Patrick Juvet

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Vous croyez que c'est marrant d'avoir un physique de grand-mère alors que je n'ai même pas 6O balais ? »
~ Patrick Juvet à propos de son physique
« Et d'abord qu'est ce qu'il a contre les grand-mères, celui-ci ? »
~ Ma grand-mère à propos Patrick Juvet

[modifier] Débuts

Elephant-Juvet.jpg

Juvet me coucher, j'ai un coup de barre.

Patrick Juvet nait en 1972 a l'âge de 22 ans. Admirateur de Claude François, il rêve d'être comme lui un androgyne à paillettes. Il sollicite une entrevue auprès de son idole, Cloclo refuse. Il fait une seconde tentative en lui envoyant une chanson : nouveau refus.

Juvet déprime et se confie à sa maman en écrivant son slow célèbre Juvet le dire à ma mère. Elle lui suggère d'envoyer une troisième lettre à Cloclo en joignant cette fois une photo !

Miracle ! C'est le coup de foudre ! Cloclo lui demande de venir d'urgence ! Patrick Juvet viendra bien voir Cloclo, mais prendra son temps, eh oui ! Juvet est Suisse !

[modifier] Célébrité

Cloclo, le reçoit, lui offre des bonbons et il vont s'enfermer un week-end entier dans la chambre rose (la salle de bains était en réparation). Motif officiel : la composition de Le Lundi au soleil qui raconte l'histoire d'un gars qui va travailler le lundi avec son parapluie car la météo a annoncé de la pluie, mais la météo s'est trompée, et le gars oublie son parapluie dans le métro, or il s'agissait du parapluie offert par sa vieille tante malade avant qu'elle ne succombe d'une overdose de roudoudous. Ce chef d'œuvre mélodramatique ne sera jamais interprété dans sa version originale, Cloclo le transformant en un sirop édulcoré.

[modifier] Plantage

Il ose se présenter à l'Eurovision en 1973 et se plante. C'est une certaine Anne Marie David, luxembourgeoise qui gagnera le machin.

[modifier] Biographie

Il écrira ses mémoires intitulées : "Du côté de chez Swann"[1], et Dave lui fera un procès pour usurpation de titre !

[modifier] Notes savantes

  1. éditions des paillettes, préface de Marcel Proust - 2008
Partage sur...
wikia