Philosophy Borderline Fighter IV

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Innovation dans le mode d'être de la Bête à 5 Bites. Aujourd'hui, en effet, nous nous essayons enfin à la critique. De la critique me direz-vous? Oui, la critique de Jeux Vidéos, et pas des moindres. En effet, après les succès interplanétaires des trois premiers volets, c'est notre rédaction qui a en effet été choisie pour évaluer le nouveau hit: Philosophy Borderline Fighter IV!

[modifier] Scénario

Une brève cinématique dès la mise sous tension de l'appareil nous met directement dans l'ambiance sinistre de ce jeu conceptuel. Un grand tournoi a été créé par Les Restos du Cœur, en partenariat avec la fondation Chantal Sébire, dans le but de remporter les droits d'auteurs de tous les prochains tubes de Grégory Lemarchal. Les droits de retransmissions télé ainsi que les frais d'inscription seront versés directement dans les caisses de l'organisation. Mais, étant habitués aux précédents opus, nous savons que la particularité de Philosophy Borderline Fighter réside dans le fait que les différents protagonistes et combattants du jeu sont des Philosophes, aux pouvoirs physiques et métaphysiques nettement supérieurs à la vile multitude populaire qui s'est ruée dans le premier magasin venu pour perpétuer le travail du capitalisme en achetant le jeu. Bref, les plus grands penseurs, surentraînés depuis des années répondent présents à ce tournoi qui se révélera aussi dangereux que sensationnel ! Tous les coups conceptuels sont permis !

Pour attirer plus de clients, les créateurs du jeu ont décidé d'élargir la palette de philo-fighters (qui passe ici de deux comme dans les précédents volets, à 16, sans compter les personnages cachés). L'écran du jeu apparaît automatiquement laissant apercevoir les nombreux choix qui s'offrent à nos manettes nubiles et vibrantes.

Présentation des persos.jpg

Une large gamme de personnages est disponible

[modifier] Présentation des personnages

[modifier] Socrate

Socrate est le plus célèbre des philo-fighters. L'envie de se venger de ses bourreaux le pousse à s'inscrire au tournoi. La victoire lui permettra enfin de pervertir librement les jeunes athéniens.

  • Attaque Ciguë : Socrate boit de la ciguë et passe dans le monde intelligible. Il est dès lors inaccessible.
  • Attaque de l'argumentation maïeutique : Les narines de Socrate activent la maïeutique et font accoucher l'adversaire de ses pensées les plus lubriques

[modifier] Platon

L'enjeu, pour Platon, est d'établir une République parfaite qui serait financée par l'argent des gains. La victoire lui assurerait de plus la légitimité en tant que Philosophe-Roi.

  • Attaque du Philosophe-Roi : Platon enferme l'adversaire dans sa caverne, d'où il est difficile de s'échapper.
  • Attaque de la Dialectique : Platon embrouille son adversaire en lui assénant des concepts et des dialogues aporétiques (le micro de sing-star est compatible).

[modifier] Aristote

Désespéré par le budget de l'Éducation Nationale, Aristote est en quête d'argent pour financer son Lycée. Rien ne pourra l'arrêter dans son entreprise.

  • Attaque Abstraction : L'adversaire est subsumé, l'adversaire est abstraere de son devenir empirique.
  • Attaque Politique : Aristote parvient à faire de son ennemi un esclave en lui démontrant que c'est dans sa nature (attention, la contre attaque de Rousseau est cinglante).
  • Attaque Cité : Une infinité de clones apparaît. Néanmoins l'attaque reste difficile à mettre en place.
  • Attaque Catharsis : Aristote déploie un éclair qui foudroie son adversaire.

[modifier] Saint-Augustin

C'est tout d'abord une recherche personnelle de la rédemption qui pousse l'évêque d'Hyppone à participer au tournoi. Pris par les remords de sa jeunesse impie, ce-dernier voit dans le Philo-borderline-fighting l'occasion rêvée de s'asseoir à la droite du Seigneur.

  • Attaque Cité de Dieu : Imparable, cette attaque envoie l'adverse dans ce lieu extraordinaire duquel personne n'est encore revenu pour nous raconter à quel point c'était bien... Cependant, l'attaque n'a aucun effet sur les philosophes athées.
  • Attaque Confessions : Saint-Augustin force l'adversaire à s'agenouiller et à lui raconter ses secrets les plus intimes. Particulièrement efficace sur les philosophes qui ont quelque chose à se reprocher.

[modifier] Avicenne

Ami d'Aristote, ce philosophe est redoutable par ses connaissances en médecine et en philosophie ! Ses attaques sont à la fois physiques et mentales, ce qui le rend encore plus indestructible.

  • Attaque "Canon de la médecine" : le joueur peut alors étriper son adversaire sur place et faire semblant de le soigner en lui donnant des potions magiques. Cette attaque est valable jusque sur Descartes.
  • Attaque de l'Être nécessaire : l'adversaire ne peut pas le détruire parce qu'il ne peut pas démontrer qu'il n'existe pas. Cette attaque peut toutefois causer des bugs au jeu.

[modifier] Saint-Thomas d'Aquin

C'est parce-qu'il s'inscrit dans un cadre religieux et pour lutter contre les penseurs arabes que saint Thomas intervient dans le jeu. Une de ses attaques est comme celle de Platon :

  • Attaque "Scolastique" : l'adversaire est plongé dans une discussion entre questions et objections et doit les résoudre avant de pouvoir continuer le jeu.
  • Attaque "Sommes" : les Sommes sont des armes redoutables qui peuvent assommer un adversaire dès qu'elles tombent sur sa tête.

[modifier] Descartes

Un des personnages classique du jeu, son œuvre est incontournable et ses attaques dévastatrices. Son amour pour la Reine de Suède le pousse, sur sa demande, à risquer sa substance pensante dans le tournoi.

  • Attaque Méditation : Elle se déroule en plusieurs étapes. 1 : Descartes n'est rien, il est vulnérable. C'est dans cette première étape que réside la faiblesse de l'attaque cartésienne. 2 : Descartes est une substance pensante 3: Descartes est Dieu. Cette dernière phase est redoutable et peut mettre l'adversaire K.O.
  • Attaque du Malin-Génie : Un doute irréductible assaille l'adversaire.

[modifier] Leibniz

S'étant fait surpasser par Newton dans le domaine scientifique, ce philo-fighter cherche à tout prix la reconaissance qu'il mérite dans le tournoi.     

  • Attaque Monadologie : L'adversaire est perdu dans les méandres de l'enchaînement des causalités finales et premières.
  • Tout est mieux dans le meilleur des monde

L'ennemi se transforme temporairement en un chantre de l'optimisme et devient, de fait, beaucoup plus vulnérable !

[modifier] Spinoza

Venant de Hollande, son combat se résume à établir un monopole du fromage hollandais, une écologie totalitaire ainsi que d'affirmer au monde la suprématie de l'éthique sur la morale. Le tournoi sera déterminant pour lui.

  • Attaque Immanence : Dieu habite Spinoza et ressort par tous ses pores pour lui venir en aide (acide) ! Il est intouchable; les attaques physiques contre Spinoza se retournent contre l'adversaire.
  • Attaque Conatus : Baruch enferme l'adversaire dans les causes qui le déterminent!

[modifier] Hobbes

Indécrottable utopiste, Hobbes décide de participer au tournoi pour montrer à la face du monde que la paix est possible.

  • Attaque Léviathan : Le monstre biblique est invoqué : lui seul a alors la violence légitime dans le combat qui se déroule.
  • Homo Homini Lupus : Des poils poussent sur le philo fighter et il retourne à l'état de nature : Attention, il peut déchaîner ses droits naturels !

[modifier] Rousseau

Vivant reclus dans sa grotte depuis très longtemps. Jean-Jacques est contraint de payer une pension alimentaire à ses enfants qu'il a abandonnés auparavant. Seul le Philo-Borderline-Fighting pourra l'aider à surmonter cette situation financière précaire.

  • Attaque Du Contrat Social : Rousseau oblige son adversaire à signer un contrat auquel il ne comprend rien. Ce dernier se voit contraint d'obéir légitimement à son vis-à-vis.
  • Émile : Rousseau vous renvoie à votre posture de jeune homme prépubère en vous baissant le pantalon afin de vous fouetter. Cette humiliation fait partie intégrante d'un processus d'éducation !

[modifier] Kant

Très puissant mais très difficile à manier, ce personnage est à réserver aux plus aguerris. Raillé depuis toujours par ses petits camarades à cause de sa vie sexuelle proche du zéro absolu, Emmanuel est bien décidé au cours de ce tournoi à s'affirmer conceptuellement face à ses rivaux.

  • Attaque Transcendantale : L'adversaire est enfermé dans les conditions a priori de possibilité de l'objectivation de l'expérience ! il doit récolter les douze catégories s'il veut réussir à s'extirper de ces a priori dont on ne peut rien connaître.
  • Impératif Catégorique : Kant force son adversaire à l'attaquer. Le coup ne marchera que si la maxime de son action répond d'un principe universel moral. Chose très difficile pour l'adversaire, vous êtes sûr de perdre à tous les coups, l'attaque est de plus déterminante dans la suite du combat.

[modifier] Adam Smith

Voulant que l'argent puisse circuler entre les nations, Adam Smith dispose d'une arme contre laquelle l'adversaire ne peut lutter :

  • Attaque Main invisible : La main invisible joue à la place de l'adversaire, en fonction de sa bonne volonté.

[modifier] Marx

Scandalisé par la misère qui touche le prolétariat, c'est en son nom que Marx s'inscrit au tournoi. Une victoire permettrait de financer l'internationale en cours qu'il prépare secrètement ainsi que la Révolution et le stand merguez/kebab de la prochaine fête de l'Huma.

  • Lutte des Classes : S'inspirant de Pikmin, une multitude de prolétaires de tout les peuples entourent Marx et le défendent avec des faucilles et des marteaux. Ils peuvent aussi déchainer un chant révolutionnaire qui détruit les tympans, et donc le radar, des philo-fighter. Ils sont dès lors incapables de se mouvoir et d'appréhender la réalité.
  • Aliénation : L'adversaire se met à travailler pour Marx, se sentant étranger à lui-même.

[modifier] Nietzsche

La moustache aiguisée prête à bondir sur le premier dernier homme venu, Friedrich est surentraîné pour le tournoi. Prêt à tout pour conquérir le cœur de Lou Salomé, le Philo-Borderline-Fighting serait l'occasion rêvée de briller pour les yeux de sa belle !

  • Surhomme : Jauge spécifique (la volonté de puissance) à ce philo-fighter qui, lorsqu'elle est remplie, transforme Nietzsche en Surhomme. Conceptuellement très créatif en matière d'attaque.
  • Ressentiment : La jauge de ressentiment de l'adversaire augmente très fortement et rend l'adversaire très confus et brouillon dans ses attaques.
  • Gott ist tot : Une attaque très puissante, surtout contre les philosophes croyants. Elle demeure cependant inefficace sur d'autres, parmi lesquels Jean-Sol Partre, ou son castor. Mais nous nous égarons. (Pour plus d'informations, se référer au très bel ouvrage, Le Castor et l'ontologie de la Queue: à la recherche d'un deuxième sexe, de Marcel Dupont)
  • Zarathoustra: Nietzsche, par un procédé mystérieux, se métamorphose tour à tour en esprit, en chameau, en lion et en enfant. Cette attaque, dont la portée esthétique reste douteuse, vise à décontenancer l'adversaire. C'est souvent réussi. Cependant, cette attaque ne manque pas de soulever des interrogations sur l'être profond de Nietzsche. C'est pourquoi il est préférable de ne pas en user contre Duns Scot, Thomas d'Aquin, et, de manière plus générale, contre les scolastiques. À moins de raffoler de développement sibyllins, voire abstrus, quand ils ne sont pas vaseux, à tout le moins fallacieux, sur l'Être. Ces développements sont, de plus, remarqués par Heidegger, qui ne manque jamais, entre deux garden party au Reichstag, de venir critiquer le fatras, d'inventer des mots douteux et intraduisibles, et d'inspirer par là Derrida. Derrida qui, obsédé par la déconstruction, finit par faire des fautes d'orthographe in-cro-yables dans ses livres. Mais nous nous répandons encore. Bref, Zarathoustra est donc peu utilisé à cause des complications qu'il engendre. On préfère en rire, me direz-vous. Arh, arh arh.

[modifier] Husserl

Voulant créer une nouvelle arme remontant aux sources des attaques de ses adversaires, Husserl crée "la phénoménologie". Ces attaques sont durables dans le temps.

  • Attaque Intentionnalité : l'adversaire se dirige vers ce à quoi Husserl veut le guider -le néant par exemple-.
  • Attaque "Concept" : Cette attaque originale change le vocabulaire de l'adversaire qui, un peu comme l'attaque transcendantale de Kant, va utiliser un langage incompréhensible.

Attention : Ce personnage est très difficile à utiliser et nécessite d'être arrivé au niveau 4.

[modifier] Heidegger

Déçu de la teinte progressiste du Nazisme selon Rosenberg ou Hitler, Martin souhaite renouveler puis dépasser le nazisme en tant que conception purement politique, installer durablement le IVème Reich pour mille ans et exterminer les juifs.

  • Déprime : Gentiment, Heidi explique à son concurrent qu'il ne sert à rien et que sa vie est inutile. L'adversaire sombre dans la dépression et se suicide.
  • Arraisonnement de la nature : Votre philo-fighter utilise la nature afin d'asservir son adversaire.

[modifier] Sartre

Jean-Paul, dans une volonté d'assouvissement de nombreux fantasmes sexuels, utilise le Philosophy Borderline afin de pouvoir séduire un maximum de femmes.

  • Strabisme : Sartre prévoit tout vos coups à l'avance, et son adversaire tourne de l'œil.
  • Simone de Beauvoir : Un castor vous attaque, vous devez vous farcir le deuxième sexe. CE qui est horrible, je vous assure.

[modifier] Bernard Henry-Levy (BHL)

Ce-dernier souhaite participer au tournoi afin d'accomplir son activité favorite: passer à la télé et déblatérer ses théories prophétiques.

  • American Vertigo : Un flot vertigineux d'inepties sort de la bouche du philo-fighter. L'adversaire est littéralement noyé.
  • Arielle Dombasle : Il ne se passe rien mais vous ne pouvez rien faire. C'est un bug.

[modifier] Personnages Cachés

Ces personnages ne sont disponibles qu'après plusieurs heures de jeux.

[modifier] Alain Finkelkraut

  • Article Critique : Alain écrit un article acerbe dans Le Monde au sujet de l'adversaire et le plonge au fond du trou. Ses capacités sont réduites d'un quart.

[modifier] René Girard

  • Objet Transitionnel : Le combattant lance un objet pointu qui vous refile le tétanos. Vos capacités sont réduites de moitié.
  • Dimension Sacrificielle : René sacrifie l'adversaire et convainc le public que ce dernier était un bouc-émissaire. Cela met fin au combat, d'où la difficulté d'invocation de l'attaque.

[modifier] Jean-Claude Vandamme

  • Aware : Un énorme rire prend l'adversaire, il ne peut plus rien faire.

[modifier] Alfred Rosenberg

  • Nazi Surf : Une gifle d'une rare violence s'abat sur le concurrent.
  • Invocation : Freddy, pour justifier sa participation au combat, appelle à l'aide des contrefaçons d'autres combattants, tels que Heiddeger ou Nietzsche.

[modifier] Alain Badiou

Il a les mêmes pouvoirs que Platon, mais en moins bien.

  • Staline : Ce combattant fait appel au Petit Père des Peuples, dont il un des rares fanatiques actuels, afin de le suppléer.

[modifier] Pascal Riou

Il n'a pas d'attaques, il est juste là et parle. Il pourrait vous déconcentrer malgré tout.

  • Pseudo-attaque Anecdotes : Il raconte sa vie et tout le monde s'en fout.
  • Pseudo-attaque Injonction dans la Nuit : Une série de poèmes de bistrot s'abattent sur l'adversaire.

[modifier] Guy Debord

  • Le Vrai est un Moment du Faux :Plus rien n'a de sens et l'adversaire est comprimé dans une sphère de représentation.
  • Société du Spectacle : Des télévisions sont envoyées à la gueule de l'adversaire.
  • Détournement : L'adversaire est mis au service de Debord.

[modifier] Thierry Meyssan

C'est un bug du jeu, il faut redémarrer la console.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia