Pierre Desproges

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Pierre Desproges, je suis contre. Tout contre. »
~ Sacha Guitry à propos de lui-même.
« Pierre Desproges a su réconcilier la rhétorique cicéronienne et la verve rabelaisienne.  »
~ Steevy Boulay à propos de Pierre Desproges
« Un lâcher de salopes dans un sketch de Desproges, ça fait tâche. »
~ Jean-Marie Bigard à propos de Pierre Desproges
« Nous partageons le même respect pour la gent féminine. »
~ Sacha Guitry à propos de Jean-Marie Bigard.
Pierre Desproges : figure de rhétorique destinée à intimider son interlocuteur. Elle consiste de la part de l'énonciateur à revendiquer une forme d'aristocratie humoristique.

Étonnant, non ?

[modifier] Les origines de Pierre Desproges

Denver.jpg

L'ayatollah Khomeiny.

Tout comme Jésus, le monstre du Loch Ness ou le socialisme marxiste, l'existence de Pierre Desproges n'est pas prouvée à ce jour. Certains antiques disent qu'il serait une création de Monsieur Cyclopède sur le modèle de la machine à remonter le temps et du rasoir à trois lames. Aristote curieusement se tait sur son cas ce qui est étrange car d'ordinaire il a une opinion sur tout. Shakespeare, Voltaire et l'ayatollah Khomeiny évoquent quant à eux un humoriste décédé dont l'anti-modernisme patenté ne souffre aucun compromis. Tout est donc possible car la recherche fondamentale nous prouve que s'il avait vécu, Jésus serait né en l'an - 6 avant son ère et que sauf à être immortel, le monstre du Loch Ness doit aussi avoir une descendance et une famille. Or, il s'avère que Desproges en a une, bien que sa lignée soit quelque peu hétérogène : Alain Finkielkraut le reconnaît comme un "maître", Philippe Muray le considère comme le plus grand auteur depuis lui-même et la starlette Nabilla, dans une interview à la revue "Esprit" (novembre 2014) constate que "si le référent supra-médiatique objet d'un bashing spontané avait rencontré la quintessence de l'humour gaulois -et non de pâles avatars-, il en aurait résulté un phénomène aussi inédit que l'apparition d'une super nova". Quant à Pierre Desproges, dans l'état actuel des connaissance, les archives télévisuelles disent que tel le ver du fruit, il aurait tant grignoté le monde qu'il aurait fini par se bouffer lui-même et qu'ainsi serait explicable le mystère de sa carnation.

Dès que certains aphorismes jaillissaient d'on-ne-sait-trop-où, la rumeur populaire les portait sur le compte de "Pierre Desproges", qui devint ainsi le nom usuel de l'esprit du temps. Malheureusement, il fut par la suite considéré comme l'auteur informel de phrases amusantes, comme : "On peut rire de tout mais pas avec tout le monde" dont la réciproque"On peut rire de tout le monde mais pas avec tout" n'eut pas le même succès (peut-être à cause de l'ambigüité du dernier tout que d'aucuns écrivaient tous). L'effet produit par cette phrase étant tel qu'il flatte terriblement l'égo, il donne l'impression au pire des demeurés de se sentir intelligent (voir aussi la phrase :"La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe" dont l'auteur semble être Jean-Marie Le Pen). Ainsi, l'euphorie donnée par le sentiment d'appartenir à une élite simplement en citant "L'intelligence, c'est comme les parachutes, quand on en a pas, on s'écrase" cause malheureusement une dépendance chez les personnes atteintes du "syndrôme du schtroumpf à lunettes".

C'est donc naturellement que Pierre Desproges devient une intelligence artificielle, un greffon qui envahit les sujets de discussion et les source de citations dans les clubs d'étudiants en art et dans les salles des profs.
Étonnant, non ?

[modifier] Le théorème de Pierre Desproges

255454.gif

Réaction en chaîne. Notez les trucs à côté des machins.

Après des années de recherche, le paléontologue Yves Coppens réussit enfin à isoler la molécule de la snobinardise, essentiellement émise par les réunions de cons prétentieux.

Mettez dans une pièce quatre cons prétentieux, et la conversation déviera au bout d'un moment sur Pierre Desproges. Le problème est que le premier à citer "On peut rire de tout mais pas avec tout le monde" va immédiatement encourager les autres à ajouter "L'intelligence, c'est comme les parachutes, quand on en a pas, on s'écrase". La première phrase créait une poussée de snobinardise chez les convives, la seconde phrase en appelle une troisième et une quatrième, créant ainsi une montée aigüe qui dégénérera en apothéose d'autosatisfaction. L'apothéose d'autosatisfaction ou "phénomène d'entre soi" est solidaire d'une poussée d'acnée intellectuelle, dite "réactionnaire". Autant dire que c'est pas la joie.
Étonnant, non ?

[modifier] Quelques citations attribuées à Pierre Desproges

382742.png

Éjaculation de snobinardise à la suite d'une masturbation mentale.

  • Les cons c'est les autres, pas moi.
  • J'aime pas les cons. Vous, quoi.
  • Qu'est-ce que je suis malin ! Et drôle aussi !
  • Si il y avait moins de cons, moi, ça irait mieux pour moi.
  • Ils le font exprès d'être tous cons ou alors il y a un prix à gagner ?
  • Il est impossible que la jeunesse ne soit pas conne, sinon elle ne s'appellerait pas la jeunesse.

De nombreuses personnes avec un égo surdimensionné emploient fréquemment ces expressions, afin de souligner leur remarquable supériorité. Inconscientes, elles déclenchent des poussée de snobinardise exaspérantes qui conduisent les gens exaspérés à voter Le Pen. Car quand on vote Le Pen, c'est qu'on en a ras-le-bol ! De qui, de quoi, on ne sait pas.
Étonnant, non ?


Photo Bio.png  Portail des Gens

Qu'avez-vous pensé de l'article "Pierre Desproges" ?
 
47
 
67
 
271
 
137
 
53
 
28
 

Ce sondage a été créé le octobre 9, 2007 23:51 et 603 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia