Programme politique

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Un programme politique consiste en une suite d'idées suffisamment bien formulées pour être acceptées par les péquenauds, tout en étant ou irréalisables, ou loin de vos préoccupations. Un bon programme politique est la clé pour gagner une élection, tant que vous êtes adhérent aux partis qui gagnent à chaque fois (précaution qui a son importance).

Nous vous apprendrons ici à préparer un bon programme politique pour être sûr de gagner à tous les coups.

[modifier] Pré-requis

[modifier] Votre appartenance idéologique

Pour préparer votre programme politique, vous devez être sûrs de votre appartenance idéologique. Si vous n'en êtes pas encore sûr, une petite question simple vous y aidera. Il faut répondre à cette question sincèrement (ce sera la dernière fois que vous pourrez le faire, profitez-en).

Que pensez-vous des Roms ?

Réponse A : Il faut les nettoyer au Kärcher.

Réponse B : Ils ont vocation à rentrer dans leur pays.

Réponse C : Il faut leur faire des câlins.


Vous avez répondu ? Bon, voyons les résultats. Si vous avez répondu A, vous êtes un candidat de droite. Les Roms, quand y en a un, ça va, quand il y en a plusieurs, vous connaissez la chanson. Chanson que vous entendez d'ailleurs tous les jours dans le train en rentrant à Neuilly, jouée par un accordéoniste unijambiste manchot qui en plus, demande la charité.

Si vous avez répondu B, vous êtes un candidat de gauche tendance Manuel Valls. Il faut donc être gentil et humain avec les Roms, et les raccompagner de manière douce (mais ferme) aux frontières.

Si vous avez répondu C, par contre, vous n'êtes pas apte à gagner une élection d'une telle envergure. Vous êtes probablement dans la mouvance Europe-Écologie tendance Hippie, vous n'avez aucune chance de remporter la victoire avec de telles ondes positives. Un bon conseil : isolez-vous trois jours dans votre chambre et regardez BFM TV sans cligner des yeux avec le volume à fond avant de repasser ce questionnaire.

[modifier] Être candidat à l'élection

Car avant de remporter l'élection, il faut en général y avoir été inscrit. Dans le cas d'une élection présidentielle, rien de plus simple que d'obtenir les 500 signatures nécessaires à la course au pouvoir. Il vous faut être adhérent d'un parti connu, et le reste se jouera tout seul. Si malgré tout vous n'obtenez pas les 500 signatures, faites semblant de les avoir quand même. Si vous êtes suffisamment convaincant et que vous offrez votre plus beau sourire, le Conseil Constitutionnel validera votre candidature sans vérifier.

[modifier] Créer votre programme politique

Maintenant que vous êtes sûr de votre appartenance politique, et que votre candidature a été validée, moyennant le cas échéant un petit billet passé discrètement sous la table, passons au plus gros de la chose.

[modifier] Si vous êtes de gauche

Le programme politique de gauche n'a qu'un objectif : faire plonger le peuple dans le monde doré des Bisounours. Proposez donc des mesures concrètes qui permettront à vos futurs électeurs de croire qu'ils vivront dans un monde parfait après avoir glissé le bon bulletin dans l'urne. Voici quelques exemples de mesures qui vous mèneront aux portes du pouvoir. Attention toutefois à rester simple pour ne pas montrer le vide total de vos réelles idées.

Pour les réformes de société, voici quelques exemples qui devraient plaire à l'électorat.

  • Pourfendre le racisme.
  • Légaliser diverses herbes médicinales, telles que le romarin ou la célèbre canne à bisse.
  • Vivre tous nus dans les hautes herbes en souriant gaiement.

Les réformes économiques doivent elles aussi rester simples.

  • Les riches, on va leur prendre leur pognon.
  • On va redistribuer équitablement l'argent dans la société.

Essayez de ne pas avoir de fou rire quand vous direz ça aux gens.

Le reste de votre programme consistera à déconstruire tout ce qu'a fait le précédent gouvernement, sauf dans le cas d'une réélection. Si vous n'êtes pas sûr de vos chances, regardez le programme de votre voisin, piquez-lui tout et accusez-le de démagogie.

[modifier] Si vous êtes de droite

Le programme politique de droite est conservateur. Vous devrez donc faire passer votre goût de l'ordre, des choses carrées qui restent à leur place, et de la sécurité. Vous n'avez pas non plus envie d'un État protectionniste qui s'occuperait de ses citoyens. On est pas des pédales, non plus. Voici les principales lignes de votre programme.

  • La suppression de toutes les aides de l'État qui de toute façon ne profitent qu'aux flemmards qui se lèvent tard et qui vivent sur le dos du pays. L'assistanat, c'est mal.
  • Prônez une mise à la retraite plus tardive, qui, si elle est refusée, peut mener à l'euthanasie. L'argent de l'État ne saurait dignement pas être gaspillé dans des maisons de retraite de toute façon insalubres. C'est pourtant simple : les équipes qui dirigent les partis politiques sont composées de septuagénaires en pleine forme. Si la populace arrêtait de râler, aussi.
  • Insérez les mots "délinquance" et "immigration" à toutes vos phrases. Même si vous parlez du tuyau d'arrosage de votre grand-mère Simone, vous pourrez toujours dire que sa voiture a été caillassée par des voyous issus de l'immigration massive due à une politique laxiste des méchants bobo de gauche.
  • Faites attention à ne pas trop vous fâcher avec les entreprises qui, doit-on vous le rappeler, financent votre campagne. Restez donc vagues sur les propos économiques en proposant des trucs bidons tels que la hausse du pouvoir d'achat ou la baisse du chômage.

Vous pouvez également interdire l'avortement. Si vous n'avez pas plus d'idées, sachez rester au plus près des préoccupations de votre électorat. Prenez des notes en regardant le journal de 20h de TF1, et ressortez-les pêle-mêle durant vos discours.

[modifier] Véhiculez vos idées

Maintenant que votre programme est fin prêt, il faut le communiquer à ceux qui, dans quelques temps, voteront pour vous, et vous permettront par là même de les décevoir trois mois plus tard. Voici les principaux moyens qui permettent d'arriver à ce résultat.

[modifier] Organisez des meetings

Discours-sarkozy.jpg

"La voiture de Mamie Simone, caillassée par des voyous qui n'aiment pas la France, c'est contre ça qu'il faut luter !"

Les meetings sont la plus belle expression de l'élan citoyen à la veille d'une élection. Ils permettent de rassembler 5000 gus et plus venus vous écouter en sachant à l'avance que vous-même ne croyez pas un mot de ce que vous dites. Il est recommandé de faire appel à quelqu'un de plus compétent que vous pour écrire vos discours. Cela vous permettra de citer Jaurès, De Gaulle et Léon Blum pour faire passer que votre mesure phare consiste à augmenter le salaire présidentiel de 300 % dès votre investiture. Il est également vivement conseillé de faire venir comme public des personnes du même horizon politique que vous, sous peine de finir lynché dans les quatre secondes qui suivront le début de votre prise de parole, montre en main.

N'ayez pas peur de la surenchère, et de noyer votre propos. Faites passer de la musique. Chantez la Marseillaise trois fois par minute. Invitez des stars. Les gens aiment bien voir que les gens qu'ils admirent sont d'accord avec eux. Attention toutefois au choix des stars que vous invitez à vos rassemblements. Si vous êtes d'extrême-droite, inviter Faudel est vivement déconseillé.

[modifier] Débattez à la télévision

Paroles-et-actes.jpg

Privilégiez toujours des émissions menées par des personnes compétentes et des journalistes d'exception

Le public adore ça. Tel un gladiateur lancé dans une arène, vous devrez répondre à des questions, déballer votre programme et dire au monsieur en face que c'est lui qui a tort. Poilade garantie. Si l'agressivité du journaliste dépend de la chaîne sur laquelle vous êtes diffusé, le candidat adverse, lui, sera toujours aussi pugnace. Prenez-le de haut, et faites-lui comprendre qu'il n'est là que pour mettre vos idées en valeur.

Restez complaisant avec les journalistes. Faites-lui croire qu'il est indépendant tout en lui faisant subtilement comprendre que s'il se montre suffisamment docile, il aura un nouveau poste dès votre investiture.

Si par malheur vous n'avez aucun talent oratoire, commencez toutes vos phrases par "Les Français pensent que". Vous pourrez donc cacher votre incompétence et faire croire que vous avez compris ce que veulent vraiment les gens. Vous êtes un génie.

[modifier] Donnez des prospectus aux gens

Ça ne mange pas de pain, et c'est toujours efficace. À la manière des Témoins de Jéhovah, attendez les gens à la sortie du métro, faites du porte à porte, ou envoyez tout simplement par la poste des petits dépliants assez simples qui contiennent les grandes lignes de votre programme. Personne ne le lira, alors concentrez-vous sur l'apparence. En général, une jolie photo avec votre nom et un slogan accrocheur devraient suffire à imprimer votre image dans l'esprit des gens.

Prospectus-sacha-guitry.jpg

Un exemple d'image très réussie

Le tout est de marquer les esprits avant que le prospectus finisse à la poubelle, ce qui arrive dans les trois minutes suivant sa réception d'après une étude américaine très sérieuse.

Maintenant que votre programme est déballé, il ne vous reste plus qu'à gagner. Nous attirons toutefois votre attention sur le fait qu'il est hautement probable que les autres candidats aient suivi ce même guide pour composer le leur. Si vous avez des doutes sur votre victoire, le bourrage d'urnes est une solution hautement préconisée.

Qu'avez-vous pensé de ces conseils ?
 
7
 
0
 
9
 
1
 

Ce sondage a été créé le août 2, 2014 17:23 et 17 personnes ont déjà voté.


ClownPolitique.png  Portail du Gouvernement

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia