Portail:Illittérature/SL-Correspondance de Robinson Crusoé

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Illittérorreur:Une Histoire qui Fout les Boules...

Manoir L2.jpg

Grande maison qu'elle a l'air jolie

Oh, là, un beau champignon. Je vais voir. Il a l'air tout bien, comme papa m'a dit. Je me retourne, et crie :

— Papa, regarde le beau champignon qu'est là !

Je m’aperçois qu'il n'y a pas de papa. Il est pas là. Je crie :

— Papa où que t'es ? Dis-moi où ce que t'es caché ?

Pas de réponse. Et pas de papa. Heureusement, il y a une grande maison qu'elle a l'air jolie, en face. Peut-être que papa est allé se cacher dedans.


Mais où diable est encore passée cette chipie ? Assurément en train de me jouer quelques farces. Ahhh, celle-ci, quel tempérament, elle a vraiment pris de sa défunte mère, ma défunte femme, qui est morte... violemment... dans des circonstances mystérieuses... tout près de... Mais ! La voilà ma petite chipie, à côté de la porte d'entrée de ce manoir lugubre. Étrange, je ne l'avais pas vue jusqu'à présent, alors que j'aurais juré que nous étions passés par ce chemin à l'aller, et qu'il n'y avait point d'habitation, de quelque nature qu'elle fusse.

— Clitorine ! Reviens ma chérie ! Ne rentre pas dans ce manoir qu'il a l'air de foutre les boules... Clitorine ! CLITO !!!

Soudain, un cri à me glacer le sang me glaça le sang. Ma propre fille, la chair de ma chair de poule, le sang de mon sang glacé par un cri à me glacer le sang, avait lancé un de ces cris, que j'eus toutes les peines du monde à retenir mes sphincters de profaner mes sous-vêtements :

— AHHHHHHHHHHHHH AIIIIIIIIIIIE AAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH OULALA !

— CLITORIIIIIIIIIIIIINE ! Hurlais-je à mon tour, me précipitant vers la porte entrebaillée du manoir...

Partage sur...
wikia