Prison

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Avant-propos

Salut ! Moi c’est Youssef ! Je vous écris de ma prison de Fleury-Mérogis. J’ai pris l’option informatique, en "réinsertion sociale", et du coup, même si facebook et msn ont étés bloqués, je peux quand même alimenter mon blog à partir de la salle des ordinateurs et vous parler de ma cellule. D’une insalubrité sans fin comme on peut le voir, pas de codétenu pour causer de Football, d’ailleurs pourquoi parler de football ? On n’a même pas la télévision. Pas de système de chauffage ! La poignée de la fenêtre est brisée afin d’éviter les évasions par hélicoptère.

Mon colocataire me tape un peu sur les nerfs. En même temps, je peux pas lui en vouloir, il a écopé de 10 ans pour téléchargement illégal sur internet. La faute à la Dopie, qu’il répète toujours, même si je comprends pas très bien ce qu’il entends par Dopie. Ça doit être encore être de l’alcool. Salopards d’athées

Moi, j’ai eu de la chance, je n’ai été condamné que pour meurtre. J’ai découvert ma chienne impure de femme en train de me tromper, et Allah a guidé mes actes. Ça a ému les juges, qui ont trouvé qu’elle l’avait bien mérité après tout, et j’ai eu droit à du sursis. Après j’ai égorgé son amant, mais là les juges n’ont pas trouvé qu’il l’avait bien mérité, alors j’ai pas eu de sursis.

J’ai bien envisagé de zigouiller les gosses, mais je me suis dit que ça ferait pas bien auprès de l’opinion publique. Et on a beau dire, nous autres, on pense à notre reconversion à la sortie de prison.

[modifier] Le voisinage

Dans la cellule à côté, il y a Jean Claude, député PS, qui a été condamné pour détournement de fonds. Il me répète sans cesse que les flics n’ont jamais pût mettre la main sur le magot. Moi, je ne trouve pas que c’est une bonne chose d’emprisonner quelqu’un quand on n’a aucune preuve matérielle contre lui. C’est tinique.

Son voisin crie souvent aux déesses potismes. Saleté d’infidèle. Mais je l’aime bien quand même cet ispice di counnard. C’est un prisonnier politique. Il en avait marre de payer autant d’impôts locaux, alors il a fait sauter une mairie au C4… Il aurait dût faire comme moi et faire des gosses. Quoique c’est plus chiant sur la durée…


[modifier] Bref historique des prisons

Durant des siècles, la situation pénitentiaire a été florissante, c’était l’époque des bagnes. Des plus petits délits aux plus grands crimes, les auteurs étaient envoyés aux bagnes. Ceux-ci se situaient, la plupart du temps, dans les contrées lointaines des colonies. On nous a toujours raconté les pires anecdotes à propos de ces endroits dignes l’Enfer, Allah m’en garde. Mais moi et les autres détenus, on est d’accord, ça ne peut pas être pire qu’ici avec le moule à gaufre sur le mur, les évasions qui rompent le calme, le « tabouret » et tout le reste. Et puis on a réfléchi, et on a conclu que si tous ceux qui avaient été envoyés au bagne n’en étaient jamais revenus quittes à abandonner leurs familles, c’est qu’ils devaient bien s’y plaire.

[modifier] Le bâtiment

Les prisons actuelles sont de vieux châteaux avec des barricades aux fenêtres. De nos jours, on ne peut plus être tranquilles, plus rien n’arrête les cambrioleurs !

[modifier] La cellule

Petite chambre où l’on loge la plupart de la journée, soit seul, quand il y a des places libres (mais ça n’arrive pas souvent heureusement), soit à plusieurs, et là c’est toujours mieux parce que plus on est de fous plus on rit. Je vis d’ailleurs ici avec Sergueï, Jean-Claude et Alfonso. On a créé de bon liens et je viendrai voir Sergueï au parloir, il a plein de jolies petites amies roumaines lui.

En ce qui concerne l’équipement des cellules, on n’a pas grand-chose de toute façon. Et seulement 6 chaînes à la télévision, même pas Canal +, alors que j’aurai bien voulu voir la rediffusion du prophète. Mahomet partit voir les martyres en prison, ça avait l’air vachement bien. Jean-Claude a dit qu’il allait se pendre un jour, avec sa cravate rouge d’élu socialiste, mais je lui ai dit que ça n’allait sûrement pas plaire au gardien-chef pour l’image de sa prison et qu’il l’enverrait au "tabouret".

[modifier] Le réfectoire

Agostino
Don Agostino n'aimait pas Pedro.

C’est là que Don Agostino t’accepte dans la prison ou pas, c’est un peu lui qui gère la répartition des détenus. C’est beaucoup de travail à mon avis.

[modifier] Le cachot

Là personne n’aime aller, mais si t’as emmerdé Don Agostino ou le gardien-chef, il y a beaucoup de chances que tu y ailles. C’est là qu’il y a le "tabouret".

[modifier] Sécurité des prisons

Tabouret
Yallah le fameux tabouret!

La sécurité dans les prisons est assurée par tout un escadron des forces spéciales pour nous protéger des gardiens et des citoyens libres. Vous ne pouvez pas savoir comme on est haïs ici, alors que je le rappelle, nous sommes tous innocents, sauf ceux qui ont avoué. L’actualité a révélé de nombreuses grèves de gardiens, en cause, les conditions de travail déplorables. Nous, on est toujours contents quand les gardiens font grève, parce que ça nous rappelle les heures de fourche à l’école (en tous cas, pour ceux qui y son allés, à l’école) quand les profs faisaient grève. C’est un peu nos vacances à nous, quand on ne doit pas passer sur le « tabouret ».

[modifier] Coût des prisons

Je ne m’attarderai pas sur ce sujet car j’estime que nous, détenus, payons bien assez de notre personne pour devoir, en plus, assumer nos frais de séjour.

[modifier] Réinsertion sociale

La réinsertion sociale sert à remettre les détenus à nouveau libres, en selle pour se prendre en charge eux-mêmes et ne pas être des poids pour la société. Personnellement, j’ai toujours été bien intégré socialement, je connais du monde dans tous les quartiers de la métropole, et même à l’étranger. Et pour ce qui est de trouver un emploi, je ne me fais pas de bile, la petite affaire franco-hollandaise que j’ai montée m’attend dehors.

[modifier] Types de peines

[modifier] Travaux d’intérêt général

J’avais aussi été condamné à des travaux d’intérêt généraux. Je trouve ça un peu débile, étant donné que ma femme et son amant ne doivent plus beaucoup en profiter, là où ils sont, dans l’enfer des âmes impures. Mais heureusement, comme j’ai un nom à consonance étrangère, je n’en ai pris que la moitié. Ils appellent ça des gros-tas, et ils sont toujours obsédés parce que si ils ne respectent pas les gros-tas, on leur sucre leurs subventions. Subventions… Ca doit être une marque de café, je crois.

Il y a longtemps, on appelait ça les travaux forcés, mais finalement le travail effectué par les détenus empêchait le taux d’emploi d’augmenter. Alors on a plus dû rien faire, c’est plus humain je trouve.

[modifier] Les peines courtes

  • Les gardes à vue : Celles-là ce sont les pires. Seul, enfermé chez les keufs et les voir défiler par ton hublot. On se sent, abandonné et surveillé. Fort heureusement, elles ne durent jamais plus de 48h et puis ils n’ont pas de « tabouret » mais seulement des bottins pour faire avouer.
  • Les années de prisons qu’on ne tire en réalité pas, à moins d’être condamné une deuxième fois, s’appellent les peines avec sursis. Elles sont assez utiles, quand, comme moi, vous avez une seule personne à qui régler son compte (sans préméditation hein attention), que vous avez une bonne circonstance atténuante, que vous avez un nom à consonance étrangère. Mais attention de ne pas faire la même erreur que moi (heureusement je me suis retenu de régler leur compte aux mômes sinon j’étais parti pour un procès médiatisé, et l’opinion publique, vous savez, elle est bien plus dure que les magistrats, mais je ne la blâme pas).

[modifier] Les peines « longues »

  • Alors du coup, ma peine, c’est un peu comme une partie de Scrabble (enfin bon, je dis ça, j’y joue jamais parce que y’a pas les caractères arabes…). On m’a foutu en taule alors même que mon procès n’avait pas encore débuté. Et les années en préventives comptent double. Du coup, avec un an en préventive, j’ai purgé en réalité 2 ans de ma peine, ça fait qu’il en reste plus que 3 à tirer (ouais, je suis peut être nul au Scrabble, mais les chiffres, ça reste quand même nous qui les avons inventés). Y’en a même qui se sont démerdés pour purger 3 ans en préventive, obtenir du sursis, et n’être condamnés finalement qu’à 5 ans de prison. Du coup ils ont un avoir de 1 an, un peu comme dans un magasin de vêtements.

D’un autre côté, un avoir, ça m’aurait pas servi à grand-chose. Moi mon crime, c’était du one shot comme on dit ici. Enfin sauf si une autre de mes femmes se met aussi à me tromper. Mais j’espère qu’elles vont pas toutes s’y mettre, sinon entre elles et les amants, j’aurai jamais assez d’une vie pour exécuter toute ma peine. Enfin, heureusement qu’après j’aurai mes mille vierges, parce que là, faut dire qu’au bout d’un an ici, j’ai les roubignolles aussi pleines que la bourse d’un juif

  • La perpétuité. Quittes à prendre 30 ans, la plupart de mes codétenus ont préféré prendre perpétuité (comme mon ami Sergueï) parce qu’en réalité, c’est une [expression choisie pour contenter l’opinion publique. En fait, après une quinzaine d’années, les condamnés peuvent sortir et alors ils peuvent dire "j’ai fini perpétuité" et ça c’est Allah, exalté soit son nom, qui nous a donné la vie éternelle, et ça en bouchera un coin aux infidèles.

[modifier] Voir aussi

Qu'avez-vous pensé de l'article Prison ?
 
9
 
1
 
3
 
2
 
1
 
13
 

Ce sondage a été créé le mai 24, 2012 00:21 et 29 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia