Plongée avec gilet (sport extrême)

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Image-7.jpeg

Des plongeurs avec gilet se préparent

La plongée avec gilet ®, également appelée la plongée-flottée, est un sport extrême inventé le 24 avril 2016 par un groupe de passionnés de natation et de sports à risques résidant à Phnom Penh.

La plongée avec gilet se pratique de façon individuelle ou en équipe, le plus souvent en petit bassin, en intérieur comme en extérieur. Les pratiquants de ce sport sont systématiquement équipés d'un voire de plusieurs gilets de sauvetage, pour les cas les plus extrêmes.


[modifier] Les différentes épreuves

Le sport comporte plusieurs épreuves complémentaires, toutes plus dangereuses les unes que les autres :

- L'apnée-gilet, qui consiste à nager le plus longtemps possible sous l'eau en dépit du gilet de sauvetage qui ramène systématiquement le nageur à la surface.

- Le plongé-piqué, qui consiste à plonger dans l'eau, la tête la première, en dépit du gilet de sauvetage qui empêche systématiquement le plongeur de finaliser son action

- Le plat-plongé, qui consite à plonger à plat dans l'eau, en dépit du gilet de sauvetage qui amène systématiquement le plongeur à s'écraser de façon lourdaude et pathétique, face contre l'eau. Cette épreuve, considérée comme la plus extrême, est aussi celle qui, selon les compétiteurs, procure le plus de sensation. Ses effets seraient comparables à ceux « d'une grosse tarte dans la gueule ». (Sic).


Image-plongee-gilet.jpeg

Un plongeur avant l'opprobre

[modifier] Pratique de l'Opprobre et controverse


A l’issue de chacune de ces épreuves, le public ainsi que les autres participants sont invités à humilier le plongeur en course en lui jetant des balles en plastique dans la gueule. Cette pratique dite de l’opprobre a été sujette à de nombreuses controverses en raison de son caractère humiliant et inhumain. Cependant, les créateurs du sport revendiquent cette pratique comme « partie intégrante et indissociable de ce sport régi par des traditions et des valeurs qu’il est impossible de renier ». Le 25 avril 2016, 24 heures après la création officielle du sport, une pétition est lancée pour empêcher l’interdiction de la pratique de l’opprobre. Les signataires de la pétition invoquent la liberté d’expression et la beauté du sport. La pétition compte 9 signataires, parmi lesquels se trouvent les créateurs de la discipline et leurs épouses. Suite à la médiatisation de l'affaire, des intellectuels et des hommes politiques auraient discrètement apporté leur soutien aux défenseurs de l'Opprobre, sans signer toutefois la pétition.


Image-plongée-3.jpeg

Eddy Tiams décompresse après son effort intense

[modifier] Records et champions officiels

Le nombre de pratiquants de la plongée avec gilet dans le monde est difficile à évaluer. Cependant, un certain nombre de records ont été enregistrés partout dans le monde entier, bien que détenus essentiellement par les créateurs du sport.

Le plongeur avec gilet Eddy Tiams a établi un record de 8 mètres de nage en apné, équipé d'un gilet ultra-flottant. Eddy Tiams, connu de tous les amateurs, est connu pour sa célèbre technique dite du « cul-en-l’air », qui lui permet de se maintenir plus longtemps sous l'eau malgré son gilet de sauvetage. A l’issue de cet exploit, la femme et entraîneuse de Tiams, Ananas Grynaou, témoignera : « Il mérite ce titre. Ce sont des années d’entraînement et de sacrifices. Aujourd'hui, il n’y a pas de plus belle récompense pour nous que de voir les plongeurs des jeunes générations avoir tous le cul-en-l’air ».

Le plongeur Gwen Yrdou fut le premier à relever le défi de plonger en étant équipé de deux gilets de sauvetage. Après avoir effectué quelques centimètres de nage en apnée, il se laisse revenir à la surface, à bout de souffle. Il se lance ensuite dans un plat-plongé qui s'achèvera par un flottement misérable et lui causera des boursouflures spectaculaires au visage. Il sera suivi dans cet exploit du double gilet par le plongeur Sylvain Nagard, connu pour sa détermination et sa combativité contre le flottement. Cependant, suite à une blessure, Sylvain Nagard s’est retiré temporairement du circuit mondial de la plongée avec gilet, le 24 avril au soir. Il aurait alors déclaré à la presse : « Je coule mais je ne flotte pas. Je reviendrai. »


[modifier] Citations et références

« Au quotidien, ce gilet sauve des vies. Dans notre discipline, il devient notre pire ennemi. »
~ Sylvain Nagard
« La technique du cul-en-l’air est à la pratique de la plongée avec gilet ce que le Fosbury fût au saut en hauteur. Gilet bas, Monsieur Tiams. »
~ Michael Phelps
« Visez la tête, les tétons, les couilles. Qu'il se sente comme une grosse merde flottante »
~ Spectateurs en pleine séance d’opprobre

Films précurseurs et sources d’inspiration : Le Grand Bleu, Sauvez Willy, Seul au monde, Dumb & Dumber, Bernard Minet...


Sifflet.png  Portail du sport

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia