Pauvre

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le Pauvre est un être indéfinissable, même s'il est souvent en bas, en retrait, peu visible, peu entendu... sur l'échelle sociale ou dans la vie de tous les jours[1]

[modifier] Genèse de la Pauvreté

La notion de pauvre est apparue dès l'avènement de la Vie : déjà avant les hommes, certaines formes unicellulaires se trouvaient défavorisées. En effet, le pauvre est avant tout un être exclu de la société : on peut donc étudier des comportements de discrimination chez les cellules. Vinrent ensuite les animaux. Dans leur cas, la pauvreté prit une grande ampleur car ils n'ont cure de voir leurs congénères agoniser par manque de nourriture. Dame Nature créa ensuite l'homme, fabuleuse invention : là aussi les pauvres apparaissent rapidement.

[modifier] Actualité et fonctions de la Pauvreté

Le pauvre est cependant nécessaire au riche car, comment celui-ci pourrait-il ressentir avec satisfaction l'opulence dans laquelle il vit si personne n'est assez pauvre pour lui montrer que lui doit rester riche ? En effet, Louis de Funès ne disait-il pas « les riches c'est fait pour être très riches, et les pauvres pour être très pauvres ! » ?

Autre exemple, tous les soirs on vous bassine les oreilles avec les millions et les milliards de Somaliens, de SDF, et d'autres aliénés économiques qui n'ont rien à manger ni à boire, ni de hutte ou d'appartement selon les cas, c'est alors que vous vous dites "comme je suis bien quand même" puis vous zappez et passez votre soirée devant le Big Deal et le film du mardi soir sur TF1. Vous passez une bonne soirée et ainsi va la vie.

Imaginez à présent qu'on vous montre le Bill et sa petite ASBL, le Secrétaire Général du parti "Russie Unie" et son compte au Canaries dans "Combien ça coûte?" toujours sur TF1, ou les Rois saoudiens dans leur bain de pétrole. Vous allez vous observer dans le miroir : pantoufles de chez Tati, pull à 10 balles ; puis passez en revue votre salon : 2m50 sur 3m75, tv Grundig avec un fil de dérivation pour pirater l'antenne du voisin, etc. Vous vous rendez compte que vous êtes une grosse merde à la solde du patronariat, de l'Impérialisme et du capitalisme. Vous vous jetez sous le métro le lendemain matin avant boulot dodo.

Les pauvres vous sont plus utiles pauvres que chômeurs]... qui préfère les chômeurs aux pauvres? Eh ben alors! C'est là que Nietzsche se trompe : "périssent les faibles et les ratés [...] et il faut même les y aider" : Tout un chacun a besoin d'un "plus petit que lui" à opprimer pour prendre plaisir à occuper sa place et prendre conscience de son privilège. Marx, dans sa volonté de suppression des classes, n'avait pas prévu un tel désastre des régimes communistes. Ainsi, l'égalité des salaires rend les hommes trop égaux, inhibés voire réfractaires à tout cursus honorum dans leur profession. Le 1er Protocole des Sages de Sion disait : "rares sont ceux qui ne consentiraient pas à sacrifier le bien-être d’autrui pour atteindre leurs buts personnels". Il est donc clair que mon bien-être prime sur celui de mon prochain.

On peut donc conclure que tenter de restreindre ou d'éradiquer la pauvreté est aller à l'encontre de la Loi naturelle à laquelle nous serons tous implacablement soumis tôt ou tard. La pauvreté est donc, paradoxalement, le, par l'égoïsme de l'homme aisé, et l'essence-même de la Richesse car pas d'étalon de mesure sans point de référence.

[modifier] Solution alternative

Certaines personnes avec des noms à particule souhaiteraient mettre les pauvres dans des fours très très chauds pour faire du régilait. Cependant, l'Union européenne est déjà en surproduction de régilait.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Pauvre" ?
 
23
 
17
 
76
 
11
 
29
 
52
 

Ce sondage a été créé le mars 31, 2007 23:02 et 208 personnes ont déjà voté.

[modifier] Notes

  1. Ne pas confondre avec la définition chrétienne qui le met au piédestal et lui ouvre les portes du paradis sur tapis de velours ... et de plus, le sur-médiatise et le sanctifie ad gloriam Dei à l'image du Christ, roi des Pauvres ou de son émule médiéval, le Poverello alias saint François d'Assise. Réunion des Chrétiens de France, et copape B., références citéss

[modifier] Bibliographie

  • Alphonse ZUMPF (Cdir.), Du Beau pour les Riches, de la merde pour les pauvres, Actes du Colloque Média partie/Assurance Provisions sur la levée inéluctable de la trêve sociale, Paris-Beaux quartiers, 2010, 300 pages (liste de biens et de services économique pour les riches pp 45-196).
  • Franco H.L. Delanois, Les dérives du pouvoir, en particulier "Instrumentaliser la pauvreté et s'en servir comme fond de placement politique, une qualité socialiste", tome 7, collection Les Grands Godillots, édition Herbert Léopard, Paris, 1999, 60 pages.
  • Réunion des Chrétiens de France, Assises de la pauvreté du Christ, Collection eau lourde bénite, édition de la Soupape rénovée, Sanctuaire de Lourdes/Paris du Saint Sulpice, 2014, 666 pages.
  • (Co)pape Benoît, L'importance des communautés évangélique primitives en lyonnaise, en Aquitaine, en Provincia, Narbonnaise et Belgique, 20 premiers tomes, Rome, 2013, supplément gratuit incluant les discours commentés d'Irénée de Lyon, et la résistance pugnace de sainte Geneviève face à Attila. Il comprend une postface du pape Francisco sur la France, fille aînée de l'Église, héritière de la Gaule chrétienne, et un bon d'inscription pour la prochaine série livresque en 20 tomes Il n'y a pas d'ajout prévu du coco-pape, peut-être en bronzage sur les plages de Mytilène.
  • Club de philosophie robespierriste, La Révolution encore et toujours, toujours et encore, édition Café des Bois Raides sponsorisée par l'Education Nationale, 2012, 320 pages. Introduction Un jour ça recommencera, on y ira, on les pendra...


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia