Professeur de technologie

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Mamie s'est endormie.png Votre texte
est plate.


Mamie s'est
endormie sur le tricot...
Vite, quelqu'un prenez ses aiguilles !

Métier, vocation, passion, boulot qui le sauva du chômage, autant de mots qui ne peuvent pas s'appliquer au professeur de technologie. Car nul ne peut appréhender la complexité de celui qui vous fera faire des porte-clef à LED dernière technologie qui vous éclaire dans le noir.

[modifier] Tenue vestimentaire

C'est un cru. Il porte souvent des pantalons treillis vert kaki qui lui donnent l'impression d'être un pécheur qui sort de l'Arve, et des pulls informes bordeaux, ou noirs, tricotés par sa belle-maman. Adepte de la sieste, Monsieur ne se coiffe jamais. Et le lundi matin est un supplice pour ses charmants élèves: yeux collés par la bringue du weekend avec ses collègues, et barbe de cinq (non pas trois !) jours.... bref, une épave de Mac.

[modifier] Milieu naturel (le collège)

Dans son milieu naturel, le professeur de technologie est facilement reconnaissable. Voilà des indices pour le reconnaitre. C'est un homme car les femmes sont trop malignes pour tomber aussi bas. Il se trouve très souvent à côté de la machine à café en parlant fort, disant des blagues qui ne font rire que lui. Il ressemble à un croisement entre un professeur de sport et un agent de services même s'il ressemble nettement plus à l'agent avec qui on le confond très souvent. À l'extérieur, il ressemble à un pauvre type au chômage, ou un mec que sa femme vient de quitter. Donc, il est difficilement identifiable hors d'un collège.

Cette espèce se déplace en horde de collègues dopés au café, jamais sans son annuaire. Malgré des heures de travail exténuantes, il trouve toujours le moyen d'aller draguer sur Meetic et d'aller zieuter sur l'ordi les filles à poil, ayant préalablement installé des caméras dans les vestiaires des filles. En conclusion, il faut un sacré manche pour exercer ce métier archaïque.

Il peut être dépressif, voire très violent. Il n'hésitera donc pas à battre ses élèves à coups de règles en bois ou avec des annuaires préalablement disposés sur une vieille table qui fera office de bureau pour l'année, ou encore à leur jeter des chaises.

[modifier] Le technologue

Il est communément admit qu'un prof de techno aime à se qualifier lui-même de Technologue, ce qui va réduire le champ des investigations et simplifier l'écriture. En revanche, vous aurez beau éplucher les Pages jaunes, aucune profession ne répond à cette appellation. On ne trouve pas non plus Technologiste, ce qui démontre par l'absurde que les seuls technologues existants sont les profs de techno. Étant technologue, il n'est donc pas technicien. Il ne maîtrise donc pas, contrairement aux apparences, de techniques particulières : ce qui explique son questionnement permanent sur le fonctionnement et la finalité des outils et matériels qu'il utilise, ou son incapacité patente à fabriquer une centrale inertielle pour faire voler la maquette de l'Airbus qu'il a pourtant payée très cher pour ses 6èmes. Le technologue est le spécialiste des avions qui ne volent pas et ne transportent personne. Il n'est pas technocrate non plus. Sa fonction n'est donc pas d'enquiquiner le peuple par des décisions impopulaires ou des directives économiques contraignantes dépourvues de toute humanité et qui bannissent les réalités sociales. Il n'a donc pas pour livres de chevet les ouvrages de Keynes, de Kuznets, de Leontief ou encore de Buchanan, mais plutôt Freakonomics de Levitt ou encore Tintin en Amérique qui traite de l'influence du capitalisme pur et dur sur le marché du corned-beef et la dure condition des grosses vaches américaines, tout machisme mis à part. Le technologue est, en matière de microéconomie, capable après de longues années de pratique de décrypter parfois sa fiche de paye, mais c'est un poète idéaliste qui ne comprend la macroéconomie qu'au travers des gains de l'EuroMillions. De même, il n'est pas technivalophile. Sa fonction n'est donc pas de faire le zig shooté entre deux enceintes de 10 000 watts et de pisser dans les champs de betteraves au milieu d'une horde de dézingués de la Techno. Il peut aimer la musik, mais s'il s'encanaille, c'est en duo avec son site de P2P. Le technologue sait se tenir, lui.

[modifier] Relationnel

[modifier] Discours

Étymologiquement, un technologue est quelqu'un qui a pour fonction de discuter techniques. C'est vrai, le technologue enseignant discourt beaucoup. À l'oral devant ses élèves, plus encore par écrit sur son imprimante et sur internet avec ses collègues. Mais deux remarques viennent cependant tempérer ces constatations. D'abord, ses élèves entendent de moins en moins sa parole divine, occupés qu'ils sont à décrypter les milliers de messages SMS qu'ils émettent et reçoivent dès qu'il a le dos tourné, versions oligotypographiques d'un discours qui confinerait à la logorrhée s'il devait s'énoncer vocalement pendant le temps scolaire imparti.

Ensuite, ses collègues ne sont pas forcément ses amis. Ce paradoxe socio-professionnel le conduit selon ses croyances à adhérer à telle ou telle secte et à dénigrer férocement ceux de la chapelle d'en face. Cette incommunicabilité fratricide entraine une frénésie de communication interne pour convaincre ses pairs de la justesse de ses vues. Hélas, ces mêmes pairs homologués n'étant pas toujours d'accord entre eux, on assiste fréquemment à des empoignades meurtrières qui alimentent plus encore la propension du technologue à discourir jusqu'à l'épuisement des collègues-récepteurs, voire jusqu'à leur départ pour la secte d'en face ou, dans les cas extrêmes, jusqu'au bannissement par les membres, excédés, de sa confrérie, pour une durée indéterminée.

[modifier] Maslow

Sociologiquement, si l'on s'en tient à la hiérarchisation pyramidale des besoins de Maslow qui s'applique à tout être doté d'un CPE, CNE, CDD et tout autre forme d'engagement de travail du type Contrat à Durée Indéterminable[1], un technologue remplit des fonctions qui ont trait à des besoins divers :

[modifier] Besoins physiologiques et de sécurité

Il doit travailler pour s'alimenter et se loger. Il fait ainsi preuve de goûts simples adaptés à sa maigre rémunération : une légère soupe à la grimace le soir avec un verre d'eau bicarbonatée pour ses aigreurs d'estomac consubstantielles de la voie périlleuse qu'il a choisie, pris dans une auberge espagnole pour laquelle il a un faible.[2]

[modifier] Besoins sociaux

Il épouse généralement quelqu'un de son IUFM, ou se pacse avec son formateur préféré, ce qui lui fait économiser l'achat du logiciel Systran pour traduire en langage courant à un béotien(ne) en quoi consiste la formidable complexité de son métier protéiforme. Les enfants issus de cette union sont en général vite placés dans des établissements privés pour redorer le blason de la famille, étudier l'agrafeuse que le public prohibe et acquérir une somme enrichie de connaissances plutôt qu'un socle commun qui les conduirait fatalement, au pire au chômage, au mieux à enseigner la techno.

[modifier] Estime des autres

Suite au dernier point, le technologue a aussi pour fonction de susciter l'estime de ses semblables tout autant que de la valetaille : « C'est moi que je suis le prof de techno[3] j'aime bien qu'on chante mes louanges, qu'on me remarque pour mes qualités extrinsèques et mes porte-clés qui illuminent l'obscurantisme ambiant, pour mon 4x4 d'outre-Rhin[4] à pare-buffles chromé car ces bovidés pullulent dans notre verte contrée, pour mes compétences à changer ou péter les plombs, pour ma clé USB/MP4/UMPS/G3-GPRS/WiFI/ChupaChups qui me permet de me dispenser de brouette pour transporter mes fiches de cours mais qui n'ouvre pas encore les portes à distance : d'ailleurs demain j'invente la clé à tige télescopique et à panneton plipeur. » Bref, le Technologue aime qu'on l'aime, aime qu'on reconnaisse ses compétences même si - futile paradoxe - il ne sait pas forcément reconnaitre celles de ses élèves. Il a donc pour fonction de susciter la reconnaissance éperdue de ses apprenants et de leurs géniteurs, de ses semblables, de ses supérieurs et en particulier de son chef d'établissement quand la période de notation administrative approche.

[modifier] Estime de soi

Quand il perd la boussole, il arrive que le technologue veuille dépasser l'image somme toute maigrement valorisante de son statut fonctionnarial commun. Il anime sans rétribution des ateliers sur le boomerang aborigène et socialement durable. Il y découvre fortuitement l'utilité du casque et l'invente sans le déclarer à l'INPI, prend un plaisir jouissif à faire cadeau à l'administration de ses innombrables heures Supp passées à réparer le réseau, remplace gratuitement au pied-levé ses collègues déglingués, leur paye en plus à boire quand ils survivent et reviennent, délaisse son conjoint aimant et ses marmots larmoyants au profit de stages les mercredi et samedi après-midi et de formations pendant les vacances, prend des risques inouïs pour aller au collège en VTT sans pare-buffles, vend son château espagnol, prend des cours de dactylographie et décide de suivre les programmes à la lettre... La liste des dérèglements liés à cette fonction de s'accomplir dans son travail est trop longue pour être ici exhaustive...hélas car le meilleur y côtoie l'incommensurable.

[modifier] Fonction

Le fonctionnaire-agent-du-cadre-A-de-la-fonction-publique-d'état-enseignant-de-technologie-dans-un-EPLE[5] est comme un couteau suisse, multifonctionnel. Devant faire face à des besoins innombrables et souvent contradictoires, assujetti à des contraintes impitoyables, as du clavier mais pas de la dérive des déficits, champion de la mise en fiche mais fort dépourvu quand la photocopieuse tombe en panne, grand manitou du rétroprojecteur qu'il confond hélas souvent avec une lampe à bronzer, artiste du web mais transformé à son insu en Gif animé, le technologue est l'exemple type de la flexibilité. Sa fonction globale est donc de démontrer qu'une fonction peut en cacher une autre. Celle d'enseigner, que nous n'avons pas abordée tant elle devient masquée, en est la preuve... Quant à la valeur ajoutée qu'il dégage, c'est une autre histoire...

[modifier] Paroles célèbres

- Les hommes intelligents sont toujours dans le doute. Seuls les imbéciles sont constamment affirmatifs.

- Vous en etes certain?, demande une élève.

- Absolument certain!

[modifier] Motivation

Comme tout bon professeur, les trois raisons principales du choix de sa carrière sont juillet, août et Noël-Pâques. On le voit, c'est un pur, il est habité par sa passion, il ne vit que pour l'enseignement. En tous cas, c'est ce qu'il essaie de faire croire.

[modifier] Passions connexes

Ce fier représentant de la race a une marotte : collectionner les mots d'excuse débiles qui lui sont envoyés par les parents. Qui furent aussi parfois ses anciens élèves. Fleurons de sa collection (avec les fautes d'orthographe d'origine) ):

• Des qu'il rentrent de l'école, mes enfant vomissent toute votre cantine.

• A la cantine, les surveillants l'ont oblige a sucer tous les morceaux de la poule.

• Monsieur veuillez excuser l'absence de mon fils, je l'ai utilise pour mes Besoins.

• Ummet et Yssuf était en retard, et c'est pour ça qui sont était en retarre.

• Si vous ne croyez pas les mots d'excuses que je fais pour mon fils, n'avez qu'a demander a son père puisque c'est lui qui les fait !

• Madame mon fils n'est pas venu a l'école parce que ces chaussons était troues

• Mon fils n'aime pas sa maîtresse et mon mari non plus.

• Ma fille n'arrête pas d'être embêté par des garçons plus grands pendant les recréations qui lui soulèvent ses jupes pour la regarder ou même mettre leurs doigts.

• C'est mon fils a moi et je n'ai pas a vous donner des raisons valables de pourquoi il a manque la classe !

• Ce n'est pas moi le professeur, c'est vous ! Alors ne reprochez pas a mon fils de ne rien foutre a la maison! Chacun son boulot !

• Demain mon fils sera absent car je pense qu'il sera malade vu que c'est l'examen...

• Vous employez toujours des grands mots ronflants, éducation physique par exemple, alors que c'est jamais que de la gym...

• Mon fils est intelligent comme sa mère et moi, c'est de famille chez nous...

• Excusez mon fils, il a des excuses.

• Ma fille ne sait toujours pas compter et on ne peut pas compter sur vous...

• Ma fille a passe l'oral par écrit...

• La première fois que l'instituteur a chatre mon fils pour une bêtise, je n'ai pas réagi. Mais quand il s'est mis a le chatrer tous les jours pour des rien du tout, juste parce que sa tête lui revient pas, j'ai décide de prendre la mort aux dents.

• Ayant des difficultés a retenir, je suis entièrement d'accord pour que Delphine travaille aux heures de classe.

• Excusez mon fils qui a du venir avec moi a mon enterrement...

• Je refuse de vous payer l'assurance scolaire pour les petits car moi j'élève mes enfants a la dure et si ils leurs arrivent quelque chose c'est comme ça qu'ils apprendront que la vie c'est pas une partie de plaisir.

• 2 et 2 ça fait 4 et toutes vos reformes de l'enseignement n'y changeront rien!

• Les calculettes c'est des inventions de feignants qui ne savent même plus compter leurs tables de multiplication sur les doigts...

• Si vous continuez a harcelez mon fils, j'irai expliquer au ministre de la Culture qui vous êtes vraiment !

• Ma file s'appelle Véronique et tous les garçons l'embêtent a faire des Plaisanteries du genre que vous connaissez bien: deux qui la tiennent, trois qui la ..

• Si Eric a écrit 'beaux vins' au lieu de 'bovins' dans la dictée, remarquez d'abord qu'il l'a écrit sans faire de faute, ce qui est normal puisque son oncle est viticulteur dans le midi.

• Ne touchez plus ma fille, il y a déjà son père pour çà.

• Non mais regardez-vous, vous vous dites professeur et vous ne savez même pas prendre ma fille dans le bon sens!..

On le voit, c'est un intellectuel, et il apportera une avancée certaine à l'art d'enseigner, qui ne sera plus jamais pareil après lui.

[modifier] Notes

  1. La récente refonte de la retraite des fonctionnaires démontre bien que la Durée peut même parfois être Interminable...
  2. Contrairement à ses apparences chauvinistes c'est un européen convaincu à tendance hispanophile
  3. C'est d'ailleurs pour ce mépris de la langue qu'il n'enseigne pas le français
  4. On retrouve là l'européanophilie tenace
  5. Sur une carte de visite, ça en jette, mais moins sur une fiche de paye


Venez visiter les articles de nos casse-couilles préférés de l'école
Flantier.JPG

Article principal : Professeur
Les autres qui se croient meilleurs : Professeur de droit - Professeur de lettres - Professeur de français - Professeur d'anglais - Professeur d'espagnol - Professeur de science - Professeur de mathématiques - Professeur de technologie - Professeur de sport - Conseiller d'orientation
Leçons à étudier : Vous aussi, devenez professeur d'énigmes


Logoemploi.png  Portail de la recherche d'emploi

Qu'avez-vous pensé de Professeur_de_technologie ?
 
40
 
56
 
24
 
7
 
5
 
69
 
11
 

Ce sondage a été créé le janvier 23, 2009 21:53 et 212 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia