Professeur de science

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Aie le cœur bien accroché.gif

Boum-boum boum-boum BOUM-BOUUM Quel rythme, Oh year !

« Laisse par terre, ça ne tombera pas plus bas. »
~ Ton professeur de sciences à propos de ton cartable.
« On va gentiment commencer à ranger. »
~ Ton professeur de sciences à propos du 1/4 d'heure de cours restant.


Le professeur de sciences est un curieux animal qui se divise en deux sous-espèces :

  • Le professeuræ biologœlogy plus connu sous le nom rigolo de Kaillouman car il est fan de hardrock.
  • Le professeuræ physicochimæ également surnommé n'Youtone depuis qu'il a découvert ce groupe de musique.

Bien que vivant dans des lieux différents et ayant des modes de vie qui divergent, on les reconnait facilement à la blouse blanche, teinte "eau de javel" qu'ils arborent fièrement dans leurs salles de cours, dans les couloirs, voire jusque dans la rue pour les plus intégristes d'entre eux.

Fort heureusement pour l'humanité, ces deux espèces sont stériles, c'est à dire qu'ils ne peuvent donner naissance à une descendance par voie de procréation.

Fort malheureusement pour l'humanité, leurs cerveaux malades anormalement développés ont trouvé une solution pour pailler à ce problème : tels des coucous parasites, ils empoisonnent les nichées voisines en s'attaquant aux esprits les plus faibles qu'ils contaminent de leur terrible Science. Une fois un sujet infecté, il est trop tard pour lui. Sa famille et ses amis peuvent commencer leur deuil tandis qu'il revêt son linceul, la terrible blouse blanche, au rythme lent et poignant des tam-tam de Mésopotamie que frappent méthodiquement ses futurs collègues en transe.


[modifier] Le professeuræ biologœlogy

« Gouzi gouzi.. Elle est mignonne la Nostella hein ? Qui c'est qui est mignonne ? C'est la Nostella ! »
~ Ton prof de bio à propos de sa meilleure amie


[modifier] Quelques généralités

Cet individu a deux passions dans la vie : les cailloux et les êtres-vivants. Malgré qu'il enseigne depuis au moins le Trevieuzoïque, assis derrière son bureau poussiéreux depuis lequel il contemple des générations de singes savants à peine évolué, il ne semble hélas toujours pas savoir faire la différence entre ces deux catégories puisqu'il considère le corail comme vivant et Onix comme un caillou. Pire encore, ses longues années passées en solitaire entouré des squelettes et des restes plus ou moins décomposés des amis qu'il a côtoyé dans sa tendre jeunesse ont causés des dommages irréversibles à son mental déjà fragile : le malheureux voit en effet de minuscules créatures tout autour de lui qu'il pourchasse avec vigueur, armé de grosses loupes et de minuscules pistolets.

Au cours de quelque trouble période de son étrange existence, il se prit fortement d'affection pour une de ses élèves. Rassurez vous, l'eunuque qu'il était s'éprit uniquement des neurones composant l'esprit de cette dernière. De plus, cet amour inconditionné n'était absolument pas partagé par la demoiselle qui lui préférait le charme plus primaire d'un professeur de sport. Hélas, suite aux épidémies de Pesto et de Rageux qui ravagèrent l'archaïque Terre, le cerveau tant aimé ainsi que le reste du corps auquel il était relié vinrent à décéder... L'empaillement n'en étant qu'à ses débuts et la momification fort peu attrayante, le pauvre scientifique fut contraint de voir se dégrader le corps prodigieux. Il en profita d'ailleurs pour prendre des notes qui agrémentèrent la thèse qui lui permit d'acquérir une forte notoriété au sein de la communauté scientifique. Au final, il ne resta plus que les os. Mais ni son succès, ni la délicieuse moelle qu'il put en extraire ne consolèrent son cœur malheureux. C'est pourquoi, afin de se remettre de cette terrible perte, il eut une idée de génie. De génie malade et nécrophile, mais de génie tout de même : il les rassembla entre eux à l'aide de patafixe et créa ainsi un pantin articulé qu'il nomma affectueusement Nostella. Cette charmante compagne se trouve toujours à ses côtés et il leur arrive même d'entretenir de longues conversations menées entre autre par ventriloquie sous les yeux effarés de jeunes étudiants qui n'ont pas encore eu le bon sens de s'enfuir.


[modifier] Religion

Il s'agit d'un Darwiniste convaincu. Baptisé de l'eau même qui aurait recueilli les cendres du "Traité des S qui paissent" écrit par Charles en l'an de graisse mille huit cent quarante-douze, il a communié et confirmé maintes fois son attachement à l’Église du vieux barbu (pas Dieu, l'autre).


[modifier] Comment gérer Kaillouman ?

Si malgré tout ce que je vous ai appris sur cette étrange bestiole vous veniez - hélas - à vous trouver en sa présence, surtout restez calme. Sa vision est basée sur le mouvement et bien que sou ouïe ait été neutralisée par le casque qu'il porte jour et nuit (volume naturellement au maximum), son odorat reste extrêmement développé et est particulièrement sensible aux suaves relents d'élèves paniqués. Dans un premier temps il s'approchera lentement de vous de sa démarche de kangourou névrosé afin de vous renifler et d'essayer de déterminer si vous êtes ou non une proie potentielle. A son approche, évitez de rire : vous ne ferez que l'énerver.

Une fois son analyse faite, tel un sphinx jouant avec son repas, il pourra vous questionner sur des sujets divers et cités. Gardez l’œil ouvert et le cerveau allumé, c'est à cet instant que tout se joue.

Il s'apprête à vous bombarder de globules, foies, pollens et autres photosynthèses qu'il cache dans les poches sans fonds de sa terrible blouse. Vous devez sauter, esquiver, bondir et rebondir sur ses mots. Jongler avec est peu évident, mais si vous avez une âme de clown, vous pouvez aussi tenter. Une autre parade efficace : lui montrer les nervures de vos poings musclés de très TRÈS près sans utiliser de loupe, à l'aide d'un simple mouvement de détente. Comme ça : zbooooiiing-inng ! Car bien qu'il ait l'allure d'un kangourou, vous vous rendrez vite compte que son crochet du droit laisse beaucoup à désirer...

Je ne suis bien sûr absolument pas responsable de votre condamnation par la SPA à cirer chacun des pores endommagés de l’angiome qui sert désormais de nez à votre Kaillouman.


[modifier] Le professeuræ physicochimæ

« Stop !! Ne versez surtout pas le sulfate de brocolite dans l'acide choufleurèsque , ça va expl... »
~ Ton prof de chimie à propos de Tchernobyl


On le reconnait facilement à l'extrême paranoïa dont il fait preuve. Il n'hésite pas en effet à se munir de gants et de lunettes de protection pour verser simplement du sel dans l'eau de ses pâtes, car "on ne sait jamais ce qui peut se passer". La rigueur est pour lui une seconde nature et il ne comprend pas les gens qui se lavent les mains pendant moins de douze minutes, trois secondes et huit centièmes, valeur établie par le Centre de l'Hygiène.

[modifier] Quelques généralités

Vous cherchiez votre chemin pour vous rendre au cours de littérature, mais vous vous êtes égarés dans une aile inconnue du bâtiment. Le sol sous vos pieds est merveilleusement propre et une atroce odeur d'eau de Javel flotte dans l'air aseptisé. Soudain, au détour d'un couloir, vous tombez face à face à une porte fermée. Des volutes de vapeur parfumées à l'arôme de banane s'échappent des jointures. Intrigué et quelque peu affamé, vous ouvrez la porte. Malheur à vous ! Le délicieux repas que vous espériez n'est pas là. A la place vous trouvez une grande salle au sol jonché de débris de verre et de flaques colorées non-identifiées. Là-bas, au milieu de fumées chimiques, se trouvent un gourou et ses adeptes. Tous vêtus de blancs, ils entourent une chose qui ressemble vaguement à votre prof de français, mystérieusement disparu deux mois plus tôt. Relié à une quinzaine d'électrodes, il semble expérimenter les joies de l'électrocution matinale sous les yeux inquisiteurs de ses bourreaux qui mesurent puis notent avidement de leur écriture illisible l'écarquillement grotesque de ses yeux et la quantité de fumée qui se dégage de ses cheveux cramés. Un étudiant particulièrement observateur finit par remarquer votre présence et la signale par des cris hystériques à ses semblables. Une vingtaine de paires d'yeux que les lunettes rendent globuleux est maintenant en train de vous fixer d'un air intéressé. Avant même que vous n'ayez eu le temps de dire orthochlorobenzalmalonitrile, ils s'élancent dans votre direction, sautant entre les fioles et flacons aux étiquettes agrémentées de charmantes têtes de mort. Certains en renversent et subissent immédiatement diverses métamorphoses plus ou moins déconcertantes et que vous trouveriez probablement très marrantes à regarder si votre vie n'était pas menacée. Épouvanté, vous faites demi-tour et vous enfuyez dans le sombre corridor, poursuivi par la horde de savants fous.

Mais il est trop tard : vous avez découvert leur repère.. ils vous traqueront pour faire de vous leur prochain cobaye, vous ne pourrez pas leur échapper..


[modifier] Comment lui échapper ?

Je viens de vous le dire : vous ne pouvez pas lui échapper.

Il existe toutefois des méthodes qui permettent d'éviter qu'il ne vous prête trop attention (notez néanmoins qu'une fois que vous êtes dans son collimateur, il n'y a plus rien à faire).

Il faut tout d'abord savoir que n'Youtone est un être incroyablement pieux, bien que ses dieux ne soient pas tous vraiment gentils..

Comme tous les démons, les siens peuvent facilement être exorcisés par à peu près n'importe qui.

Dans mon immense bonté, je vous fournis ici un rituel d'exorcisation simple à mettre en œuvre :




Vous aurez tout d'abord besoin de :

  • quelques étudiants en droit ou lettres classiques, voire même des professeurs si vous parvenez à en produire in-vitro
  • une sacrée dose de courage (environ 5,0 moles par litre)
  • quelques produits hautement corrosifs, même au travers de gants blindés
  • des paillettes roses trop zouliiies (trouvables dans la boîte cadenassée, sous le nounours mauve, dernier tiroir, tout en haut de la commode en bois de la chambre de votre sœur)
  • une fausse blouse blanche avec des fausses lunettes et une fausse moustache assorties
  • un extrait de Socrate, Platon ou tout autre écrivain américain du XVIIIème siècle


Pour commencer, revêtez les faux vêtements de scientifique, puis déposez les étudiants sur le sol en les ayant assommés préalablement. Versez ensuite prudemment les produits corrosifs autour d'eux en formant un cercle le plus parfait possible. Avalez cul-sec votre dose de courage puis prononcez d'une voix forte et claire les mots suivants :

« Décibèèè-èl, ô Anion, ô immortel Électron. Méthane ! Ethane ! Ô toi qui oxyde nos Bases de ton effroyable Brome. Propane ! Butane ! Viens à moi et accepte ces mécréants coupables d'impiété comme présents que je te fais. Pentane ! Hexane ! Maintenant apparaîs, impitoyable Azote ! »

Le noir se fait alors, tandis qu'apparaît le monstrueux Sultan des démons. C'est le moment idéal pour lancer les paillettes roses. Profitez que l'abominable créature - toute occupée à les regarder virevolter dans les airs - ne vous prête pas encore attention pour vous emparer de l'extrait littéraire. Ouvrez le et lisez-en quelques passages d'une voix puissante et imprégnée de lumière.

Si tout se passe bien, l'Azote va se rétracter en une minuscule boule bleue que vous n'aurez qu'à saisir délicatement entre le pouce et l'index. En la perçant, vous obtiendrez une jolie perle qui ira à merveille avec toutes vos tenues et qui pourra également repousser n'importe quel n'Youtone, agissant au même titre que l'ail sur les vampires (et sur à peu près toute espèce au nez normalement constitué).

Si tout se passe mal.. oh et puis zut, c'est vous qui avez mal manipulé, mon protocole était parfait, lui.


[modifier] Religion

Mendeleievfourras.jpg

Eyèfe posant pour le nouveau shampooing qui rend la barbe encore plus blanche et plus douce !

Fervent pratiquant polythéiste, il vénère un panthéon qui va du célèbre Frank Einstein au timide modèle Eyèfe (encore un barbu!), mannequin de sa profession également connu pour les graffitis qu'il faisait au tableau, le vilain !

Les rites nécessitent une longue préparation, principalement car les littéraires nécessaires aux sacrifices ne passent pas souvent à proximité du labo.

Mais quand ils parviennent à en chopper un, c'est la fête ! Et après l'avoir correctement nettoyé et vidé ils festoient des jours durant. Ils font généreusement cadeaux des parties qu'ils ne mangent pas (crâne, orteils, dictionnaire..) à la divine Éprouvette Graduée qui en échange des offrandes leur promet de veiller avec amour et précision sur les défunts n'Youtone.


Venez visiter les articles de nos casse-couilles préférés de l'école
Flantier.JPG

Article principal : Professeur
Les autres qui se croient meilleurs : Professeur de droit - Professeur de lettres - Professeur de français - Professeur d'anglais - Professeur d'espagnol - Professeur de science - Professeur de mathématiques - Professeur de technologie - Professeur de sport - Conseiller d'orientation
Leçons à étudier : Vous aussi, devenez professeur d'énigmes


Logoemploi.png  Portail de la recherche d'emploi

A quel point aimez vous la Science ?
 
4
 
1
 
1
 
3
 

Ce sondage a été créé le juin 7, 2015 08:36 et 9 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia