Popo

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le Popo ou Volkswagen T3 ou Transporter est la perfection absolue du constructeur automobile allemand Volkswagen. Pouvant être équipé d'un toit escamotable, d'une cuisine avec un réchaud à gaz, un réfrigérateur et un petit évier alimenté en eau, à l'arrière d'une banquette convertible en lit, il est devenu le moyen d'évasion idéal de l’hôtel Matignon, après avoir été pendant longtemps le véhicule de référence du trentenaire fauché.

Le mot de « Popo » trouve son origine dans la prime enfance de Stephane, le fondateur de la T3Zone. L'enfant souffrant de claustrophobie, sa mère n'a jamais réussi à l'enfermer dans les toilettes et c'est donc devant la fenêtre de sa chambre que le bambin faisant ses besoin, sur un pot, et sa mère, pour l'encourager lui disait "popo, popo..." Ce qu'elle ignorait, c'est qu'un Transporter Volkswagen était garé dans la rue, le petit Stephane a immédiatement associé cette voiture au "popo" et ce véhicule va le fasciner toute sa vie durant.

Le Popo fête en 2014 son trente cinquième anniversaire.

Ce véhicule est généralement considéré comme la perfection ultime des transporters de VW. En effet, le T1 était un coup d'essais, pas très fini d'ailleurs, mais économique, on pouvait ne changer que la moitié du pare-brise en cas de bris de glace. Le T2 devait être un peu mieux pensé, mais encore perfectible, puisqu'il a laissé la place au Popo. Ce dernier étant l'aboutissement de tout le savoir faire de la marque, ensuite un vent de folie a poussé les ingénieurs de Wolfsburg à placer le moteur à l'avant, aberration stupide qui a fait de ses successeurs de vulgaires camionnettes de chantier.

Le popo, c'est l'aventure garantie dès que le moteur est en marche, quand il veut bien démarrer. En cas de panne, pas de souci, on peut y dormir et y manger en attendant de trouver un mécano qui accepte d'y mettre ses mains et qui sait où trouver le moteur. D'ailleurs tout est prévu avec les grands placard pour y ranger un imposant stock d'outils et de pièces "okaou". Le virus de la mécanique guette tous les propriétaires de Popo, même les filles et surtout quand ils roulent en version diesel. Ils ont fait leurs la fameuse maxime de Mark Twain: "Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait" en greffant tout un tas d'organes d'origine douteuse tel que des boites et moteurs Renault, on y observe souvent des phénomènes de rejet.

Dépourvu de toute électronique, ça n'empêche pas le Popo d'être à la pointe de la technologie. A partir de 80km/h les rétroviseurs se rétractent tout seul pour améliorer l’aérodynamique. Les freins sont équipés d'un ABS permanent, il en est de même du limitateur de vitesse automatiquement réglé à 90 km/h

Avec un Popo, en cas de contrôle routier au loin, il faut anticiper et mettre le clignotant tout de suite, de toute façon on y a droit. Les forces de l'ordre font d'abord le tour du véhicule, avant de parler. Et quand ils parlent, c'est pour demander combien de kilos de cannabis on transporte avant même de demander les papiers. C'est le regard condescendant et les yeux pleins de pitié qu'ils laissent repartir le popo en disant: "La prochaine fois vous y avez droit!".

Les rassemblements de Popo se font généralement sous les panneaux interdisant le camping sauvage. La consigne générale est de se prendre une murge magistrale dès l'arrivée sur les lieux afin qu'aucun conducteur ne soit en mesure de prendre le volant sous l'injonction des forces de l'ordre. Comme le Popo tient lieu de cellule de dégrisement, ça ne pose aucun problème.

Le signe de reconnaissance des Popos est le signe de la main "shaka"; c'est un mouvement de salut avec un geste oscillatoire de la main, petit doigt et pouce étendus, le reste des doigts repliés. On attribue les origines de ce signe à Hamana Kalili dans les années 1940, qui travaillant dans une usine de canne à sucre, avait perdu ses trois doigts du milieu et donnait le signe de la main qui a évolué ensuite en "shaka".

Ce salut veut dire"bonjour" et "au revoir" ou encore "merci", mais aussi et surtout "relaxe-toi", "détends-toi", "sois cool"... C'est une manière de se rappeler que dans les îles, il ne faut pas se presser.

Le popo est "the véhicule" des surfeurs et tout naturellement, le lien s'est fait...









Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia