Pauline Marois

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Wcanada.jpg
Attention : humour québécois
Le texte que vous êtes sur le point de lire a été rédigé avec un accent québécois. Il est donc totalement incompréhensible aux Français, Suisses, Monégasques et même aux Belges. Passez votre chemin ou continuez à vos risques et périls.
==a l aIde superwIki!!===

je vien du mondeSMS ,et sAUrais pa form}}ter un texte de phaçon standa-rd meme si ma

vie en [dépendai|]. aaaaaaaahhh Gras gras gras


No problemo. Je suis SuperWiki et je vais te sortir de là en structurant, en éliminant les espacements superflus ou en mettant des liens et des catégories.

Pauline Marois (aussi surnommée Pau-Paul), né à Québec II en 1949, est une femme. D'origine Québécoise-Africaine-Francophone, la "jeune" Pauline Marois fut baptisée sous le prénom Paolwine et sous le nom de Guapo le 19 mai 1949. Femme politique et grande collectionneuse d'ongles coupés, elle est reconnue comme chef du parti politique "Peh-Kis". D'une beauté quasi exceptionnelle, Pauline marois est aussi un sexe symbol pour les personnes d'un certains âges. Blonde et rigolote, elle a l'étrange capacité de faire rire, une future carrière en humour ma Pauline?


[modifier] Biographie

Fille de Grimoire Guapo et de Mar-Iepaul Gringalet, elle est la plus âgée des 5 enfants. Elle a grandit depuis son enfance, et dans un milieu plutôt normal. Son père fut le mécanicien de Georges Siel-Roux, un homme banal qui vivait à Saint-Nazaire-D'Acton et qui faisait le voyage jusqu'à Québec II pour rencontrer Grimoire. Grimoire a aussi dit un jour, alors qu'il discutait avec sa femme autour d'un barbecue qui fini par devenir une explosion, que Georges voulait en fait marier Paolwine alias Pauline. La mère de Pauline, Mar-Iepaule était quand à elle une simple folle qui rêvait de se faire un peigne avec des ongles d'orteils, d'où la passion de Pauline Marois pour les ongles. Un jour sa mère a décidé de couper les griffes du chat de la famille pour en faire un gratte-dos. Mial-lo fut tellement traumatisé qu'il se suicida en callant un 2 litre de lait 3.25% d'une seule traite. La famille lui fit des funérailles grandiose et Mar-Iepaule fut envoyé à l'asile. Malgré ce coup dur, Paolwine alla devenir une politicienne accomplis.

Tous les enfants firent des études à l'université et bien sûr Paolwine y compris. Celle-ci changea de nom le 17 août 1967 pour Pauline Marois, nom plus adéquois pour devenir ce qu,elle qualifie maintenant de "Rêve d'enfance" : Chanteuse anglophone. Ses talents comme chanteuse ne furent jamais découvert et elle se fit renvoyer de l'université de Laval pour "Incompétence". Déprimant durant près d'un an, elle opta pour le métier de politicien, métier qu'elle qualifiait de "Potable" et qui ne l,ennuierait probablement pas trop. Elle planifiait à ce moment-là, de devenir première ministre et d'ensuite refaire carrière dans la chanson puisqu'elle serait déjà connu. Ses plans furent découverts et des organisations furent crées pour l'empêcher de devenir Première Ministre pour qu'elle ne puisse chanter. Il s'agit en fait d'une organisation secrète qui agit pour le compte des gouvernements Américain et Anglais qui craignent pour la réputation de la langue anglaise!

En 1969, Pauline Marois unit sa vie à celle de Coclaude Blanchiait-S'il-La-Voyait. D'après certaines sources, ce mariage aurait été arrangé et forcé par les deux familles. Coclaude étant un garçon très timide, il n'avait jamais la force de se trouver une copine et Pauline, eh bien, elle était juste "spéciale" et avait donc de la difficulté à trouver le "bon mec". Ils eurent 4 enfants ensemble; Steeve, Harkma, J-C et Lunethe[Prononcer Lou-nette].

Lorsque la jeune Pauline sortit de l'université avec un bac en "Art de la décoration", un bac en "Politique minou" et en "Politique de type Jeanette" elle tenta de s'approcher du Parti Gouébéquoa ou "Peh-kis". elle devint l'attaché de presse de Parizeau qui fut un de ses professeurs en cours de "Comprendre les nudistes" puisqu'il en était un lui-même. Dès lors, Pauline eut une haute estime de Jacques Parizeau. Elle quitta cet emploi après 6 mois puisqu'elle disait: " Hen hen! J'suis bien trop bonne pour vous! " Ces paroles firent éclater un grand débat sur le sens des mots qu'avait utilisé Pauline. Après l'avoir interviewer, Jul Sangsu, journaliste au Journal de Mont-du-Québec-II, a avoué qu'elle lui avait confié que tout cela n'était que purement professionnel. Elle l'avait ensuite menacé avec une chaise pour qu'il ne révelle jamais ses paroles. Le pauvre Jul fut tué quatres mois après cette révélation, personne ne pensa à soupçonner Pauline qui semblait si innocente et attristé de la mort de cet inconnu qu'elle qualifia, lors d'un party de famille, d'empoté.

Pauline devint ensuite ministre au cabinet de la "fille qui défend des filles", Lise Payette. Un p'tit bonhomme sortit de nulle part à un jour affirmé que Pau-Paul avait hésitée avant d'accepter le poste puisqu'elle ne se sentait pas si "fille". Lise lui a juré qu'elle le deviendrait. Madame payette obligea donc Pauline à porter des robes tous les jours et à parler d'une façon très aigue. Conséquence, la voix aigue de Pauline ne marche plus maintenant, alors elle parle tel un homme, raison pour laquelle son mari ne la reconnait plus au téléphone.

[modifier] Carrière politique

Pauline était enceinte de 4 mois, elle hésitait ardemment à se lancer en politique, mais poussée par son mari en bas d'un colline ainsi que par René Lévesque, homme qui d'après certain serait son amant, elle poste sa candidature dans la contraception de La Pétrie dans la région de Québec II. Elle fut élue avec un belle avance de 5 voix. Certains qualifieraient cela de triche, mais 5 voix sont 5 voix, elle a gagné voilà tout! Elle planta donc son adversaire libéral le 13 avril 1981 et donna naissance à son 2eme enfant 11 jours plus tard le 29 avril. Elle entre donc directement au conseil des ministres comme défenseuse de "Ce que les femmes ont le droit de faire de leur vie". Elle restera en place un bout de temps, environ 4 ou 5 mois, puis sera assignée comme "Vice-présidente-qui-doit-protéger-l'argent-sans-en-voler-un-petit-peu". Elle deviendra ensuite ministre des gens qui travaillent et ministre de la protections du "money-qui-revient-dans-les-poches-du-gouvernement".

Elle signera une lettre pour empêcher un plan d'arriver et voudra que la souveraineté soit au coeur d'une élection, une fois de plus, la pauvre Pauline échouera et ne sera pas contente, elle ne se joindra pas à tous ceux qui démissionnaires, elle tenait trop à son argent. Son mari n'avait alors pas de travail, elle ne pouvait donc pas se permettre de perdre son emploi, sinon, ses deux enfants seraient pris dans une famille pauvre et elle ne voulait pas cela Pauline, elle voulait aussi de l'argent pour pouvoir agrandir sa collection d'ongles de mains et de pieds. [À ce moment-là, la collection de Pauline se limitait à 694 ongles]

Lorsque René Lévesque quittera la direction du parti Gouébéquoa, Pauline donnera sa candidature pour la direction du Parti. Elle terminera 2e avec 19,7% des voix. Ils étaient deux en fait à concourir. Elle restera fière de sa performance et restera prête pour la prochaine élections pour la direction, deuxième élection, qu'elle perdra de nouveau, puisqu'elle n'y participera pas du tout! Pauline, qui se renfermera sur elle-même pour cause de troubles de la folie rare, augmentera considérablement sa collection et perdra 56 livres en trois mois. Certains croient qu'elle ne se nourrissait presque plus et qu'elle marmonnait dans son coin toute seule en marmonnant. D'autres affirment qu'elle n'a fait que de l'exercice avec un entraîneur privé qui devint, lui aussi un de ses nombreux amants.

En 88, elle devint conseillère dans un conseil quelconque sous la tutelle de Jacques Parizeau. Certaines informations tendent à dire qu,entre Jacques et Pau-Paul, il y aurait eut quelque chose, mais chacun d'eux réfutaient l'information qui se perdit dans un livre dans la Grande-Bibliothèque de Montréal. [Pauline Marois fut aperçue un jour en train de chercher cette information une fois dans la bibliothèque, une photo fut prise, mais elle aussi perdue quelque part dans le monde. En juin 1988, elle veut une fois de plus devenir ministre, mais perd par un p'tit paquet de voix. Elle fera exploser des chiases et perdra bon nombre de ses ongles chéris dans un feu. Elle tentera de se suicider en se lançant en bas d'un pont, mais échouera de nouveau, rattrapée par un vieillard, Georges de Saint-Nazaire-d'Acton.

Pauline Marois retournera à l'assemblée des épais en 89. Elle sera alors reconnue comme Sexe symbole par le New-York Times et par le journal de Montréal. Le Journal de Québec II refusera de la reconnaître comme tel puisqu'elle pesait alors une cinquantaine de livres de trop. Ses fesses rondes feront sujet d'un débat sur la mal nutrition et elle sera prise en exemple dans le film "Big Size Me". Grâce à cet publicité gratuite pour le Parti, Pauline sera promue au grade de Vice-Première-Ministre-des-épais-du-Québec. Après le départ de Lucien Bouchard, Bernard Landry fut élu chef du parti et la Pauvre Pauline rata de nouveau une chance inespérée. Elle sombra dans l'alcoolisme et tenta de se suicider en prenant des médicaments cette fois. Erreur de jugement, elle avala un paquet complet de life Saver au lieu d'un paquet de pilule. Elle fut prise comme exemple dans le film " L'alcoolisme corompt le jugement et l'intelligence". Elle fut de nouveau nommée Vice-Première-Ministre-des-épais-du-Québec, elle gardera ce poste jusqu,à la défaite du parti en 2003.

Puis un jour, sans prévenir, Pauline lancera tout bonnement qu'elle voulait que le gros Bernard s'en aille du parti. Il démissionna un peu après et Pauline sentit que son rêve de devenir chanteuse anglophone s'approchait un peu plus d'elle. Une élection arriva, mais elle perdit contre boisclair qui lui rit presque en pleine face. "Il a trop de dents" furent les premiers mots prononcé par Pauline après sa défaite. "Trop de gencives aussi" furent les suivants!

Ce fut finalement après la démission d'André Boisclair que Pauline put enfin s'approcher un peu plus de son rêve de la chanson. Élue chef du parti politique, Pauline Marois est reconnue comme une femme politique imporante, pourtant, on se moque toujours d'elle et de son anglais qu'il faut qualifié de quasi incompréhensible.

[modifier] Rêve irréalisé

Comme cité plus haut, le rêve originel de Pauline Marois était de devenir une chanteuse-anglophone connue. Cependant, il y avait un problème majeur qui s'imposait entre elle et son rêve d'enfance. Son anglais. L'anglais de Pauline Marois pourrait presque être qualifié de blague ou de niaiserie. Elle suivit plusieurs cours d'anglais avec en autre Britney Spears et Christina Anguilera, sans succès, ses deux professeurs firent des dépressions nerveuses, Pauline était décidément destinée à ne parler que le français et le chinois-africain. Pauline cru, un moment donné que sa chevelure blonde pourrait lui être favorable dans sa future carrière de chanteuse. Elle suivit des cours de danse "sexy" avec Shakira, Britney de nouveau après l'avoir suppliée par l'intermédiaire d'une traductrice, avec Mario Pelte-chat, à ne pas confondre avec Mario Pelcha, avec George de la jungle et avec Jane dans Tarzan. Même chose que pour l'anglais, Pauline n'avait aucun talent et ses professeurs l'abandonnèrent les uns après les autres.

Même Lunethe, sa propre fille, la renia, se disant fille de Ginette Renaud. Ses fils trouvèrent plus amusant de voir leur mère danser ainsi dans le salon en sous-vêtements ou en survêtements mauves et roses. Ils firent un film qui devint plutôt connu: "Les gens ne sont tous pas aussi chanceux!" où Pauline Marois y jouait comem premier rôle. en fait, elle ne sut jamais rien à propos de ce film que ses garçons filmèrent en cachette. Elle devint donc célèbre sans le savoir.

Puisque son rêve de chant était destiné à pourir dans son coeur, Pauline enregistra ses propres chansons sur son ordinateur. Le son était plus ou moins bon, mais cela aidait légèrement Pauline à améliorer sa voix! Voici quelques titres reconnus d'elle:

~ When your tête swing in the air!

~ So you tick you R con?

~ It's en revenant de Rigo, ah prout, ah prout!

~ Oh yeah, Homer, I am your wife!

~ Can you spi english you?

~ Doudeli doo!

~ My webcam est juste youne meurding?!

~ Flaaap, fla-a-aaaaap and the flu! [Duo avec son meilleur ami Stephen Harper]

[modifier] Informations choquantes...

~ Pauline Marois aime les brocolis.

~ Pauline Marois a un oeil plus petit que l'autre, mais ça ne lui va pas si mal qu ça en fait quand on y pense!

~ La vache de Pauline Marois a seulement 3 pattes et Pauline rêve de lui faire pousser des ailes.

~ Pauline Marois a déjà copié pour un devoir de math, de multiplications, au secondaire.

~ Les cheveux de Pauline Marois ne sont pas réellement blonds.

~ Pauline Marois ne sait pas se maquiller.

~ Pauline Marois aime jouer à Pac-Man dans ses temps libres.

~ Pauline Marois n'est pas une joueuse compulsive.

~ Pauline Marois aimerait gagner à la Loto.

[modifier] Tentative de meurtre

Le soir du 4 septembre, dans le Metropolis à Montréal, un homme portant le même nom que le méchant dans L'ascencion du Chevalier Noir a tenté de la tuer. Bref, il a seulement tué un homme, le regretté Claude Blanchet et blessé gravement un technicien. Fait troublant, Pauline n'a pas eu peur du tout et les bisons de la SQ qui l'accompagnaient ont eu l'air stupide. Effectivement, c'était le bordel dans la salle. Personne n'avait compris que Baine avait fait feu avec un AK-47.



Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia