Prévention des risques

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« D’accord pour les animaux mais c’est marqué nulle part que les bébés ça se décongèle pas au micro-ondes. »
~ Véronique Courjault à propos de la notice de son nouveau four micro-ondes en panne.



Tu aimes dévaler les routes pentues dans un caddie de supérette dans le plus simple appareil, cheveux et poils pubiens au vent. Ton trip c’est de slalomer sur ton snowboard, bourré, à contre-sens des gugusses qui remontent les pistes en téléski. Tu es jeune, plein de vie, un petit foufou habité par un sentiment d’immortalité, prendre des risques c’est ton shoot, ta came l'adrénaline.


Eh bien, petit con, l’explication qui suit t’est particulièrement destinée. Ne te fâche pas. Pour les sages singes savants persiffleurs de cette encyclopédie (allitération avec effet à retardement imageant le bruit du vent dans les poils pubiens), petit con est un terme affectueux. Et puis, autant te mettre tout de suite dans le bain, car la prévention des risques c’est l’art et la manière de prendre les gens pour des cons. Pourtant à l’origine cela partait d’un bon sentiment mais…

Définitions

... mais avant tout, un peu de vocabulaire pour garder à l'esprit que la sécurité est une espèce de sorte de science où l'on fait appel à une multitude spécialités diverses et variées où l'approximatif est strictement exclus.



  • Enjeux : Biens matériels ou accessoirement personnes ayant suffisamment "d'importance" pour que l'on se soucie de leur sort. L'unité de mesure de "l'importance" est le k€. On l'évalue avec la méthode de calcul Damidot :
Camion-déco.jpg

Importance des Enjeux = (Poids du camion D&CO chargé de gravats et cadavres - poids du camion benne) x 100€/kg x Nombre de camions



Pour bien comprendre le pourquoi la prévention des risques, revenons à l'origine de l'humanité et suivons son évolution à travers les âges.

Les origines de la prévention des risques

L’homme préhistorique était un être doux, naïf et confiant, un innocent inapte à voir le danger ...

Innocent sauvage1.jpg

Il possédait également une intelligence réduite qui l’empêchait de tirer des leçons de ses erreurs.

Innocent sauvage2.jpg


Picto-risque.jpg

Le Grand Sorcier médite.

Cette situation problématique réduisait considérablement la durée de vie de notre aïeul Cro-Magnon et c’est tout naturellement qu’une tribu s’en référa à son Grand Sorcier pour trouver une solution.

Le Grand Sorcier prit quelques champignons pour la méditation, s’enferma plusieurs jours au plus profond d'une caverne des alentours et en ressortit avec la vision d’un grand soleil bleu au milieu duquel trônaient deux mains. Il identifia ce signe à l'aide de son guide Le Chamanisme Pour Les Nuls comme étant un talisman de protection.

Il expliqua que les dieux avaient entendu leurs suppliques et qu’ils leur suffiraient de brandir cet étrange talisman pour se prémunir des dangers.

C’est ainsi qu'apparurent les prémices de la prévention des risques. À chaque fois que l’un des leurs se blessait ou mourait, les hommes préhistoriques collaient des pictogrammes tels des pense-bêtes pour identifier les sources de danger.

Mais le problème demeura. Ils continuaient de mourir malgré la présence des pictogrammes. Il faut croire que résumer une situation de danger en un simple dessin universellement compréhensible était une gageure et que la préhistoire n'était pas prête pour un système de pensée si précurseur.

Les hommes préhistoriques abandonnèrent la prévention pour revenir à une ancienne pratique, le sacrifice humain qui, faute d'avoir fait ses preuves, était terriblement divertissante. Ils zigouillèrent donc le Grand Sorcier pour attirer la clémence des dieux.

Les évolutions de la prévention

Pas de sécurité youpi c'est la foire au slip

Tenue protect nucl.gif

Croyez-vous que Marie Curie aurait découvert la leucémie harnachée de la sorte? Certainement pas !

Depuis ce fiasco préhistorique, les hommes préférèrent ne pas s’embarrasser de contraintes sécuritaires et la vie ne fut dès lors qu'une joyeuse déconnade.

Imaginez un peu : des jeux de rôle médiévaux, grandeur nature, avec de vraies épées aux tranchants effilées. Imaginez un festival de têtes et membres volant de toute part et de véritables bains de sang avec du vrai sang humain ! Imaginez les incroyables montés d'adrénaline que cela devait être lorsque le sol se soulevait tel un raz de marée de terre sous l’impact des projectiles de catapulte et la fierté ressentie de pouvoir dire à son frère d'arme :
— Avez-vous vu Théobald ? Un poil de cul plus à gauche et je me la prenais en pleine gueule celle-là !

Haaaaaaa autrefois... on ne vivait pas très vieux, mais qu’est-ce que l’on s’amusait ! « En comparaison, petit con, tes séances de jeux du foulard font figure de parties de touche pipi dans les waters. »

Rappelez-vous des inventeurs du « cap' ou pas cap' de mettre ta tête sous la guillotine » ? Danton et Robespierre man. Quels joyeux drilles ces deux-là. Ils ont marqué l'Histoire de leur sens du spectacle mémorable. « Un peu les précurseurs des Jackass en somme ... mais à la différence de ces derniers, Danton et Robespierre nous on fait le plaisir d'aller jusqu'au bout du jeu. »

Et puis dans l'ancien temps, les masses laborieuses étaient vraiment dignes de leur statut de prolétaire. Les honnêtes ouvriers se tuaient à la tâche et méritaient largement les quelques sous de leur salaire. Eux c'étaient de vrais bonshommes à la différence des chochottes privilégiées d'aujourd'hui qui se font appeler la classe ouvrière. « ...et que je me mets en arrêt parce que j'ai un lumbago ; et que je t'invoque le droit de retrait dès qu'il y a risque que je me viande la gueule d'un escabeau. Des feignasses oui ! »

Germinal.jpg

Vrais travailleurs qui peuvent être fiers d'eux.

Village pepole.jpg

Chochotte customisée.

Et puis, du jour au lendemain, on décida au nom d'on ne sait quel principe de chochotte humaniste, que la vie humaine avait de la valeur[2] et qu'il était obligatoire d'avoir de la considération pour l'intégrité physique des personnes. Notre quotidien fut dès lors emmitonné dans un cocon de bienveillance où aimables avertissements et prévenantes consignes sécuritaires nous prenaient par la main nous guidant sur la voie garantie sans crotte de chien du civisme[3] et de la prudence[4].

C’est ainsi que la prévention des risques revint sur le devant de la scène sous la forme d'obligation de moyen.

L'obligation de moyen

Propageant un message d’amour fraternel les préventeurs estimèrent que pour le bien de tous, il fallait contrer les dangers de la vie, arguant qu'ensemble, tout était possible. On pourrait penser qu’un tel slogan a la force de faire élire n'importe quel gugusse président mais étonnement on moqua les préventeurs, envoyant au diable leur concept new age de beatniks en toges fumeurs de haschich.

Alors ils se fâchèrent un peu et promulguèrent qu’à chaque risque identifié serait assigné un responsable dont le devoir serait de faire tout son possible pour que la moindre personne confrontée aux risques s’en sorte indemne, faute de quoi, c’était le procès au cul. Ils appelèrent ceci l’obligation de moyen et furent très contents de cette trouvaille.

Mais voilà, « tout son possible » étant laissé à l’appréciation personnelle du responsable, force fut de constater que certains responsables y mettaient une mauvaise volonté évidente.


Obligation de moyen 1.jpg

« Ah bah oui il est mort, en même temps ce con à plongé à côté de la bassine, sinon, ça aurait marché... je crois », se justifia le responsable lors de son procès au cul.


Et lorsque les précautions étaient prises en toute bonne foi, force était de constater que les victimes y avaient également mis de la mauvaise volonté.


Obligation de moyen 2.jpg

À la mémoire du regretté photographe ...


Les préventeurs de ce monde ne s'avouèrent pas vaincus. Pour contrer les comportements abusifs, ils eurent la brillante idée de motiver les troupes en sanctionnant le manque de résultats plutôt que le manque de moyens. Ainsi en cas d’accident, le responsable payait quoi qu’il advienne et l’obligation de résultat était née.

L'obligation de résultat

Les préventeurs devinrent les pires ennemis des responsables, brandissant comme une épée de Damoclès l’obligation de résultat pour les contraindre à éradiquer l'insécurité de ce monde et tout était bien qui finissait bien. Mais à leur grand dam, bientôt, préventeurs et responsables découvrirent que l'obligation de résultat avait ses limites ;


Yeux de stella liebeck.jpg


bientôt, préventeurs et responsables apprirent que leurs pires craintes pouvaient se cacher derrière la monture d'une vieille paire de lunettes démodées ;


Visage de stella liebeck.jpg


bientôt, préventeurs et responsables apprirent à flipper leur race devant l'anodin visage d'une mamie gâteau ;


Stella liebeck.jpg


bientôt, préventeurs et responsables apprirent à se signer d'une croix à la vue d'une mise en plis de chez Michou Coiffure et d'un tailleur Chanel rose.


Stella Liebeck - 81 ans - accro à la caféine.


McDonald fut condamné à lui verser 840 000 $ pour s'être elle-même renversé un café chaud sur les jambes en conduisant. Brûlée au troisième degré, elle estima qu'il y avait faute de la part du Fast Food car nulle part sur le gobelet il n'était indiqué qu'il contenait du café bouillant. N'ayant peut-être pas envie de faire pleurer une petite mamie, le jury se rangea à son avis. Sa découverte d'un filon d'argent facile fit des émules à travers les States et beaucoup s'évertuèrent et s'évertuent encore à suivre la voie qu'elle a ouverte. Un prix est même décerné à celui qui réussit à décrocher la plus belle somme en dommages et intérêts[5] pour le motif le plus stupide possible. Par exemple la lauréate de 2011 a gagné le superbanco[6] : 1 750 000 $ plus un camping-car neuf, pour avoir mis elle-même son camping-car dans le décor. La faute du constructeur incriminé ? La négligence. Il a omis de préciser dans la notice d'utilisation que lorsque l'on roulait avec un camping-car, le régulateur de vitesse ne permettait pas au conducteur d'abandonner le volant pour aller se faire un petit sandwich à l'arrière.


Outre le facteur "erreur humaine" qu'il est très difficile d'anticiper, il y a ces autres risques devant lesquels, préventeurs et responsables sont démunis : les risques majeurs naturels et technologiques. Habiter à la jonction de deux plaques tectoniques, au pied d'un volcan, dans une zone inondable ou près d'une centrale nucléaire peut paraître très tentant, l'immobilier y est très bon marché. Nous pouvons toutefois nous étonner de trouver encore dans les décombres résultant d'un tremblement de terre, des cadavres au visage figé dans une expression de pure stupéfaction, comme s'il était arrivé quelque chose d'extraordinaire à proximité de l'épicentre connu d'un séisme. Nous pouvons également nous étonner que des permis de construire soient délivrés pour des zones à risques. De bien mauvaises langues diraient que la variable "nombre de contribuables dont a besoin l'état financier d'une caisse communale" influence légèrement la couleur d'une zone sur le plan de prévention des risques communaux et que le noir caractéristique d’une zone dangereuse peut très bien passer pour un vert kaki espoir.


« On se retrouve dans un instant, après cette page de publicité ».


PUB


Toi aussi participe au grand jeu du ministère de l'écologie,

du développement durable, des transports et du logement et

découvre comment tu vas mourir demain :

http://macommune.prim.net/.


Donc si à la différence de son aïeul Cro-Magnon, l’homme moderne pas cromignon gagna en cynisme...

Inondation1.jpg

... il n’en conserva pas moins une capacité limitée à tirer des enseignements de ses erreurs... voire tout bêtement à réfléchir.


Inondation2.jpg

Plein de sécurité youpi c'est la foire au slip

C'est alors qu'une guerre sans merci débuta entre la prévention des risques et le genre humain. Au nom de la prévention des risques, on développa un arsenal d'armes pour protéger les gens malgré eux et le cas échéant, pallier de sérieux problèmes judiciaires.


Le moyen le plus efficace et logique pour éliminer le risque d’interférence entre l’homme et le danger est de supprimer la présence humaine. Pour ce faire on utilise des méthodes répressives telles que l'interdiction et la sanction misant sur une "peur du gendarme" dissuasive.


L'inconvénient de cette méthode, c'est qu'il y existe des individus opiniâtres, estimant qu'ils ne sont pas des pantins à qui l'on dit quoi faire ou ne pas faire. Ces rebelles bravent l'autorité, oublieux de cette loi universelle appelée « Les salauds, ils ont tué Kenny ! » qui fait que chaque danger a inéluctablement son "Kenny" qui morfle.


The host.jpg

Kenny (le mec au sweat rouge) avait miraculeusement atteint l'âge de 30 ans sans encombre jusqu'à ce qu'il tombe, pendant ses vacances à Séoul, sur un poisson mutant qui, le salaud, a bouffé Kenny.


L'information peut-être une approche intelligente de faire de la prévention des risques :


  • La notice qui informe sur la bonne utilisation d'un produit peut également faire office de parapluie juridique (cf Stella Awards). On peut par exemple y apprendre que la cape contenue dans cette panoplie de Superman ne sert pas à voler, que le fabriquant de ce balai ne saurait être tenu responsable si l'utilisateur s'élance du toit d'un immeuble pour entamer une partie de Quidditch et qu'une belle-mère n'est pas un endroit approprié pour ranger les 18 couteaux d'une ménagère. Dommage que personne ne lise jamais les notices.


  • La sensibilisation aux risques est une approche pédagogique et subtile dont le principe est de faire appel au bon sens de l'individu. On l'informe sur le risque, ses tenants et ses aboutissants de manière réaliste et mesurée pour l'amener à avoir à une approche consciente et réfléchie du risque pour éviter les comportements dangereux. Ainsi édifié, l'individu devient le propre acteur de sa sécurité.

    Le ministère de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration, qui a également en charge la sécurité routière l'a bien compris et chaque année il nous régale d'affiches et de petits clips éducatifs très amusants.



Bien d'autres méthodes ont été imaginées comme la systématisation des comportements qui vise par la répétition à générer des réactions réflexes annihilant ainsi la part d'improvisation, ce qui est bien ... et d'adaptation, ce qui est moins bien. Mais indéniablement face aux dangers, la protection la plus efficace sont les super-héros :


En des temps troubles troublés par l'imminence d'un danger imminent, lorsque la menace menace la démocratie, la liberté et les États-Unis d'Amérique, quand un infernal chaos tout droit venu des enfers s’apprête à détruire le monde, l'amour et les petits lapins mignons, une seule alternative possible ... les super-héros.

1986. Tchernobyl. La centrale nucléaire de Lénine explose provoquant entre autres catastrophes un nuage radioactif semant dans son sillon cancers de la thyroïde et autres mutations génétiques. Apeurées, les populations du monde entier se précipitent sur leurs comprimés d’iode, espérant ainsi endiguer le risque de maladie.

Les populations du monde entier ?

A vrai dire pas tout à fait car grâce au président Chirac et sa team, la France fut l’un des seuls pays épargnés par le nuage radioactif. Revivons ensemble ce sauvetage mémorable :


Superjack.jpg Superjack1.jpg
Superjack2.jpg Superjack3.jpg
Superjack44.jpg Superjack5.jpg
Superjack6.jpg Superjack7.jpg

La prévention des risques rationnalisée

Tout ce n'importe quoi sécuritaire mit bien à mal le sérieux accordé à la prévention des risques et pour le bien de tous, les préventeurs se devaient de réagir. Ils décidèrent de rationnaliser la prévention des risques et pour gagner en crédit, de l'élever au statut de science souveraine avec tout un arsenal de lois statistiques, probabilistiques indiscutables pour aboutir à une méthode précise et infaillible d'aide à la décision :


  • Prévention des risques : science qui évalue le ratio coûts financiers + emmerdes juridiques et médiatiques consécutifs à un accident ou une catastrophe divisés par les coûts financiers des moyens nécessaires pour réduire le risque à néant.
a) Si le rapport obtenu est très élevé : on applique le principe de précaution même si le risque a une probabilité dite « même pas en rêve que ça arrive » modélisé par l'évènement stochastique nul de voir Jessica Simpson te servir une Pizza Hut en minaudant sur du Nancy Sinatra.
Non, vraiment, aucune chance que ça arrive.


b) Dans tout les autres cas on applique la politique de l'autruche et si malgré toutes les mesures non-prises, il arrive un accident, on applique la méthode du mea culpa appelée également la méthode Royal.
c) Si aucune des deux méthodes précédentes n'apaisent la vindicte populaire, il faut appliquer la méthode Dreyfus qui consiste à trouver un responsable[7] ayant une bonne « tête à chapeau ».
Dreyfus.jpg

Un port de casquette impeccable voici l'exemple parfait d'une bonne tête à chapeau

Pour conclure : "La prévention des risques, bienfait ou calamité pour la sécurité ?"

La preuve par n’œuf

Haïdi sequence souvenir.jpg

A l'époque où la Walk of life avançait au rythme de Dire Straits, Kinder Surprise c'était du bon chocolat avec du lait pour bien penser et se dépenser, une bonne surprise mais surtout la plus merveilleuse des capsules en plastique jaune qui une fois débarrassée du jouet devenait d’une simple pression sur le corps un redoutable fusil à pompe.

PING ! PANG ! PAF entre les deux yeux ! Haaaaa, les mémorables batailles à coup de capsules en plastique jaune dans la gueule et hoooooo, qu’il faisait bon être un enfant. C’est vrai que ça lochait bien la tronche mais c’était super marrant.


Puis Ferrero décida avec son écœurante bienveillance qu’il fallait éviter les procès au cul protéger les enfants contre le risque de perdre un œil. Dès lors, la capsule Kinder perdit son jaune éclatant d'antan et fut affublée d'une horrible sécurité anti-projection.

Capsule-kinder.jpg

It's so sad :(


Avocats.jpg
L’armada d’avocats de Ferrero s’extasie en chœur même si ce n'est pas super flagrant sur la photo :

Et tout est au mieux dans le meilleur des mondes !


Mais ça, c’est sans compter que les enfants iront piquer un couteau pour trancher le bout de plastique faisant obstacle à la perspective d’une bonne partie de rigolage. Un couteau c’est tout de même bien plus dangereux qu’un bout de plastique non ?


Avocats.jpg
L’armada d'avocats de Ferrero se gausse en chœur :

Uh uh uh mais ça c’est le problème des avocats de Laguiole !


Ouais, mais outre ces considérations mesquines de juriste, ce qu'il faut retenir c'est qu'une prévention faite à mauvais escient peut induire des comportements dangereux.


A contrario prenons l'exemple du Nutella. Avant la prévention des risques, c’était du bon chocolat avec du lait pour bien penser et se dépenser [8]. Aujourd'hui, l'Union Européenne cloue au pilori de la malbouffe la pâte à tartiner car elle ne correspond pas aux normes nutritionnelles d'Elite Model. Il serait donc projeté la mise en place d'un étiquetage dissuasif, avertissant du risque d'obésité lié à la consommation du Nutella.


Nutella-carlier.png

Putain, ils ne vont quand même pas oser ?


Grâce à la prévention des risques, nous apprenons à identifier la source des dangers même cachée derrière l'apparence inoffensive d'une tartine pour le quatre-heures. Il donc préférable, dixit le ministère de la santé, pour éviter le risque d'obésité et résoudre le sempiternel problème de la tartine de Nutella qui tombe toujours au sol sur le côté chocolaté, de ne Nuteller aucune des faces de la tartine et de manger 5 fruits et légumes par jour.

Marie Monique Robin.jpg Marie Monique la pince-sans-rire dit :
Cinq fruits et légumes par jour bourrés de pesticide, moi aussi je vous y encourage ;)


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Super la paranoïa, demain je deviens pro-ana.



Deux réactions possibles face à toute ces informations contradictoires qui nous veulent du bien : la paranoïa qui peut générer des comportements dangereux ; le scepticisme qui enlève tout crédit aux actions préventives, et qui génère également des comportements dangereux :

Prev risque passage à niveau.jpg

Mais que faire ?

Arrêtons là de jouer les enquiquineurs. Laissons les jeunes s'amuser et expérimenter ce qui dangereux de ce qui ne l’est pas. Laissons les rebelles braver les interdits et mère nature se charger des êtres les plus défaillants en matière de bon sens. C’est tout naturellement qu’à la longue les résultats en matière de sécurité s’amélioreront.


C'est pour cela chers amis, que nous aurons une pensée émue pour tous ces héros de la prévention des risques que sont les primés des Darwin Awards et qui par leur sacrifice, contribuent à améliorer la race humaine tout en nous faisant bien rire (ce qui n’est pas négligeable). Nous les appellerons « Pierrot » pour ne pas accabler leurs proches qui ne le sont déjà que trop d'avoir un quelconque lien avec ces drôles :


Une pensée vers toi Pierrot le François, qui en 1978, changea une ampoule électrique en prenant ton bain et nous enseigna que l'eau et l'électricité ne faisaient pas bon ménage.

Une pensée émue vers toi Pierrosky de Croatie, qui nous à offert un merveilleux feu d’artifice de boyaux comme final d’un spectacle de jongle avec des grenades et qui nous permet d'affirmer sans peur du ridicule, que jongler avec des grenades ça craint.

Une pensée également pour les Pierroeck de Belgique, qui sont morts écrabouillés sous les décombres d’une banque qu’ils venaient de dynamiter et qui nous rappelle pourquoi les Français aiment bien se moquer des Belges.

Une pensée émue à Pierrotabernacledecriss et son chien Pierroulou du Canada, qui jouaient à ramène le bâton de dynamite que je viens d’allumer et qui nous enseignent que trop de dressage, tue le dresseur. Ah oui et qui nous rappelle pourquoi les français aiment bien se moquer des Québecquois.

Une pensée émue à Pierrot Santa-maria Gonzalez de la Pica Morales qui testait les produits inflammables hautement volatils à l’aide d’un briquet et nous donne l'exemple typique de ce qu'est une fausse bonne idée.

N’oublions pas notre ami Pierrot qui, voulant trouver un coin tranquille pour pisser, sortit de sa voiture et enjamba par mégarde le parapet d’un pont démontrant ainsi qu'il est très mauvais d'agir dans l'urgence.

Merci, ho oui, un grand merci à tous ces z-héros de la vie ordinaire, grâce à qui, bientôt, la prévention des risques gagnera son combat.

La musique adoucit les mœurs : envoyez le générique

Pour toi voyager en métro c'est plus fun sur le toit plutôt que de faire la sardine dans les wagons avec les autres abrutis. [9] De ta bande de potes c'est toi le plus cool car tu détiens le meilleur chrono d'ingestion de tubes de harissa par les narines. Tu es jeune, plein de vie, un petit foufou habité par un sentiment d’immortalité, prendre des risques c’est ton shoot, ta came l'adrénaline.


Hé bien petit con ne change pas, c'est toi le meilleur et puis ne te fâche pas, petit con est un terme affectueux à tel point qu'au lieu de te mettre des claques dans la gueule pour te faire rentrer un peu de plomb dans la cervelle, les sages singes savants persifleurs de cette encyclopédie (allitération avec effet anticipatoire de bruit de dents qui volent) ont préféré te composer une petite chanson. ALLEZ LA NANA AU CHEVEUX BLEUS, C'EST A TOI !


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
WohohoOoho Wohoho ... Si j'avais un extincteur ...




Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Je cognerais le jouuur
Je cognerais la nuit
J'y mettrais tout mon coeeeeur ...



Pour un monde toujours plus sûr voir aussi

Sécurité en bus
La sécurité à l'Halloween
Consigne de sécurité

Notes

  1. À l'instar de la varicelle dans une crèche, ce genre d'épidémie arrive dans les clubs échangistes.
  2. enfin tout dépend du pays, faut pas déconner non plus.
  3. Faire attention aux autres
  4. Faire attention à soi
  5. aux Etats-Unis aux dommages et intérêts s'ajoute le dommage punitif
  6. Sous réserve que j'ai bien compris cette page : http://www.freerepublic.com/focus/f-chat/2656918/posts
  7. gogo sacrifiable à un niveau hiérarchique moindre de préférence
  8. Mon avis : le mec qui pond les slogans de la maison Ferrero est bien trop payé
  9. http://www.leparisien.fr/faits-divers/lyon-retrouvee-sur-le-toit-du-metro-elle-avait-volontairement-saute-17-05-2010-925297.php


PtitMonkee.jpg Article cradopoulo ma kif kif maousse costo
Cet article a sa place au soleil du Top 10 des articles de 2011.
Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia