Philibert Lili

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le théorème de Lili est une proposition mathématiquement démontrable et mathématiquement démontable découvert par le philosophe érotico-pâtissier Philibert Lili (1934-1990) durant l'été de 1967.

[modifier] L'homme

La mère de Philibert Lili enfanta dans un fiacre entre la frontière de la France et du Luxembourg, le 3 mars 1934. Forcée de se réfugier en Suisse durant la guerre, la riche famille éleva le jeune Philibert dans l'opulence, ignorant des tourments et des misères qui torturaient le monde. Le jeune Lili prit rapidement le goût de la frivolité et des plaisirs des sens. Sitôt la guerre terminée, il s'acoquina avec une jeune femme machiavélique du nom de Mathilda, qui l'aida à détrousser les parents du jeune homme. Le jeune couple prit la fuite et erra en Europe, leurs chemins se séparant lors d'une rixe dans un club mal famé de Sarajevo. D'escroqueries en placements judicieux, le jeune Philibert Lili mit de côté un respectable pécule, qui lui permit de s'installer dans une résidence de campagne où il s'adjoint les services de cuisinières et de femmes de chambres recrutées lors de ses voyages à grands frais, où il allait gaiement en quête d'aventures et de petites culottes qui sentent bon.

[modifier] Le théorème de Lili

En proie à de violents cauchemars, un soir où il avait mangé un repas d'huîtres, l'érudit s'éveilla au beau milieu d'une nuit d'orage avec une formidable érection, qui le mena droit aux cuisines de sa résidence de Raie-de-Balkis, près de la mer d'Égée.

L'aristocrate, incapable de se faire à manger lui-même, sonna sans vergogne sa cuisinière, qui accourut en chemise de nuit. Alors que l'ingénue se penchait pour lui faire préchauffer le fourneau, Philibert Lili la culbuta sans autre forme de préavis. Mises ensemble, la fusion de leurs deux corps, la frénésie de l'acte hypersexuel et la chaleur du fourneau allant croissante créèrent les conditions favorables à l'élaboration du théorème.

Philibert Lili n'eut lors plus de repos durant seize jours et seize nuits. Hirsute et suant, il émergea le dernier jour d'août 1967, tenant entre ses mains moites et crasseuses un document de 122 pages exposant pourquoi son théorème, le théorème de Lili, était tout à la fois d'une pertinence capitale pour l'avenir ludique qui attendait le monde, et totalement déconstructible.

[modifier] Le théorème de Lili et la résolution des soucis causés par l'anti-matière

La résolution du théorème de Lili peut être d'un grand secours pour résoudre le mystère de la transcendance du blub...

[modifier] Conséquences inattendues

En mai 1968, soit précisément neuf mois après l'invention du théorème, la cuisinière, Armandina Vega-Smith, donna naissance à un fils qui, une fois adolescent, jugea sévérement le mode de vie licencieux de son géniteur. Ayant l'intention d'entrer en religion et recoloniser l'Amérique du Sud, il prit la mer, mais sans prendre la précaution d'utiliser un bateau. On ne le revit jamais.

[modifier] Lili en vacances ou un illuminé sur la plage

En l'an de Grâce nonante-sept-blub (ce qui équivaut à l'an 1985 du calendrier du chant grégorien, ce dernier étant transmit oralement par les Moines Blubistes), notre héro fusse aperçu en camisole de force W sautant tout bonnement de buissons en buissons afin de partager sa semence avec les fourneaux du village des Sans Valeurs. Ce dernier était en vacances de sa dépression chronique pour la première depuis les événements du déluges de la Côte de Porc.

[modifier] Voir aussi

Partage sur...
wikia