Pascal Sevran

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Sevran.jpg

Pascal, parce qu'elles le valent !

« Je suis sur le cul ... »
~ Sacha Guitry à propos d'une de ses compagnes ou alors du fait que Sevran a réussi à mourir une fois de plus que lui !

Plombier et musicopathe reconnu de tous, Pascal Sevran est un véritable chasseur d'excréments perdus ou inexistants. Mais il est avant tout un des plus grands sociologues du XXIe siècle. Repérant avec pertinence les maux les plus vicieux de notre planète, Pascal Sevran a récemment publié une étude sur la pandémie de famine qui sévit en Afrique. Distillant les verbes et les strophes comme personne, et s'appuyant sur des faits toujours scientifiquement prouvés (Kant, Descartes, Polichinelle, Amanda Lear, Mireille Matthieu), M. Sevran est parvenu à la conclusion, vraisemblablement admise par tous les grands critiques et penseurs de ce monde, que « la bite des noirs est responsable de la famine en Afrique ».

[modifier] Sa vie

Né le 31 février 1940 à Noizay (Puy-de-Dôme), Pascal Sevran passa sa jeunesse à garder les vaches dans son pays natal. Dès ses premières années, il est frappé par la peur de la mort. À quatre ans, il entre en possession de l' Art et du secret de la lichification, mais ne sachant pas lire, il a bien du mal à trouver le secret de l'immortalité. Pour se consoler, il va tirer la queue de la vache noire Marguerite, mais en gardera toujours un souvenir douloureux car il est définitivement défiguré d'un coup de sabot, signe prémonitoire...

Pascal Sevran est décédé le lundi 21 avril 2008 à 14h00, et a ressuscité le jour même à 19h30, en direct sur France 2, afin de faire cesser la série d'hommages improvisés et maladroits de Laurent Ruquier et de ses chroniqueurs.

Deux semaines plus tard, le 9 mai 2008, Pascal Sevran décède de nouveau, des suites d'un concert de Mireille Matthieu. Ses milliards de fans à travers le monde, notamment ses fans africains, espèrent de nouveau en sa résurrection.

[modifier] Son œuvre

Devant l'énorme succès de son récent pamphlet sur l'Afrique, publié chez "Xénophobie, la vérité", Pascal Sevran a sorti de ses fonds de tiroirs des œuvres entières qu'il avait écrites tout au long de sa vie. Voici quelques uns de ses titres accompagnés de leur date d'origine.

  • Misérables Nègres, Tome I, II et III, publié chez "Monde sans Afrique" (1978)
  • Ma Vérité sur le Rwanda de 1994, publié chez "Génocidaires Interhamwe" (1995)
  • Si seulement je pouvais ne pas les voir, publié chez "Blancs et fiers de l'être" (2001)
  • Au Four le Darfour !, publié chez "Génocides & co" (2006)
  • Les Noirs, leurs bites, la vérité, publié chez "Vérités sur la mauvaise race humaine" (2007)

Les 14 autres titres sont malheureusement trop vifs pour être publiés ici.

[modifier] Les Hommages

Pascal Sevran a reçu pour l'ensemble de son œuvre des hommages venus des quatre coins du monde.

  • Hommage de la Reine d'Angleterre
  • Hommage de Philippe Pétain, depuis sa tombe
  • Hommage de Marine Le Pen
  • Hommage de Michael Jackson (Blanc à l'extérieur mais noir à l'intérieur)
  • Hommage de Kinder Surprise (Noir à l'extérieur mais blanc à l'intérieur)
  • Hommage de ...
  • Hommage de ...

Les deux dernières personnes n'ont pas voulu que leur nom figure dans cette liste. Merci de les en excuser.

[modifier] Anecdotes

Grand amateur de chanson française et de vieux artistes, Pascal écrivit même une chanson pour Cléopâtre.

[modifier] Voir aussi


Photo Bio.png  Portail des Gens  •  Edward Khil.png  Portail de la Musique


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia