Porchefontaine

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Aujourd'hui simple quartier de Versailles et demain (peut-être) Etat souverain à dimension humaine, Porchefontaine se situe à la périphérie de la ville, en bordure de la forêt de Meudon. Originellement quartier pavillonnaire peuplé d'ouvriers "rouges", Porchefontaine est aujourd'hui toujours pavillonnaire mais est essentiellement peuplé de gratte-papiers appréciant Top Chef et Le Petit Journal, et de leurs enfants, souvent poètes maudits à l'évanescente beauté diaphane. Les rudes ouvriers bombant fièrement le torse au son de l'Internationale sont de leur côté partis vivre leur rêve en Corée du Nord (ou dans la chambre à coucher de Marie-George Buffet, selon les cas).


[modifier] Particularismes et Société

Les femelles porchifontines sont entièrement dévolues à la copulation, ainsi qu'à la cuisson des aliments. Elles sont invitées à fermer leur gueule en toutes circonstances, si ce n'est pour susurrer des obscénités à l'oreille des mâles de leur famille, ou alors pour les encourager lors de défécations difficiles.

Il n'y a aucune règle d'héritage en vigueur à Porchefontaine car un vrai Porchifontain, sentant sa chute proche, se doit d'aller claquer toute sa thune lors d'une cuite mémorable au bistro "Chez Jean-Michou".

La société est par ailleurs organisée autour d'un système de castes particulièrement rigide. A sa base on trouve les rouquins et à son sommet trônent les joueurs de piano debout.

Le coeur battant de la vie sociale porchifontine est l'épicerie "8 à 8" de la place Francis Llacer. Autrefois marché au bestiaux, fourrures et épices, résonnant de mille cris et autant de fumets, aujourd’hui enseigne d'un groupe aussi tentaculaire qu'apatride et gérée par un obscur mahométan, ce haut-lieu du négoce à Porchefontaine permet néanmoins, à la différence de son prédécesseur, de s'approvisionner en couscous Garbit et bière Maximator. Ce qui est loin d'être négligeable.


[modifier] Economie

Porchefontaine est N°1 mondial du commerce de slips d'occasion.

Son pôle-emploi a été justement salué comme l'un des plus actifs de France.

Au rang des satisfactions notons aussi que le blanc du jambon, les prouts avec la bouche ainsi que le dentrifice Sensodyne Triple Action Santé Gencives à l'extrait naturel de menthe sont trois inventions porchifontines.

Par ailleurs, Porchefontaine, est particulièrement bien desservie par une gare éponyme sur la ligne RER C ce qui réjouit jour après jour ses 15 234 autochtones (oui, Agnès compte double).


[modifier] PETAIN : l'avenir de Porchefontaine

PETAIN (Porchifontains Ensemble pour la Transition Autogérée vers l'Indépendance Nationale), mouvement autonomiste radical, milite dans l'ombre depuis l'aube de sa genèse. Il est aujourd'hui plus fort que jamais, suite à un protocole d'accords récemment signé avec Nicolas Dupont-Aignan et les Martyrs d'Al Aqsa. Il saura mener, n'en doutons pas, le peuple de Porchefontaine à l'indépendance qu'il réclame avec force et vigueur.


[modifier] Criminalité

Le crime se porte plutôt bien à Porchefontaine, merci. Pour exemple le magasin de farces et attrapes "Jojo le rigolo" a fait l'objet de 183 braquages en 15 jours lors de la deuxième quinzaine de mai 2010.


[modifier] Sports et vitalité

Il y a un grand complexe sportif à Porchefontaine et son manège olympique édifié en 1968 a la particularité d'avoir été l'un des premiers bâtiments en France à bénéficier d'une charpente de type lamellé-collé. Ce haut-lieu de la tonicité musculaire accueille chaque année le meeting international d'athlétisme en sac. L'activité physique favorite des Porchifontains reste néanmoins le chat-bite, suivie de près par la chasse au pipeau.


[modifier] Vie culturelle

Désireuse de se positionner sur le juteux segment des festivals musicaux de l'été, la communauté porchifontine convie chaque année le monde entier à participer à son festival "Cymbales en délire". Ce rendez-vous est particulièrement apprécié de certains toxicomanes locaux. Quelques cymbalistes en manque de notoriété y participent chaque année. A noter enfin que "t'as pas cymbale?" est devenu le jeu de mot le plus apprécié des Porchifontains. La culture traditionnelle de Porchefontaine n'est naturellement pas en reste, avec des événements mensuels tels que le concours d'imitation du putois, les méchouis de vautours ou encore les lectures publiques de l'Almanach Vermot 1921. A noter également que la plaisanterie la plus prisée des Porchifontains est celle du cul-de-jatte pétomane.



Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia