Pharmacien

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Définition

Épicier ayant effectué des études longues et pénibles afin d'obtenir le droit d'ouvrir une boutique, appelée officine, pour délivrer aux personnes agées couches, fixodent, doliprane et autre Viagra. (Attention ! Si vous allez acheter du viagra dans votre pharmacie, ça va papoter dès que vous serez sorti!).


[modifier] Les études de pharmacie

Durant ses études (longues et pénibles donc), le futur pharmacien se sera battu continuellement avec ses collègues carabins, ceux-ci affirmant avec tort être supérieurs car pouvant absorber une plus grande quantité d'alcool en une seule soirée (alors que tout le monde sait que c'est dans la durée que l'on voit les grands champions, les étudiants en médecine ne sachant pas plus picoler que des huitres).

Entre deux cuites, le futur épicier apprend par cœur la liste interminable de toutes les plantes (en latin s'il vous plaît, langue très usitée dans les amphithéâtres), ce qui le rendra fou six ans plus tard.

Un petit test à réaliser : apportez une plante à votre pharmacien, demandez lui ce que c'est. Bien sûr il ne saura pas. C'est là que ça devient drôle : dites lui "Vous êtes incompétent!"; de rage il va vous réciter de tête tout l'annuaire de la région pour vous prouver que ses études lui ont servi!


Seul impératif : lors de la fin de ses études, l'étudiant en pharmacie devra obligatoirement subir un rinçage complet de son sang pour en éliminer toute trace d'alcool éthylique qui aurait pu s'y déposer par erreur lors de TP ou, le cas échéant, lors de soirées avec des carabins ("Parce qu'il faut quand même savoir qui c'est qui est les meilleurs si c'est nous où si c'est eux" un futur pharmacien).

[modifier] Le métier

Une fois arrivé dans la vie active, le pharmacien va ouvrir une officine (avec l'argent de papa) où il pourra accueillir les cli... heu... patients! (personnes ayant subit les questionnements très indiscrets de l'ex carabin qui a fini par se réconcilier avec le pharmacien (business is business)). Le pharmacien a alors le droit de délivrer des médicaments plus ou moins dangereux et inefficaces. Tout ceux qui ont commencé des études de pharmacie vous le diront : ils ne demandent plus conseil à leur pharmacien. Prenez donc garde à vous lors de votre prochaine visite chez l'épicier, et surtout revérifiez bien ce qu'il vous délivre, une erreur est si vite arrivée ("Mais quand vont ils apprendre à écrire ces foutus médecins" Votre pharmacien ).

[modifier] L'avenir du métier

La plus grande peur de tous les pharmaciens est que les grandes surfaces puissent vendre elles aussi des médicaments, créant ainsi une abominable concurrence déloyale ("Est-ce que M. Auchan a appris l'annuaire par cœur? non! Alors c'est bon on garde les médicaments!").

Les épiciers devront réagir... quelques propositions pour leur éviter une baisse du pouvoir d'achat:

  • Développer le service photocopie de l'officine, avec option couleur, option format A3 etc.
  • Faire du porte à porte.
  • Savoir à quelle plantes correspondent les noms latins: ça pourrait être utile!
  • Installer des distributeurs de friandises au rayon bébé, ce qui permet de garantir une clientèle abondante dans les années à venir (il faut penser aux nouvelles générations: si les pharmacies disparaissent, qui va leur donner les médicaments?).

Notons bien qu'en milieu rural, le pharmacien se reconvertit en conseil-champignons.

[modifier] Cris de guerre

"Fric, fric, fric, PHARMAAAAA"

Qu'avez-vous pensé de l'article "Pharmacien" ?
 
296
 
145
 
36
 
47
 
33
 
74
 
8
 

Ce sondage a été créé le février 24, 2008 14:07 et 639 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia