Pierre Ménès

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Pierre Ménès est un journaliste un comique un mec spécialisé dans le monde du Football. Il officie à l'heure actuelle au « Canal Football Club », émission phare sur le football retransmise sur une chaîne de télévision réservée aux gens qui ont assez de pognon pour se payer un abonnement et ainsi regarder des films de culs en HD avec un scénario construit sur une vraie dramaturgie contrairement aux vidéos minimalistes de youporn.

[modifier] Enfance

MénèsBébé.jpg

Déjà tout petit Pierre Ménès savait faire passer son message sur sa vision de la vie

L'enfance de Pierre Menès est totalement inintéressante et aussi banale qu'un pied de chaise. Toute son éducation a été faite par des buses qui n'y connaissent rien quant au fait d'élever un enfant. Du coup pour faire la biographie de Pierre Ménès autant passer directement à l'âge adulte étant donné qu'à la base, on en a rien à foutre de la vie de Pierre Ménès on ne va pas non plus s'emmerder avec des trucs chiants.

Durant son enfance, Pierre Ménès se découvre vite une passion pour le foot et décide de monter un club à l'intérieur son école. Cependant, il se rend vite compte que tous les élèves sans exception sont des fiottes incapables de rester cinq minutes debout et qui chialent comme des gonzesses dès qu'il y en a un qui fait un tacle un peu trop appuyé. Et par dessus le marché, les dirigeants de son école sont des grosses buses un peu comme les gens qui croient que sous prétexte que l'on dit que l'on ne va pas parler de l'enfance Pierre Ménes on n'en parlera pas, alors qu'au final on en parle, même si on en a rien à branler.

Pierre explique alors à ses parents que se sont deux gros abrutis doublés de connards incompétents, coupables de l'avoir placé dans une école composée de mongols trisomiques incapables de faire une passe correcte. Il décide donc de se barrer de ce trou merde non sans avoir au préalable pissé sur la moquette du salon pour asseoir son mécontentement.

[modifier] Adultance

PMSki.jpg

Pierre Ménès fait du ski

A l'âge adulte Pierre décide de devenir analyste sportif et se dirige tout naturellement vers le karaté, un sport où les protagonistes ont des couilles qui trainent par terre et qui ne passent pas leur temps à s'enculer dans les vestiaires comme dans certains autres sports de tapettes où onze connards se tirent la bourre dans un stade de merde pour toucher des millions d'euros à rien branler tout ça pour s'acheter des lecteurs MP3 à la con remplis de chansons de 50 cents.

Vous noterez également le passage sous silence de l'adolescence de Pierre Ménès fort intéressante au demeurant où il inventa entre autre le tiramisu flambé à l'armagnac. Mais il est tout de même préférable de se concentrer sur l'essentiel plutôt que de pérégriner à tort et à travers quitte à faire l'impasse sur une quelconque structure temporelle dans la narration. On peut également constater la totale vacuité de la phrase précédente suivie elle même de cette phrase inutile dont je vous laisse deviner la fin.

Bien évidemment Eugène[1], devient vite incontournable dans le monde des analystes de sports de combat mais il commence néanmoins à irriter avec son franc-parler. Il faut reconnaître que Jean-Marc est vite déçu par ce sport qui au final est un sport de gonzesses où ça chiale comme une gamine dès qu'il y a un fémur de pété.

On se souviendra notamment de son fameux commentaire lors d'un match d'Emmanuel Pinda :

« Mais quelle tarlouze celui là, putain sous prétexte d'avoir une fracture ouverte il abandonne le combat mais qui c'est qui m'a foutu des gonzesses pareil c'est pas possible ! »

Emanuel Pinda est un karatéka français qui apparaît comme premier résultat lorsque l'on tape « champion de karaté français » dans Google. Il passe une enfance plutôt classique bien que forte intéressante au demeurant, notamment lorsqu'il obtint un 8/10 à son contrôle de maths en classe de CM1. Son destin bascule lorsqu'il visionne le film « Karaté Kid » pour la première fois. Il décide alors de lustrer toutes les voitures de son quartier et repeint entièrement la balustrade de son jardin. Fort de son entrainement pointu il décide de disputer immédiatement son premier combat en tant que professionnel et se fait latter la gueule sans ménagement ayant totalement oublié de se battre avec un pinceau et une peau de chamois.


Pierre passe 3 ans en tant qu'analyste de karaté dont deux ans et demi dans le coma étant donné que même si les karatékas sont une putain de bande de tafioles de merde, quand l'un d'entre eux t'assène un mawashi geri dans les burnes, il y a de quoi rester sur le carreau un bon moment. Du coup il est obligé de se rabattre sur un sport où insulter les protagonistes en permanence n'implique pas un séjour de deux mois à l'hôpital la seconde qui suit. Il décide donc de devenir analyste dans le monde du football où là il est sûr qu'avec des fiottes pareilles il ne risque rien parce que quand on est pas capable de faire un tir cadré des trente mètres c'est clair que le mawashi geri il est pas prêt de le placer.

[modifier] Parcours professionnel

PMPerenoel.png

Pierre Ménès est une ordure

Dans un premier temps Pierre Ménès intègre le journal l'équipe, quotidien spécialisé dans le football mais qui parle aussi de temps en temps d'autres sports mais le moins possible quand même parce que déjà que le foot est un sport de tapettes mais alors franchement les autres sports c'est encore pire.

Son rôle à l'équipe se cantonne à celui d'observateur, à savoir qu'il analyse et commente tout ce qui peut se rapporter au monde du football. Il lâche tout ce qu'il pense sans filtre et avec toute la franchise qui le caractérise. Ses pensées sont ensuite retranscrites par ce qu'on appelle « un vrai journaliste » afin d'atténuer un peu le côté obtus des observations de Pierre Ménès pour au final publier un article qui évite de trop heurter les différents protagonistes.

On prendra comme exemple son observation sur l'équipe de France 98 juste avant de débuter le mondial :

« Cette grosse buse d'Aimé Jacquet a encore frappé on dirait. Putain mais regarde moi ça c'est pas possible, déjà qu'on a système offensif de fillettes à peine sorties d'un couvent de bonnes sœurs et il nous vire les meilleurs joueurs putain mais quelle tafiole quand même ce Jacquet, j'suis sûr qu'il les a évincés parce qu'il avait peur de se faire botter l'cul par des gens qui ont peu de personnalité. Ah pour recruter des mous du genou comme Zidane, Deschamps ou Blanc qui sont incapables d'exprimer leur opinion sans lécher le cul de leur entraineur alors là y'a du monde. Putain mais quelle équipe de bras cassés il nous fait là le Jacquet franchement il espère faire quoi avec des buses pareilles, tu peux me l'dire ? À la limite il pourra toujours les inscrire au championnat du monde de tricot ça nous fera au moins une coupe, parce que niveau football c'est vraiment une équipe de grosses merdes c'est pas possible. »

Après avoir lu cette observation, on se rend vite compte que les propos de Pierre Ménès sont un peu virulents. C'est pourquoi il est nécessaire de filtrer un peu ce langage fleuri afin de mieux retranscrire le fond de sa pensée sans pour autant froisser les gens.

Maquette finale du journal après retranscription et atténuation des propos de Pierre Ménès :

Couverturelequipe.jpg


Pierre Ménès commence à faire son trou et se sent comme un poisson dan l'eau car tous ses collègues sont d'accord avec lui quant au fait que le monde du football est composé de grosses buses incompétentes incapables de mettre en place un 4-4-2 avec une défense qui tient la route.

Il décide ensuite d'élargir sa notoriété en rentrant à la télévision. Il commence par postuler dans le rôle de Passe-partout de Fort Boyard, émission animée par Patrice Laffont. Cet épisode reste somme toute très anecdotique dans la vie de Pierre Ménès étant donné qu'il a tenu une demi émission ayant fini par noyer un des concurrents qui était même pas capable de ramener une clé à la con alors qu'elle était juste sous son nez.

Patrice Laffont passe une enfance heureuse est équilibrée. On lui découvre dès son plus jeune âge un esprit d'analyse hors du commun, dès lors qu'il prononce ses premiers mots suite à une tentative d'approche de sa tata :


— Oh mais regardez comme il est mignon, il est vraiment magnifique cet enfant, allez fait moi un gouzi gouzi
— Ouais bon bah c'est bon connasse, j'suis pas Brad Pitt non plus et puis c'est pas la peine de me parler comme à un mongol espèce de vieille peau


Il s'impose vite comme une référence dans le monde de l'animation télévisuelle avec un charisme hors du commun en animant avec maestria toutes les émissions qui lui sont confiées.


FDPFDP.jpg


Ouais ben c'est bon là on va pas non plus me filer un prix Nobel, de toute façon c'est à la portée de n'importe quel trou du cul de lire un prompteur, faut arrêter aussi.

PMResist.jpg

Pierre Ménès fait de la résistance

Pierre Ménès découvre alors l'existence d'émissions d'analyse footballistique comme « On refait le match ». Tout le monde connaît les petits bars de quartiers souvent remplis d'habitués qui passent leur temps à se bourrer la gueule et à refaire le monde jusqu'à 5h du matin pour au final gerber dans le caniveau et se réveiller le lendemain avec une gueule de bois pas possible et qui sont incapables de se rappeler des conneries qu'ils ont pu dire la veille. Eh bien « On refait le match » c'est à peu près pareil à la différence près que les protagonistes sont payés pour le faire, le principe étant de raconter tout et n'importe quoi sur les matchs qui viennent de se dérouler. La condition sine qua non pour participer à ce genre de débat étant de pouvoir ingurgiter plus de quinze Ricards sans faire un coma éthylique. Pierre Ménès refuse cependant de participer à cette émission, les intervenants étant tous une bande de buses qui n'y connaissent rien au foot parce que franchement dire que Juninho devrait plutôt jouer milieu récupérateur c'est vraiment n'importe quoi alors que tout le monde sait pertinemment qu'il affectionne tout particulièrement le jeu aérien.

Il décide alors de participer à l'émission 100% foot où le principe est également de raconter n'importe quoi sur le match qui vient de se dérouler sauf que là c'est présenté par Estelle Denis.

Estelle Denis passe une enfance plutôt tumultueuse et trouve vite une échappatoire en se passionnant pour le football. On pourrait dire un paquet de conneries sur Estelle Denis pour se foutre de sa gueule mais étant la compagne de Raymond Domenech, on va plutôt éviter d'enfoncer le clou.

Cependant, Pierre ne s'attarde pas dans cette émission remplie de tafioles incapables d'enquiller un mètre de shooters de téquila sans tomber dans les vapes la seconde d'après, il décide alors de rejoindre « le canal football club » où là au moins, la chaîne possède de la cocaïne de qualité. Il officie depuis sur Canal+ en tant que consultant sportif et co-anime l'émission avec Hervé Mathoux, qui même s'il s'agit d'une putain de tarlouze, a au moins la décence de bien le payer.

[modifier] Le blog de Pierre Ménès

Léonard de Vinci a sa Joconde, Katsuni son Hot d'or de la meilleure scène anale, Patrick Bruel une 106 bleue avec vitres électriques et Pierre Ménès a son blog. Car oui le blog de Pierre Ménès peut être considéré comme le dernier moyen de libre expression de la pensée profonde inhérente à tout être humain libre et un peu con il faut tout de même le reconnaître.

Mais qu'est ce que le blog de Pierre Ménès ? Car oui, plus qu'un blog, il s'agit d'un pavé dans la mare, le poil à gratter du monde footballistique. Ce blog permet à tous les amateurs de football de s'exprimer librement et sans retenue pour que chacun puisse apporter SA vision du football qui est certainement bien meilleure que celle de toutes ces buses incompétentes que l'on voit à la télé.

La première partie du blog est l'analyse de Pierre Ménès en personne, partie somme toute anecdotique étant donné qu'elle est remplie par un script automatique qui se contente de remplir les mots clés, l'analyse de Pierre Ménès concernant un match étant pour le moins redondante.

PMBlog.jpg


La deuxième partie du blog est nettement plus intéressante car il s'agit des commentaires de personnes lambda qui commentent le commentaire de Pierre Ménès. Bien évidemment la toile possède ce que l'on appelle des « trolls » qui se contentent d'ajouter des remarques totalement hors de propos. Il n'est donc pas rare de voir de nombreuses annotations qui viennent polluer les analyses pertinentes des utilisateurs plus concernés par le monde du ballon rond.

PMBlog1.jpg


Pour palier à ce trollage intempestif, Yahoo a mis en place des commandes permettant de masquer les commentaires inintéressants pour que l'utilisateur puisse profiter de la fine analyse des différents intervenants. La commande « Masquer preums » permet donc d'effectuer un premier niveau de filtrage.

PMBlog2.jpg


Une fois les preums retirés on constate que les commentaires sont tout de même nettement plus intéressants bien qu'un peu limites, c'est donc là qu'intervient la deuxième commande de filtrage « Masquer injures raciales ».

PMBlog3.jpg


À partir de là on peut enfin naviguer parmi les commentaires les plus pertinents pour se faire une idée de comment le match aurait pu mieux se dérouler si cette buse d'entraineur n'avait pas mis en place un schéma tactique complètement merdique.

Sans contestation possible, Pierre Ménès reste l'analyste footballistique le plus pertinent et le plus compétent dans ce monde remplit de grosses buses et de tafioles qui savent même pas faire la différence entre tacle en dehors de la surface et un tacle à l'intérieur de la surface. Car oui, au final, tout le monde s'accorde à dire que Pierre Ménès reste le meilleur dans sa catégorie.



[modifier] Notes

  1. Prénom modifié afin d'éviter toute redondance dans la narration


[modifier] Commentaires

Menesrep.jpg
De Utilisateur:PierreMénès, le 15 septembre 2010 à 8h24
Preums


Zidane Coup de boule.jpg  Portail du Foot  •  Photo Bio.png  Portail des Gens


Tacle.png
Comediadellarte.png


Tout sur le monde du Ballon Rond !
Équipes & Joueurs Tout sur votre club préféré, vos joueurs préférés, et les autres dans le portail football.
Compétitions Coupe du Monde de Football : en 2054, par exemple - Coupe des Coupes
Stades Parc des Princes - Stade Gerland - Stade Vélodrome
Le reste FIFA - Footballeur - Arbitre - Supporter - Footix - Mercatix - Dans les coulisses d'un match de foot - Dix commandements du football
On refait le match ! (sans Eugène Saccomano, ouf !) France Telecom - Dans les coulisses d'un match de foot - Captain Tsubasa - Pierre Ménès - Hors-jeu


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia