Pol-Pot

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Votre texte
est plate.


Le capitaine bonhomme
s'est endormi...
Capitaine Bonhomme s'est endormi
Vite, quelqu'un aidez le capitaine !
Question
Saviez-vous que...
Certains historiens avancent la théorie selon laquelle tous les méfaits de Pol-Pot ne seraient en réalité que des blagues du second degré mal comprises par la communauté internationale. C'est en fait pour caricaturer Staline et Hitler qu'il aurait envoyé dans ses camps de la mort un tiers de la population du Cambodge ! lol mdr !!!

Ce Cambodgien, ancien professeur de français et amateur de Verlaine et d'Hugo, il se convertit à une profession assez en vogue au XXe siècle: génocideur. A ne pas confondre avec Paul Dote inventeur de la manutention hospitalière

[modifier] Son parcours politique

Génocideur est un métier au principe simple : il s'agit de tuer le plus de monde en moins de temps possible. Pol aurait lancé ce pari avec ses pot, la bande des Khmerdes-rouges le gagnant étant celui qui tuerait le plus de monde, et il recevrait une bouteille de cidre. Son originalité, pour changer des ringardes fausses douches ou du banal bricolage en Sibérie, a été de transformer au Kärcher le Cambodge en immense rizière, afin d'épurer les villes de la racaille urbaine. Il aurait même déclaré à un citoyen qui le regardait à sa fenêtre: "Vous en avez marre de toute cette racaille, ben on va vous en débarrasser ! Dégage, pauvre con !". Contrairement à un chef d'état étranger qui l'a plagié, Pol pot a tenu sa promesse. Pour une fois qu'un politicien en tient une !

[modifier] Des Rumeurs le concernant

La politique du Grand bond en arrière a fini par porter ses fruits, et le compteur de morts tournait à plein régime 6 mois après. Notre Pot ne s'est pas contenté comme ses maîtres de tuer des étrangers, fussent-ils juifs , arméniens ou ukrainiens. Pol Pot a tué sa propre population, des petits cambodgiens à la peau fluorescente. Certaines rumeurs courent comme quoi il aurait tué sa mère parce qu'elle aurait précédemment acheté une maison de campagne à Pnom Penh, ou même d'avoir envoyé ses élèves au poteau parce qu'ils apprenaient le français, langue de capitaliste et de colonisateurs barbares. De plus, le magazine Voici le définit comme un disciple de Babar.

Son fils Pom-Pot serait l'inventeur de la compote du même nom.

[modifier] Son bilan et sa déception

Pompotes-leg
Un sachet de Pol-Pot

Pol pot finit son mandat en 1979, après 4 années d'intense et méticuleux travail. Il a réussi à tuer 2 millions de personnes, soit le quart du Cambodge en exécutant ses semblables avec des pelles-bêches (les balles ça coute cher et Casto faisait une promo), il se découvre alors une passion pour le jardinage. Mais en chiffre absolu le pari du nombre de morts était perdu, vu que Hitler avait fait au moins 6 millions de morts, tandis que Staline et Mao ne savaient même plus à combien de dizaines de millions ils en étaient. Il aurait quitté le palais en pleurant, en disant à ses potes qui tentaient de le consoler: "J'aurais pu en tuer plus ! 50 piastres de plus et on aurait pu acheter 10 cartouches. Juste 50 !" Déçu donc par ses mauvais résultats, traîté de "génocideur de province" par les gens dans la rue, Pol-Pot s'en va se cacher dans la forêt profonde du Cambodge, vivant en marmite pour éviter les remarques désobligeantes sur son échec. Après pas loin de 20 ans de méditation, Pot rentre en ville, affamé, et se fait interpeler par les gendarmes après avoir violé un sac de riz. La bête capturée, on prépare son procès pendant 3 ans, et Pot engage une quinzaine d'avocats pour se défendre, ses nombreuses victimes exigeaient qu'on le traîne au tribunal de La Haye. Finalement le verdict tombe : il devra reposer son sac de riz là où il l'a trouvé. Indigné par une telle sévérité, Pot meurt d'une crise cardiaque avant qu'il ait pu faire appel. Il fut incinéré et devint ainsi un "Pol-Pot-au-feu".


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia