Panthéon moldave

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

On l'ignore bien souvent, mais il existait au Groland moldave une religion originale qui a quasiment disparu du fait de l'importance du christianisme. Elle existe encore à échelle réduite dans certains petits villages qui ont pu avoir la chance de ne pas avoir été brûlé par l'inquisition, et celle de n'avoir jamais connu ni routes, ni voies ferrés, ni écoles, ni greens de golf.

[modifier] Les Dieux

Ils sont très nombreux et haut en couleurs, il sera présenté ici les plus importants, ceux qui ont une importance réelle chez certains grolando-moldaves.

[modifier] Nikov

Le mari de Kalash, ils forment le duo dominant du panthéon grolando-moldave. Il serait né d'une éruption volcanique, qui dans le folklore moldave ancestral est interprété comme un craquage de bouton purulent...Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, les anciens grolando-moldaves ne croyaient pas que la terre est plate, ni ronde d'ailleurs, mais qu'elle a la forme d'un anneau de Moebius.

Il aurait sauvé le monde en terrassant la grande belette de Groville grâce a ses faucilles et marteaux divins et généra les autres dieux avec Kalash, sa femme et sœur, expliquant certains traits de caractères des autres dieux.

[modifier] Kalash

La femme et sœur de Nikov, déesse des ménagères de moins de 50 ans, des esthéticiennes et des coiffeuses, pendant très longtemps la tradition a voulu qu'on rende un culte à Kalash avant les émissions comme le juste prix ou la roue de la fortune.

Elle à été enfermé dans un kébab par le titan Döner qu'elle refusa d'épouser, car celui ci avait fort mauvaise haleine (oignons et sauce harissa obligent) et fut libérée par son frère lors de la bataille dite de "sauce blanche harissa". Le sorcier fut condamné à tenir un restaurant grec dans le 10 ème arrondissement de Paris pour l'affront fait aux dieux

[modifier] Hemesthée

Déesse des prostituées et des maladies vénériennes (M.S.T), première fille de Kalash et de Nikov, et en perpétuelle guerre contre le titan Sarközis pour avoir le droit de racoler dans le Glück (équivalent de l'olympe des dieux grecs).

Toutes les jeunes filles grolando-moldaves doivent payer le tribut vaginal en assurant une journée par an de prostitution pour le temple de Hemesthée et nul grolando-moldave ne voudrait remettre en cause cette tradition millénaire, à l'utilité sociale certaine, et qui perdure encore de nos jours malgré la disparition de la religion de la majorité du territoire grolando-moldave.

[modifier] Hommos

Dieu de la purée de pois chiches et des rapports douloureux, deuxième enfant de Kalash et Nikov, il montre l'extrême tolérance de l'ancienne société grolando-moldave a l'égard des homosexuels.

C'est aussi le dieu protecteur des communautés israéliennes et grecques, biens représentées au Groland moldave et qui ont pour point commun d'avoir des colons très sollicités.

De nos jours, et c'est étonnant mais Hommos n'est pas tombé en désuétude et il est même considéré comme un saint par quelques curés, qui appliquent encore ses préceptes dans leurs orphelinats ou écoles.

[modifier] Panzerès

Dieu des viols, des pillages et des rapports inter-ethniques. Ses origines sont douteuses, on dit qu'il serait le fruit de l'union de Nikos et de Hemesthée, d'autres théologiens ont prétendus qu'il serait né de Kalash et de Homos... Mais c'est peu probable du fait de l'orientation sexuelle de ce dernier.

Plus rares sont ceux qui pensent qu'il serait le fils de Nikos et de Homos. Quoi qu'il en soit il est issu d'une sordide histoire de famille et cela explique très bien sa psychologie particulière

[modifier] Saminacéris

Dieu des substances psychotropes et de la violence festive, cousin germain de Nikov et amant de Hemesthée. C'est sans doute le dieu préféré des jeunes grolando-moldaves en perte de repère.

Toutes les bandes de jeunes organisent un sacrifice rituel en son honneur le samedi soir selon le rite de la Peugeot 106 et du platane, et c'est grâce au souvenir de ce dieu passé que les autorités grolando-moldaves ont renoncé à limiter la vitesse sur les autoroutes du pays

[modifier] Autres dieux

Au Groland moldave il existe presque un dieu par objet et on ne peut donc décemment pas tous les citer ici, mais pour l'exemple citons tout de même Geekias, dieu des tapis de souris et des pellicules, Kérvielis, dieu du livret A ou encore Houssamas, dieu des Boeing 747.

d'ailleurs les objets n'ayant pas de dieu sont considérés comme impurs, tels que les dictionnaires ou les stylos, expliquant l'analphabétisme résiduel dans ce pays.

De même les préservatifs sont considérés comme impurs car offensant la divinité Hemesthée

[modifier] Les titans

tout ce passerait bien dans le panthéon moldave si les titans auraient foutu la paix aux dieux mais c'est loin d'être le cas, les titans de la mythologie moldave étant toujours là pour foutre la merde

[modifier] Lagardérée

Le titan casse couilles par excellence, toujours a fomenter des complots avec les autres titans depuis que les dieux se sont accaparés le Glück, une de ses anciennes propriétés, et ce malgré ses recours en justice et ses excellentes relations avec des anciens dieux gaulois comme Lhuisser et Bureaucrator.

Depuis, avec son ami le titan Sarközis, il ne rêve que de vengeance

[modifier] Sarközis

Le titan d'1m20, en lutte contre les dieux qu'il accuse d'être des usurpateurs, il fût maintes fois puni par les dieux pour avoir tenté d'inculquer des principes tels que le travail et la sobriété sexuelle et alcoolique aux moldaves.

Il est l'allégorie de la prise de tête chez les moldaves

[modifier] Lepénis

Pour avoir proféré des insultes à caractère homophobe à l'encontre du dieu Homos, Nikov le priva d'un œil et l'exila dans la forteresse de Barbès constamment assiégée par les barbares des terres du beurre. Il y est condamné a y lutter jusqu'à la fin des temps

[modifier] Bayrouon

Le seul titan a s'entendre plutot bien avec les dieux. Celui ci ne sert concrètement a rien, et il n'embête personne. Il réside dans l'îlot mythique de Biggornos où il ennuie les marins égarés avec ses théories soporifiques dont tout le monde se fout

[modifier] L'histoire du monde et les dieux grolando-moldaves

La mythologie moldave se distingue de presque toutes les autres mythologie du monde par le fait qu'a l'origine il n'y avait pas le chaos. La planète, qui avait à l'origine la forme d'un kéfta, se mua lentement en anneau de moebius. Celle ci, au cours de l'adolescence souffrait de problèmes cutanés, que l'on nomme communément volcans, et des comédons de la planète naquirent les premiers dieux qui administrèrent la planète d'une façon remarquable :

Chacun faisait ce qu'il voulait sans faire chier personne, les putes racolaient, les toxicos se défonçaient, les maris trompaient leurs femmes, les homosexuels s'homosexuaient, les cons se faisaient la guerre etc... Sans jamais emmerder qui que se soit d'extérieur

Mais les titans n'étaient pas du même avis, il fallait de l'ordre, de l'ordre moral afin que tout le monde soit en sécurité, quitte à faire chier tout le monde.

Au cours d'une terrible guerre que les dieux grolando-moldaves gagnèrent, ils imposèrent leurs conditions aux titans : les dieux conserveraient la pleine puissance sur tout le Groland moldave et les titans n'imposeraient leur loi que dans le reste de l'univers. Cela peut paraître saugrenu de la part des dieux mais en réalité cette décision est basée sur une observation politique très simple : c'est chiant de gérer tout l'univers et ça prend trop de temps.




Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia