FANDOM


Ça a commencé il y a à peine un ou deux mois. Si peu de temps et pourtant, j'ai l'impression que cela fait des décennies. Toutes les certitudes sur lesquelles je pensais pouvoir m'appuyer sont parties en fumée. Ou en sueur, plutôt.

Je me souviens de ce jour funeste où je voulus regarder les os magnifiquement maigres de mon bras. À chaque fois que j'avais un petit doute sur ma beauté, je les regardais, ces petites tiges si sveltes et élancées. Il se trouve que ce jour là, je m'ennuyais. J'aime bien m'ennuyer, ça passe le temps. Et je pensai « tiens, et si je contemplais cette chère brindille qu'est mon bras droit ? » Ah, ce beau bras ! Combien de fois m'a-t-il permis de découvrir de nouvelles pages Internet, de nouveaux chans, de nouveaux jeux en flash ! Rien que pour ça, il méritait ma tendre affection.

Mais que s'est-il donc passé ?

Je me souviens l'avoir regardé et contracté un peu. Je vois un étrange renflement. Pas de panique, une pustule, me dis-je. Je vais la faire éclater dans la salle de bain, parce que c'est rigolo, les traces que le pus fait sur la glace. J'appuie et là...

Le bouton n'explose pas.

Plus angoissant, je ne vois pas à proprement parler de bouton, ou même de marque d'irritation. Au contraire, la tumeur n'était pas grasse et légèrement visqueuse au toucher, mais fibreuse, un étrange mélange de fermeté et de souplesse.

Et je compris qu'il y avait vraiment quelque chose qui n'allait pas, qui n'était pas normal. Quel organisme étranger avait donc fait irruption dans mon corps ?