahomet.

Mahomet va dans une grotte sans raison particulière. Là, il voit un ange qui lui dit « retiens bien tout ce que je vais te dire » alors Mahomet écoute, et puis ensuite l’ange s’en va.

Mahomet retourne chez lui et raconte son aventure à sa femme Khadidja, et comme elle est allée à l’école, elle écrit tout ça sur un cahier, en résumé ça donne « Dieu est grand et Mahomet est son prophète », et toute cette histoire tombe très bien pour Mahomet qui avait besoin d’emménager dans une plus belle maison avec un vrai dressing pour sa femme et du petit personnel et donc le sultan ne va pas refuser un truc à quelqu’un qui connaît personnellement Dieu, pas vrai ?

Les psychoses divergent également en Russie, avec la psychose dite psychose paranoïaque justifiée. Le psychotique croit vivre dans un monde malveillant où il est espionné et prêt à être exécuté par des hommes de l’ombre à tout moment, et curieusement c’est effectivement le cas.

[modifier] Soigner la psychose

Il est impossible de soigner la psychose dans la grande majorité des cas. Voici ce que raconte le psychanalyste Jacques Lacan dans son journal, au sujet de la psychose.

BOlacan

Eh c'est moi Jacques Lacan ! Coucou les dingos !

J’ai laissé parler le malade psychotique pour mieux comprendre ses idées délirantes, et j’ai essayé de lui parler calmement.

« Monsieur Michel ? Écoutez-moi bien je suis psychanalyste mon métier est de guérir les fous. Je crois que vous en êtes un. – Moi ? Fou ? Absolument pas ! – Pourtant Monsieur Michel vous présentez tous les signes de la psychose : vous croyez en des êtres imaginaires et vous n’êtes pas dans la réalité. – Pas du tout ! La Vierge Marie existe bel et bien ! – Hélas non, Monsieur Michel… Les femmes vierges n’enfantent pas. Je crois que vous n’avez pas très bien compris la réalité : pour avoir un enfant, il faut une insémination de sperme. Or par définition, une vierge n’a jamais eu de sperme dans son vagin. – Mais enfin ! La Vierge Marie existe bel et bien ! Et je communique avec Dieu en mangeant une hostie ! Je lui parle dans ma tête ! – Oui Monsieur Michel, vous délirez : vous croyez avoir une communication avec une entité inexistante en mangeant du pain et en réfléchissant tout seul… - Mais non, c’est vous qui délirez, si vous ne croyez pas en la résurrection des morts et en la vie éternelle ! En vérité je vous le dis, il y a des anges au paradis et si vous n’y croyez pas, vous finirez en enfer avec les diables qui vous piqueront les fesses avec leurs fourches ! – Oui bon on va laisser tomber, là. »

J’ai arrêté le traitement qui n’a servi strictement à rien.

La psychose est donc incurable, inutile de se fatiguer. A part se moquer, il n’y a pas grand-chose qu’on puisse faire avec un psychotique.

[modifier] La psychose au cinéma

Alfred Hitchcock a brillamment montré sur grand écran à quoi ressemble la psychose dans le film Psychose. On y voit un psychotique qui tue des femmes sur les ordres imaginaires du vieux cadavre de sa mère.

La biographie filmée de Georges W. Bush ressemble en de nombreux points à Psychose. On y voit un psychotique qui fait tuer des Irakiens sur les ordres imaginaires du vieux cadavre de Jésus.

Pour conclure, je voudrais personnellement remercier tous ceux sans qui cette étude exhaustive n’aurait pas pu voir le jour : Freud et Lacan. Je sais bien qu’ils sont morts mais leur âme est immortelle et ils doivent bien m’entendre quelque part… Oh merde je suis contaminé (ha ha ha, ça c'est du gag).

Psychose9

- Je vois des gens qui sont morts. Je suis psychotique ? - Mais non c'est le narrateur qui l'était, en fait. C'est un retournement de situation. - Quelle fin de merde ! Allons voir Le Village !


Desenthon Cet article est un lauréat du Désencyclothon

Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
wikia