Poitou-Charentes

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« J’adore les chèvres ! »
~ Un zoophile charentais à propos de son amour du Poitou-Charentes
«  »
~ Un choux à propos de sa vie au Poitou-Charentes
« Bêêêêê !!!! »
~ Une chèvre à propos du climat poitevin
« Gnia..meugnia…djun…je suis une plume noire dans un château de fer…niarr…je suis ?…meugnia »
~ Le père Fouras à propos des compétitions locales de jetée de clefs par la fenêtre des phares niortais
« J’adore les chèvres ! »
~ Sacha Guitry à propos de son amour des chèvres

Capitale : Poitiers

Souveraine : Ségolène Royal... ça ne s'invente pas.

Départements cotisant pour l'indépendance du Poitou-Charentes  :

[modifier] Points d'intérêts

Les différents pays qui constituent la région forment autant de lieux pittoresques du folklore local d'antan comme dans ces bons vieux journaux de 13h00 sur TF1. Aussi prenons donc la peine de nous arrêter sur la route boueuse et champêtre qui y mène.

[modifier] Poitou

Trois dés 421 poitevin.jpg

Toute l'ingéniosité poitevine mise en œuvre dans ce subtil jeu du 421...

Le Poitou est notamment réputé pour ses concours de 421 et l'artisanat local qui est lié à la fabrication des ustensiles nécessaires à ce jeu. Artisanant fruit d'un savoir-faire pluri-séculaire, et que l'on avait bien cru perdre à tout jamais avec la mort annoncée du dernier artisan de la profession. On ne peut tout simplement pas décrire ce qu'aurait été, pour la nation, la perte de cette production locale, car ça oui ils sont forts réputés les beaux dés du poitou !

[modifier] Pays Châtelleraudais

Le pays Châtelleraudais n'est connu du reste de la France que pour sa culture de la salade.



Champ d'edith cresson.jpg

Photo de la monoculture picatvo-châtelleraudaise : la fameuse salade cresson

[modifier] Pays Niortais

Longtemps les indications éparses de Platon sur l'Atlantide induirent les curieux en erreur. En effet l'Atlantide n'était ni engloutie dans le détroit de Gibraltar, ni cachée quelque part entre les hauts-fonds des Canaris ou de la côte africaine. On ne peut que déplorer un tel amateurisme de gens bien pensant qui s'obstinèrent à sonder le fond de la mer plutôt que de regarder le plancher des vaches (des chèvres en l'occurence). Car je vous le dis Messieurs Dames ! Après avoir été engloutie des siècles durant, la cité merveilleuse resurgit des flots ! Au XVème siècle la mer se retira d'une partie du Poitou grâce à une intervention divine.

Et oui, celle qu'on appelle aujourd'hui Niort est bel et bien l'Atlantide sortie de l'écume des temps !

Ce qui explique donc aisément les mœurs et les technologies incroyablement évoluées des Niortais sur le reste de la population. Est-il bien besoin de citer l'usage banal pour leurs déplacements, de chars en matière luisante au soleil, percés de glace tiède qui ne fond jamais, leur permettant de diriger à vue leur engin incroyable ? Est-il besoin de rappeler leur capacité à communiquer à des millier de kilomètres de distance sans recourir à des pigeons voyageurs, et ce instantanément ( ce qui disqualifie définitivement l'explication des pigeons voyageurs, à moins que ceux-ci soient super-soniques confirmant alors les incroyables savoirs vétérinaires de ce peuple incroyable). Et il n'est nul besoin de mentionner leur mœurs vestimentaires en avance de tellement de millénaires sur le reste du monde qu'elles semblent venues d'une contrée imaginaire...

Autant d'éléments qui plonge le commun des Picto-Charentais dans la consternation et l'incrédulité face à leurs fabuleux concitoyens émergés de l'océan.

[modifier] Charentes

Les Charentais furent de tout temps considérés comme des êtres faibles et hédonistes. Aussi subirent-ils régulièrement des flux répétés d'invasions barbares laissant dire aux anciens, à l'arrivée de chaque nouvelle vague d'envahisseurs : « C'est reparti comme en Charentes... »

La plus traumatisante des invasions se déroula récemment : une horde de milliers de poneys, aussi dits porcinaux-équidés aux dents déchaussées déferla sur la Charentes et les pays avoisinants submergeant les populations locales dans la peur, le désespoir et les relents de menthe fermentée contenue dans leurs excréments.

[modifier] Histoire

L'histoire du Poitou-Charentes commença par un déclin puisque l'âge d'or de ce pays de cocagne se situe dans la pré-histoire. En effet, le Poitou-Charentes ne supporta pas la fin de l'âge de pierre qui signifie alors la perte d'une des rares cultures qui proliférait dans le pays : le caillou.

De ce fait, les habitants se lancèrent alors dans la monoculture intensive de l'autre unique élément apte à la culture sur les bonnes terres du Poitou : le chou. Or, la première invasion barbare que connut le pays entraîna la confiscation de l'unique bien du brave petit peuple par les S'trangers, accaparation historique communément appelée la Prise du Chou.

Heureusement, Dieu dans son infinie bonté envoya un émissaire divin pour délivrer le petit peuple du Poitou-Charentes. Il apparut à l'émissaire sous la forme (inconnue de la région) d'un fromage de vache afin de guider son bras contre les envahisseurs équido-porcins.

Les équido-porcins une fois chassés, le Poitou-Charentes ne fut pas au bout de ces peines. L’économie ravagée, les Poitevins tentèrent naturellement de relancer l’industrie champêtre par la méthode éprouvée de la monoculture du chou. Or, après quelque temps de cette pratique agricole


[modifier] Sport et Culture

Il est à noter que la boxe française (la fameuse savate) serait née en Charente du vieil art des joutes paysannes : les « Cogne-niaque ».



Phare.jpg

Un phare si poitevin ! Bien qu’il soit charentais…

[modifier] Mœurs locales

De tout temps le Poitou-Charentes s’est rendu célèbre par-delà les mers, et même la Loire pour son folklore local si attendrissant : brûler de sorcières, exorcisme par anuscopie, magnétisation des verrues ferreuses, rebouteux (de mémoires centrales), observation de FVNI (fromage volants non-identifiés). Aujourd’hui ce savoir ancestral s’est métissé au contact de l’arc-en-ciel culturel des peuples de la région, donnant un phénomène culturel unique en-dehors du jazz et souvent comparé à un phénomène néo-humaniste d’obédience ov-niais-que exilée.

[modifier] Rumeurs

Selon certaines sources, Raymond Aron aura passé une partie de sa jeunesse dans le Poitou, à Montmorillon, où, avant de devenir l’illustre homme que nous connaissons, tenaillé par la faim et la misère il dut pour survivre se faire maquereau. Et, ô surprise ! Il eut un certain succès dans cette activité passagère car aujourd’hui encore on parle beaucoup du Mac Aron de Montmorillon, bien qu’il ait évidemment abandonné le milieu depuis longtemps…

[modifier] Œuvres culturelles notables

Poitou-Charentes, Nid d’Espion

Des pays désolés du Haut Poitou


Qu'avez vous pensé de l'article "Poitou-Charentes" ?
 
21
 
44
 
5
 
32
 
13
 
4
 
18
 

Ce sondage a été créé le juillet 23, 2009 20:22 et 137 personnes ont déjà voté.


  Régions françaises  
France Previsions.gif

France métropolitaine : Alsace · Aquitaine · Auvergne · Bourgogne · Bretagne · Centre · Champagne-Ardenne · Corse · Franche-Comté · Île-de-France · Languedoc-Roussillon · Limousin · Lorraine · Midi-Pyrénées · Nord-Pas-de-Calais · Basse-Normandie · Haute-Normandie · Pays de la Loire · Picardie · Poitou-Charentes · Provence-Alpes-Côte d'Azur · Rhône-Alpes


Régions d'outre-mer : Guadeloupe · Guyane · Martinique · Mayotte · Réunion


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
Autres langues
wikia