Paradoxe

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Nuvola apps important
Faites attention !
Attendez-vous à être surpris
« Cet article est intitulé "paradoxe" et il parle de paradoxes. C'est logique. Et donc, dans un sens, paradoxal. »
~ Un lecteur à propos de cet article
« La citation suivante est fausse. »
~ L'auteur de cet article à propos d'un mensonge
« La citation précédente est vraie. »
~ L'auteur de cet article à propos d'une vérité
Singepenseur

Singe essayant de résoudre un paradoxe. On lui a promis de lui donner des bananes s'il y arrivait. Mais la résolution du paradoxe le dégoûtera à jamais des bananes. Paradoxal ? En tout cas, pauvre singe.

Un paradoxe est une phrase qui semble vraie, mais en fait non. Ou alors elle paraît fausse ou contradictoire, mais elle est aussi véridique que tout ce que vous avez pu lire sur cette sencyclopédie. En gros, c'est quand vous tombez dessus que vous commencez à vous demander « Alors ça serait donc vrai ? », « Ou pas ? », « Pourquoi donc je me prends la tête à résoudre ça ? », « Pourquoi je me pose ces questions ? »

Le terme "paradoxe" fait aussi référence à toutes les contradictions logiques contre lesquels le bon sens ne peut rien. C'est bien le contraire de ce que n'importe qui considère comme vrai, mais ce n'est pas pour autant un mensonge. OK ? Non, je dois expliquer ? C'est un premier paradoxe ! Mais d'un autre côté, cet article compte expliquer les paradoxes sans qu'aucune phrase ne semble en contradiction avec elle-même ou avec les autres. Il doit être aussi clair que possible, donc sans paradoxes. Paradoxal, vous avez dit paradoxal ?

[modifier] À quoi servent les paradoxes ?

70px-Suicidio pistola

Un des dangers des paradoxes à court, moyen et long terme

Les paradoxes, comme le sudoku, les Ministères de l'Éducation dans un gouvernement UMP ou la sencyclopédie, sont un produit de (et une solution à) l'ennui qui frappe l'être humain, et comme les trois autres exemples, ils ne servent à rien. Leur seul et unique but est de donner la migraine à leur victime; tenter de les résoudre est une perte de temps. L'explication la plus pertinente à leur apparition semble être la suivante : ils furent répandus par les Témoins de Jéhovah dans le but de nous occuper avec des débilités pendant qu'ils prennent le contrôle du monde. Si les responsables de leur création sont donc les Témoins de Jéhovah, il ne faut pas oublier le rôle de la bêtise des autres humains dans leur succès.

[modifier] Paradoxes célèbres

Certains paradoxes sont plus célèbres que d'autres. En général, ceux qui ont fait exploser le crâne de plus de gens.

[modifier] Paradoxe du barbier

Un jour, un émir arabe décréta que les barbiers de son émirat ne pourraient se charger que des personnes incapables de se raser par elles-mêmes. Quelques jours plus tard entra au palais un homme, qui se présenta comme l'unique barbier de son village. Il parla en ces termes : Votre Majesté, bien loin de contester votre autorité, j'aurais une remarque à faire. Si je me rase, le barbier du village, donc moi, n'a pas le droit de me raser. Mais si je ne peux pas me raser, il faut que ce soit le barbier du village, donc moi, qui me rase. Et en plus, comme je n'ai plus de clients, je meurs de faim, alors, Sire, ne pourriez-vous point m'offrir quelque plat succulent ? Des jours durant, l'émir réfléchit à la solution à apporter au problème de ce pauvre homme.

Il résolut finalement le paradoxe en lui tranchant la tête.

[modifier] Paradoxe de l'hôtel infini

Uncyclopedia infinita

Une sencyclopédie infinie avec des utilisateurs infinis, des articles de poney-club infinis, des débats infinis sur les forum et... Aïe j'ai mal à la tête !

Dans ce paradoxe, on imagine un hôtel infini pouvant héberger toujours plus de gens, même s'il est plein. Par exemple, si toutes les chambres infinies sont remplies de touristes infinis et qu'un autre arrive, on demande gentiment aux touristes de changer de chambre et d'aller dans celle avec le numéro suivant (le squatteur de la 10 va dans la 11, celui de la 11 dans la 12...), et comme ça le nouveau client prendrait possession de la chambre 1. Jusque là, tout est normal. Maintenant, supposons, qu'une nouvelle infinité de touristes (donc autant que ceux déjà hébergés par l'hôtel) arrive. Là encore, le problème a une solution : on demande aux touristes infinis déjà présents dans l'hôtel de changer de chambre, mais en multipliant le numéro de leur chambre par 2. Il y aura donc une deuxième infinité de chambres pour la deuxième infinité de touristes.

Cependant, quelques questions restent en suspens. Par exemple, est-ce que les touristes ne vont pas finir par se fâcher, à être constamment déplacés de chambre en chambre ? Et s'ils se révoltaient et qu'ils vidaient le mini-bar ? Et puis franchement, un hôtel qui traite ses clients comme ça, en attirer l'infini ou l'infini+1, je veux bien, mais 2 fois l'infini... ? Et puis, où va-t-on trouver assez de personnel pour s'occuper d'une infinité de touristes ? Et comment on fait si tous les touristes veulent la grande suite ? En d'autres termes, y a-t-il une infinité de grandes suites? Et toutes avec jacuzzi ? Autant d'interrogations qui resteront sans réponse...

L'entrepreneur Archein Von Drekkenov a étudié ce paradoxe pendant une éternité et est arrivé à la conclusion qu'afin de déplacer rapidement les touristes, il faudrait un moyen de communiquer avec l'ensemble d'entre eux instantanément - à moins de disposer d'une infinité de personnel disposant d'une infinité de temps à investir. Pour cela, il faudrait une infinité d'argent à verser en salaire, et donc faire une infinité de profit, ce qui demanderait une infinité d'hotels qui prendraient une infinité d'espace à proximité d'une infinité d'attractions touristiques. Drekkenov a mystérieusement été assassiné avec le chandelier dans la chambre avant d'avoir mené son projet à exécution.

[modifier] Paradoxe du dernier CD de Tokio Hotel

Ainsi nommé car ce paradoxe et ce disque sont aussi pénibles l'un que l'autre. Dans ce paradoxe, je prononce la phrase Si je ne me trompe pas, la fin du monde aura lieu demain, puis j'ajoute Si je ne me trompe pas, si je ne me trompe pas la fin du monde aura lieu demain. Après cette deuxième phrase, comme par magie, l'énoncé devient certain et la fin du monde aura bien lieu demain.

Vous y comprenez quelque chose ? Non ? Rien ? On s'en fout, moi non plus ! Je viens de te dire que la fin du monde aura lieu demain, en ajoutant quelque chose qui le prouve et toi tu restes planté devant ton ordinateur à lire sur une encyclopédie humoristique un texte que l'auteur n'a même pas écrit lui-même ! Mais sors, va faire quelque chose d'utile pour le dernier jour de ta vie ! Quoi par exemple ? Mais je sais pas, moi, boire l'apéro ou jouer à la belote !

[modifier] Paradoxe du Voyage dans le temps

DocBrown

Ce paradoxe tue ou rend fou.

Avoue-le, on y a tous pensé pendant des heures et des heures après avoir vu Retour vers le futur. Si tu voyages dans le passé et que tu tues ton grand-père, tu ne peux pas naître. Si tu ne nais pas, tu ne voyages pas dans le temps, donc tu ne tues pas ton grand-père. Donc en définitive, si, tu nais. Donc tu voyages dans le temps et... Bon, je pense que t'as compris.

La vraie question, ce n'est pas « Finalement, est-ce que je suis né ? ». Non, la vraie question, c'est, avec tout ce que tu pouvais trouver comme occupations dans le passé (baiser Marylin Monroe, devenir empereur romain...), t'as rien trouvé de mieux à faire que de tuer ton grand-père ? Franchement...

Solutions : Avant de tuer ton grand-père, assure toi que ton père ou ta mère ont bien été conçus. Si ce n'est pas le cas, tu devras t'en charger toi-même.

[modifier] Paradoxe de La Vacquerie-et-Saint-Martin-de-Castries

Ce paradoxe vient du fait que nous n'avons aucune personnalité et nous n'osons jamais nous opposer à la majorité. Soit un papy, près de La Vacquerie-et-Saint-Martin-de-Castries qui n'a rien à faire, qui pense que le reste de sa famille s'emmerde, et qui, pour mettre un peu d'animation dans la famille (alors que lui, il est très heureux de glander chez lui), et alors qu'il aurait très bien pu proposer une partie de pétanque ou la lecture d'un article sencyclopédique, dit : « On va aller à La Vacquerie-et-Saint-Martin-de-Castries manger une pizza ! ». Sa femme n'y tient pas vraiment, mais, pensant que son époux a vraiment envie d'y aller, accepte. Son fils ne veut pas y aller (à ce diner, il n'a pas le moral, il est fatigué)[1], mais pour ne pas faire de peine à ces parents, il accepte. Sa belle-fille pense que le fromage de cette pizzéria est souvent avarié, mais elle ne veut pas se fâcher avec les 3 autres et elle dit qu'elle est d'accord.

Finalement, tous vont manger à La Vacquerie-et-Saint-Martin-de-Castries même si personne ne veut. En plus, le fromage était effectivement avarié, ce qui explique qu'ils aient fini avec une diarrhée terrible et de mauvaise humeur. Ils n'auraient pas eu ce problème en se rendant à la pizzéria "Bambino", 6 rue Zinedine Zidane à Rantigny[2]. Moralité : la prochaine fois que ton père te propose d'aller manger une pizza, réponds-lui « OK, on va chez Pizza Hut. ». C'est un truc qui marche à tous les coups.

[modifier] Paradoxe des jumeaux

Gemelos primitivos

On voit bien que ces deux personnes sont des vrais jumeaux et pourtant, en raison d'un voyage dans l'espace, l'un d'eux est plus jeune.

Prenons deux jumeaux. L'un reste chez lui à regarder l'excellente série télévisée Les feux de l'amour sur TF1, la chaîne qui vous comprend,[3] alors que l'autre va dans l'espace. À son retour, ce dernier est plus jeune que son jumeau (selon les dires d'un certain Albert Einstein, pour qui tout est relatif, y compris la théorie de la relativité, et y compris ce paradoxe). Ce qui importe, ce n'est pas qu'un jumeau devienne plus jeune que l'autre. Ce qui importe, c'est pourquoi c'est celui-ci qui a voyagé ? Parce que finalement, comme tout est relatif, ça pourrait être l'autre, non ?

SOLUTION: Le plus jeune est celui qui a mangé le plus de jambon Fleury Michon. En effet, grâce à sa formule allégée en lipides et en acides gras saturés et remplis d'Oméga 8, ce jambon vous offre une seconde jeunesse ![4]

[modifier] Paradoxe de Friedrich Nietzsche

« Dieu est mort ! »
~ Nietzsche à propos de la religion
« Nietzsche est mort ! »
~ Dieu à propos de... l'autre au nom bizarre

Pendant ses périodes de méditation métaphysique intenses... le type prit conscience d'un grand paradoxe. Si Dieu est vraiment tout-puissant, pourrait-il créer une pierre si lourde que Lui-même ne pourrait pas la soulever ? S'il était effectivement tout-puissant, oui, il pourrait, mais l'existence de cette pierre, ou de cet œuf de Pâques Cadbury[5], signifie également que le pouvoir de Dieu a des limites. Dieu eut vent de ce paradoxe et le résolut brillamment : il tua... le boche en lui criant dessus « Ça t'amuse de faire le malin ? », puis il le condamna à porter des pierres si lourdes que le philosophe lui-même ne pouvait les soulever.

Fille-blue girl dirk struve La nana aux cheveux bleus dit :
C'est pas un peu paradoxal comme punition ?


[modifier] Paradoxe de la mocratie

Une certaine source d'informations pas très fiables, mais quand même plus que celles écrites par les spécialistes autoproclamés définit la démocratie comme (le système dans lequel) un groupe social donné organise son fonctionnement par des règles élaborées, décidées, mises en application et surveillées par l'ensemble des membres de ce groupe, à priori sans exclusive. Mais si la quasi-unanimité se prononce pour l'abandon de la démocratie au profit d'un totalitarisme, n'est-ce pas anti-démocratique que de maintenir la démocratie ? En d'autres termes, la dictature n'est-elle pas, en certains cas, le système le plus démocratique ? De même, lorsque le Hamas remporte des élections non-truquées, est-ce une victoire pour les valeurs mocratiques occidentales ?

Conclusion : Ce paradoxe pourrait être résolu si l'on me nommait maître du monde.[6]

[modifier] Paradoxes sencyclopédiques

Ils affectent principalement les sites Internet parodiant une soi-disant encyclopédie libre de droits.

[modifier] Paradoxe du menteur

Supposons que j'écrive dans la Désencyclopédie Cette phrase est fausse, comme tout ce qui est écrit dans la sencyclopédie. Si cette phrase est vraie, ce qu'elle dit est exact, donc elle est fausse. Mais si elle est fausse, elle est donc vraie. Nous en concluons qu'il n'y a ici que des choses avérées, et que cette phrase en fait partie.

[modifier] Paradoxes des clichés

Lorsque des clichés à propos de Chuck Norris ou des villes pourrites envahissent la sencyclopédie, une brave armée de singes savants les combat avec virulence, en effaçant un maximum afin qu'ils habitent aussi peu d'articles que possible. Mais une fois enlevés des articles, ils cessent d'être des lieux communs, et ne doivent donc plus être considérés comme clichés. Si ce ne sont plus des clichés, nul besoin de les combattre, donc de les effacer. Comme ce ne sont plus des clichés, on peut les enlever de l'article qui met ces clichés en valeur, mais comme ce ne sont plus des clichés, pas la peine de les combattre, donc il ne faut pas les effacer, donc... AAAAAAAAA !

Heureusement, nos chers poneys viennent inlassablement s'efforcer de préserver le côté "cliché" de tels clichés... Mais un doute me vient à l'esprit... Les considérer comme des clichés, n'est-ce pas un peu un cliché ?

[modifier] Paradoxe de Chuck Norris

Imaginons qu'il existe deux Chuck Norris (bien entendu, cela ne peut arriver que si le grand Chuck décide de se cloner lui-même) et qu'ils se mettent à se battre, lequel en sortira vainqueur ? Si l'un gagne, il faut que l'autre perde, et Chuck Norris ne perd jamais, mais Chuck Norris gagne toujours, donc l'autre doit perdre, mais il ne peut pas perdre, d'ailleurs il doit forcément gagner...

[modifier] Paradoxe de cet article

Cet article est d'une qualité telle qu'il sera forcément élu au Best Of. Mais alors, celui qui n'est que le simple traducteur pourra mettre sur sa page utilisateur qu'il a cédé cet article au BO. Ne devrait-on pas plutôt décerner cette décoration à l'auteur original ? Mais alors, cela signifierait lui donner une décoration qu'il ne comprend pas pour un article qu'il n'a pas écrit dans son intégralité... En outre, certains auteurs de cette sencyclopédie ont un style plus proche de ce texte que celui du traducteur de cet article. Méritent-ils pour autant une récompense pour un article qu'ils n'ont pas touché ?

Solution : Élire tous mes autres articles au Best Of. Et en guise de dédommagement, me nommer Singe Darwin du mois.

[modifier] Articles plus ou moins en lien (c'est toi le lien !).

[modifier] Notes

  1. Ceci n'est pas une publicité dissimulée
  2. Ceci n'est pas une publicité dissimulée, je répète, ceci n'est pas une publicité dissimulée
  3. Je maintiens que je ne suis pas employé par une régie publicitaire
  4. Ma copine travaille dans la publicité, et alors ? Je veux dire, en soi, ce n'est pas une raison pour m'interdire d'écrire ! Non mais !
  5. C'est si grave que ça que je sois un collègue de ma copine ? Je veux dire, de nombreux couples parviennent à faire la part des choses entre vie professionnelle et vie privée.
  6. Ou sinon, admin de la sencyclopédie... Non ? Vraiment ? Vous êtes sûrs ?


Logolangue   Portail des langues

Ce texte est traduit de l'article Paradoja de l'Inciclopedia espagnole. Il est disponible uniquement sous licence CC-BY-NC-SA de Creative Commons.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia