Partenaire Particulier

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Partenaire Particulier Kézako :

Groupe de terroristes armés jusqu’aux cheveux en brosse gluants de gel Stupido Line qui est à l’origine d’actions dangereuses commises sournoisement au nom du groupe Indochine comme par exemple :

- le sabotage de clips vidéo

- l’invention de la chemise tue l’amour

- la composition de musique vomitoire, accompagnée d’appels au terrorisme non déguisés (« Partenaire Particulier cherche partenaire particulière »)

- la publication de traités séditieux tels que « Compagne peu ordinaire »

[modifier] Splendeur et décadence :

Ces terroristes qui ont sévi au grand jour dans les années 80 étaient au départ des gens tout à fait ordinaires qui un jour ont assisté à un concert de Bonney M et se sont dit « Mildieu ! Il est temps de stopper le disco et d’imposer les chemises bariolées, le synthé Bontempi et la coupe en brosse ! »

Ils ont donc formé un syndicat révolutionnaire baptisé FO (Faut Oublier) pour éradiquer discrètement les boules à facettes et les tenues à paillettes de la surface de la Terre.

Puis en 1983, voyant que leur action n’était pas assez médiatisée, ils ont décidé de saccager la chanson française en créant Partenaire Particulier et en lançant une chanson homonyme. Le succès fut immédiat : les slogans terroristes furent alors repris en cœur par une foule droguée aux dragibus et au champomy et il devint difficile de faire l’inventaire des lieux touchés par tous ces attentats…

Le nombre de victimes se compte par millions et quand on leur pose des questions, ces personnes sont subitement touchées d’amnésie. Cette forme d’amnésie commença à apparaître au début des années 90 avec l’apparition de terroristes d’un genre nouveau : les Serv’aryens comme Confetti’s ou les Frott’foune comme Kaoma.

A cause de / grâce à ces nouveaux terroristes, Partenaire Particulier n’est plus qu’un petit groupe d’extrémistes miteux qui tentent de propager leur idéologie totalitaire dans les maisons de retraite de campagne où l’amnésie chronique semble la moins forte.

[modifier] Mode opératoire :

«  MA méthode ? L’organisation absolue, pas de place pour le hasard, la minutie en tout point, voilà la clé ! »
~ L’entraîneur du PSG.

Les membres de Partenaire Particulier ont tout d’abord mené une campagne diffamatoire contre le disco (« Le disco ça craint du boudin ! »). Ils ont ensuite osé ce que personne n’avait osé avant eux : assumer leur blonditude à tel point que l’on commença à se demander s’il n’y avait pas une mystérieuse profondeur cachée dans leurs textes. Et enfin ils ont organisé des manifs géantes qui ont rassemblé une majorité de vacanciers en claquettes sur les plages du Languedoc-Roussillon et de Normandie qui connaissaient par cœur leur infâme propagande.

[modifier] Choix du nom :

Pourquoi Partenaire Particulier ? - Pourquoi pas ? Répondront les esprits chagrins…

La vérité est ailleurs…

Décomposons le nom Particulier : parti-cul-ier qui découle du Parti du Cul Fier (PCF) et qui a été simplifié pour des raisons évidentes de prononciation.

Quant à Partenaire, ça semble évident : le PCF ne pratique jamais seul !

Cela dit, le nom n'a pas vraiment d'importance aujourd'hui, étant donné que le groupuscule est sans arrêt confondu avec Indochine, au grand damn de ces derniers.

Pour plus de précisions, vous pouvez vous référer au texte idéologique « Partenaire Particulier » qui, même s’il a été interdit par les forces de l’ordre absolu, est encore disponible chez Marc Toesca – qui fait la collection des premiers du Flop 50.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia